Cirrus 7 Ai-Box : Un boitier fanless pour Nvidia Jetson TX2

Cirrus 7 est un fabricant de boîtiers fanless qui propose des solutions pour PC depuis des années. Le boitier Cirrus 7 AI-Box est une nouveauté pour les cartes de développement Nvidia Jetson TX2.

Les cartes de développement Nvidia Jetson TX2 ont beau être toutes petites, elles sont hyper performantes et génèrent pas mal de chaleur. Elles sont livrées avec un système de ventilation actif composé d’un petit dissipateur en aluminium et d’un petit ventilateur.

2018-10-22 11_52_03-minimachines.net

Comme tous les autres ventilateurs, il est assez bruyant en fonctionnement et empêche de profiter d’une solution de calcul performante en toute tranquillité. Le Cirrus 7 AI-Box propose une alternative avec un boitier dans la lignée de ses productions précédentes comme le Cirrus 7 Nimbus qui va permettre de protéger la carte de Nvidia et de la refroidir sans l’intervention d’un ventilateur.

2018-10-22 11_53_31-minimachines.net

Totalement passif, le châssis Cirrus 7 AI-Box propose un système d’ailettes verticales qui guident la chaleur vers le haut par un système de convection naturelle. Le boitier propose une protection IP40 de résistance à la poussière. Ce qui en fait une solution intéressante pour une intégration industrielle. Nombre de ces cartes sont en effet employées dans l’industrie pour piloter des calculs ou des affichages 3D en temps réel. D’autres servent de cervelles à des machines complexes.  La carte Jetson TX2 est basée sur une solution double coeurs Denver 2 associée à un quadruple coeurs ARM Cortex-A57 classique. La Jetson TX2 développe 15 watts de TDP au maximum de ses capacités de calcul.

2018-10-22 11_54_53-minimachines.net

La solution mesure 15.5 cm de profondeur sur 12 cm de haut et 4.9 cm de large. Elle propose une sortie HDMI 2.0, une sortie Ethernet Gigabit, deux ports USB 3.0 et un port USB 2.0. Une solution Wifi5. Elle peut être accrochée au mur via un adaptateur VESA ou sur des bras au formats DIN. Elle est livrée par défaut sous Ubuntu 16.04 avec le Jetpack 3.3 de Nvidia développé pour l’architecture du SoC.

Je ne sais pas ce qui a motivé Cirrus 7 à proposer ce boitier mais je suppose qu’il s’agit d’un travail de commande effectué pour un industriel, le développement de ce type de solution est coûteux et le marché me semble étroit. Après avoir répondu au cahier des charges de son client, le Cirrus 7 arrive sur le marché de manière plus classique.

2018-10-22 11_54_53-minimachines.net

Pas donnée seule, la carte est proposée à 599$ avec le module de calcul et sa carte mère. Dans le boitier Cirrus 7 AI-Box, la note est évidemment encore plus salée puisqu’il débute à 969€… Vous pouvez également acheter uniquement le boitier si vous avez déjà votre carte Jetson. Mais le tarif de ce dernier grimpe alors à 600€. Diverses options configurables feront encore un peu augmenter le prix de l’ensemble. Cher ? Oui et non. Pour un particulier, c’est évidemment pas donné, pour un industriel c’est assez rentable. Outre la protection contre la poussière et le silence proposé. La carte qui peut piloter des applications ou machines très sérieuses sur de longues périodes ne sera plus sujette à la bonne marche d’un ventilateur à 4$.

La beauté d’un système fanless, c’est aussi que le principe de la convection de chaleur ne tombe jamais en panne.

Sources : Cirrus 7 via FanlessTech

8 commentaires sur ce sujet.
  • 22 octobre 2018 - 12 h 20 min

    Intéressant mais vraiment cher, même en Aluminium,
    et maintenant, on veut la même solution mais sous AMD Ryzen…

    On attend toujours aussi les NUC sous AMD Ryzen,
    car il y a un vrai marché…

    Répondre
  • gUI
    22 octobre 2018 - 14 h 04 min

    Que sont ces connecteurs verts ? Quelqu’un a une idée ?

    Répondre
  • 22 octobre 2018 - 14 h 17 min

    Je parierais bien sur une alimentation pour les connecteurs verts.

    Répondre
  • 22 octobre 2018 - 14 h 20 min
  • 22 octobre 2018 - 14 h 32 min

    un connecteur pour pouvoir monter plusieurs machines en cluster? d’un coté il a 2 pins de l’autre 4 (ou plutôt 4 et 8), c’est assez troublant, ça permettrai de mettre sous tension plusieurs machines en même temps?

    Répondre
  • 22 octobre 2018 - 17 h 51 min

    @JeanD
    C’est clair qu’à part les Udoo Bolt sous Ryzen V1000 (12–25 W) il y a pas grand chose à se mettre sous la dent en basse consommation chez AMD. :/
    La vrai question c’est est-ce que AMD a vraiment un intérêt à aller dans ce marché ?

    Répondre
  • 22 octobre 2018 - 18 h 55 min

    @woxxi:
    Bien sûr qu’AMD a intérêt à être sur ce genre de marché,
    ce n’es qu’une question de temps !
    Ensuite viendra le côté Marketing avec la question de prix…
    Et est-ce qu’AMD sera bien moins cher, je ne sais pas,
    mais en tout cas, bien moins cher qu’Intel,
    ce qui est déjà en soi-même une bonne nouvelles
    pour tous les consommateurs !!!

    Répondre
  • 23 octobre 2018 - 19 h 15 min

    Le nom de la puce me dit quelque chose… C’est pas celle qu’on trouve sur la Switch?

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *