Firefly Station M3 : un MiniPC sous Rockchip RK3588S

Les Firefly Station M3 ressemblent comme deux gouttes d’eau à des MiniPC ordinaires mais ils embarquent un SoC ARM Rockchip RK3588S.

Le Firefly Station M3 ressemble à un MiniPC classique, un truc sous processeur AMD ou Intel de petit gabarit. Mais sous le petit capot de cet engin se cache un SoC ARM, dans la grande tradition des machines de la marque. 

Un SoC très bien équipé puisque les Firefly Station M3 peuvent embarquer jusqu’à 16 Go de mémoire vive, 4 Go pour l’entrée de gamme, et de 32 à 128 Go de eMMC de base en plus d’un port M.2 2242 compatible NVMe ou SATA III pour ajouter un SSD plus rapide.  Le Rockchip RK3588S est une solution déployant 4 coeurs Cortex-A76 capable de grimper à 2.4 GHz et associés à 4 coeurs Cortex-A55  et un circuit graphique ARM Mali-G610. Un NPU apporte également des capacités de prise en charge d’IA avec 6 TOPS de performances.

De quoi piloter des applications Linux assez lourdes, donc, tout en profitant d’une connectique assez vaste au vu de la taille de la machine. Avec 7.3 cm de large pour 9.66 cm de profondeur et 3.28 cm d’épaisseur, le Firefly Station M3 est très compact  et abrite un nombre de connecteurs assez important.

En façade, on retrouve deux ports USB Type-A avec un USB 2.0 et un USB 3.0 mais également un lecteur de cartes MicroSDXC et un port USB 3.0 Type-C avec une prise en charge DusplayPort 1.4 et une fonction OTG. Face arrière, on retrouve un jack audio 3.5 mm, un HDMI 2.1 et un port Ethernet Gigabit qui tiendra compagnie au module Wi-Fi 5 et Bluetooth 4.2 en interne. L’alimentation est assurée par un jack classique en 12 volts. 

L’ensemble des composants rappelle fortement la carte de développement FireFly ROC-RK3588S-PC. Il est vraisemblable que la marque ait donc juste utilisé celle-ci et l’ait emballée dans un format Mini-PC développé autour. On retrouve également la version d’Android maison propre à la marque : Station OS. Mais l’engin sera également compatible avec un Android 12 classique et Ubuntu 20.04.

Pas encore de prix ni de date de commercialisation pour cet engin… mais les tarifs assez élevés de la carte seule laissent craindre une minimachine assez onéreuse.

FireFly ROC-RK3588S-PC : une SBC sous RK3588S

Faites découvrir le site en le partageant


Soutenez Minimachines avec un don mensuel : C'est la solution la plus souple et la plus intéressante pour moi. Vous pouvez participer via un abonnement mensuel en cliquant sur un lien ci dessous.
2,5€ par mois 5€ par mois 10€ par mois Le montant de votre choix

Gérez votre abonnement

12 commentaires sur ce sujet.
  • 8 août 2022 - 12 h 53 min

    Salut,

    Merci pour cette article :)
    par contre petite coquille « STAT III au lieu se SATA III » et « 24 GHz au lieu de de 2,4GHz »

    Bon début de semaine et encore merci pour tes articles :)

    Répondre
  • 8 août 2022 - 13 h 56 min

    Jolie petite machine avec ce petit plus d’Être évolutive pour ce minimal attendu par chaque client de base .
    Restera donc a voir avec l’utilisation demandée mais aussi le prix face a de mini PC type Mini Forum et autres .

    Répondre
  • 8 août 2022 - 14 h 00 min

    Avec une horloge CPU qui tourne à 24 Ghz, on peut en effet penser que rien ne lui fera peur !

    Répondre
  • Luc
    8 août 2022 - 14 h 31 min

    J’ai moi aussi bien l’impression qu’il s’agit du SBC présenté il y a quelques temps emballé dans un boîtier.
    On ne sait pas grand chose au sujet de celui ci : métal ou plastique, refroidissement, quels ports accessibles …

    Répondre
  • 8 août 2022 - 14 h 54 min

    @LeBreton, j’ai peur que meme en bretagne il fasse trop chaud pour atteindre une telle fréquence … un petit bain d’azote liquide est peut être fourni dans le carton ;-)

    Répondre
  • 8 août 2022 - 16 h 15 min
  • 8 août 2022 - 17 h 45 min

    De l’android avec 16 GB de ram, est-ce bien raisonnable ?

    Des tests ont-ils déjà été effectués pour de l’émulation ? (Ca pourrait intéressé un certain Fab de Recalbox :))

    Répondre
  • 8 août 2022 - 17 h 45 min

    *intéresser

    Répondre
  • 9 août 2022 - 11 h 48 min

    Toujours pas de Windows 10 ou 11 ARM… 😢

    Répondre
  • 10 août 2022 - 10 h 08 min

    Si j’ai bien suivi le RK3588S est un quad core qui nous fait un score MT geekbench de 2000 , ce qui commence a se rapprocher d’un i3-1115G4 par exemple , meme si le score mono-thread est encore 2 a 3 fois inférieur.

    Atteint on enfin des puces pour applications bureautique a la hauteur ? Sans forcément taquiner le apple M1 , il nosu faut se genre de puces dans des Pcs grands publique.

    Répondre
  • Jcb
    10 août 2022 - 10 h 49 min

    Pour Linux on attend toujours un driver graphique digne de ce nom le gouvernement Valhalla n’est pas supporté par panfrost

    Répondre
  • Jcb
    10 août 2022 - 10 h 50 min

    Gpu*

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *