Bleu Jour META : un miniPC industriel et fanless

Le META répond au triple cahier des charges d’une performance élevée accompagnée d’un faible gabarit et d’un fonctionnement passif.

Le Bleu Jour Meta est né suite à une demande de professionnels, encore en phase de test ce MiniPC est pensé pour accueillir des puces Core i7 aux TDP assez importants dans un format des plus compacts.

Le Meta emploie le format NUC mais revisite son châssis pour lui permettre de fonctionner sans ventilateurs. Sur le dessus du châssis en métal aux arêtes renforcées, on découvre une série d’ailettes qui vont augmenter la surface d’échange de la chaleur avec l’air ambiant. Si la taille globale de l’engin en prends un coup par rapport à une solution NUC classique, le résultat est un fonctionnement qui peut rester en permanence parfaitement inaudible.

En façade, on retrouve une disposition classique de NUC. Deux ports USB Type-A et un jack audio combinant casque et micro. Le bouton de démarrage est légèrement excentré, en relief, pour être plus facilement accessible au toucher..

Comme vous le voyez sur la photo, l’engin est livré avec des pattes permettant de le positionner facilement dans n’importe quelle position. Le Bleu Jour Meta propose une accroche DIN pour pouvoir être intégré à des tableaux de contrôle par exemple mais on pourra également l’accrocher à un mur ou tout autre meuble.

Sous l’engin, une autre série de pas de vis correspondent à des normes VESA ou industrielles pour d’autres possibilités d’accroche. L’idée étant de pouvoir embarquer le Meta facilement dans tout type de projet. La machine étant relativement peu sensible aux chocs puisque sans pièces mécaniques, elle pourra également fonctionner dans des solutions mobiles. Il faut donc penser en amont à un système de fixation performant.

La connectique arrière montre un équipement assez large et  qui s’adaptera aux différentes cartes NUC compatibles. On retrouvera ainsi deux autres ports USB Type-A, un port Ethernet, deux sorties HDMI et deux ports USB Type-C pouvant correspondre à divers type de connectiques. L’alimentation se fera au travers d’un jack à gauche ou d’une solution de bornier tel qu’on en trouve en général sur les rails DIN.

On retrouve également deux antennes Wi-Fi externes qui passeront le signal au delà de la cage métallique du châssis.

Sur le dessus de l’engin, on distingue nettement les quatre réserves faite dans les ailettes pour pouvoir positionner un petit ventilateur au besoin. C’est, paradoxalement, là encore une demande industrielle des mêmes qui cherchent une machine fanless. Suivant les implantations, l’engin pourra recevoir une solution de ventilation optionnelle pour pallier à des montées en températures trop importantes.

Si le châssis pourra dissiper sans soucis toute une gamme  de TDP – pour le moment non communiquée parce que encore dans une phase de test – il est prévu pour fonctionner dans un environnement précis. C’est à dire à une température ambiante maximale. Le souci étant que ce type d’engin, souvent coincé dans une armoire électrique, un meuble ou sous certaines conditions quand la température externe monte trop haut, le recours à une ventilation supplémentaire peut être nécessaire. Le Bleu Jour Meta saura donc prendre en charge une ventilation même si elle ne l’activera que quelques jours par an.

Pas de date de commercialisation pour le moment ni, évidemment, de prix.

Faites découvrir le site en le partageant


Soutenez Minimachines avec un don mensuel : C'est la solution la plus souple et la plus intéressante pour moi. Vous pouvez participer via un abonnement mensuel en cliquant sur un lien ci dessous.
2,5€ par mois 5€ par mois 10€ par mois Le montant de votre choix

Gérez votre abonnement

5 commentaires sur ce sujet.
  • 17 juin 2022 - 14 h 41 min

    Les deux ports USB Type-C a l’arrière ont l’air bien vide, j’ai l’impression que ça ressemble plus à des Kensington, non ?

    Répondre
  • 17 juin 2022 - 14 h 55 min

    @Loïc: C’est juste que les cartes mères sont a adapter suivant les machines et que pour le moment c’est un prototype.

    Quand tu as un support sur rail DIN ou autre, des vis anti-vol par exemple, c’est toujours plus efficace qu’un Kensington Lock avec un câble qui se coupe en 3 secondes avec une tenaille de poche…

    C’est un peu comme attacher ton vélo à un poteau avec un cadenas quand il est déjà à l’intérieur de ton garage fermé à clé. Pourquoi pas mais… C’est pas forcément super utile.

    Répondre
  • 17 juin 2022 - 22 h 03 min

    « une ventilation [qui] ne [s]’activera que quelques jours par an.

    Comment la ventilation est-elle branchée?
    un ventilo toujours actif peut à la limite passer par l’usb ou autre, mais pour une vraie gestion, il faudrait percer pour passer le cable?

    Répondre
  • 18 juin 2022 - 11 h 37 min

    @VincenF: J’imagine que cette problématique a également sauté aux yeux des ingénieurs en charge de la conception de l’objet. J’ai fait quelques photos sur un salon mais il est fort possible que le prototype ne soit pas finalisé et/ou que je n’ai pas capturé un angle mort qui laisse passer l’éventuel câblage nécessaire pour l’alimentation d’un ventilateur.

    Répondre
  • 20 juin 2022 - 4 h 00 min

    @VincenF:

    Je bosse en industrie en temps qu’électrotechnicien, donc je connais un peu le domaine ^^

    Dans une armoire électrique, là où ce type d’engin risque de trôner, tu peux mettre en place une ventilation générale, ou spécifique (ex sur un PC), ou les deux, le tout piloté automatiquement par un thermocontact réglable. On a ça dans certains cas là où je bosse.

    Donc pour ce cas d’utilisation, pas bien important si ils n’ont pas mis de prise sur le PC lui-même.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *