HP ZBook 14u G6 : une station de travail de 1.48 Kilos

Les stations de travail mobiles sont en train d’évoluer à leur tour. Le HP ZBook 14u G6 en est un bon exemple avec une très claire volonté de la marque de sortir des modèles lourds et épais. Une bonne idée sur le papier mais qu’il faudra largement encadrer pour ne pas perdre de vue le véritable objectif de ces engins.

Chez HP, la station de travail mobile cela représente un secteur important. En terme d’image mais également en terme de ventes. Le constructeur US se doit donc de proposer régulièrement des nouveautés et de leur consacrer beaucoup d’attention.

2019-04-18 11_37_45-minimachines.net

Traditionnellement, soigner une machine comme ZBook 14u G6 cela consiste à rajouter beaucoup de mémoire vive, beaucoup de stockage, une belle carte graphique pro et un gros processeur. Le tout accompagné d’un châssis solide et de fonctions annexes avancées. Cette fois-ci, la marque a cherché d’autres voies. 

Cette sixième génération de modèles de portable pro à vocation de station de travail mobile chez HP joue sur la corde esthétique avec un châssis beaucoup plus fin : 1.79 cm d’épaisseur seulement, ce n’est pas au niveau des ultraportables les plus fins du marché mais c’est assez impressionnant pour un engin de ce type. Le poids est également assez bas avec 1.48 Kg. Ce qui est très correct pour un 14 pouces de ce calibre1. L’engin mesure 32.6 cm de large sur 23.43 cm de profondeur.

2019-04-18 11_37_32-minimachines.net

Parce que le ZBook 14u G6 reste une vraie station de travail, complète et performante. Livrée sous Windows 10 familial ou Pro, elle embarque un processeur Intel Core de huitième génération en Core i7 8665U et i7 8565U ou en Core i5 8365U et i5 8265U. Sa mémoire vive monte au maximum à 32 Go de DDR4-2400 sur 4 emplacements SoDIMM. Le stockage pourra être de plusieurs types mais uniquement en SSD : de 128 Go en m.2 SATA à 2 To en M.2 PCIe NVMe…

L’écran est un 14″ qui sera décliné en plusieurs types. Au minimum en FullHD IPS avec différentes options de colorimétrie (jusqu’à 100% sRGB) et de luminosité (900 nits) et avec le filtre qui amoindrit les angles de vision HP Sureview. Il ira jusqu’à un affichage UltraHD en IPS avec 400 nits de luminosité, une dalle 100% sRGB et un rétro éclairage actif suivant l’ambiance lumineuse.

Cet écran sera piloté par le circuit graphique intégré à la puce Intel soit un UHD 620. Mais également par un circuit externe AMD Radeon Pro WX 3200 avec 4 Go de GDDR5 dédié. Un choix qui offrira des muscles à la machine pour des traitements de CAO ou de 3D divers mais aussi pour des opérations 2D ou vidéo. HP indique que cette solution graphique sera 50% plus rapide que le précédent modèle de la gamme.

2019-04-18 12_47_22-minimachines.net

On retrouve une connectique plutôt complète avec une sortie Thunderbolt 3 USB type-C, un HDMI 1.4b, un port d’alimentation, un port jack 3.5 mm stéréo pour casque et micro, un Ethernet Gigabit, un port dock, deux ports USB 3.0 et un lecteur de cartes à puces. Le châssis propose également un port antivol Kensington Lock. La sécurité est assurée par une webcam infrarouge + 720P pour la reconnaissance faciale de Windows Hello, un lecteur d’empreintes digitales, une plateforme TPM 2.0 et différentes options matérielles et logicielles pour chiffrer et protéger la machine. En plus de l’Ethernet, le ZBook 14u G6 embarquera un module Wifi5 et et Bluetooth 5.0 mais également une option NFC et une option 4G LTE.

L’autonomie annoncée est impressionnante avec 14 heures d’usage… Sans que les conditions de tests ne soient mentionnées. On se doute que ce n’est pas en en rendu 3D que la machine arrivera à ce résultat. Sa batterie est une 50 Wh Li-Ion Polymer de 3 cellules haut de gamme de chez HP. 

Notes :

  1. Preuve que la finesse du châssis n’set pas forcément proportionnelle au poids de la machine.
13 commentaires sur ce sujet.
  • 18 avril 2019 - 13 h 28 min

    station de travail en 14 pouces !
    mdrrr

    Répondre
  • 18 avril 2019 - 13 h 36 min

    Pas mal! Y a même un “nob” au centre du clavier. C’est super pratique ce petit truc! J’aimerai vraiment que plus de constructeurs en mettent.

    Special dédicasses aux vieux Thinkpad… Sniff

    Répondre
  • 18 avril 2019 - 13 h 47 min

    @franck: Qu’est que tu n’as pas saisi dans le concept du Thunderbolt 3.0 ?

    Répondre
  • 18 avril 2019 - 14 h 55 min

    Une seule déception pour moi : HDMI 1.4b ! Pourquoi ne pas embarquer une HDMI 2.0 pour offrir de l’UHD à 60Hz…

    On a la joie d’une vraie prise HDMI plein format, 2 cartes graphiques capables de gérer l’UHD 60Hz et on bride ça par la puce de gestion pour quelques centimes sûrement alors qu’on est sur des machines pro hors de prix. Quand on voit la GPD avec du HDMI 2.0, c’est rageant !

    Pour une fois qu’on avait une bonne machine, légère, avec un rétro-éclairage à 900 nits donc exploitable en extérieur, faut qu’il la gâche sur un détail.

    Alors oui, je pourrais avoir un HDMI 2.0 avec un dock Thunderbolt mais c’est qu’on en mobilité de se trainbaler un dock quand il y a une vraie prise sur le PC.

    Répondre
  • 18 avril 2019 - 17 h 12 min
  • 18 avril 2019 - 17 h 43 min

    Une question qui peut paraitre bête, mais d’un point de vue purement hardware, qu’est-ce qui différencie cette station de travail d’un ultra portable (très) haut de gamme classique, mise à part la CG qui est comparable à des quadro de chez Nvidia ?

    Est-ce qu’une station de travail ne devrait pas plutôt tourner avec des core i9/Xeon, des raids de ssd PCI NVMe, voire 32Go de RAM minimum et jusqu’à 128Go et potentiellement un SLI/Crossfire de Nvidia/AMD?

    C’est une question sincère, car j’aimerai comprendre, puisque pour moi une station de travail c’est censé être une machine ultra badass. Or là j’ai l’impression de voir du matos d’un ultrabook à 1.000/2.000 euros (la CG en moins évidemment). Donc si quelqu’un peut m’éclairer, je suis preneur d’explications :)

    Répondre
  • 18 avril 2019 - 17 h 55 min

    @Will: Je l’ai demandé en test, il sort en Juillet. J’espère l’avoir en test avant la sortie :)

    Répondre
  • 18 avril 2019 - 17 h 58 min

    @Rose Licorne: En général c’est lié aux offres autour et aux circuits de commercialisation : Offre de garanties de 3 ans ou 5 ans sur site. Garantie de pièces et de réparabilité, les canaux de distrib qui permettent de proposer des paiements différents…

    Cela dit, ce que tu décrit c’est ce que Acer a identifié avec ConceptD : https://www.minimachines.net/actu/acer-conceptd-77650

    Répondre
  • 18 avril 2019 - 18 h 05 min

    @Pierre : je vois merci. Après lecture de l’article que tu as cité en commentaire, effectivement j’avais la vision “ancienne” de la station de travail, et c’est vrai qu’aujourd’hui les ultraportable haut de gamme et les pc gamer sont assez puissants pour faire office de station de travail.

    En définitive ce qui va caractériser une station de travail c’est le coté software et services liés à la machine, et non plus le matériel embarqué. Merci pour les éclaircissements :)

    Répondre
  • 18 avril 2019 - 18 h 14 min

    @Rose Licorne: très clairement tu auras pas une solution négociée pour acheter 50 portables de gamer pour ta PME. Alors qu’avec un pro tu auras un plan de paiement étalé, et des offres de garanties supérieures et sur site par exemple. Ce qui sous entend également d’autres éléments annexes :
    -Des machines plus robustes.
    -Des composants plus haut de gamme.
    -Des finitions souvent de meilleure qualité.

    On n’envisage pas un produit pro qu’il faudra probablement garantir 5 ans comme un PC grand public garanti 2 ans.

    Répondre
  • 19 avril 2019 - 9 h 43 min

    C’est exactement le même chassis que l’EliteBook 840 G5 que j’utilise au quotidien, les composants sont plus musclés par contre.

    Belle bête, par contre le tarif va être très élevé, même pour du pro.

    Répondre
  • 19 avril 2019 - 10 h 16 min

    @Will:

    ton acer il est en dessous niveau ram, carte vidéo…..

    Répondre
  • 19 avril 2019 - 12 h 36 min
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *