Et si le PC redevenait un truc cool ?

Le CES 2017 a fermé ses portes il y a une bonne semaine et les constructeurs ont plié bagage. Remballant leurs prototypes et leurs nouveautés en attendant de les voir débarquer sur le terrain tout au long de cette année. Et 2017 semble se profiler comme un bon cru.

Le CES 2017 a été bien plus PC que celui de l’année précédente et plus encore que celui de 2016. Exit les tablettes, elles ont quasiment disparu du paysage. L’omniprésent petit robot Android n’est plus à la fête et si les smartphones sont encore une fois les maitres incontestés du paysage électronique grand public, il me semble percevoir un regain d’intérêt pour le monde PC.

ces

Plus de machines pour commencer, il y a à nouveau des ordinateurs en tous genres sur les stands des constructeurs. Les principales marques de PC y vont de leurs présentations en tous genres avec des machines pour tous les goûts. PC standard de bureau, PC de joueurs qui sont à la fête, PC portables classiques et machines hybrides à la frontière de la tablette et de l’ultraportable. On découvre des engins supers-fins, des super-souples et des hyper spécialisés. On aperçoit enfin à nouveau des All-In-One et de plus en plus de MiniPC en tous genres.*

Kaby Lake

Premier constat, la puissance processeur n’est plus l’argument numéro un

Avec l’arrivée de Kaby Lake programmée par Intel pour coller à la date du CES 2017, on aurait pu s’attendre à une grosse mise en avant des performances des processeurs Core de septième génération du fondeur. Il n’en est rien, et même Intel ne semble pas avoir voulu appesantir sur sa puce. Préférant communiquer sur la réalité virtuelle avant tout. Les constructeurs savent pertinemment que le passage de SkyLake à Kaby Lake n’est pas un événement particulièrement notable. Il a son lot d’avantages mais communiquer sur la puissance n’aurait pas été un bon angle d’attaque à moins de vouloir se faire éreinter par la presse.

L’augmentation de mémoire vive n’est pas plus un argument d’achat, cela fait deux ans que les machines présentées oscillent entre 16 et 32 Go de mémoire DDR4 et les tarifs étant en train d’augmenter, les constructeurs ne devaient pas trop communiquer la dessus. Le SSD est désormais chez lui dans toutes les solutions et la plupart des fabricants ont compris qu’il ne servait plus à rien de communiquer sur des machines avec 64 Go seulement et les 128 Go sont de mise.

En fait, mis à part Apple, totalement absent du CES 2017 comme d’habitude, qui fait régresser les performances de ses machines – sans compter l’inflation provoquée par la montée en puissance des concurrents PC – l’ensemble du marché s’est mis au pas du nouveau paradigme de ces dernières années. La performance brute n’est plus l’Alpha et l’Omega d’un ordinateur. Elle est désormais considérée comme acquise par les constructeurs. Et c’est une excellente nouvelle.

Microsoft Surface Studio

A la recherche d’un nouvel argumentaire pour séduire

Cet acquis est devenu la demande de base des acheteurs, les fondations d’un PC. Il est étonnant de voir ce que peut faire une solution considérée comme la plus entrée de gamme sur le marché. Ses capacités techniques montrent que le moindre bout de silicium associé au minimum vital de mémoire vive avec un système d’exploitation moderne suffisent à accomplir des choses extraordinaires. Normal que l’on ne se penche plus sur la performance pure d’un PC lorsque la moins rapide des machines du marché est capable de faire tourner convenablement un programme de retouche photo.

Du coup, il devient nécessaire de se pencher sur d’autres éléments pour séduire. Le format est un point clé, même si il n’est pas forcément bien compris par les constructeurs. Mais il y’en a d’autres. Le design ou la discrétion du format sont mis en valeur. L’autonomie est devenue un argument de base, la légèreté également. L’hybridation fait partie des demandes du public, on veut profiter de formats souples qui s’adaptent à plusieurs usages. La spécialisation est également de plus en plus abordée avec des engins pour le jeu, d’autres pour la création ou encore des solutions absolument dénuées de pièces mécaniques pour un fonctionnement sans bruit.

Il y a bien sur la foule d’accessoires qui commence à déferler, le principal étant la VR qui est ,pour le moment, très à la mode même si on ne voit pas encore cela comme un marché de masse. Le casque VR semble proposer une expérience unique et il serait absurde pour un constructeur de ne pas profiter de l’aura publicitaire de ce marché. C’est un des rares cas où le PC garde une avance respectable en terme de contnu et de qualité sur tous ses autres concurrents, avance qu’il faut donc capitaliser.

Minimachines.net

Mais ce sont les formats plus spécialisés, aussi extrêmes qu’ils soient, qui montrent vraiment le basculement de cette industrie. Un ordinateur “portable” à 9000$ signé Acer destiné aux joueurs avec un écran incurvé de 21″ et une débauche presque obscène de composants montre que le marché a compris d’une manière ou d’une autre qu’il fallait viser désormais des marchés de niche aussi bien que des marchés plus larges pour séduire.

Razer Project Valerie

L’arrivée au CES 2017 de concept comme le Project Valerie de Razer et ses 3 écrans,  achève de nous convaincre que les  constructeurs estiment ce marché bientôt assez mûr pour proposer des solutions hyper-spécialisées, quel que soit leur coût.

Minimachines.net

Des engins comme le Microsoft Surface Studio et ses fonctions de production ou le Dell XPS 27 et son système  audio évolué intégré sont autant de preuves que les constructeurs visent désormais de manière plus chirurgicales leur public. Diversifiant leur offre, en la spécialisant dans un point où les engins vont exceller. Ils vendront moins de machines qu’en produisant un énième ordinateur standard à bas prix mais gagneront peut être plus de marge.

Il est intéressant d’ailleurs de constater que cette spécialisation caractérise les productions du trio de tête des vendeurs de PC : Lenovo a assuré une livraison d’ordinateurs hybrides “souples” avec ses Yoga depuis des années et la marque est désormais associée à cette gamme comme elle l’est à ses machines professionnelles Thinkpad. Dell va beaucoup mieux depuis que la société a arrêté d’écouter ses actionnaires et s’est remise à travailler sur la conception d’engins en faisant confiance à ses ingénieurs et designers.

Minimachines.net

Les Dell XPS 13 ont probablement été les portables ayant le plus remué les designs des machines actuelles en imposant à la concurrence de se pencher sur les bordures de leurs écrans. La nouvelle évolution de ce portable propose désormais une charnière souple pour séduire un public encore plus spécialisé. Au passage, l’autonomie de l’engin culmine dorénavant à 15 heures et évidemment tout cela sans dégrader outre mesure les performances globales de la machine…

HP Pavilion Wave

HP enfin s’est réveillé d’une certaine torpeur et on a senti un basculement très net dans sa production des dernières années : Des engins au look différent avec l’emploi de matières originales comme pour le Pavilion Wave et sa protection en tissu et son système d’enceintes intégrées.

HP Spectre 2016

Des machines comme le Spectre 13 sont, dans un autre registre, intéressantes même si extrêmement focalisées sur le design au détriment de la fonction. Le HP Sprout est peut être l’engin le plus spécialisé du genre, un outil qui n’aura pas beaucoup de public parce que probablement trop éloigné encore des préoccupations des acheteurs mais qui a bel et  bien fait des efforts importants en terme de créativité et d’innovation.

Tout ce petit monde s’est donc remis à réfléchir plutôt qu’a simplement augmenter d’un chouilla les capacités des engins. En prenant conscience que si les plus grosses parts du gâteau mondial étaient forcément les sempiternelles solutions portables 15.6″ et les boîtiers de bureau à destination des PME, il fallait dorénavant séduire autrement le grand public pour qu’il remplace le PC encore fonctionnel qu’il possède déjà.

L’effort consenti pour séduire les créatifs va de pair avec l’abandon du secteur par Apple.

La marque à la pomme ne cache plus son désintérêt pour les ordinateurs. La marge et la croissance sont du côté des smartphones et Apple n’en a plus que pour l’écosystème iOS. Les nouveaux MacBook n’ont aucun intérêt technique mis à part la présence d’une barre tactile avec écran qui ne séduira que les amateurs de gadgets. Voir un DJ réputé tenter de mimer un set sur cette barre est aussi grotesque que de voir un pilote de formule 1 au départ d’une course avec un tricycle. Il arrivera probablement au bout, négociera parfaitement ses trajectoires mais n’emploiera jamais cela autrement que pour s’amuser.

Minimachines.net

Les machines sédentaires de la marque traversent en ce moment un Sahara d’innovation, et la sécheresse est de plus en plus rude sans que l’on sache si cette traversée en est à son début, à son milieu ou si elle touche à sa fin.

Le vide laissé par Apple et la désespérance de ses clients historiques a bien été sentie par les fabricants PC qui ont déployé de gros efforts pour séduire ces clients potentiels. Musiciens, monteurs vidéo, graphistes, designers 3D, de plus en plus de créateurs se penchent vers des machines PC. Pas par gaieté de coeur non, mais tout simplement de manière réaliste.

Asus VivoPC X

Du côté des minimachines la relève de ce CES 2017 est intéressante

Les solutions petit format proposées par le s constructeurs touchent désormais tous les secteurs : Le grand public comme les professionnels avec des solutions variées affichant des performances étonnantes. Machines de jeux, de salon, de travail ou même solutions capable de faire de la VR. Les engins sollicitent des formes de plus en plus variées et de plus en plus compactes.  L’arrivée de solutions graphiques moins gourmandes en énergie et chauffant moins permet également une intégration plus facile.

Surface Book i7

Les machines tactiles et hybrides changent également grandement, le chemin parcouru depuis les premiers Yoga de Lenovo ou les efforts de Microsoft avec ses Surface et ses évolutions montrent que le secteur continue de travailler à proposer des designs plus aboutis et efficaces. A regarder le lancement de la première Surface et en considérant le chemin parcouru ainsi que son impact sur le marché, il est difficile de ne pas voir les efforts consentis par Microsoft sur ce segment. En prenant en compte le Surface Studio et le Surface Book, il est facile de comprendre que la marque tente désormais de faire levier sur la concurrence en mariant de manière homogène matériel et logiciel pour mettre en valeur Windows.

Alors que le marché des tablettes est en décroissance, faute d’un écosystème nécessitant de gros changements techniques. Un marché qui a rapidement abouti à un plateau d’équipement chez la plupart des clients, l’arrivée de cette nouvelle génération de PC semble de plus en plus séduire.

La performance est désormais évidente, la mémoire comme le stockage sont suffisants dans tous les appareils, le moindre outil informatique est correctement connecté. Pour séduire, il faut proposer autre chose, un usage plus qu’une grille de compétence. Et les concepteurs de nos machines semblent l’avoir enfin compris à bien analyser la production présentée pour ce CES 2017.

 

Soutenez Minimachines, partagez le !


Jaune
93 commentaires sur ce sujet.
  • 19 janvier 2017 - 19 h 29 min

    Désolé d’être lourd mais l’innovation et le rêve c’est aussi du côté du logiciel, je mets les mains sur pas mal de machines avec macosx ou un windows de temps en temps et quand je retrouve mes différentes machines sous ubuntu mate , debian xcfe ou arch linux à chaque fois c’est le même plaisir de retrouver ses repères, la fluidité, apt-get install tout ce qu’on veut, une ligne de commande hyper puissante (avec un pipe accessible) pour faire de l’encodage de cd ou du backup en série, un vieux thinkpad X220 avec XFCE ou mate c’est une machine de guerre même en 2017…

    Répondre
  • 19 janvier 2017 - 19 h 40 min

    il est curieux que ce soit le clavier pour la surface 4 qui remporte le premier prix CES 2017 de l’innovation dans la catégorie mini computing
    Ca veut un peu dire que même pour les pc portable de luxe valant + de 1000 euros il leur manque l’essentiel: un clavier fonctionnel

    Répondre
  • 19 janvier 2017 - 21 h 23 min

    @pdbl: bah oui mais en même temps, c’est des os fait par des passionnés pour des passionnés pour que ça fonctionne bien
    KISS quoi
    (et les data centers et compagnies ne s’y trompent pas d’ailleurs)

    mais on a une image de gros barbus dans des caves hyper chiants (bon, chiants, certains, souvent, c’est vrai)
    attachés à “l’open source”, à “des valeurs” etc etc et le fait que ce soit “gratuit” passe mal auprès des entreprises (déja le CNRS par exemple, c’est pas compris par des pays comme les USA par exemple, alors nous, ont est limite vu comme des communistes cubains par eux !!! riez pas, c’est malheureusement vrai)

    on a beau tout faire pour attirer les gens, site, install party, assoc, fablab et autres
    on a pas la force de frappe d’un apple qui vend du “statut social” ou google de la “simplicité”
    (avec un gentoo à leur sauce fait pour vous pomper vos datas)

    ne nous leurrons pas
    google, apple, MS, facebook et consorts ;
    tous ce qu’ils veulent, c’est nos donnés et habitudes de surf et d’achat
    avec le big data, le nerf de la guerre commercial du futur est là (tout os commercial confondu)

    donc forcement, linux, duckduckgo et compagnie;
    comment dire…

    mais je plussois à 200% avec votre discours

    un bon vieux pc, un proliant et une RPI (en mediacenter ou en console style émulation) le tout sous nux, c’est l’ideal

    le truc qui m’a le plus branché dans les billets récent de pierre sur le dernier salon, c’est la carte pcmcia d’intel et le projet de pc zombie qui va avec

    perso, c’est une carte en M sous linux avec un 13 pouces mode tablette pour mes livres et bd

    le reste, c’est bien mais c’est ce concept qui me plaît (déclinable en portable, all in one etc etc, recyclable etc etc)

    et ça, ça marche nikel sous nux

    donc on verrat, il en sortira peut être du bon finalement
    (et là au moins c’est du X86 donc on pourra mettre nos os chéris dessus)

    Répondre
  • 19 janvier 2017 - 21 h 40 min

    Quand je lis les compte rendus j’ai toujours cette impression d’etre le seul à avoir acheté une tablette l’année dernière :-)

    Répondre
  • 19 janvier 2017 - 22 h 36 min

    @R2D2: Ca y est, on a trouvé l’acheteur de tablette de l’année dernière ! Il s’est dénoncé :o) !

    Répondre
  • 19 janvier 2017 - 22 h 45 min

    @pdbl:

    Je ne comprends plus les irréductibles de linux.
    Surtout qu’aujourd’hui un bon petit Windows 10 fonctionne nickel sur même les solutions les moins performantes du marché.

    Avant j’avais adoré être “à part”, au lycée, avec ma petite distribution ubuntu 10.04 à lancer des commandes pour tout faire.
    Mais c’était aussi parce que Windows Vista était une plaie, et que winfows xp 64 bits n’était pas stable (je l’ai essayé je sais de quoi je parle ^^).

    Mais aujourd’hui qui a encore intérêt à être sous linux ? Hors des usages spécifiques en vue de sécuriser ses données je vois pas, et encore tous les bloatware de W10 sont desactivables. La patience qu’il faut pour paramétrer les multiples distribution, moins stable les unes que les autres, fait frémir. D’excellent outils ne sont plus mis à jour, et aujourd’hui les environnements de bureau moderne (cinnamon, kde…) Sont des usines à gaz.

    Enfin libreoffice n’a jamais été aussi en retard par rapport à office.

    Sinon pareil, le principe de feu le lapdock est excellent, à terme on peut imaginer un format carte de crédit, que l’on glisse soit dans son pc portable, soit dans son pc de bureau avec imaginons un gain de performance. Ce serait un gain de productivité énorme, même si aujourd’hui avec les différents cloud on peut avoir qq chose de similaire :)

    Répondre
  • 19 janvier 2017 - 22 h 58 min

    @Heisenzoidberf: SUPERBE TROLL !!!
    sérieux, génial

    si on aime son os au petit oignon, debian ou arch
    os “tout fait”, les nombreux respin d’ubuntu (voir distrowatch)
    (tous garantie sans spyware, virus et autres joyeuseté – amazon se desactive en un switch sur la ubuntu unity…pour ceux qui aime unity)

    lxde et mate sont largement plus user friendly que kde (sérieux) ou cinnamon (lourdingue)
    je parle même pas de leur légèreté (lxde, meme sur un vieux atom, c’est fluide)

    playonlinux (wine “tout en un clic”) fait admirablement tourner n’importe quel MS office si vous en avez vraiment besoin (là je dis rien, je comprends le soucis, j’en ai besoin pour mon taf et utilise MS office pour certains doc mais SOUS LINUX !!!)

    on me souffle dans l’oreillette que même steam tourne bien (il y aurait même un steam OS ? vraiment ?)

    enfin bon, vu que vous connaissez cinnamon, vous avez deja du remettre les mains sur un linux depuis vista hein

    donc encore une fois,

    superbe troll qui m’a bien fait rire
    you make my day comme on dit
    bye

    Répondre
  • 19 janvier 2017 - 23 h 21 min

    @orangina rouge
    Idem pour la carte mais perso, je suis un fou furieux de la bd numérique et j’ai acquis LE SUPPORT pour lire:l’iPad 13 pouces, et malgré tes espoirs, tu n’auras jamais ce que tu recherches car seule cette tablette a le bon ratio pour la bd (4/3 en mode portrait on lit ENFIN comme une vraie bd)

    Pour avoir eu la tablette 13 Lenovo, le ratio est complètement pourri quand tu sors du mode vidéo.

    Pour la consult web, lecture pdf donc bd, tu te retrouves avec une 10 pouces avec deux belles barres noires en haut et en bas ;-)

    Et tu auras exactement pareil avec n’importe lequel des hybrides qui son t et seront toujours dans ces ratios.

    Le mat et le 4/3 y a que ça de vrai pour la lecture.

    L’iPad pro a fait de gros efforts sur la brillance des écrans et je ne te parle pas de la fidélité des couleurs…

    J’attends le 512g dans 2 ou 3 ans, un rêve de gosse , pour y insérer mon entière collection de bds…

    Et juste pour finir, je suis partisan de la tablette ET du laptop et non l’hybride.

    Je veux un os light, une autonomie de folie, une veille indécente, un format 4/3.

    Je veux aussi un laptop qui fait exactement le reste ;-)

    C’est un vieux mythe de l’homme de tout vouloir dans la même bécane, j’ai été un des premiers à y croire il y a longtemps.

    Désormais à part le smartphone qui bluffe par sa polyvalence, quand il s’agit de maths sérieux, pour bosser, on arrête les conneries…

    Répondre
  • 19 janvier 2017 - 23 h 56 min

    @Cerroni:mais, brisez pas mon raaiiive quoi ;)
    mais oui, le 4/3, on est d’accord, c’est le top pour ça
    et avec le fameux système “à la carte” intel en X86, il y aura peut être justement un fabricant qui sortira un écran tablette zombie en 4/3 (après tous, même acer à une époque faisait des tablettes 4/3)

    sinon, je suis pas trop apple justement à cause du manque de port (notamment usb et sd)

    je me vois mal racheter une machine pour plus de mémoire alors que l’autre marche encore
    pour moi c’est du gâchis et du coup, je prend pas (en plus de l’écosystème qui me rebute aussi)

    sinon, j’ai 2 vidéo projecteurs et mon pico par exemple, je l’oriente à la verticale, c’est super pour les doc, pdf…et occasionnellement mes bd préférées (pas souvent, mais ça m’arrive et c’est assez sympa)
    même si oui, une 13 pouces mat 4/3, je l’attend (au pire, une pi zéro et si je trouve un écran qui marche avec, je me bricolerais un truc un de ses 4, ça fait un moment que ça me trotte dans la tête)

    pour les hybrides, je comprends parfaitement (pour moi, c’est des pc “jetables”, j’aime pas ça du tout)
    pour les all in one (qui souvent sont des postes légers, consultations et un peu de prod demandant peu de besoin hardware), le système “à la carte” est sympa je trouve
    et comme je suis plus linux que win, j’ai pas des exigences démentiel non plus
    (même s’ils annoncent aussi des i7, moi des M, pentium ou I3 pourrait suffire…et eux chauffent peu)

    enfin on verra bien mais avec intel derrière, ça va peut être bien finir par devenir réalité tous ça

    Répondre
  • 19 janvier 2017 - 23 h 59 min

    @Cerroni: en parlant ratio, MS pour ses matos ont semble t il laissé tomber les 16/9 16/10

    allez, il y a de l’espoir
    on s’accroche ;)

    Répondre
  • 20 janvier 2017 - 0 h 30 min

    Concernant la puissance, il y a quand même sur le marché actuel beaucoup de machines au processeur anémique, avec une RAM limitée (2Giga) ou encore un stockage exigu (emmc 32 giga). Pour une minimachine d’appoint OK, mais pour un ordinateur “principal”… Bof Certes windows 10 tourne pas mal sur des configs limitées, mais ces machines risquent rapidement de montrer leurs limites au bout de quelques temps, une fois le Windows un peu “encrassé”…

    @Heisenzoidberf :
    Pour répondre à ton troll, j’utilise presque exclusivement Linux (mint) depuis de nombreuses années, et pour ma part c’est l’intérêt de Windows que je ne vois pas… Linux tourne tellement bien et permet de faire tout, en nous épargnant des problèmes de toute sorte

    Répondre
  • 20 janvier 2017 - 1 h 19 min

    @Chelmix: don’t feed the troll
    mais là, c’en est un superbe

    linux “difficile” à configurer
    (lol comme disent les djeuns, à part du cosmétique tous le reste est inclus dès la fin de l’installation)

    mais par contre, un antivirus-malware, les mises à jours de logiciels qui se mettent pas à jour en même temps que le système, la base de registre qui s’encrasse avec le temps, les divers drivers à installer quand on fait une install, les spywares directement dans l’os maintenant, les soucis de licence win attachée à un pc désormais (merci uefi et secureboot) qui deviennent une galère sans nom si soucis type virus ou juste un changement de hardware trop fréquent etc etc
    ben ça il trouve pas ça dur

    un troll de compet’ je vous dis !!!

    à part les prologiciel (exemple le plus “parlant”, photoshop mais aussi des log de compta) et quelques exception type les mises à jour tomtom (ça m’oblige à garder une petite partoche win, même avec virtualbox ça marche plus maintenant)

    et oui, comme vous on peut tout faire avec un linux
    – firefox, chromium
    – thunderbird
    – vlc
    – handbrake
    – calibre
    – audacity
    – skype
    – kodi
    – steam
    – virtualbox
    – libreoffice
    imprimer, scanner et gérer stocker ses photos numériques

    tous ça, c’est 95% des besoins soft des ménages ET TOUT OS

    sous nux, uniquement
    – k3b est mieux que nero je trouve
    – openshot, pitivi cinerrela mais surtout kdenlive sont top pour le montage vidéo (chacun ses goûts mais je suis d’accord, final cut est super aussi)
    – pour l’audio, il y a une tripoté d’outil (voir la distro avlinux – qui a aussi tout les outils vidéo d’ailleurs et spécialisé dans la créa audio-vidéo)
    – soundconverter suffit pour l’encode audio et est super simple et rapide, pour les lecteurs c’est pas ce qui manque (du winamp like au itunes like). sinon, juste vlc comme beaucoup maintenant
    – bleachbit remplace ccleaner pour bien vider le cache (y compris flash), des résidu apt ou ses maudits .DS_Store si on en a partout
    – pinta ou krita (quasi portage de paint.net)
    – un paquet de clients réseaux sociaux (pas mon truc mais il en existe plein)
    – ME tv pour la tv
    – radiotray pour la radio
    – evince LE lecteur pdf de nux (une tuerie)
    – dejadup pour du backup simple

    et pour le reseau, tout est de base dans nux
    du firewall au support des vpn “finger in the noze”

    et au pire, playonlinux et wine qui permettent de lancer… des applis windows !
    (office, mais aussi photoshop par exemple – j’ai tester une fois avec une version portable, ben ça a marché. tout comme mon worms armageddon d’ailleurs)

    tous ça via synaptic ou la biblitheque ubuntu
    (pas besoin d’aller chercher ça sur telecharger.com, clubic ou autre avec des logiciels pubs de partout DANS les log en download via ces sites)
    pas “forcer” de passer par le terminal

    on peut choisir son interface (les Desktop Environment, genre lxde, mate, unity, kde, E17 etc etc) selon ses goûts, en installer plusieurs sur sa machine “pour voir”
    ça s’installe-désinstalle impec et on est pas “obliger” par une boite de changer ses habitudes-gouts quand on a trouver son bonheur parce que “quelqu’un” le décide pour vous “et pis c’est tout”
    là, le maître, c’est vous

    etc etc, on pourrait continuer des heures la liste est longue (et il est tard)

    oui, vraiment c’était un magnifique troll

    Répondre
  • 20 janvier 2017 - 5 h 29 min

    Perso, Linux j’ai laissé tomber. Mes derniers problemes:

    – le truc de gesition de boot incompatible avec ma carte mere. Ecran noir. Un dev a bien essayé de fixer, mais bon, apres 3 semaines, j’ai laissé tomber.
    – Problemes de driver video, il fallait chisir entre accélération 3D et compatibilité vidéo (ou Flash, je sais plus). Par ailleurs impossible de gérer 2 ecrans de résolutions différentes.
    – Sur un netbook Linux, y’avait rien pour le partage en SMB, heureusement une connaissance a su recompiler le noyau pour y ajouter ca.
    – Sous Ubuntu, impossible de mettre la barre de menu sur le coté droit. Sous les autres Linux, a peu pres impossible de la mttre sur le coté tout court.
    – Impossible de déterminer quel outil utiliser, ni de trouver la doc idoine, pour a) utiliser plusieurs fenetres de terminal (apres etre parti sur un truc, je me suis fait dire que c’etait obso…); b) l’equivalent d’autoexec.bat (y’avait system.d mais il fallait plutot utiliser upstart qui n’a pas de doc end-user et au final ils ont laissé tomber pour autre chose…)
    – tout ca impliquant des heures de recherches de docs pertinentes, a jour, …

    Et tout ça, ce sont des trucs qui ne posent aucun probleme sous Windows.

    J’ai bien conscience que les experts arrivent a faire ce qu’ils veulent comme ils veulent sous Linux. Pour les non*experts, c’est pas une leraning curve, c’est une learning cliff, la doc en particulier est indigente et dure a trouver. J’ai mieux a faire de mon temps.

    Répondre
  • 20 janvier 2017 - 6 h 23 min

    @obarthelemy: vous on peut dire que vous avez pas eu de bol

    déjà, bien choisir son desktop (mate, unity, lxde etc etc)
    parce que de base, tous n’ont pas tout
    (lxde devait avoir “gigolo” pour voir des serveurs même en local par exemple alors que les autre avaient ça en natif)
    ça se règle avec un peu de recherche, mais pour du partage d’imprimante par exemple, on utilise pas ça donc compil ou pas, ça sert à rien, c’est d’autre habitude à prendre (après c’était peut être pour autre chose)

    pour le coup de la carte mère, vous avez du avoir les début du soucis uefi plus secureboot en 32 bit alors que tout passait en 64 et ça, on l’avait pas vu venir (merci intel sur ce coup, toute une gen de proc était incompatible nux pendant un sacré moment)
    et toute les distro etaient pas compatible secureboot aussi !

    les netbooks de l’époque en atom Z par exemple avaient de gros pépins de drivers avec linux (et tout le monde à finit par vendre ces matos de m…. et oubliez tous ça)
    idem pour les cartes graphiques
    nvidia et intel oui !
    amd, bah ça marche mal (il y a 3 drivers possibles par exemple et l’un d’eux est définitivement viré parce que trop plantogène. c’est dire !)

    pour la barre sur le netbook ou le dual screen, bah encore une fois, le choix de “environnement” est primordial
    (meme si je vois vraiment pas le soucis là)

    sur certains, ça va pas être simple (tous ce à base d’openbox comme lxde par exemple – pourtant la doc d’openbox donne tous, mais il faut savoir que lxde utilise openbox, c’est vrai) mais sur d’autre c’est parfaitement possible (pas gnome 3 ou “gnome shell” plus prévu pour le tactile et un écran, hors de cette config, une vrai plaie à customiser)

    j’ai du dual screen avec un en portrait et un en paysage et je switch via kvm sur un projo en paysage l’ecran en portrait sans soucis

    vous avez du tomber à la période au alentour de la lts ubuntu 12.04
    le moment ou ubuntu à sorti son horreur d’unity, et ou gnome à sorti gnome 3 (résultat, les dev sont partis forker et ont fait cinnamon et surtout mate)
    et c’est aussi le moment ou les distro passaient à sytemd (maintenant toutes l’on quasiment adoptées et ça marche nikel)

    oui, ce moment là était pas simple et on rageait tous (un beau bordel, surtout que les autres, openbox, lxde, xfce etc etc…étaient pas franchement prêt à un tel afflue de demande des utilisateurs qui avaient d’autre envies que les leur)

    le bronx complet à cette époque là

    un peu comme quand vista est arrivé ou le passage à modern UI

    ça perturbe si on débarque à ce moment là

    mais vous devriez réessayer, maintenant tous vos soucis sont réglés

    plus qu’ubuntu, debian semble plus pour vous (meilleurs dev et support surtout que la doc vous fait pas peur)
    et sur irc, les contributeurs sont adorables et pointus
    une vrai mine d’infos (et ils donnent les liens, la doc ils l’écrivent et bien chez debian)

    c’est la distro “mère” d’ubuntu et bien plus carré qu’ubuntu (surtout en doc)

    essayer cette version de debian (en plus elle a la barre comme on la met tous sur les écrans 16/9, 16/10 et qu’on a pas envie d’un dock donc je vous assure que c’est possible)
    et elle intègre systemd (le nouveau) comme l’ancien
    vous switchez selon vos preference-besoin et la doc

    http://distrowatch.com/weekly.php?issue=20170109#mx

    si vous avez lâché l’affaire, je comprends mais pourtant, rien d’insurmontable
    (c’était pas la bonne époque ni les bon choix, dommage effectivement)
    bref,
    bon courage et bonne journée
    (j’aurais pas du nourrir le troll, je le savais, je le savais ;)
    à ce soir tous

    Répondre
  • 20 janvier 2017 - 7 h 08 min

    @orangina rouge
    Pour ma part je bosse dans la zic et Linux en short pro audio…

    Mais au delà de ça, ta dernière tirade résume parfaitement la raison pour laquelle Linux restera à jamais à moins de 1% de PDM: on comprend rien à ce que tu écris car c’est de la tech pure.

    C’est pourquoi je suis sur mac depuis plus de 20 ans.

    Je veux bosser avec une bécane qui ne plante pas, sans installer d’anti virus, qui reste aussi fluide après 4 ans, qui a tous les softs dont j’ai besoin, et qui marche direct out of the box.

    Tout ceci est possible chez Win ou Linux mais essentiellement si tu t’y connais et tu y passes du temps.

    Moi mon temps, c’est en production que je le passe, pas en maintenance…

    Mac c’est pour les cro-magnons de l’informatique.

    On n’a autre chose à faire qu’à mettre tous les jours les mains dans le cambouis 😎

    Répondre
  • 20 janvier 2017 - 7 h 10 min

    Soft pro audio (foutu correcteur)

    Répondre
  • 20 janvier 2017 - 7 h 12 min

    @orangina rouge:
    Non, ya pas que du troll et justement c’est très instructif. J’utilise Linux en VM seulement pour compiler qques trucs galère sous Windows (Streisand par exemple) car j’utilise un PC avant tout pour jouer et faire du montage vidéo (et ça sous Linux j’ai rien trouvé de bien performant) . Les détails sur les distro et les gestionnaires de bureau sont très intéressant et me feront peut être passer à un dual boot win10 / Ubuntu ou debian

    Répondre
  • 20 janvier 2017 - 7 h 15 min

    @Cerroni:
    Fait qd même sans anti-virus car il existe une floppé de ransomware et aurez joyeusetés sur macos désormais… Sinon je comprends bien tes soucis, en montage vidéo c’est aussi compliqué sous Linux

    Répondre
  • 20 janvier 2017 - 7 h 52 min

    @Cerroni: c’est pas faux et je comprends (même si la tirade devait parler à quelqu’un qui semble s’y connaître, mais je comprends)

    linux au début je détestais et puis j’ai pris un rack et de temps en temps, je passais d’un hdd win à linux (mandrake à l’époque)

    et avec l’équivalent de itunes, j’installais plein de truc pour tester (c’est bien ranger par catégorie, multimédia, bureautique etc etc)

    au final, ça marchais bien, ça cassait pas, c’était rapide et ça bougeait pas comme votre mac en fait
    mon windows pendant ce temps là, ça devenait lourd et chiant à gérer et je parle même pas des virus et de la sécurité à gérer et ça, ça me saoulait et me bouffait bien plus de temps que linux

    maintenant, les distributions sont très user friendly
    synaptic s’appelle “bibliothèque de logiciels” pour les nouveaux
    et quand vous passez votre souris sur un logiciel pré-installé de base, ça vous dit en dessous à quoi ça sert (et c’est déjà bien ranger par catégorie, pas comme sous windows par exemple)

    au final, il faut que quelqu’un vous install ou prête un ordi bien fait (et selon les besoins de la personne) et on devient vite accro et décroche pas

    pour ça, les install party sont top

    j’incite toujours les gens à passer une vielle bécane sous linux “pour voir”
    en dual boot, avec un rack pour le vieux pc du garage ou autre
    au final, tous le monde en est satisfait

    mais oui, il faut quelqu’un qui “vous montre comment faire” au début (comme pour tous les systèmes infos)
    et ça, à part des assoc, ça intéresse personne
    quasi pas de maintenance (à part panne hardware), les logiciels sont les mêmes que sous win ou mac (pour la plupart), pas de virus, pas de logiciel type antivirus ou autre à vendre (c’est gratuit hormis crossover)
    bref, ça emmerde toute “la profession” pour les “non pro”
    de la vente au techos
    (les “gros” pro ont redhat en tête et là, on commence à parler)

    donc forcement

    mais après, il y a rien a faire, comme vos macs
    juste des habitudes à prendre (si possible tôt, c’est pour ça que c’est important pour moi de faire le max de dual boot dans mon entourage pour les plus jeunes et tous en sont ravis. plus de maintenance, de virus, de soucis de sécurité etc etc. ils utilisent leurs pc, point)

    mais bon, je comprends
    vous avez vos habitudes, maintenant c’est trop tard
    vous c’est sous mac, d’autre sous windows
    c’est la vie, c’est comme ça

    enfin bon, tous ça c’est partie d’un troll de ouf et de message genre “jamais réussi à avoir samba sous ubuntu, fallait compiler” ,,,
    (enfin je pense, j’espère que c’est pas ça et que c’était un besoin bien particulier, sinon , re troll)
    et j’aurais pas du répondre à mon café là aussi donc bon

    mais je comprends, personne lit “le manuel” (et personne VEUT en fait, on utilise pas l’expression rtfm – READ THE FUCKING MANUEL – pour rien)

    c’est triste mais vrai (et pas que pour l’info)

    bon, bah je fais parti des 1% qui lisent les manuels
    bon, bah j’ai pas honte hein
    ça me chagrine mais pas honte du tous

    sur ces bonnes paroles, je fini mon café, douche et hop

    je vais laisser les trolls troller (après tous, c’est vendredi) et je verrais ce soir si je repasse sur ce billet ce week end ou attends lundi

    un peu le blues quand même mais bon
    (allez, un autre kawa)

    Répondre
  • 20 janvier 2017 - 8 h 01 min

    @tiliarou: pour jouer, steamos est le must (debian et steam donne la procédure d’install via son site)
    c’est le mieux et après vous pourrez installer tous les log de montage dessus sans soucis

    avlinux (à tester en live cd ou usb) vous donnera une idée des logiciel linux de montage vidéo (et audio d’ailleurs)

    http://distrowatch.com/table.php?distribution=avlinux

    il y a une tripoté de logiciel pour la créa là dedans, c’est dingue
    après, si vous avez deja vos habitudes;
    ben même combat, vous avez peut être plus le temps de vous en faire de nouvelles ou envie de changer

    allez, à je sais pas quand, mais là je vais finir en retard si je raccroche pas
    bye

    Répondre
  • 20 janvier 2017 - 9 h 04 min

    @ orangina rouge : Steam OS en est quand même au stade de semi échec. Les performances sont moins bonnes que sur windows, à config égale. Les portages sont toujours d’actualité mais à titre d’exemple sur ma liste de jeux Steam, il n’y en a qu’1/3 qui soit compatible avec Steam OS. Je ne vois pas ce qui pourrait pousser un jour à se tourner vers cette plate-forme vu qu’elle est à la traine à tous les niveaux.

    Répondre
  • 20 janvier 2017 - 9 h 13 min

    Pour ce qui est des applications Pro (montage vidéo, MAO mais aussi PAO vu que ça en discute souvent sur les formus), il faut bien comprendre que la question des habitudes est hors sujet.

    Ce sont des domaines dominés par des logiciels qui ont fait leurs preuves, et il y a toujours quelque chose de pathétique à voir un pro linux conseiller à un professionnel bossant sur Adobe de se mettre à Gimp, Scribus et Inkscape (testés par curiosité, un non sens ergonomique de chaque instant).

    De même pour l’audio, la question de compatibilité est primordiale vu le prix des VST, surfaces de contrôle et autres banques de son acquises au fil des années, un créatif dont la config windows ou mac est éprouvée n’aura aucun intérêt à se tourner vers linux.

    Répondre
  • 20 janvier 2017 - 9 h 30 min

    “Dell va beaucoup mieux depuis que la société a arrêté d’écouter ses actionnaires … / … en faisant confiance à ses ingénieurs et designers.”

    Si ça pouvait en inspirer d’autres

    Répondre
  • Alu
    20 janvier 2017 - 10 h 43 min

    @Heisenzoidberf:

    Perso j’ai plus aucun PC sous windows depuis maintenant 3 ou 4 ans.

    Mon équipement se compose d’un vieux lenovo T400 pour moi qui marche sous linux mint mate. Ma femme a un lenovo aussi sous ubuntu mate (pentium ivy bridge/4go de ram)…

    Le HTPC est sous libreelec c’est un petit zotac AD-06 avec un simple E2-1800 et le rapsberry sous retropie/raspbian…

    Et à titre personnel je ne vois pas l’utilité d’avoir Windows. Mon OS est capable d’être super réactif sur de vieux PC et est suffisant pour faire se dont nous avons besoin: Web, Multimedia, Bureautique…

    Si je veux vraiment jouer…j’achète une console c’est plus simple au quotidien de mon point de vue.

    Par contre depuis que le pc de ma femme est sous linux…je me fais plus chier avec des heures et des heures de maintenance. Elle a tout ce qu’il lui faut et elle a pas besoin d’installer tout est n’importe quoi…donc c’est beaucoup plus simple à maintenir.

    Répondre
  • 20 janvier 2017 - 10 h 46 min

    Le VRAI truc cool, Pierre, en matière de PC, ce ne serait pas c’est la Panda Latte ! Une SBC Wintel ! A quand un article sur le sujet ?

    Répondre
  • 20 janvier 2017 - 10 h 52 min

    hello. mon avis a deux cents sur ce debatg

    deja linuc. je comprend qur le publuc ici soit technophilr voir beaucoup plus. attache a ce systeme certe tres pergormant et ultra securise pour le monde pro. maid ca fait 25 ans que j rntend ce mf discours : linux v est le mieux, tout le minde devrait migrer dessus. et …. c est toujours reserve a une ingime minorite.
    je l utilise au boulot mais voila. pas a la maison ou il ne repond pas au besoin de la famille.

    les gens veulent des trucs simple. sans avoir a rien gerer.
    il y sont habitue avec
    maintenany ios et android. perso je trouve ca dommage mais c est comme ca.
    pour un jeune public qui a grandi avec, un explorateur de fichier c est deja trop compliqué.
    il est loin le temps ou n importe quel ado ayant un pc savait creer des disquette boot pour kourr sous msdos…

    beaucoup critiquent windows 10. un systeme lourd pour certain. complique pour d autres
    pourtant il tourne nikel avec un cpu atom et 2go de rzm. et un tres vieux cpu suffit aussi
    mon pcu principal est un core2duo @3ghz. un cpu sorti en 2007 !!!!!. accompagne de 8go de ram ddr2. un ssd et depuis peu une geforce gtx 1060, il ne rame pas et son gpu permet de faire tourner les derniers jeux details au max ….

    un pc familiale qui permet de jouer. regader des video. surfer et bosser (office online ou office starter
    2010)

    a cote une tablette hybride asus t200. un cpu atom 2go de ram 32go de sdd + une ssd et surtout un ssd de 250go dans le clavier detachable. cette machine d appoint est largement suffisante et tres fluide et j ai meme steam installé sur le ssd.

    Répondre
  • 20 janvier 2017 - 11 h 23 min

    @kisskool: Win7 tourne nikel avec un cpu atom et 2go de rzm. Il ne rame pas et son gpu permet de faire tourner les derniers jeux details au max. Pas la peine de dilapider son disque dur avec un appstore “Metro” dont personne ne veut (sauf le manager de chez Microsoft dont le salaire en depend).

    Quant à l’avenir des compatibles IBM PC, c’est juste Office pour les bureaux et rien dans les foyers des consommateurs Lamba. En termes simplistes, on pourrait dire que Jobs a créé le micro-ordinateur domestique en 1977 puis l’a tué en 2007.

    À cette crise historique de la raison d’etre du PC vient se rajouter l’impossibilite d’augmenter desormais les performances via reduction de la gravure. Meme si Intel produit en 10 nanometres, les tours PC ne seront pas plus rapides, alors que les telephones ARM montent en puissance.

    Répondre
  • Alu
    20 janvier 2017 - 11 h 35 min

    @zhir:

    Le problème de la gravure va exister pour ARM comme pour X86. C’est un problème global de l’informatique actuelle.

    L’informatique est en train d’arriver à maturité sur le plan de la technologique hardware et ça signifie qu’il y a de fortes chances que l’informatique devienne comme le reste de l’électroménager: un élément dont on a besoin et qu’on change quand il tombe en panne, point barre.

    Il va donc falloir trouver d’autres arguments pour faire acheter les consommateurs. C’est en partie ce qu’explique l’article.

    Il y aura aussi, je pense, des tentatives d’obsolescente software…comme cette vieille imprimante qui marche toujours mais qui n’a plus de drivers Windows 10 ==> poubelle…

    Bref on va voir comment le marché va évoluer…mais ce qui est en train de se passer est AMHA tout aussi intéressant que lorsque les perfs évoluaient à vitesse grand V.

    Répondre
  • 20 janvier 2017 - 11 h 55 min

    Kisskool, je ne sais pas si ton PC tourne, mais à mon avis tu as un problème de clavier et de correcteur orthopédique (quand on écrit comme un pied).

    Répondre
  • 20 janvier 2017 - 12 h 20 min
  • 20 janvier 2017 - 12 h 27 min

    @Pierre : Superbe photo d’illustration !!! Ca vient d’où ?

    @Tous : Quelque soit l’OS, le le problème, c’est le besoin processeur des pages web (sites ? Navigateur ?)

    J’ai un netbook (Atom N550 ou N570, 2go) sous W7. Ok pour tous les usages SAUF Web !! MS office, VLC, Vieux jeux… Ca fonctionne nickel, sauf le web qu’est lourd quelque soit le navigateur.

    Idem, un ImaxMini (Merci Blogeee) sous Mint / Xfce. Même constat.

    Le débat Windows / Linux n’a pas lieu d’être pour moi à ce sujet.

    Par contre, côté spionit / maj / squat de la bande passante : Linux sort gagnant haut la main !

    Répondre
  • 20 janvier 2017 - 12 h 42 min

    Messieurs,

    Après tout cet argumentaire, qui peut nous faire un petit résumé de la meilleur distro linux notamment pour les noob? perso je débarque un peu sous linux et je teste depuis quelques temps Ubuntu. Je sais que les goûts et les couleurs….etc mais ça serait sympa d’avoir un retour sur les ditro linux.

    Merci

    Répondre
  • 20 janvier 2017 - 13 h 29 min

    @Ben37. Si tu debutes sur Linux, le choix est simple: Ubuntu, Mint. Laisse tomber le reste, elles sont vraiment destinées a Mme Michu et s’utilise très facilement. Le plus gros problème reste l’installation qui n’est pas facilité par les BIOS UEFI et W10.

    Si le PC est ancien (plus de 7/8 ans), il vaut mieux choisir une Lubuntu, LXDE ou une peppermint que je teste en ce moment et qui se montre étonnamment creative avec seulement 1Go de RAM.

    Malgré les débats passionnés et plein de mauvaise fou, Ubuntu et dérivées sont très simples d’utilisation, très très stables, hautement personnalisables et riche d’une communauté française.

    J’en dirais pas autant de Arch mais ce ne s’adresse pas au même public.

    A+
    En tout cas ça surprend toujours de retrouver un PC qui fait ce qu’on lui dit et pas ce qu’il veut…

    Répondre
  • Alu
    20 janvier 2017 - 13 h 31 min

    @Ben37:

    Pour moi les distributions les plus user friendly sont Ubuntu, Linux Mint et Mageia…

    Perso j’ai du mal avec Unity et je trouve KDE trop complexe donc je préfère Mate desktop (gnome 2) pour sa simplicité…après chacun ses goûts…

    Répondre
  • 20 janvier 2017 - 13 h 40 min

    Ah, il manquait deux couplets anti Apple pour crédibiliser l’article. Ou l’inverse.

    Qu’éventuellement Apple laisse tomber son urne funéraire MacPro, chère, pas mise à jour, et qui a connu de sévères problèmes de carte graphique, la question mérite d’être posée. Si pas de vrai remplacement ou grosse mise à jour en 2017, on pourra acter de la disparition formelle des stations travail chez Apple

    Mais en ce qui concerne la nouvelle gamme des MacBook,  on peut échanger quelques lignes d’un parti pris par l’auteur qui n’utilise pas ces machines, par le retour de vrais utilisateurs qui les possèdent. En gros, excepté le prix qui pique, une fois que les mises à jour de départ corrigeant quelques problèmes dont l’autonomie des batteries, les usagers décrivent des machines d’exception.

    Même  la TouchBar, brûlée ici en place publique,  rend des services à la majorité des utilisateurs.

    Attention, ce sont des avis très détaillés. Pas un jugement lapidaire en quelques lignes. Bien sûr, certains crieront haut et fort qu’ils sont victimes du syndrome de Stockholm !

    http://forums.macg.co/threads/appel-a-temoins-satisfait-de-votre-macbook-pro-2016.1289157/

     

    Répondre
  • 20 janvier 2017 - 13 h 44 min

    ‘LLo,

    La meilleure distribution linux ?
    Pour éviter le trop souvent prosélytisme linuxien récurent (la mienne est + ceci/cela que la tienne !) je dirais qu’elle doit être quelque part dans le top de distrowatch.com (colonne de droite avec le data span que tu veux pour la fraicheur !).
    Mais le pire après “avoir vu la lumière” une première fois via ‘buntu est amha le “distro-hopping” (essayer tout ce qui bouge) permanent car trop de choix finit par tuer le choix (& encombrer la tête avec des environnements tous différents).
    Ca fait avancer, une réponse comme ça, n’est-il pas ?
    Bienvenue en Linuxie, au fait..! ;-)

    Répondre
  • 20 janvier 2017 - 13 h 47 min

    @OuiDocteurBob: C’est dans ma collection d’image de stations vintage :p

    Répondre
  • 20 janvier 2017 - 13 h 49 min

    @startlord: Ben j’attend d’avoir un peu de recul mais oui il ya pas mal de trucs a en dire… Même si ce n’est pas grand public.

    Répondre
  • 20 janvier 2017 - 14 h 18 min

    @Doigt Agile

    pour info, Apple ne laisse pas tomber le Mac Pro mais est plutôt pieds et mains liés à son fondeur, qui évolue à la vitesse de l’escargot camé…

    Donc une mise à jour ne sert à rien en ce moment , pour gagner comme chaque année 5% de nerfs…

    Il va y avoir du neuf en fin d’année, voir début 2018 pour le Mac Pro.

    Actuellement un Mac pro 2009 booster enterre les Mac pro actuels, c’est pour dire s’il est temps que le fondeur s’enlève le doigts du c…

    @orangina rouge
    d’accord avec toi, on devrait tous avoir une deuxième bécane sous Linux pour essayer, c’est quelque chose que je m’apprête à faire ;-)

    @tiliarou
    Si un jour je dois mettre un anti virus sur Mac, alors je me dirigerai vers Win 10 ;-)

    Parmi les nombreux avantages de Mac os (je parle du mien: mac mini core I7 2,6 SSD 240 Toshiba+DD 2T), c’est d’avoir exactement les mêmes sensations que sur mon iPad pro.

    Accès instantané en sortie de veille, allumage si besoin en 15 secondes…

    Quand je me pointe chez un mec qui a un PC, j’ai à chaque fois l’impression qu’on m’a téléreporter en 1990.

    Perso, jamais eu besoin d’un anti virus et jamais eu un seul ralentissement sur mes macs.
    Et surtout jamais eu à nettoyer, défragmenter et tous ces trucs lourdingues qui t’empêchent de bosser et de profiter de l’outil!

    Encore une fois, certains vont répondre que sous Win et Linux c’est pareil, mais non…
    Pas sans s’y connaitre, pas sans y passer du temps.

    Je ne suis pas informaticien, je suis technicien de la voix ;-)

    Répondre
  • 20 janvier 2017 - 14 h 21 min

    @Pierre : C’est très style “MoonBase UFO” ! A voir si c’était une pub, ou de la SF (A l’époque, hein)

    Répondre
  • 20 janvier 2017 - 14 h 47 min

    @OuiDocteurBob: Les Mainframes étaient des monstres qu’il fallait mettre en scene d’une manière ou d’une autre. Même si les rares clients potentiels ne se servaient pas de pubs pour faire leur choix chez IBM ou DIGITAL ou autre.

    Répondre
  • 20 janvier 2017 - 15 h 57 min

    @Heisenzoidberf:

    Pour du dev, en tout cas ce que je fais, c’est beaucoup plus productif

    Répondre
  • 20 janvier 2017 - 18 h 19 min

    @Cerroni:
    Je remonte vers votre post concernant l’intêret de l’ipad pro pour lire vos BD.
    Pour le prix d’un tel engin, certains peuvent acheter quand même une bibliothèque entière de BD papier…c’est un choix (et le prix du Billy Ikea pour les ranger n’est pas très élevé).
    Vous allez me dire (avec raison) oui, mais tout tient dans l’ipad et je peux l’emporter partout…le perdre et vous le faire voler aussi…

    Bref, c’est un choix. Couteux, même…

    Répondre
  • 20 janvier 2017 - 18 h 26 min

    @DanG: Je trouve votre post très posé et clair, loin des querelles habituelles. Je plussois donc volontiers.
    J’ajoute que les distro “autour d’ubuntu” ont l’avantage du support et de la mise à jour. Beaucoup d’autres nous laissent au milieu du gué, comme l’excellente distro “façon Chrome OS” Chromixium, dont le projet semble mort…

    Répondre
  • 20 janvier 2017 - 18 h 35 min

    @Heisenzoidberf: Hé bien, moi je suis content que Linux existe, car il nous reste donc une ultime alternative gratuite et libre.

    Avoir le choix. Penser différemment. Se laisser pousser la barbe, porter un catogan et des sandalettes…et mettre son T-shirt orange imprimé Ubuntu.

    Après, je suis AUSSI un fan de mon ChromeOS, donc prisonnier (volontaire) de l’écosystème Google.
    Windows 10 est un espion, mais MS n’a pas le choix face à Google. La mentalité est définitivement pervertie vers la collecte de données. Je reste donc en Win7 sur mes autres machines.

    Mon petit PC Vorke V1 acheté sur les conseils éclairé du maitre des lieux tourne donc plutôt sous Lubuntu et c’est très bien.

    Donc, Linux, oui. Relisez Le loup et le Chien, de Jean de La Fontaine…La liberté a un prix, mais celui du confort est de faire uniquement là où vous dit de faire. C’est pas très réjouissant, ce qui nous attend…

    Répondre
  • 20 janvier 2017 - 19 h 56 min

    @Ben37: Sio je dois me remettre a Linux, ca sera sur un Raspberry Pi, car la plateforme est unique, donc pas de probleme de drivers et documentation ample et pertinente. C’est de loin les 2 problemes principaux pour passer a Linux.
    Le probleme c’est le coté jouet, un Pi ca ne va quand meme pas tres loin (à part pour bidouiller le hardware), don,c ca vraiment purement pour apprendre, a la rigueur une console retropi.

    Répondre
  • 20 janvier 2017 - 21 h 08 min

    @ DanG: tout à fait d’accord –
    à vrai dire je m’attendais à ce que ce sujet parte en sucette sur un débat linuxo-linuxien ” Quelle est la différence entre une bonne et une mauvaise distro ? ”
    Faut juste essayer (si possible avec un second pc 100% linux) – après une période de distro-hopping on finit par trouver ce qui nous convient.

    Répondre
  • 20 janvier 2017 - 21 h 19 min

    bon, je me suis pas faire brûler en place public et finalement les comms sont sensés donc je reviens

    @Evilmarmotte: oui, je suis d’accord avec vous
    steamos ? bah le hic est toujours le même. opengl contre directx.
    et les jeux nativement en opengl, bah il y a ceux de steam et quelques autres

    pour la moa-pao, je suis d’accord avec vous également (j’incluais d’ailleurs ça dans les pro-logiciels)
    pour certains usages, professions, windows ou mac reste indispensable (j’ai un toubib et un notaire par exemple, sans leur dictaphone dragonspeaker, ils perdraient un temps fou. bon ben ils gardent une partoche win, idem pour le log de compta qu’ils ont en commun avec leurs cabinets comptables)

    et puis soyons franc, cerroni par exemple, il fait de la zik sur mac depuis 20 ans !!!
    bon ben, inutile de lui filer autre chose
    ses repaires sont sous mac et il taffera plus vite et mieux sous mac

    pour le montage video, j’ai deja eu l’occaz de mettre les mains sur final cut
    et comme je l’ai dit plus haut, c’est clean, carré, pro et parfait pour bosser
    ras là dessus aussi, sauf si on est un particulier avec une prod par an !

    par contre, pour de l’informatique “personnel”, linux à mon sens peut avoir du sens (pas les mêmes besoins ! et au final, ça suffit)
    même si, comme dans mes comm plus haut, même moi je garde une partoche win (dual boot) pour mes mises à jour tomtom par exemple (ne marche plus via virtualbox alors qu’avant oui, le probleme est connu et du fait de tomtom)

    je suis réaliste, je comprends tout à fait qu’on puisse être bloqué pour certaines choses (aussi stupide par exemple qu’un drm pour son appli tv orange pour certains sur d’autre billets)

    @brousse.ouillisse:

    ça dépend
    moi j’ai été cambriolé 2 fois
    bd, cd et dvd volés
    j’ai pas tous racheté (surtout au tarif remboursé par les assurances)

    au final, backuper coûte bien moins cher en numérique (et plus simple à planquer des voleurs qui ne restent pas longtemps sur place)
    et on gagne une place de ouf dans les apparts

    @brousse.ouillisse: oh non
    la barbe ?
    le tshirt orange ?
    ça me fait penser à ma “belle cousine” qui est ingé tech à san franscico et qui a fait parti des nanas qui avaient lancées le hashtag “je suis une “femme informaticien” mais sexy quand même” (en anglais hein)
    ce stéréotype de série tv us (big bang theory ou mr robots, même combat) nous tue et fais du mal
    (on rit de nous, pas avec nous, c’est très, très frustrant rageant)

    à part ça, oui, le futur est pas top, c’est clair
    (et comme vous, je suis content que les comms soient clair et pas du troll “dreudi” de base)

    @Ben37:
    pour un vrai débutant, ubuntu est parfait
    et tant qu’a faire (unity étant vraiment une interface repoussoir comme modern UI), comme les autre, je vous conseille
    ubuntu mate ou bien une “refaite” à base de lxde-ubuntu (donc même doc, même soucis si vous en avez)
    et l’interface vous rappellera XP en plus moderne
    peppermint os
    il y a quasi rien, juste le nécessaire de base (et après, à vous d’installer ce que vous voulez via la “bibliothèque d’application” (software manager, vous ferez sur le site) qui ressemble à itunes – même si c’est son ancêtre de plus de 30 ans ou les 2 autres façon – que je préfère mais que je ne détaillerais pas ici)

    ils ont un système super de type “raccourci-webapp” pour les sites comme facebook ou twitter (pas uniquement, vous faites comme vous voulez) vraiment super bien foutu et qui fait gagner du temps et de la ressource sur les vieux tromblons, tous le monde adore

    le site à l’iso, des screenshots et une présentation claire

    ainsi qu’un tutoriel pour l’install et les premiers pas !!!

    https://peppermintos.com/

    bonne soirée à tous et bon week end
    (même si j’ai toujours ce goût de cendre dans la bouche, mais bon, ça passera)

    Répondre
  • 20 janvier 2017 - 23 h 01 min

    Pour ceux qui viennent de Windows et voudraient essayer Linux, je leur dis sans hésiter : installez Linux Mint. C’est hyper facile, et la plupart des logiciels de base sont déjà inclus. Pour vous en convaincre vous pouvez commencer par démarrer depuis un live CD ou clé USB bootable (pour l’essayer sans rien changer sur votre disque dur). “l’essayer, c’est l’adopter”

    Répondre
  • 20 janvier 2017 - 23 h 49 min

    @brousse ouillisse
    Mon ipad pro me sert avant tout au niveau professionnel (c’est mon lecteur/prompteur de textes/partitions sur scène)
    Son format est encore une fois idéal.

    Et pour reprendre votre argument sur les BDs, vous m’auriez parlé en puriste, du plaisir de lire une “vraie” bd, l’argument aurait tenu la route, mais parler du rapport financier vous éloigne de la réalité..

    Pour faire simple, le prix de l’Ipad pro doit représenter moins de 1% du prix de la somme des BDs…

    Et croyez moi, quand je dis 1%, je suis très large 😉

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *