OTTO : Un projet Open Source pour musiciens sur Raspberry Pi

OTTO est un projet Open source qui vise les musiciens en leur proposant à la foi un matériel et une solution logicielle autour d’une carte Raspberry Pi.

Comme tous les projets Open source, OTTO est en constant développement. Que vous soyez musicien amateur, chevronné, programmeur émérite ou simplement curieux, le projet pourra vous intéresser. L’idée d’OTTO, c’est de proposer une interface matérielle mais également une solution logicielle pour piloter des synthétiseurs, des samplers, des banques d’effets, des séquenceurs et proposer des fonctions de studio.

OTTO

Totalement modulaire, le concept d’OTTO est de pouvoir  proposer des solutions clé en main pour concevoir un outil qui réponde à un besoin spécifique de chaque musicien. Cela peut être un outil de voyage pour composer ou arranger des morceaux, des rythmes ou des lignes mélodiques en déplacement ou une interface dédiée à la scène qui permettra de piloter des séquences supplémentaires pendant que vous jouez d’un instrument. La modularité du concept est vraiment un maître mot et certaines réalisations laissent rêveur devant la qualité de leur intégration et de leur finition.

2018-09-27 15_23_13-minimachines.net

La colonne vertébrale d’OTTO est une carte de développement, il s’agit souvent d’une carte Raspberry Pi puisqu’il s’agit d’un choix évident d’un point de vue disponibilité et communauté pour un support plus vaste. N’importe quelle carte disposant d’un support Linux peut également servir à piloter le projet OTTO : Odroid, Asus Tinkerboard ou autre. Il faudra adjoindre un DAC quelconque, comme il en existe beaucoup sur le marché, dédié à ce type de cartes.

OTTO

Associé à cette carte on retrouve un écran de base en 320 x 240 couleur. Les concepteurs du projet préfèrent un écran de type AMOLED sans qu’ils n’expliquent le pourquoi de ce choix. 

Un paquet d’interrupteurs de type bouton pour lancer les différentes fonctions d’OTTO. C’est eux qui serviront à piloter l’ensemble en associant chaque pression à une fonction au travers de l’interface programmable du logiciel. Des encodeurs rotatifs pour piloter plus finement certaines fonctions. 

2018-09-27 15_23_45-minimachines.net

Il est possible d’ajouter toutes les fonctions nécessaires : Entrées et sorties audio, jacks, amplifications et autres. tout cela dépend des choix de l’utilisateur et de la destination de l’objet

Les concepteurs d’OTTO reconnaissent une énorme influence de la part des travaux de Teenage Engineering et en particulier du très impressionnant OP-1 de la marque que vous pouvez voir à l’action dans la vidéo ci-dessus. Il ne s’agit pourtant pas de cloner l’OP-1 mais de proposer une alternative et des fonctions différentes.

2018-09-27 15_14_38-minimachines.net

Pour le moment, le projet est encore en pleine maturation et les volontaires pour le faire avancer sont bienvenus. Tant en terme de programmation, de design sonore ou de développement des sons. Le travail sur la partie graphique est également important et si vous avez regardé la vidéo du OP-1 en action, vous avez pu admirer comment le fabricant a réussi à proposer une interface graphique parfaitement lisible et intelligente dans un écran pourtant minimaliste sur son appareil.

Certains prototypes sont accessibles tout comme il est possible de pousser du code sur une Raspberry Pi pour tâtonner avec cette solution.

La page Github du projet. Le Wiki.

8 commentaires sur ce sujet.
  • 27 septembre 2018 - 16 h 05 min

    “à la foi” j’y mettrais bien un ‘s’

    Répondre
  • 27 septembre 2018 - 16 h 19 min

    Ce projet est ultra intéressant. La démo de l’OP-1 est dingue. Bon faut faire beaucoup joujou avec ces appareils (OTTO ou OP-1) pour savoir les utiliser, mais le potentiel est énorme ! Moi qui ai beaucoup samplé dans mon enfance, j’aurais été ultra heureux d’avoir un joujou pareil.

    Répondre
  • Cid
    27 septembre 2018 - 17 h 20 min

    J’ai toujours adoré ce mélange de technique et de musique mais je n’ai soit pas assez persévéré soit pas le talent pour tout ça :)
    Je suis un gars qui compose sur gameboy ou ce fou/génie de la chaîne Look Mum No Computer :)

    Répondre
  • 27 septembre 2018 - 18 h 36 min

    Joli article et joli projet que je ne connaissais pas.
    Je suis le créateur de ce petit expandeur :
    http://preenfm.net
    Donc la musique et le DIY, ca me parle un peu :)
    L’écran amoled, c’est juste le rendu qui est 100 fois mieux: contraste, angle de vue, et surtout rémanence.
    Les écrans LCD typiques des projets DIY sont du type de ce que l’on trouve sur buydisplay.com, et le rendu fait souvent très cheap.
    En revanche pas évidant de comprendre ce qui est déjà fonctionnel et ce qui est en cours de dev sur cet OTTO.

    Répondre
  • 27 septembre 2018 - 21 h 05 min

    PreenFm2 formidable synthé FM et qui au moins est disponible. Le OTTO est certes très “design” mais encore très loin d’être proposé à la vente et au final on ne sait pas trop ce qu’il peut faire. Quand à l’OP1, la machine a autant de fans que de détracteurs et finalement assez onéreuse, on est loin de l’esprit raspberry fondamentalement, comme peut l’être le Zynthian, ou encore le Shruthi dans un autre genre.

    Répondre
  • 28 septembre 2018 - 21 h 24 min

    […] Article de Cascador […]

  • 28 septembre 2018 - 22 h 00 min

    […] (Source: Journal du hacker) […]

  • 2 octobre 2018 - 19 h 54 min

    l’OTTO, c’est une ergonomie très inspirée du Bassline ou TB303. Machine mythique mais qui se contentait de faire une double ligne de bass et c’est ça qui était génial. A cette taille, on risque de se choper des crampes et des ampoules au doigt avec l’OP-1 si on veut tout faire avec. Même si l’interface graphique est une pure réussite, je trouve qu’à ce prix là autant se payer un macbook pour faire du son n’importe où, on risque moins la migraine optique.
    Les mini-machines pour faire du son c’est bien, mais je trouve qu’il faut que ça reste spécialisé, genre petit module de son comme le PreenFm2, pour conserver l’esprit d’un instrument de musique. C’est juste mon avis bien-sûr mais je crois que sinon, on risque de ressentir vite beaucoup de frustration..

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *