Le Japonais Fujitsu pourrait revendre sa branche PC à Lenovo

Après l’échec de sa fusion avec VAIO et Toshiba, la marque Japonaise Fujitsu Client Computing cherche une sortie de secours et se tourne vers Lenovo. Les PC nippons n’ont plus la cote et la préférence habituelle des Japonais pour acheter du matériel de marques de l’archipel s’est considérablement érodée. Face à cette situation, Fujitsu est en pourparler avec Lenovo pour lui céder sa branche PC.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on RedditShare on LinkedInEmail this to someone

Fujitsu a confirmé l’existence de ces négociations sans toutefois conclure à une quelconque exclusivité commerciale entre la marque et le constructeur Chinois. Pour le moment, Lenovo n’est donc pas le seul partenaire avec qui la marque travaille pour assurer l’avenir de sa branche PC Fujitsu Client Computing.

Fujitsu UH90

En 2005, Lenovo avait déjà repris la majorité des parts de NEC alors en difficulté. Le constructeur chinois savait très bien qu’il lui serait difficile de se faire une place au Japon où les clients sont historiquement très attachés à leurs marques nationales. Fujitsu Client Computing pourrait être une nouvelle solution pour le Chinois, une clé supplémentaire pour se positionner dans le pays.

La branche PC Fujitsu Client Computing  a été séparée du reste des activités de la marque à la fin du mois de Décembre 2015 avec l’optique très claire de la revendre. L’opération Toshiba-Fujitsu-VAIO ayant échoué, avec les conséquences que l’on connait pour un Toshiba fort mal en point ces dernières années, Lenovo pourrait donc prendre la relève. Si Fujitsu indique qu’il n’y a pas de tractations exclusives avec Lenovo, qu’il y a d’autres candidats à cette reprise de l’activité, on voit cependant assez mal qui d’autre aurait les reins assez solides pour le faire.

fujitsu_u2010_tinhte

Une vielle bécane1 de Fujitsu, un U2010. Un UMPC de 5,6 pouces sous Atom avec 1 Go de ram et 80 Go de disque dur… 

La marque Japonaise ne veut pas se débarrasser de la totalité de ses parts de la branche Fujitsu Client Computing. Il semble qu’une cession de la majorité des parts soit à l’étude ou, comme c’est souvent le cas, la création d’une société mixte mêlant le capital de Lenovo de de la maison mère de Fujitsu, pourrait être mise en place.

Si l’accord est trouvé, Lenovo deviendrait un constructeur majeur de l’archipel Japonais et pourrait sans doute en tirer de nombreux bénéfices techniques…

Source : Wall Street Journal

Notes :

  1. Sortie en 2008
2 commentaires sur ce sujet.
  • 6 octobre 2016 - 18 h 54 min

    magnifique l’UMPC =)

    Répondre
  • dja
    8 octobre 2016 - 20 h 50 min

    J’ai eu le bonheur d’avoir un laptop fujitsu que j’ai utilisé 4 ans (en 2002). Un P2000 avec le processeur Transmeta Crusoe, superbe machine 11″, je m’étais saigné pour l’acheter. Il démarre toujours avec sa debian.
    Fujitsu, c’est clairement ce qui se fait de mieux en finition et en fiabilité.
    Mais ca reste relativement proche de ce que proposait les ibm thinkpads dans ce domaine.

    Le gros problème des fujitsu, ca a toujours été le prix. Dommage qu’ils n’aient pas pris un virage plus agressif sur la tarification… et continué à faire des machines singulières.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *