Uptime.Lab prépare une lame de serveur 1U pour Raspberry Pi CM4

Uptime.Lab est le laboratoire expérimental d’Ivan Kuleshov, un endroit où cet ingénieur conçoit et partage ses idées et trouvailles. La dernière en date est celle d’une lame de serveur rackable pour Raspberry Pi Compute Module 4.

Cette lame de serveur, on l’a déjà croisée par le passé lorsque je vous parlais de ce Compute Module 4 de Raspberry Pi qui embarquait désormais 128 Go de stockage eMMC après un changement de son module de stockage d’origine. En fin de billet, je vous signalais l’existence de ce projet

Il a depuis avancé et les derniers prototypes de cette lame de serveur signée Uptime.Lab sont de plus en plus proches du stade final. Jeef Geerling, qui publie la vidéo ci-dessus, a reçu des prototypes de dernière génération montés à la main avant l’étape de production qui sera bientôt lancée. il en profite pour faire un premier retour sur  ce projet.

L’idée est de pouvoir intégrer jsuqu’à 16 lames sur un rack 1U dans une armoire de serveur. Ce qui nous donne 64 coeurs ARM accompagnés de 128 Go de mémoire vive maximum avec des Compute Module 4 8Go et jusqu’à 16 To de stockage PCIe NVMe. Pas mal pour un ensemble somme toute relativement compact. Ce Cluster de Raspberry Pi aura des usages variés et si il ne sera pas forcément des plus efficaces, il offre tout de même une belle approche de ce type de technologie, de sa gestion et de sa maintenance dans un espace des plus réduits. 

Compute Blade Ivan Kuleshov

La lame est assez impressionnante avec pas mal de choses intéressantes à bord : gestion d’une alimentation POE+ pour prendre en charge le stockage PCIe NVMe. Puce TPM 2.0, sortie HDMI et USB pour du débug, Ethernet Gigabit, support de Bootloader et bien d’autres choses. La solution peut piloter une ventilation externe en cas de besoin.

Uptime.lab indique que la solution est bientôt mûre, prête pour… un financement participatif sur Kickstarter. Pour le moment, pas beaucoup d’informations concernant cette campagne mais il est possible de s’inscrire pour être tenu au courant de son arrivée. Vous pouvez également compter sur moi puisque je relaierai sans doute ce projet.

Le site d’Uptime.Lab est également intéressant à visiter puisqu’il propose de nombreuses idées et des solutions pour fabriquer tout type de serveurs non conventionnels. Beaucoup d’entre elles sont libres de droit comme celle du Raspberry Pi Server Mark III qui propose une autre approche du même problème avec une solution allant jusqu’à 14 Raspberry Pi classiques et autant de baies 2.5″.

 


secret
10 commentaires sur ce sujet.
  • Sly
    5 août 2021 - 16 h 15 min
  • 5 août 2021 - 16 h 38 min

    @Sly: Tu ne la vois pas en haut du billet ?

    Répondre
  • 5 août 2021 - 18 h 50 min

    ça a l’air parfait !! :-) Vivement la suite !

    Répondre
  • Sly
    6 août 2021 - 9 h 11 min

    @Pierre Lecourt: Je me sens bête, mais je ne l’ai vu qu’après… j’ai cherché partout car je croyais que l’image en haut de l’article était une image d’illustration et pas une vidéo…

    Par contre, ca serait bien d’avoir des illustrations de ce qu’on peut faire avec un tel rack par rapport à un rack standard: j’imagine que l’intérêt est la capacité de calcul en //, mais il faut voir le coût par rapport à un serveur standard.

    Répondre
  • 6 août 2021 - 10 h 49 min

    @Sly: le principal avantage c’est de faire des environnements de dev & test en conditions réelles avant de passer en production (et non les VM ne sont pas des conditions réelles) sans avoir a acheter autant de serveur 1u/2u qui couteront bien plus cher et prendront surtout bien plus de place. Sans compter la conso électrique directe et indirecte.

    Ensuite est ce qu’une entreprise proposera des solutions d’hébergement sur serveur dédié pi (et donc plus économique car moins cher à l’achat, moins cher à l’utilisation, super haute densité dans les armoires) c’est probable car tout existe. Il y a bien eu des offres a base de mac mini en rack donc… ^^

    Le rack que j’ai vu ne met des lames que en frontal mais il devrait être possible de faire un rack avec autant de lames à l’arrière. En terme de densité cela sera impressionnant.

    Répondre
  • 6 août 2021 - 11 h 07 min

    Sympa comme projet bien que j’ai pas vraiment l’utilité d’un serveur .
    Au pire j’ai quelques cartes mère a recycler si un jour j’avais ce besoin .
    Ce qui me plait c’est de voir que ce module Raspberry PI CM-4 semble bien parti et a déjà une communauté de personnes travaillant sur diverses utilisation de ce module .

    Perso ,j’en attendrai une console de jeux portable si possible modulaire permettant le recyclage de mes écrans de tablettes par exemple(1280*800) voir une console de salon mixant l’usage de linux pour la bureautique et une solution BATOCERA pour le jeux .
    Là encore quelques disque dur 2 1/2 a recycler .

    Répondre
  • 6 août 2021 - 12 h 10 min

    Je serais curieux de connaitre le coût et les usages possibles face à un serveur classique de puissance équivalente.

    Un serveur GLPI, un NAS, un serveur d’éditions, un serveur d’applis…

    Enfin ça reste du serveur ARM, on va être vite limité en l’absence de Windows.

    Répondre
  • 6 août 2021 - 13 h 23 min

    @Dliryc:
    « Je serais curieux de connaitre le coût et les usages possibles face à un serveur classique de puissance équivalente. »
    un serveur classique de puissance équivalente? Je doute que tu en trouves :-)
    Et c’est là le but d’une lame pi: de combler un trou dans le bas du tableau. Pour tout ceux qui ont besoin d’un serveur physique sans qu’il y ait de la haute intensité dessus.

    « Enfin ça reste du serveur ARM, on va être vite limité en l’absence de Windows. »
    effectivement ce n’est pas comme si il n’y avait pas linux ou bsd. Ou encore Windows ARM.

    Répondre
  • 7 août 2021 - 12 h 18 min

    Ca donne envie d’inventer des racks plus compacts, pour particulier, avec 1/2 ou 1/3 de largeur de rack industriel.

    Avec 1/3 de largeur et 1/3 de hauteur, on aurait des boitiers avec encore 12-14 miniU de haut
    => 25cm de largeur pour 50cm de hauteur, qu’on pourrait caser dans un garage ou même un placard, mais qui permettrait de placer un onduleur, un petit switch giga 16p, et pas mal de lames au final.
    Intéressant pour un particulier très geek, ou dév, qui pourrait multiplier ses environnements.

    Répondre
  • 8 août 2021 - 9 h 20 min

    @StarDreamer: ça existe déjà, tu as des racks 10″ qui font la moitié des armoires 19″, et qui sont pas mal pour de petites installations persos ou modélisations : https://www.google.com/search?q=rack+10+pouces.

    ces petites lames sont parfaites pour de la modélisation en environnement perso : petit NAS avec du Nextcloud, un Pi Hole en DNS, voire un LDAP pour le fun, hébergement web perso avec du webmin, de la domotique avec du Domoticz ou jeedom, etc. plein d’idées, bien intégrées, pour pas cher (et source d’apprentissage)

    Enfin, pour @Dliryc, la plupart des serveurs fonctionnent sous Linux. Et dans ce cas, ARM64 n’est absolument pas un problème ! ;-)

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *