Un détecteur de gestes via infrarouge pour Arduino

Vous vous souvenez de Project Soli de Google ? Ou peut être de Radarcat ? Ces projets consistaient à proposer des interfaces sans contact pour piloter des appareils électroniques. Une alternative est désormais possible en utilisant un bête Arduino Nano R3 et un détecteur infrarouge.

Project Soli est une solution présentée par Google  en 2015, il s’agissait d’un petit circuit qui offrait la possibilité de piloter des interfaces sans contact de manière très précise. En frottant deux doigts l’un contre l’autre par exemple, on pouvait monter le volume d’un signal sonore ou baisser l’intensité lumineuse d’une lampe. Soli n’a toujours pas été commercialisé.

2018-09-20 14_29_59-minimachines.net

Le montage complet avec une Nano R3, un écran et un capteur thermique

Il y a bien eu RadarCat, un projet universitaire basé sur Soli et qui reprenait cette idée l’année d’après. Mais depuis sa présentation, le projet ne semble pas avoir bougé d’un poil. Et pourtant cette idée à un fort potentiel pour bien des usages. Du personnel médical serait surement ravi de disposer d’interfaces non tactiles pour piloter des appareils sans avoir à se laver une nouvelle fois les mains. Les personnes à mobilité réduites auraient bien évidemment un avantage à tirer d’un tel engin pour piloter par exemple du bout des doigts la vitesse de leur fauteuil sans faire des gestes plus complexes… Une simple télécommande classique avec un dispositif de ce type offrirait la possibilité de régler finement le volume sonore sans avoir à appuyer sur des boutons. Et bien d’autres usages sont possibles, d’autres types de gestes et autant de reconnaissances à interpréter.

2018-09-20 14_23_04-minimachines.netLa version avec capteur thermique, plus chère mais plus compacte.

La bonne nouvelle, c’est que le site d’Arduino vient de publier un guide pas à pas pour parvenir au même résultat avec un simple module Arduino Nano R3 et des composants relativement classiques : Huit capteurs infrarouge (2€ pièce) ou un capteur thermique (75€).

2018-09-20 14_23_29-minimachines.net

La version avec capteurs infrarouge, beaucoup moins chère mais plus encombrante

Leur montage comprend également un petit écran LCD qui n’est finalement utile que pour le débogage d’un projet. Une fois celui-ci terminé, il n’est plus nécessaire et vous pourrez intégrer votre réalisation directement dans un objet.

Le résultat est équivalent à Project Soli ( en moins compact évidemment) avec une détection fine de petits mouvements. Il est possible d’en coder beaucoup d’autres, voir de créer une infinie quantités de signes qui seront analysés et interprétés ensuite par un programme au sein de votre module Arduino ou relayé vers, par exemple, une Raspberry Pi ou un PC. Beaucoup d’usages me viennent à l’esprit, le plus rigolo est peut être une série de codes à réaliser pour déclencher l’ouverture d’une gâche électrique. Une sorte de serrure codée avec des gestes.

Plus d’infos sur Arduino.cc

12 commentaires sur ce sujet.
  • 20 septembre 2018 - 16 h 17 min

    Mais le projet RadarCat ne faisait-il pas simplement de la détection d’objets ? En tout cas, ça sent les idées surtout venant de la communauté Arduino

    Répondre
  • 20 septembre 2018 - 16 h 46 min

    @prog-amateur: Si et c’était génial ! C’est pour ça que je ne comprends pas sa “disparition” des radars. Un truc comme ça sur une simple balance de supermarché qui fait la différence entre une poire et une tomate, c’est inespéré !

    Répondre
  • 20 septembre 2018 - 17 h 08 min

    Vraiment génial… C’est vraiment désolant, par contre, d’avoir utilisé un TPA81 qui est un produit “discontinued”… Il faudra se rabattre sur ebay pour les toucher à 80€ : ça pique un peu, mais en fonction des services que cela peut rendre, pourquoi pas.

    Répondre
  • 20 septembre 2018 - 17 h 10 min

    D’un autre côté, à ce tarif un peu énervant, autant mettre une Rasp ou autre et utiliser une caméra à 5€ avec OpenCV : le TPA81 est juste une camera infrarouge à 8 pixels, avec la Rasp et une caméra, on devrait pouvoir faire mieux, pour moins cher.

    Répondre
  • 20 septembre 2018 - 18 h 02 min

    @Pierre Lecourt: c’est la magie des algorithmes. Il faut une base de données conséquente (rien n’est impossible), pour labelliser chaque produit et effectivement, le supermarché gagne un temps fou. Le passage où la machine identifie du cola dans un verre alors qu’avant c’était de l’eau, ou bien l’avant bras, de la main, du ventre, etc. c’est impressionnant.

    Répondre
  • 20 septembre 2018 - 18 h 04 min
  • 20 septembre 2018 - 18 h 29 min

    @Pierre Lecourt: Pour les balances dans les commerces, la solution pour la reconnaissance des fruits et légumes existe depuis longtemps car en 2012-2014 j’en installai déjà de marque BIZERBA dans une chaine de GMS. Il y a aussi la marque DIGISYSTEM qui propose ce type de balance. Cela ce fait par camera en reconnaissance de forme, de couleur et apprentissage, même dans le sac plastique.
    https://www.bizerba.com/fr_fr/produits/balances-de-magasin/balances-pc-k-class-ii/kh-ii-800-sb-et-sv/kh-ii-800-sb.html
    https://www.digisystem.com/fr/products/PRD00297/

    Répondre
  • 20 septembre 2018 - 18 h 47 min

    @Totor21: Bestioles sympa mais j’imagine que cela doit coûter un rein, voire deux ou trois.

    Répondre
  • 20 septembre 2018 - 21 h 30 min

    @Pierre Lecourt: Je ne sais pas combien coute un ou une paire de rein car pas prévu de changer les miens pour l’instant !!! Par contre pour les balances on est sur un tarif autour des 3000 € HT

    Répondre
  • 20 septembre 2018 - 21 h 32 min

    @Totor21: Plus mises à jour et entretien j’imagine :) Pas si cher au final donc. Perso j’en ai jamais vu en action dans la vraie vie des comme ça.

    Répondre
  • 20 septembre 2018 - 21 h 37 min

    C’est pas un écran LCD, c’est un OLED.

    (oui, bon, c’est un détail sans importance. Désolé.)

    Répondre
  • 20 septembre 2018 - 22 h 36 min

    @Pierre Lecourt: Les mises à jour ce font par push réseau car elles sont sous Windows 7-10 Embeded. Après garantie elles sont dans l’enveloppe globale annuelle du contrat de maintenance pour l’ensemble des équipements informatique des magasins.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *