Alfawise U30 Pro : Une imprimante 3D abordable et performante en promo

La Alfawise U30 Pro bénéficie d’un tarif de lancement intéressant puisqu’elle est annoncée à moins de 200€ et cela malgré des fonctionnalités très complètes : Grand écran de 4.3″ tactile, moteurs silencieux, code open source Marlin, reprise d’impression…

La marque Alfawise a récemment changé sa politique en terme d’imprimante 3D, passant d’un code source fermé à l’emploi d’un code Open Source Marlin beaucoup plus accessible aux développeurs et utilisateurs. Sa dernière imprimante 3D, la Alfawise U30 Pro en profite et propose pour un petit prix l’essentiel des fonctions demandées à une imprimante 3D de particulier.

2019-07-01 10_43_48-minimachines.net

Jusqu’au 5 Juillet, la Alfawise U30 Pro est proposée à 195.36€, un prix sous la barre des 200€ destinée à lancer ce nouveau modèle important pour la marque. Il s’agit ici de séduire une nouvelle génération d’utilisateurs et de montrer le  changement de politique de la marque. Si le côté fermé du code des imprimantes 3D précédentes pouvait poser problème à certains, ce nouveau modèle cherche à remettre les pendules à l’heure.

2019-07-01 10_45_45-minimachines.net

Il propose une belle panoplie de fonctionnalités pour un engin de ce tarif, à commencer par une surface d’impression très correcte. 22 cm de côté et 25 cm de haut, de quoi réaliser des pièces très correctes en PLA ou en ABS. Avec une buse pouvant monter à 250° et un plateau chauffant à 100° de nombreux filament 1.75 mm lui seront accessibles. Sa finesse de couche est très bonne puisque chacune peut mesurer de 0.1 à 0.4 mm avec une grande amplitude de vitesse d’impression de 30 à 120 mm/s.

2019-07-01 10_44_48-minimachines.net

Point clé de cette Alfawise U30 Pro, son grand écran tactile couleur de 4.3″. Ce n’est bien entendu absolument pas indispensable pour une imprimante 3D mais très pratique pour la rendre plus accessible notamment à des plus jeunes. En insérant une carte mémoire MicroSD dans l’appareil, on peut facilement lancer une impression et procéder à tout type de réglages directement depuis celle-ci. Une prise USB permettra également de la piloter depuis un PC ou une solution dédiée type Raspberry Pi avec OctoPrint. Là encore, le fait d’utiliser un code Open Source Marlin devrait permettre d’avoir rapidement des réglages optimisés pour piloter la solution de manière très fine.

2019-07-01 10_44_26-minimachines.net

Le plateau chauffant est en aluminium, comme le reste de la machine, coiffé d’un plateau en verre. Des fonctions avancées de reprise d’impression sont disponibles. Par exemple en cas de coupure de courant. L’imprimante pourra relancer une impression interrompue, ce qui peut vous éviter de gâcher beaucoup de temps et de matériaux. Même chose pour une arrivée en fin de filament, si votre bobine de matériau pour l’impression arrive à son terme, il sera possible de le réarmer pour reprendre votre travail en cours avec une nouvelle bobine.

2019-07-01 10_42_48-minimachines.net

La marque insiste sur l’emploi de moteurs pas à pas très silencieux. C’est très gentil de sa part mais en général ce n’est pas le bruit le plus insupportable sur une imprimante 3D. C’est en règle générale le bruit des ventilateurs qui pose problème et qui donne envie de cacher son imprimante dans un grenier, une cave ou un garage quand le logiciel d’impression indique 8 ou 12 heures de travail pour venir à bout d’une pièce…

2019-07-01 10_45_54-minimachines.net

Relativement compacte, la Alfawise U30 Pro mesure 42.5 cm de large sur 40.210 cm de profondeur et 50.5 cm de haut. Il faut prévoir en outre un certain débattement pour laisser son plateau se mouvoir. Elle est livré pré-montée, c’est à dire que les composants sont à assembler entre eux. Les piliers latéraux en aluminium ainsi que la potence supérieure sont à fixer entre eux et les différents éléments qui glissent dessus sont également à assembler. Rien de sorcier, c’est juste un peu long avec des vis à positionner grâce aux outils fournis et des câbles à brancher bien identifiés. Après quelques réglages et ajustements, on obtient une imprimante 3D prête a se mettre au travail.

Imprimante 3D Alfawise U30 Pro 205.43€
Imprimante 3D Alfawise U30 Pro
imprimante 3D – facile a assembler – Grand écran LCD tactile 4.3" – plateau chauffant - Lecteur de cartes – Reprise en cas de panne de courant - Détection de fin de filament - silencieuse -Carte Mère Open source Marlin- Dimensions utiles 220 x 220 x 250 mm – ABS + PLA + TPU. Premier test ce Week End et c'est une excellente surpris. Facile a monter, facile a utiliser, peu bruyante... Très bon modèle.
VENTE FLASH

8 commentaires sur ce sujet.
  • 1 juillet 2019 - 14 h 22 min

    J’ai du mal à saisir les différences entre la U30 et cette U30 pro.

    A part l’écran plus grand, les moteurs plus silencieux et le firmware marlin, y a-t-il des améliorations qui change véritablement les capacités d’impression d’une U30 pro par rapport à une U30 normale ?
    (sachant que la U20 fait vraiment de l’œil, pour 50€ de plus que la U30 pro …)

    Répondre
  • 1 juillet 2019 - 15 h 31 min
  • 2 juillet 2019 - 20 h 55 min

    Le problème des imprimantes 3D c’est qu’il faut maitriser la modélisation.
    Bien sûr on trouve des modèles 3D mais en général ils sont moches et surtout, ce qu’on veut imprimer ce sont des trucs perso.
    Tant qu’on n’aura pas un logiciel facile qu’on peut maitrisé en 2h les imprimantes 3D n’arriveront pas chez le grand public.

    Répondre
  • 2 juillet 2019 - 22 h 12 min

    @dgrgt: Entre Sketchup et Fusion 360… Il y a largement de quoi faire pour qui veut apprendre a concevoir ses modèles Je ne crois pas qu’on fasse le tour d’un traitement de texte, d’un tableur, d’un logiciel de montage ou de retouche photo en 2h. Alors le maîtriser dans le même temps cela me parait illusoire. Comme toujours il ya des gens qui vont laisser tomber et d’autres qui s’accrocheront.

    La plupart des gens n’ont effectivement pas besoin d’une imprimante 3D. Maintenant je vois plein de jeunes qui ont accès à cette technologie et qui apprennent à s’en servir. Ils savent créer des modèles 3D, en modifier d’autres et se les échanger. Ce ne sera certes jamais un produit aussi grand public que l’imprimante classique mais cela n’a aucune raison de l’être non plus.

    Répondre
  • 3 juillet 2019 - 19 h 12 min
  • dja
    3 juillet 2019 - 19 h 40 min

    @Laurent: Et sinon, pour utiliser ses neurones, openSCAD, ultra efficace, totalement paramétrique et mécanisable sur la génération. C’est imbattable.

    Répondre
  • Lou
    4 juillet 2019 - 10 h 06 min

    C’est ton imprimante Pierre ?
    Par rapport à la Creality Enfer 3, qui semble un best seller, que vaut elle ?
    A quand ton/tes article(s) sur l’impression 3D? J’ai hâte d’avoir ton opinion et point de vue sur la chose…

    Répondre
  • 4 juillet 2019 - 11 h 53 min

    @Lou: Je viens de la recevoir… Ce matin ! Je vais faire un retour sur l’impression 3D, c’est prévu.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *