IFA 2013 : Acer Extend, un portable comme extension de smartphone

Concept intéressant présenté par Acer un peu en marge de l’IFA, un concept de portable qui se sert d’un smartphone comme unité centrale : Son clavier, son écran et ses capacités nécessitent le relais de votre téléphone pour fonctionner. A l’instar du concept du Padfone d’Asus, le portable n’embarque aucune capacité de calcul mais permet de retrouver l’ergonomie d’un vrai clavier ergonomique, un grand écran et une meilleure batterie.

Résumé : Concept ou vraie machine en approche ? Une éventuelle disponibilité pour le premier trimestre 2014 est évoquée. Le concept de l’Acer Extend est de rajouter une bonne dose d’ergonomie à un smartphone en le branchant via un câble MHL à un simili-netbook vide de tout processeur ou mémoire. On peut donc retrouver l’ergonomie du portable avec les capacités d’un smartphone Android plutôt haut de gamme grâce à un simple câble MHL qui relie les 2 éléments.

 Acer Extend

Un clavier chiclet de type Island, cher à la marque Acer, un écran de belle diagonale, une batterie 6000 mAh et un peu de plastique muni de quelques ports supplémentaires (USB, lecteur de carte) et vous voilà avec l’Acer Extend : Une solution esclave, dépendant du processeur et de la mémoire d’un smartphone pour fonctionner.

Une fois un câble MHL branché sur le smartphone, ici une version retravaillée du Acer Liquid, vers l’Acer Extend et vous avez l’écran de votre téléphone qui apparaît sur l’écran du portable. Tout est alors exploitable : Clavier, pavé tactile et écran mais aussi les ports et autres éléments, comme un portable traditionnel.

Acer Extend

Mieux encore, il est possible de profiter des fonctions du smartphone pour piloter les activités à l’écran : Dans le cadre d’un jeu apr exemple, le gyroscope du smartphone sera efficace tout comme sa surface tactile. La batterie intégrée sera également capable de recharger le smartphone.

Acer Extend

Cette machine est un prototype, une version finale de l’Acer Extend sera peut être commercialisée par Acer au premier trimestre 2014 avec un portable adapté mais aussi un câble rétractable ou une version Bluetooth permettant les mêmes fonctions. Reste toujours le même problème déjà rencontré avec le Padfone d’Asus : Que devient cet engin une fois le téléphone hors de portée ? Impossible de s’en servir sans smartphone, ce n’est alors au mieux qu’une grosse batterie de voyage. Le fait de ne pas rajouter de compétences autonomes à une solution aussi imposante la rend totalement dépendante du smartphone. Impossible de laisser la machine en activité lorsque l’on veut s’isoler pour passer un appel, impossible de laisser l’engin à un tiers lorsque l’on s’absente.

Acer Extend

L’idée est bonne et retrouver cette solution au sein d’ordinateurs portables existant aurait beaucoup d’attrait mais là encore des solutions logicielles existent et la plupart des fonctions proposées par ce concept peuvent se retrouver sans fil avec un portable classique et une application comme AirDroid.

[appbox googleplay com.sand.airdroid ]

Source et Images : Engadget

16 commentaires sur ce sujet.
  • 9 septembre 2013 - 11 h 07 min

    La recette gagnante serait en effet je pense une solution qui permette la même chose mais sur des laptops conventionnels. Les solutions logicielles telles que Airdroid c’est sympa mais çà ne marche pas pour tout malheureusement.

    Répondre
  • 9 septembre 2013 - 11 h 14 min

    @maneauleau:

    Si tu as un portable conventionnel faisant tourner Linux / Windows / MacOS, quel besoin aurais-tu d’y substituer une surcouche android ? Les contacts, mails, et probablement bientôt SMS sont déjà dans le cloud…et les OS de bureaux restent bien plus adaptés à une utilisation laptop qu’android

    L’avantage du padfone ou de cette solution Acer c’est de profiter de la place libérée dans le PC pour y caser des composants supplémentaires (plus grosses batteries par exemple) ou gagner en légèreté ; avec l’inconvénient évident que sans son “coeur smartphone”, le support ne sert plus à rien.

    Répondre
  • 9 septembre 2013 - 11 h 33 min

    Un display sympa pour Raspberry Pi ? Les docks pour Motorola Atrix qui étaient sortis, boudés par le public puis baissés à moins de 100 € ont pour la plupart fini sous cette forme, et sont quasi introuvables aujourd’hui.

    Répondre
  • 9 septembre 2013 - 11 h 41 min
  • 9 septembre 2013 - 12 h 19 min

    le concept du Palm Foleo

    avec un petit quad core, au moins 2 gig de ram, ça peut être intéressant… surtout si le mobile permet de lancer d’autre os

    Répondre
  • 9 septembre 2013 - 13 h 37 min

    C’est un bon concept mais qui ne va pas assez loin. Sans doute mû par la volonté de légitimer un tarif important, Acer ne tire pas pleinement parti de “son” idée. Car le portable dépourvu d’unité centrale ce serait génial !!
    Remplacer l’unité centrale par une clé PC clipsable dans le portable permettrait de faire durer la majeur partie d’une machine sur plusieurs génération de processeur et surtout de système d’exploitation : entre le lancement de Windows 7 et sa fin, il aura fallut changer de machine afin de conserver des performances similaires alors qu’en fait seul le couple processeur mémoire vive était réellement à changer.
    Ce type de machine pourrait renouveler l’intérêt pour les portables non seulement pour des raisons évidentes en matières d’écologie (la production des écrans polluent énormément), mais aussi pour des raisons économiques (on pourrait enfin acheter une machine sans se dire qu’elle est dépassée dans 8 mois et qu’on va pourtant devoir la trainer longtemps avant d’avoir assez pour la changer).
    Certains ne travaillent-ils pas déjà sur un concept proche nommé EOMA68 ?
    Et si le manque de puissance des processeurs de clé PC ne peut permettre d’envisager à court terme l’utilisation de ce concept sur les ordinateurs, il n’en est pas de même sur les tablettes (l’Ipad 2 n’avait pas changé d’écran par rapport à son prédécesseur ce qui prouve que la durée de vie de l’écran d’une tablette est bien supérieure à celle de son unité centrale). Bref, une clé PC clipsable dans une tablette serait aussi une bonne idée !

    Répondre
  • I4U
    9 septembre 2013 - 13 h 46 min

    Acer reprend – en partie – le concept de l’Ubuntu Edge. La différence est que celui-ci disposait d’un OS qui pouvait fonctionner avec une interface Unity pour smartphone et une autre pour PC. Ubuntu dispose donc d’un atout unique pour gérer ce genre de polyvalence (et je regrette, ô combien, l’échec – relatif – de la mise en route du projet).
    Le concept reste intéressant et, pour ma part, je comprends l’intérêt de ‘l’accessoire’. Il pourra être plus léger, moins cher, embarquer une batterie plus importante. C’est un concept cohérent.
    L’Atrix, à l’époque, n’était pas abouti du point de vue logiciel et le processeur manquait de puissance pour une expérience satisfaisante sur le lapdock. Mais les choses ont bien changé sur les deux points.

    Répondre
  • 9 septembre 2013 - 13 h 46 min

    J’aime bien ce genre d’engin, mais le prix risque de me faire préférer un netbook lowcost.
    Je ne sais pas si c’est possible, mais pouvoir fixer le téléphone serait un plus. Même si le téléphone est plus “coincé” qu’intégré parfaitement. Un simple logement sous le clavier ?

    Répondre
  • 9 septembre 2013 - 13 h 54 min

    Quelques remords à la réflexion.
    Un petit téléphone bon marché pouvant servir de modem facilement associé avec un laptop (ou une tablette) ne serait pas plus économique ?

    Répondre
  • Guy
    9 septembre 2013 - 16 h 34 min

    Je trouve que c’est une idée qui a de l’avenir, pourvu que le connecteur ne soit pas propriétaire …
    C’est bien de regrouper dans une seule machine son SI perso (pas de redondance du SI).
    On pourra avoir des bornes publiques de ce type, aller chez son voisin, dans sa famille, à son bureau sans être obligé de déplacer un ordinateur.
    Car on peut penser qu’à terme les téléphones portables seront assez puissant pour répondre à la plupart des besoins des utilisateurs en téléphonie et desktop.

    Répondre
  • SGT
    9 septembre 2013 - 17 h 52 min

    Ce concept reste bancal…on a le goût du portable PC sans en avoir les avantages…

    Perso j’attends plutôt une tablette 7″/8″ W8 équipée avec un processeur Bay Trail + un stylet en format 16:10 (un format plus pro que le 16:9). En mode tablette on aurait une utilisation avec l’interface modern UI + des apps évoluées tirant parti intelligemment du stylet (cf. Note 3).

    On rajouterait un dock et on pourrait le brancher facilement sur un écran/clavier ( en attendant que Miracast se démocratise mieux avce la 8.1). Et là automatiquement dès qu’on le pluguerait il passerait en mode Windows Legacy (avec un menu démarrer ;-) ). Et en l’enlèvant de sa base il repasserait automatiquement en mode Modern UI. Bref un OS contextuel…

    On aurait un mini ordinateur utilisable en tout temps et en tous lieux qui couvrirait une grande étendue de besoins (le bay trail s’annonce comme un processeur 3 fois plus rapide qu’un Atom de base et à hauteur des Macbook Air de 2010 tout en offrant une excellente autonomie).

    On a une première approche avec Toshiba mais il manque le stylet et l’option 3g : http://www.matablettewindows.com/le-toshiba-encore-la-premiere-tablette-sous-intel-bay-trail-t16092.html

    J’espère que Samsung va penser à une version Note 8 améliorée (bords plus fins) sur base W8/Atom Bay Trail.

    Espérons que le 11 septembre date des annonces d’Intel on voit cela se concrétiser. Sinon c’est à désespérer des constructeurs PC.

    Répondre
  • 9 septembre 2013 - 21 h 05 min

    @I4U: Tout à fait d’accord. L’ubuntu Edge prenait le pari de pouvoir exploiter un simple écran et un clavier, je suis sûr que si l’indiegogo avait fonctionné, on aurait pu voir des solutions comme celle-ci “à pas cher”.
    Une batterie pour recharger le téléphone en plus et c’était un super deal, en mobilité en tous cas. Après, faut que le téléphone en question soit bien robuste et fiable (et qu’on ne se le fasse pas piquer)…

    Répondre
  • 9 septembre 2013 - 22 h 30 min

    Je pense que ce genre de concept ne peut être intéressant, ou plutôt ne pourra se diffuser que si il va plus loin que ce qui est présenté ici. Comme ca été dit, sur cette machine, en dehors du smartphone, point de salut. Mais si il était possible d’exploiter l’écran comme n’importe quel écran de bureau, via une entrée HDMI ? et si il était possible d’utiliser le clavier et le trackpad comme un clavier bluetooh ou même USB ? ou encore si l’écran était compatible miracast ou autre ? on pourrait ainsi brancher n’importe quelle minimachine dessus pour profiter d’un grand écran et un vrai clavier.
    Et si il restait de la place dans le chassis, elle pourait servir mettre un logement de rangement pour des cables ou une peut etre une clé PC

    Répondre
  • 10 septembre 2013 - 1 h 16 min

    avec des si moi je coupe du bois :P sinon oué la différence avec l’Ubuntu Edge c’est que là c’est palpable, certes c’est pas tout à fait le même concept mais il s’en approche

    j’irai même plus loin que le concept original : sans fil c’est encore mieux

    mettre son Androphone en mode AP, ad-hoc ou WiDi sur le simili portable, un déport RDP et zou :) avec un peu de bidouillage on peut déjà le faire, je ferai un POC sur le forum à l’occaz

    Répondre
  • I4U
    10 septembre 2013 - 1 h 38 min

    @H2L29: le sans fil, c’est bien, mais ça pompe du jus. La connexion physique sur un dock avec batterie, ça charge!
    En plus, les débits et la stabilité des débit sur une connexion physique sont toujours (très) supérieures à celle d’une connexion filaire. Donc…

    Répondre
  • 10 septembre 2013 - 22 h 49 min

    @I4U c’est pas faux

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *