Chuwi HeroBox : Un MiniPC Celeron N4100 fanless et bien équipé

2020 est arrivé mais les fabricants continuent de piocher dans le catalogue des puces Gemini Lake d’Intel. Le Chuwi HeroBox est un MiniPC qui emploie un Celeron Gemini Lake N4100 associé à des composants efficaces.

Le Celeron N4100 est sorti en fin d’année 2017 ce qui commence désormais a dater puisqu’on amorce l’année 2020. Pour autant, les services rendus par ce Chuwi HeroBox n’en seront pas moins complets en terme de multimédia et d’usage classique.  Le nouveau MiniPC de la marque ne révolutionne pas vraiment le marché… à vrai dire c’est une simple évolution du Chuwi GBox de la marque annoncé en Mai… 2018.

2020-01-02 17_26_22-minimachines.net

Le Chuwi HeroBox reprend le Celeron N4100 du GBox mais passe de 4 à 8 Go de mémoire vive et de 64 à 128 Go de stockage eMMC. Des composants en hausse qui vont vraiment aider la machine a offrir plus de performances et de services avec 8 Go de RAM sur deux canaux, le Celeron N4100 offre vraiment un meilleur potentiel d’usage dans ces conditions.

2020-01-02 17_26_05-minimachines.net

Cette nouvelle version garde également la possibilité de recevoir un SSD M.2 SATA aux formats 2242 et 2280 en plus du stockage 2.5″ SATA 3.0 pour ajouter un disque mécanique ou un SSD supplémentaire à l’engin. Il sera parfaitement possible de démarrer le  système sur le SSD M.2 SATA pour améliorer les performances de l’ensemble, les solutions eMMC 5.1 embarquées étant en général plus lentes.

L’ensemble mesure 18.76 cm de large pour 13.83 cm de profondeur et 3.73 cm de haut dans un châssis à la forme particulière et facilement reconnaissable. On retrouve exactement le même design que le précédent modèle pour des dimensions identiques. La marque n’a pas vraiment cherché a se renouveler.

2020-01-02 17_18_54-minimachines.net

Le matériel commercial de Chuwi laisse entrevoir un gros dissipateur en métal.. Il n’en est rien en pratique.

Le point intéressant dans ces choix étant que les précédents modèles de GBox étaient dépourvus de ventilation. Je n’irais pas jusqu’à dire qu’il s’agissait de modèles exemplaires parce que leur dissipation n’était pas spécialement réussie, mais ils fonctionnaient très correctement avec cette dissipation passive. Les températures du Celeron N4100 ne dépassaient jamais un seuil classique d’usage et aucun ralentissement n’étant perceptible en jeu ou en utilisation intensive. Pourtant, le travail de dissipation n’était pas spécialement luxueux avec juste une maigre plaque d’aluminium posée sur le processeur de l’engin, elle même enfermée sous la coque du châssis. Des évents d’aération situés au dessous et au dessus de la machine permettant d’aérer l’ensemble de manière suffisamment correcte à plat comme accrochée via son support VESA fourni.

2020-01-02 17_23_58-minimachines.net

Le reste de la configuration reprend les connectiques précédentes avec un USB Type-C, deux USB 3.0 Type-A et un lecteur de microSDXC en façade. Deux ports USB 2.0, un VGA, une sortie HDMI 2.0 plein format, un Ethernet Gigabit et une prise combinant casque et micro sur la partie arrière. Le Chuwi HeroBox propose évidemment une connexion sans fil Wifi5 et du Bluetooth.

2020-01-02 17_23_42-minimachines.net

Livré avec un Windows 10 activé, l’engin est prêt à l’emploi. Il est également compatible Linux et pourra recevoir vos distributions préférées. Annoncé à 200€ environ, le Chuwi HeroBox reprend le même tarif que l’ancien modèle tout en ayant doublé mémoire vive et eMMC. Le principal grief de la version précédente étant une mémoire vive insuffisante, ce nouveau MiniPC sera sans doute a surveiller de prêt. Il devrait être distribué en direct par la marque sur AliExpress, proposé par les différentes magasins exportateurs habituels mais également être mis en vente sur Amazon dans les semaines a venir.

On peut également s’attendre à un paquet de clones de cette machine dans les mois à venir.

Découvrez les promotions de cette machine sur MisterMatos

Soutenez Minimachines, partagez le !


Soutenez Minimachines.net !
9 commentaires sur ce sujet.
  • 2 janvier 2020 - 18 h 47 min

    L’emploi répété de l’expression M.2 SSD laisse une ambiguïté; quand elle est renforcée par cette phrase “Il sera parfaitement possible de démarrer le système sur le SSD M.2 pour améliorer les performances de l’ensemble, les solutions eMMC 5.1 embarquées étant en général plus lentes.”, elle est fallacieuse.
    J’ai déjà évoqué ici que le M.2 était normalement câblé sur du SATA car le Celeron N4100, Gemini Lake à base de cœur Goldmont Plus, ne dispose pas de contrôleur NVMe; si il est possible que le M.2 soit aussi câblé sur du PCIe, celui ci devra intégrer son propre contrôleur avec sa pile de pilotes, ce qui n’existe quasiment plus et coûte encore plus de 5 fois le prix de la machine ici présentée. Le canal eMMC s’avérera donc de performance égale au canal SATA sur M.2, seule la configuration spécifique SSD fera une éventuelle différence.

    Répondre
  • 2 janvier 2020 - 19 h 59 min

    @SebM: Je ne comprend pas le soucis ? Le Celeron N4100 sait gérer du SATA et peut donc parfaitement gérer un SSD M.2 SATA 3.0 comme c’était déjà le cas avec la version GBox de l’engin qui embarquait un M.2 non documenté par Chuwi. Le SSD M.2 SATA pouvant offrir de meilleures performances en débit à la fois en lecture et en écriture que le eMMC embarqué, il n’y a rien de “fallacieux”.

    Pour info : le eMMC 5.1 embarqué sur le Chuwi GBox offre quelque chose comme 250 Mo/s en lecture. Quand un SSD M.2 SATA 3.0 classique milieu de gamme comme le SSDSCKJF180A5 d’Intel propose plus du double en débit. Tests effectués par mes soins. J’ai la quasi certitude que la carte mère sera identique à peu de choses près et je vois mal Chuwi accepter de doubler la mémoire vive et le stockage eMMC pour le même prix public en augmentant drastiquement le grade de ses composants eMMC…

    Les eMMC embarqués sur ces machines n’étant pas en général du très haut de gamme mais visant surtout a profiter d’une “faille” tarifaire liée aux solutions Windows OEM pré-implantées en usine. En gros en injectant un Windows par défaut sur ce type de eMMC, le “constructeur” ne paye quasiment pas sa licence.

    Peut être eu t-il fallu suggérer de préciser SATA 3.0 pour caractériser la présence de ce port M.2 ? Ce qui il est vrai serait peut être plus clair. Plutôt que d’indiquer ici une tromperie de ma part ?

    Répondre
  • 3 janvier 2020 - 9 h 51 min

    @Pierre Lecourt: “Le Celeron N4100 sait gérer du SATA et peut donc parfaitement gérer un SSD M.2 SATA 3.0 comme c’était déjà le cas avec la version GBox de l’engin qui embarquait un M.2 non documenté par Chuwi.”
    Ça va mieux en le disant, ainsi il n’y a plus d’ambiguïté. Les constructeurs usent et abusent de ces ambiguïtés. Ajouter une valeur à l’information consiste selon moi à décrypter ces éléments.

    “Quand un SSD M.2 SATA 3.0 classique milieu de gamme comme le SSDSCKJF180A5 d’Intel propose plus du double en débit”. Du débit maximal en crête en lecture: Ok peut-être, j’en sais rien je n’ai aucun des deux mais essayons de comparer des choses utiles : Les caractéristiques du SATA sont : possibilités de multi-canal (⚠️ multi puce ne veut pas dire multi-canal), choix de cache multiples (DRAM, SLC, pas de cache), les caractéristiques de l’eMMC sont : efficience énergétique, cache toujours présent mais très limité, jeu de commande utilisé ancien (pas de TRIM par ex) ; les puces NAND sont les mêmes. Dans les faits et sur le marché d’aujourd’hui pour un SSD neuf à moins de 40€ (donc exit le SSD Intel, plus vendu neuf, multi-canal et avec cache) aucun SSD M.2 SATA intègre un cache à part les tampons du contrôleur et les contrôleurs ont rarement plus 2 canaux. Donc en clair les performances de l’eMMC et du SATA convergent et sont très proche.

    “Peut être eu t-il fallu suggérer de préciser SATA 3.0 pour caractériser la présence de ce port M.2 ? Ce qui il est vrai serait peut être plus clair. Plutôt que d’indiquer ici une tromperie de ma part ?” Je l’ai fait ici mais je n’écris pas les articles ou en ai la responsabilité, n’inversons pas la charge.

    Répondre
  • 3 janvier 2020 - 12 h 59 min

    @SebM: “Ça va mieux en le disant, ainsi il n’y a plus d’ambiguïté. Les constructeurs usent et abusent de ces ambiguïtés. Ajouter une valeur à l’information consiste selon moi à décrypter ces éléments.”

    Oui, mais il y a un côté usant a répéter encore et encore la même information depuis des années. Le Celeron N4100 a été traité en long et en large sur le blog. A force je ne répète plus systématiquement qu’il s’agit d’un quadruple coeur par exemple. C’est fatiguant. Pour tout le monde.

    Si je parle du SSD Intel c’est parce que c’est ce SSD Intel que j’ai utilisé sur le Chuwi GBox quand je l’ai reçu en test à l’époque. Je n’ai malheureusement pas le temps de ressortir l’engin et de le tester avec un nouveau SSD. En pratique, puisque tu fais l’impasse sur le problème, les eMMC intégrés par ces marques sont des entrées de gamme et leurs débits sont bien inférieur à du SATA 3.0 sur SSD. Même sans cache. Il suffit de lire les différentes reviews de la GBox pour s’en convaincre. Le conseil de booter sur un SSD pour booster les performances y revient systématiquement. Les eMMC ne servent en général plus que de stockage “tampon”.

    “Je l’ai fait ici mais je n’écris pas les articles ou en ai la responsabilité, n’inversons pas la charge.”

    Là où tu pointes ton lien, tu ne remet pas en cause mon intégrité en indiquant que je cherche a tromper mes lecteurs il me semble. Ici tu m’accuse de propos fallacieux envers le lectorat en omettant de préciser un détail maintes et maintes fois répété par le passé. C’est une accusation grave et je la souligne. Je t’indique juste diplomatiquement que plutôt que de me mettre en cause a vouloir – peut t’on penser – surévaluer une machine même pas encore sortie officiellement, tu aurais pu de ton côté souligner la pertinence d’une indication plus précise de la qualité de connectique du port M.2 embarqué. Chose que j’ai faite sans sourciller et dans la foulée pour éviter effectivement toute confusion. Même si, je me répète, je ne vois pas en quoi cela pose problème actuellement. L’éventualité d’un acheteur un peu trop pressé qui mettrait la charrette avant les bœufs en achetant un SSD NVMe avant de commander un MiniPC à l’autre bout du monde et qui serait déçu lors de la réception de celui-ci ?

    Répondre
  • 3 janvier 2020 - 14 h 37 min

    @Pierre Lecourt: Pas d’intégrité personnelle mise en cause mais l’intégrité de ce boulot là initialement. Cela a été corrigé je n’ai rien a rajouter. Bon courage pour la suite, félicitations et merci pour le site.

    Répondre
  • jkl
    4 janvier 2020 - 23 h 34 min

    @SebM franchement il n’y a aucune différence pour l’utilisateur lambda entre un SSD câblé en SATA et un en PCIe. En revanche les deux explosent les puces eMMC aux performances risibles..

    Répondre
  • 6 janvier 2020 - 7 h 22 min

    @jkl: Je ne suis pas du tout d’accord et je ne connais pas Mme ou M. Lambda.

    J’ai des possibilités d’accès à quelques systèmes eMMC et la question du différentiel de performance important avec du SATA est fausse pour la majorité d’entre eux pour des taches autres que la copie d’un fichier de 1Go d’un disque à un autre.
    Sur le sujet des performances -j’ai bien peur que ce soit l’origine du malentendu ici- dans la plupart des discussions sont abordés de mauvais indicateurs avec des explications pseudo-techniques passant à coté des avantages et inconvénients de chaque solution.

    Enfin et le point a été abordé dans les autres commentaires, il y a d’autres éléments importants : l’ambiguïté savamment entretenue (regardez les pages de présentation des machines) par les constructeurs asiatiques sur la possibilité de brancher des M.2 NVMe (et par extension tout autre type de M.2 PCIe : carte réseau, graphique, carte IO…) ou pas pose la question pour l’acheteur des limites de ce qu’il pourra faire avec la machine (récupération d’une carte M.2 depuis une autre machine, type de fonction envisagée et remplie pour la machine) et conditionne éventuellement l’acte d’achat.

    Répondre
  • 30 janvier 2020 - 15 h 21 min

    bonjour

    essai rapide de la herobox reçu ce matin, livraison au poil de chez banggood (aucun frais, rapide).
    livré avec windows, viré pour xubuntu 19.10, tout est au poil.
    pas de chauffe particulière pour un peu de web et clementine music player vers un dac usb. ssd intel à l’intérieur, trappe aisée pour un autre en 2.5″ sata.l’accès en facade aux ports usb et usb-c + microsd est vraiment parfait, et c’est introuvable à ce prix (180€ avec ram et ssd inclus). Du beau travail.

    Répondre
  • 30 janvier 2020 - 15 h 43 min

    @GillesB: Merci du retour :)

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *