Sapphire FS-FP5V : Une carte mère 5×5 sous AMD Ryzen Embedded V1000

Sapphire, que l’on connait pour ses cartes mères et ses cartes graphiques, fabrique également des matériels à destination des pros ainsi que des MiniPC. Sa dernière solution est une carte mère au format 5×5 qui embarque la gamme de processeur AMD Ryzen Embedded V1000.

A destination des professionnels, cette carte Sapphire FS-FP5V mesure 147.3 mm x 139.7 mm et propose pourtant une très belle panoplie de fonctionnalités. Avec toute la gamme de processeurs AMD Ryzen Embedded V1000 à bord.

2018-07-06 13_52_47-minimachines.net

De quoi construire des machines performantes et surtout très douées en affichage. Sapphire décrit sa carte comme une solution parfaite pour des applications demandant de belles capacités d’affichage : Les machines de jeux de casino, l’imagerie médicale, les bornes interactives et autres affichages extérieurs mais également des PC clients, des terminaux de caisses ou autre.

A priori donc des solution peu orientées vers le grand public sauf que Saphhire ne s’intéresse pas à qui achète ses cartes et que si un constructeur s’y intéresse, il sera ravi de lui vendre ses FS-FP5V, quelle que soit la destination des machines.

Dans la vidéo ci dessus, on nous présente la marque comme un ODM sur le marché des cartes mère embarquées : La marque propose des cartes aux formats standardisés pour des industriels qui composeront des solutions avec.

2018-07-06 13_53_31-minimachines.net

Dans la vidéo on peut voir deux designs de machines par la marque française Bleujour que l’on connait pour ses MiniPC Kubb. Deux designs que Bleujour a construits pour le format 5×5 avec deux propositions différentes. Le premier reprend le concept phare de Bleujour avec ses Kubb. Un PC cubique adapté au format 5×5 avec une forte ouverture pour aérer l’ensemble. Difficile de voir si le châssis est en métal ou en plastique mais le résultat est très proche d’un MiniPC de bureau.

2018-07-06 13_53_42-minimachines.net

Le second produit proposé est plus en hauteur, à la manière d’un Thin client classique, il propose une finition assez soignée avec un corps qui semble être réalisé en métal et des éléments en bois sur le haut et le bas de l’engin.

2018-07-06 13_53_53-minimachines.net   2018-07-06 13_53_26-minimachines.net

Impossible de savoir si Bleujour va produire réellement ces machines ou non, mais rien n’empêcherait la petite française de proposer des solutions de ce type sur le marché. La marque développe déjà des solutions à destination des pros comme des particuliers.

2018-07-06 13_52_47-minimachines.net

La carte mère Sapphire FS-FP5V propose de nombreux points forts pour un si petit encombrement. A commencer par le choix  des puces AMD Ryzen Embedded V1000 dans toute la gamme disponible. Ces APU proposent des circuits Radeon Vega qui offrent de très belles capacités d’affichage.  Les cartes seront déclinées en quatre modèles distincts suivant les puces embarquées.

v1000

La Saphhire FS-FP5V1807B proposera un AMD V1807B en 35-54W de TDP pour 450$

La Saphhire FS-FP5V1756B proposera un AMD V1756B en 35-54W de TDP pour 390$

La Saphhire FS-FP5V1605B proposera un AMD V1605B en 12-25W de TDP pour 340$

La Saphhire FS-FP5V1202B proposera un AMD V1202B en 12-25W de TDP pour 325$

2018-07-06 14_16_57-minimachines.net

Toutes auront à bord le même matériel commun avec deux supports SoDIMM  DDR4-3200 sur deux canaux, un port SATA III, un emplacement M.2 2280 PCIe NVMe ou SATA III et un second emplacement M.2 2242 pour une carte Wifi. De quoi embarquer tout type de solution logicielle puisque Sapphire annonce que sa gamme FS-FP5V sera compatible Windows et Linux. Des pilotes pour Linux sont d’ailleurs d’ores et déjà disponibles.

2018-07-06 14_17_08-minimachines.net

D’un point de vue connectique, l’engin propose de multiples fonctions et à commencer par quatre sorties vidéo DisplayPort 1.4 qui permettront toutes d’envoyer un signal UltraHD sans broncher. Le chipset graphique Radeon Vega de ces cartes propose de larges compatibilités avec un support OpenCL, OpenGL, Vulkan, DirectX 12 et des capacités de décodage UltraHD en HEVC 10 bits et VP9. Une seule carte pourra donc piloter un mur de quatre écrans géants pour afficher un film en quatre fois 3840 × 2160 pixels.

2018-07-06 14_16_43-minimachines.net

On retrouve également trois ports USB 3.1 Type-A, un USB 3.1 type-C, deux ports réseau Ethernet Gigabit, des entrées et sorties jack audio 3.5 mm pour la gestion casque et micro et l’ensemble est alimenté par une prise jack 19 volts standard. Un port série sera également disponible sur la carte.

Source : SapphireLiliputingTomsHardware

9 commentaires sur ce sujet.
  • 6 juillet 2018 - 15 h 51 min

    J’ai franchement arrêté de suivre l’évolution des processeurs depuis quelques années, je sais que AMD est revenu dans la course à la puissance, mais ces AMD V1000 ça correspond à quel type de puissance, de performances … quelle type d’utilisation ?

    PS : si vous avez un site à conseiller expliquant je suis intéressé, il y avait bien hardware, mais la partie rédactionnelle est arrêtée.

    Merci d’avance

    PS : juste pour info mon ordi date de 2009 et est équipée d’un C2d à 2,26 GhZ, et d’une Geforce 9400 …

    Répondre
  • 6 juillet 2018 - 16 h 03 min

    La solution a l’air vraiment chouette (même si pour l’imagerie médicale vu combien le domaine est vaste entre la radiographie à papy et l’IRM 7 tesla sur noyaux sous cortical… j’ai des doutes que ce bébé puisse tout faire). Le prix m’effait un peu quand même, certe l’encombrement est minime et la consomation ridicule… mais ça fait quand même cher!

    @Emmanuel: En gros les plages de puissances vont du dual core @2,3gHz pourle V1202B à un quadcore 3.8gHz pour le AMD V1807B. Le gros interet de ces puces c’est leur consomation ultra réduite, tout en gardant une performance ou chez la concurence il faudrait un processeur ET une carte graphique (ce qui consomerait pour avoir la même puissance au moins le triple pour la version la plus puissante de ces puce AMD)
    Deplus la puce gère direct x 12, ce qui permet aussi de faire tourner les derniers jeux du marcher.

    Répondre
  • 6 juillet 2018 - 16 h 42 min

    AMD semble vouloir etre présent sur tous les fronts .
    Sans vouloir critiquer ,EST CE RAISONNABLE ?

    Je pense que soit AMD a une trésorerie en meilleurs état que celle de beaucoup de marques dans l’informatique ,soit AMD joue vraiment son avenir .

    Je comprends pas vraiment l’idée de ces minis processeurs si pour le particulier un nouvel ATHLON entre série A et RYZEN sort vraiment ?

    Autre petit reproche a AMD sa solution de SOCKET différents a une époque .

    Je vois pas vraiment l’avantage technique entre une carte de 14 cm de coté contre un ITX qui fait 17 cm de cotés il me semble .

    Cher pour l’instant ,il est vrai en prenant une base de 450 euros pour une machine livrée sans OS et dans laquelle manquerai que le stockage il reste le problème de la connexion vidéo .

    Je vois bien les quatre ports pour la vidéo ,sauf que ce type de port ne semble pas standard avec ma TV SAMSUNG certes Full HD mais non 4-K .
    Reste a savoir si ce type de carte est pour l’instant que prototype professionnel restant sur un marché ciblé ou si ce type de carte est destiné a une vente plus grand publique qui impose elle une sortie de type HDMI .

    Répondre
  • 6 juillet 2018 - 16 h 59 min

    @Emmanuel: Il ya un lien dans le billet, j’avais fait un retour suite à la présentation d’AMD en début d’année. https://www.minimachines.net/actu/ryzen-v1000-et-epyc-3000-60674
    On découvre la carte sapphire dans ma présentation de l’époque.

    @Neuro: En général les solutions d’imagerie les plus complexes sont liées à des équipements supplémentaires spécialisés pour les calculs.

    @ptitpaj: Si un constructeur de voiture sort un nouveau modèle il en fait une variation avec plusieurs motorisation histoire de rentabiliser tout le reste en touchant plusieurs publics.

    Pareil ici chez AMD. L’architecture de base est déclinée pour plusieurs type de secteurs pour rentabiliser la R&D. Les V1000 sont une exploration différente d’une architecture ZEN. Développer ZEN cela a coûté quoi à AMD ? 1 milliard de dollars ? Plus ? Je ne sais pas mais on doit tourner dans ces eaux là. Chaque puce dérivée de ZEN permet d’amortir cet investissement initial. Ne pas le faire serait suicidaire.

    Cette carte est clairement a vocation Business.

    Répondre
  • 6 juillet 2018 - 21 h 12 min

    Est-ce qu’il y a des boitiers adapter ce format-là? 5×5, c’est aussi le format mini-STX (147mm x 140mm). Pourquoi ne pas rester sur des formats standards, si ils existent, dans les dimensions visé?
    Qu’est-ce qui varie ici, fixations? Emplacement des connecteurs?

    Répondre
  • 6 juillet 2018 - 21 h 24 min
  • 6 juillet 2018 - 21 h 31 min
  • 6 juillet 2018 - 21 h 51 min

    Diversification d’AMD.
    Combien croyez vous qu’il existe de puces différentes avec l’architecture Zen ?

    Environ 3 ou 4, sans compter les probables révisions du silicium.
    Il y a la puce Zeppelin, la puce APU avec le processeur graphique et la puce Zen+

    Tous les modèles première générations sans GPUs sont fait à partir de la même puce,
    qui, selon les performances obtenues et le bon fonctionnement des différentes parties,
    est vendue sous différents modèles (binning), éventuellement par paires : Ryzen, Threadripper, EPYX.

    La même puce est utilisée pour les portables et pour cette version “embedded”.

    Evidemment, Intel fait pareil.

    Répondre
  • 7 juillet 2018 - 20 h 15 min

    J’ai toujours envie d’en faire un PC portable, mais il y a encore ce soucis des barrettes de RAM perpendiculaires à la carte et la question de gestion de batterie qui reste en suspend…

    Sinon, il me semble que c’est la première fois qu’on voit les V1756B et V1807B. Du Vega 11 sur une si petite carte, c’est plutôt énorme, non?

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *