ExpertCenter PN53 : le nouveau MiniMonstre d’Asus

Avec son ExpertCenter PN53, Asus rentre au chausse pied les performances d’un PC de bureau dans un boitier ultracompact.

Equipé de puces AMD Ryzen 6600H à 6900HX, les ExpertCenter PN53 d’Asus se positionnent comme de véritables PC à tout faire. Puissants, compacts et évolutifs, ils peuvent accueillir différentes formules matérielles pour répondre à des besoins assez lourds.

Après avoir fuitée en septembre, la gamme Asus ExpertCenter PN53 est maintenant officialisée par Asus. Elle propose trois processeurs de la même gamme. Les Ryzen 5 6600H, Ryzen 7 6800H et le Ryzen 9 6900HX. Des puces très performantes qui développent de très belles capacités techniques avec notamment un circuit graphique RDNA2 d’AMD.

Ces puces sont assez bien entourées par un materiel plutôt haut de gamme. Asus les assemble avec de la mémoire vive DDR5 4800 de allant de 8 à 32 Go sur deux supports SoDIMM. Le stockage sera, quant à lui, proposé grâce à deux ports M.2 2280 NVMe en 256 ou 512 Go mais également dans des versions de 1 à 2 To en SSD PCIE 4.0. Des versions « Barebones » livrées sans mémoire, stockage ni système, seront également disponibles. Une baie 2.5″ SATA sera également intégrée pour ajouter une seconde unité de stockage facilement, Asus proposera des solutions SATA mécaniques en 1 To 7200 tours.

Pour le reste, la partie réseau sera confiée à un module Wi-Fi6E et Bluetooth 5.2. avec des variantes en simple Wi-Fi6. Un port Ethernet 2.5G sera également présent. Le reste de la connectique est très complet avec en façade un port USB 4.0 Type-C proposant un Power Delivery et du DisplayPort. Deux ports USB 3.2 Gen1 et un jack audio combo casque et micro. Un port antivol Kensington lock est également visible sur le côté du châssis.

Le port configurable pour s’adapter aux besoins industriels

La partie arrière propose un second port USB 4.0 Type-C, trois ports USB 3.2 Gen1, deux sorties HDMI 2.1 et un port configurable qui pourra proposer au choix une sortie HDMI 2.1 supplémentaire, un DisplayPort 1.4, un VGA, un port COM ou un second port Ethernet 2.5G. A noter la présence d’un anneau d’accroche pour un cadenas afin de sécuriser le MiniPC en empéchant l’accès à ses composants. Anneau qui peut également servir à l’accrocher à un support solide.

Le tout entre dans un châssis de 12 cm de large pour 13 cm de profondeur et 5.8 cm d’épaisseur. Avec cet Asus ExpertCenter PN53, il sera donc possible d’afficher nativement sur quatre écrans, deux via HDMI et deux en utilisant les ports USB 4.0. 

L’engin a été testé par Asus  qui annonce une possibilité de fonctionnement 24H/24 et 7J/7. Le boitier étant équipé d’un système de ventilation robuste et annoncé comme « auto-nettoyant ». Asus emploie un système permettant à la poussière d’être éjectée des pales du ventilateur grâce à la force centrifuge. Une solution qui permet de conserver, selon la marque, un système propre et qui ne va pas s’encrasser. Je reste dubitatif vis à vis de cette idée, surtout en milieu industriel où la poussière peut être très fine, collante et chargée d’électricité statique, ce qui la rend difficile à décrocher. Reste qu’un coup d’air sec fera sans doute le ménage aussi bien que sur d’autres MiniPC. Le principe de cette ventilation autonettoyante sera peut être adaptée à des usages domestiques ou de bureau.

Pour le principe de refroidissement lui même, il s’agit d’une solution classique avec un caloduc qui déplace la chaleur des processeurs – 45 Watts de TDP pour les trois puces – vers des ailettes qui vont dans la foulée être refroidies par la circulation de l’air provoquée par la ventilation. Du très classique mais Asus a pensé à le rendre plus pilotable que d’habitude sur son engin. Une partie logicielle permet de basculer d’un profil hautes performances à une solution plus calme pour l’utilisateur. Une fonction classique d’ordinateur portable employée ici par la marque pour ce MiniPC.

Pas d’informations sur les matériaux du châssis. On a vu par le passé des minimachines de cette gamme employer des coques en plastique là où un châssis en métal  aurait été plus adapté. Pour la robustesse d’une solution industrielle d’une part mais également pour dissiper passivement la chaleur des composants. 

Faites découvrir le site en le partageant


Soutenez Minimachines avec un don mensuel : C'est la solution la plus souple et la plus intéressante pour moi. Vous pouvez participer via un abonnement mensuel en cliquant sur un lien ci dessous.
2,5€ par mois 5€ par mois 10€ par mois Le montant de votre choix

Gérez votre abonnement

9 commentaires sur ce sujet.
  • 10 octobre 2022 - 15 h 07 min

    C’est pile ce que je rechercherais pour ma future station de travail/personnel. De la puissance à consommation modérée, un bon nombre de coeurs, et des performances graphiques assez bonnes, et 3 écrans gérés en laissant l’accès au usb-c ( a la limite un port réseau en plus ( mais via l’usb 3.2 ça fera l’affaire. ) ).

    Reste à voir le prix maintenant,ça me fait un peu plus peur.

    Répondre
  • 10 octobre 2022 - 15 h 48 min

    Encore une fois (j’ai fait la même remarque à propos d’un précédent produit présenté par Pierre il y a quelques semaines), pourquoi utiliser ces puces avec un TDP de 45W alors qu’AMD propose les 6600U et 6800U à 15-28W de TDP et une architecture plus performante ?
    Quel est le problème avec les 6600U et 6800U ?

    Répondre
  • 10 octobre 2022 - 16 h 20 min

    @Didier: Je suppose qu’Asus répond à une demande de performances précises. Et que les autres en font de même. Les appétits des utilisateurs pro autour de ces machines doivent être plus liés à des usages demandant des puces plus haut de gamme. C’est aussi peut être pour se démarquer des produits « noname » du marché qui emploient plus volontiers les puces que tu cites.

    Répondre
  • 10 octobre 2022 - 17 h 20 min

    Puissant, Oui, mais ce n’est qu’un processeur R5 ou R7 de portable.
    Je me suis offert un minisforum avec un R7 5700G. Sympa, puissant également et pas de bruit, c’est un B550.
    Un seul Pb, derrière l’écran tous les connecteurs sont vers le haut, c’est pratique mais c’est aussi un joli nid à poussières.

    Répondre
  • 10 octobre 2022 - 17 h 51 min

    Et combien ça coûte ? Merci.

    Répondre
  • 10 octobre 2022 - 17 h 57 min

    @ ??? : Il un indice dans le lien cité sur la fuite de septembre. Mais pas d’info plus précise pour le moment.

    Répondre
  • 10 octobre 2022 - 19 h 09 min

    @Pierre Lecourt:

    J’avais oublié d’en parler dans mon premier commentaire, mais il manque un bout de l’article non ?

    Sur mon affichage,il termine par « L’Asus ExpertCenter PN53 »

    Répondre
  • 12 octobre 2022 - 10 h 22 min
  • 21 octobre 2022 - 12 h 46 min

    @JeanM64: T’as puce a une gen de retard sur celle-ci.
    Et sinon, entre un U, un HX ou un G, ce n’est qu’une question de TDP, de fréquences et donc de chauffe.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *