Un super mini boitier aluminium pour Raspberry Pi 3

Un mini boitier 100% aluminium pour Raspberry Pi 3

Les cartes Raspberry Pi 3 ont parfois des coups de chaud, leur température de fonctionnement au niveau de leur puce BCM2837 peut s’élever énormément. Plusieurs solutions sont apparues pour tenter de lutter contre ce problème, notamment avec des boîtiers plus ou moins ventilés. Ce boitier aluminium pour Raspberry Pi 3 est une alternative silencieuse.

Fabriqué par Mechatronicsart, ce boitier aluminium pour Raspberry Pi 3 peut éviter que votre carte se transforme en grille pain et se mette à Throttler, c’est à dire à diviser sa fréquence de fonctionnement par deux pour éviter la surchauffe.

Mechatronicsart boitier aluminium pour Raspberry Pi 3

Le boitier comporte des emplacements pour fixer des cartes additionnelles facilement

La dernière née des cartes de la fondation peut en effet afficher une température excessive et diviser sa fréquence de base de 1.2 Hz à 600 MHz, réduisant de moitié les performances de la solution. Un souci si vous désirez utiliser la carte pendant de longues périodes pour des usages intensifs. Les émulateurs de jeu ou le multimédia ne se satisfaisant rarement de sessions de quelques minutes, l’achat d’un système de refroidissement est à étudier.

Minimachines.net

L’extrusion de blocs d’aluminium communique la chaleur des composants au boitier

Disponible dans une finition anodisée en 5 coloris différents, ce boitier aluminium pour Raspberry Pi 3 coûte 49.99 dollars, pas donné mais une finition exemplaire pour coller au mieux au design de la carte et dissiper efficacement sa chaleur sans être obligé de lui adjoindre une ventilation active. A l’aide de pads thermiques et grâce à des extrusions du corps en aluminium qui viennent coiffer les composants, il est possible de transformer toute la carcasse en métal du boitier en un énorme dissipateur.

Mechatronicsart boitier aluminium pour Raspberry Pi 3

Des aménagements sur mesures pour profiter des Pins de la carte sont prévus. L’ensemble est très bien réalisé et bien qu’un peu cher, devrait garantir une utilisation de la carte sans surchauffe.

Une très bonne nouvelle à l’annonce de la sortie de RecalBox 4.0. L’image système sur mesure pour la Raspberry Pi de manière à transformer celle-ci en émulateur de vieilles consoles à moindre frais. La petite carte peut, tour à tour, se transformer en Atari, en consoles Nintendo ou Sony et ainsi rendre jouable une énorme bibliothèque de plusieurs dizaines de milliers de titres. La dernière mouture de ce système permet de prendre en compte un interrupteur branché directement sur un port GPIO de la carte, une fonction qui sera possible de prendre en charge avec le petit boitier de Mechatronicsart.

Voir la fiche produit chez mechatronicsart.com

14 commentaires sur ce sujet.
  • 30 novembre 2016 - 17 h 16 min

    Moi qui pense fortement a me faire une borne d’arcade sous pi3 :) Excellent comme produit

    Répondre
  • s@s
    30 novembre 2016 - 17 h 24 min

    @yoni: Oui mais quand le prix du contenant dépasse le prix du contenu c’est du luxe…

    Répondre
  • 30 novembre 2016 - 17 h 55 min

    euh 50 euros quand même !!!
    deja que certains trouvaient le boîtier en alu de flirc trop cher (alors que pour la RPI 3, il suffit amplement !!! )
    la seule chose qui le « distingue » du flirc, c’est l’ouverture pour les pins
    GROS PS : même pour le boîtier alu de flirc, les pads thermiques, C’EST LE MAL !!!
    même la pire des pâtes thermiques vaut mieux que ces pads pourris (demandez à fanless tech par exemple, et ils sont spécialisés dans les systèmes fanless)

    Répondre
  • JT
    30 novembre 2016 - 21 h 14 min

    Pour faire ma console de retrogaming sous RPI 3 je me suis appuyé sur la distibution Happi Game Center (http://www.happi-game-center.com/) qui est développé par des français et fans d’Amiga, ce qui est pour moi un plus indéniable.

    Répondre
  • 30 novembre 2016 - 22 h 14 min

    j’avais déjà testé plusieurs boitiers cheap (avec les clips qui se cassent après plusieurs cycles d’open/close).
    j’ai acheté ce dernier, il est vraiment top, je le recommande ^^

    Répondre
  • 1 décembre 2016 - 1 h 40 min

    un très bel écrin pour sa Pi3

    Répondre
  • PY
    1 décembre 2016 - 11 h 54 min
  • 1 décembre 2016 - 13 h 07 min

    @PY: N’hésites pas a faire le comparatif et a nous en dire plus.

    Répondre
  • 1 décembre 2016 - 21 h 40 min

    50 euros la carte nue, 50 euros son boitier en additionnant toutes ses babioles et accessoires à 10 euros on pourrait quasiment s’acheter une carte mère Asus de luxe à la place :(

    Répondre
  • 4 décembre 2016 - 8 h 25 min

    Merci pour cet article très bien présenté! Nous sommes Mechatronics Art, heureux de voir que le public de Minimachines s’intéresse à nos produits. Nous avons préparé un petit teaser rien que pour vous: http://www.mechatronicsart.com/minimachines

    En espérant que vous aimerez nos nouveaux boîtiers! N’hésitez pas à nous laisser vos impressions sur ce que vous pensez de nos boîtiers.

    Répondre
  • 20 janvier 2017 - 12 h 18 min

    Super cher…
    le prix est de 46€ + 15 € de frais de port.(made in USA)
    Son rapport dimensions/prix équivaut à un boitier ATX à 500€.

    Répondre
  • 22 décembre 2017 - 14 h 18 min
  • 8 juillet 2018 - 16 h 59 min

    Magnifique boitier mais !!!!
    Intégrez la notion de « cage faraday » dans votre culture technique/technologique et vous comprendrez tout seul pourquoi tous les boitiers métalliques acier ou alu et celui qui est présenté est franchement superbe, sont totalement incompatibles avec les Raspberry pi à partir de la version 3 si bien sur vous souhaitez continuer à utiliser le Wifi et Bluetooth intégrés.
    Si vous mettez des adaptateurs sur port USB et vous désactivez ceux de la carte mère alors pas de soucis.
    En fait tous les boitiers métalliques empêchent ou dans le meilleur des cas atténuent fortement l’ensemble des rayonnements radio Wifi et BT qui tournent en rond dans le boitier sans totalement sortir.
    Résultat : une efficacité proche de 0% et des perturbations possibles sur les autres composants de la carte.
    A quand des Raspberry pi avec des connecteurs permettant d’utiliser à peu de frais ceci :
    https://fr.aliexpress.com/item/2Pcs-Mini-Pci-U-Fl-To-RP-SMA-Antenna-Router-Mod-Kit-Wifi-Connector-Cable-MF/32828353792.html?spm=a2g0s.9042311.0.0.66e86c37aByogJ
    Avec un perçage sur le boitier métallique et le tour serait joué…
    Pour les septiques qui croient au contournement des lois de la physique, faites l’essai à vos frais et vous verrez bien.

    Répondre
  • 8 juillet 2018 - 17 h 25 min

    @Charles DENOUEL: Bravo pour le ton condescendant et l’étalage de culture bourrée d’approximations. C’est superbe.

    Pour commencer la Raspberry Pi 3B, le modèle d’origine, est dépourvu de Wifi. Il est sorti le 29 février 2016. Ce billet est publié le 30 novembre 2016. Votre « A partir de la version 3 » est donc totalement faux.
    Ensuite les acheteurs de cette version 3 sans wifi sont très nombreux. Il faut en effet atteindre le 14 mars 2018 pour que la version 3 B+ sorte avec un module Wifi. De Novembre 2016 à à Mars 2018 donc, cette carte PI 3B sans Wifi est commercialisée avec son défaut de chauffe qui font de ce boitier une solution très intéressante.

    Critiquer en Juillet 2018 un produit sorti en Novembre 2016 quand la version Wifi de la Raspberry Pi n’existait pas me semble quelque peu étonnant.

    Cette magnifique leçon de chose qu’est « Intégrez la notion de « cage faraday » dans votre culture technique/technologique » est du même niveau que de se moquer des premiers hommes avec leurs silex pour allumer un feu alors qu’on trouve des briquets dans tous les bistrots !

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *