Un NAS Ubuntu Server sous Raspberry Pi dans un rack

Un guide en détail – et en Anglais – qui montre pas à pas, matériellement et logiciellement comment construire un NAS sous Ubuntu Server avec un Raspberry Pi 4.

Ce n’est pas le premier guide du genre et vous trouverez pas mal de ressources de ce type en ligne assez facilement. Ce qui démarque celui-ci des autres est lié au format choisi pour l’intégrer, un rack 1U de 19″ classique des armoires serveur mais également l’emploi d’Ubuntu Server 20.xx LTS pour Raspberry Pi. 

Raspi NAS

Le montage matériel se fait donc dans un rack vide, probablement récupéré d’une ancienne salle mise à jour et qui, au lieu d’être balancé au recyclage, trouve une nouvelle vie. Le format est parfait pour l’usage avec une aération assez complète, pas mal de place pour les différents composants et un châssis solide pour l’ensemble. Ce qui m’a également intéressé sur ce projet, c’est l’attention portée à des petits détails comme ces patins pour absorber les vibrations des disques durs afin d’éviter qu’ils ne propagent du bruit dans le châssis. Une simple équerre de métal tordue, des bouts de caoutchouc et des entretoises et voilà les unités de stockages désolidarisées du reste du rack.

Raspi NAS

La gestion de l’alimentation générale est également intéressante et bien documentée. Non seulement tout a été prévu pour alimenter les disques dans la machine mais également pour tenir dans le format imposé par le châssis tout en utilisant des relais pour alimenter, au besoin, des ventilateurs en fonction de la température détectée par la carte Raspberry Pi. Les ventilateurs tournant normalement en 24 volts étant assez assez bruyants, ils sont au passage réduits à 20 volts. Le choix de conserver les ventilateurs d’origine posent question puisque ceux-ci ne savent pas s’adapter en vitesse en fonction des relevés. Peut être que le choix de modèles pilotables plus finement serait plus pertinent dans ce type de montage. Cela doit dépendre fortement de l’endroit où vous comptez stocker votre NAS.

Raspi NAS

La seconde partie récapitule toute l’installation logicielle du projet. De manière très détaillée, de la création de la carte MicroSD du système Ubuntu Server à l’emploi de celui-ci en passant par des étapes de sécurité et la  gestion du refroidissement automatique des disques par les ventilateurs via l’action des relais… tout est extrêmement bien indiqué. Le montage du système RAID, la création des utilisateurs et de leurs répertoires, absolument toutes les étapes sont documentées.

Bref, un projet comme beaucoup d’autres mais qui est mené avec une vraie volonté pédagogique pour vous accompagner jusqu’au bout sans vous abandonner en cours de route. Si vous n’avez pas de rack sous la main, celui-ci n’est qu’accessoire dans la totalité de ce guide. Les parties logicielles peuivent être adaptées mais toute la partie materielle n’attend que vos idées pour être mise en place.

A  découvrir sur hackster.io

 


Jaune
18 commentaires sur ce sujet.
  • 23 mars 2021 - 18 h 25 min

    Bonjour
    C’est exactement ce que je cherche depuis quelques jours comme solution.
    Merci beaucoup Pierre

    yapuka lire tout ça, et commencer la recherche des pièces détachées ;)

    Répondre
  • 23 mars 2021 - 18 h 33 min

    Le boitier provient d’un amplificateur de sono; j’aurais dit 2U.

    Amusant, mais je n’ai pas de rack à la maison, bien assez au boulot…

    Répondre
  • 23 mars 2021 - 20 h 08 min

    @Gwelvin
    C’est bien un rack d’ampli sono 2U.

    Il est temps de faire le tour des decheteries, perso je peux pas m’empêcher d’aller lorgner dans le local « déchets électronique » quant il est accessible, histoire de voire si je peux pas recycler un vieux biniou par ci par là.

    Répondre
  • 23 mars 2021 - 21 h 23 min

    Petite question complémentaire, il y a moyen d’avoir de nombreux HD avec un Pi ?
    Pour réaliser une solution de type Raid ?

    sinon, quelle carte mère utiliser pour une solution destinée à un stockage, personnel en RAID (juste pour le coté plus sécurisé) ?

    Merci

    Répondre
  • 23 mars 2021 - 22 h 50 min
  • bob
    24 mars 2021 - 10 h 14 min

    Si vous cherchez du rack, vous pouvez les trouver à 7€ : la table Lack de chez Ikea est aux bonnes dimensions. Pour les rack audio vous les trouverez chez Thomann.
    Il existe aussi des multiprises au format rack, très pratiques et peu onéreuses.

    Répondre
  • bob
    24 mars 2021 - 10 h 17 min

    Ha oui et n’oubliez pas que certains distributions ne proposent pas certains services de NAS cause que c’est de l’ARM. Une Radxa Rock Pi est dans les 80€ et c’est de l’Intel (pour le même form factor) : il y a aura plus de logiciels et plugins compatibles (pour l’instant).

    Répondre
  • bob
    24 mars 2021 - 10 h 18 min

    @Yakko: On a jamais dit que c’était une sauvegarde :/

    Tu nous prends pour OVH ou quoi ? On fait pas des merguez nous avec nos serveurs.

    Répondre
  • hle
    24 mars 2021 - 15 h 09 min

    > comme ces patins pour absorber les vibrations des disques durs
    C’est plutôt l’inverse, on met ses patins pour éviter la transmission de vibration extérieurs sur les disques dur.

    Je me souviens d’avoir lue suite à une fausse alarme incendie, les vibrations transmise de la sirène avait mis HS une baie RAID équipée de disque identique (même marque, même modèle, erreur fréquente malheureusement).

    Répondre
  • 24 mars 2021 - 15 h 29 min

    @hle: C’est vrai dans un rack de salle blanche… Mais c’est l’inverse ici dans une solution pour particuliers. Le fait de positionner les DD sur des entretoises en dur pose un vrai soucis de transmission de vibration et de bruit.

    Répondre
  • hle
    24 mars 2021 - 15 h 33 min

    D’ailleurs je voit pas trop comment sont fixé les ventilateurs qui eux générateur des vibrations surtout quand ils sont usées. Au boulot, on utilise des Rivet Support Anti-Vibration en Caoutchouc pour les fixer. Qui ressemble a ceux là :

    https://www.amazon.fr/SODIAL-Anti-Vibration-Caoutchouc-Ventilateurs-dordinateur/dp/B07DXGRJ8K
    Il suffit de tiret avec une pince plate pour les mettre (sa les étire et diminue le diamètre pour les faire passer) et ensuite on coupe si nécessaire se qui dépasse de trop.

    Répondre
  • 24 mars 2021 - 15 h 35 min

    Merci Pierre pour le partage. J’avais beaucoup de mal avec le RAID 1 logiciel (les commandes mdam, beaucoup disent que c’est très simple, et pourtant ça n’en avait pas l’air). Là, il explique ça simplement et calmement. Il manque juste une info pour être « 120% complet » : comment rétablir son RAID 1 si un disque est défaillant. Mais bon, c’est optionnel au vu de la qualité de son tuto.

    Répondre
  • 26 mars 2021 - 14 h 52 min

    Montage bien propre ,dommage que ce soit pour faire un serveur .
    Le look du rack est sympa dommage de le caché dans un coin.
    Un peu grand pour faire une petite machine de bureau sous RPI mais sympa pour recycler par exemple une carte AMIGA 500 ou de PC .
    Un RPI-4 la dedans ,le plus est la place pour un PI 4 modulaire ou un PI 4 avec toutes les bonnes extensions pour mettre deux disques SDD .
    Reste l’alimentation pour cela ,je pense qu’un bon tuto serait sympa pour la partie montage .
    Pas mal de connaissance de base en électronique et en montage de petit PC mais je préférerai revoir tout cela sur un bon tuto tout de meme .

    Répondre
  • 27 mars 2021 - 21 h 26 min

    @Gjuju:
    Il y a quelques années c’était dans les Emmaus campagnards qu’il y avait des stocks de vieilles machines des années 80 et 90, et même antérieurs. J’ai le souvenir d’avoir vu des piles de terminaux provenant d’une mairie, des atari st des caves d’un journal (c’était le mec sur place qui me l’avait dit, mais HS, ils avaient passés plusieurs semaines dans l’eau suite à une inondation), des terminaux provenant de l’hôpital …

    Répondre
  • 27 mars 2021 - 22 h 32 min

    @Emmanuel: C’est mon rêve, récupérer des carcasses de terminaux pour héberger des machines modernes…

    Répondre
  • 28 mars 2021 - 16 h 12 min

    Euuh si je ne m’abuse, les équerres pour moi ce sont celles que l’on trouve dans les jeux meccano (^_^)

    Répondre
  • 29 mars 2021 - 11 h 17 min

    @Pierre Lecourt:
    Il me semble qu’on avait échangé il y a déjà quelques temps sur le sujet.
    Les pistes que je suivraient pour trouver d’anciens terminaux :
    – les emmaus, mais c’est de mieux en mieux triés donc c’est plus compliqué à en trouver
    – tout ce qui ressemble à un dépôt vente associatif : 3 fois rien, croix rouge …
    – les ressourceries locales
    – les entreprises de tris et démontages de vieilles machines
    – les mairies, les universités, les grosses entreprises existantes depuis longtemps qui peuvent encore avoir de vieilles machines dans leurs caves
    – les braderies / vide greniers ..
    et, à chaque fois, j’expliquerais le besoin, à la limite, en particulier dans les entreprises de tris je demanderais à ne récupérer que les caisses, afin qu’ils conservent les parties valorisables : cartes électroniques et alimentations
    avoir une association de « valorisation du patrimoine informatique » peut aider ;)

    et il y a les petites annonces, sur LBC, annonce du 17/10/20 :
    Vends plusieurs terminaux série
    Marque AMPEX A210 et A230 – Écran clavier et câble
    Faire offre

    sur LBC il y a quelques terminaux, des minitel …

    PS : à Vernay il y a un tas de vieux matos informatique à vendre, c’est sur LBC

    Répondre
  • 29 mars 2021 - 16 h 05 min

    @Pierre Lecourt:
    Ce jour là j’aurais bien aimé récupérer un boitier Atari ST, et il y avait surtout un boitier avec un clavier détachable. Peut être un TT ???
    Mais j’avais obtenu un WAF totalement négatif :pleurs:

    J’ai déjà l’occasion de me faire dérober un Goupil Golf, que les voleurs ont jeté à la poubelle plus tard puisqu’il ne fonctionnait pas. Et lors de la séparation d’avec ma « waf » de l’époque, j’avais laissé quelques machines dans le grenier de la maison en travaux, que je n’ai jamais récupéré, dont un Apple II GS, 1 IBM PS2, et un Goupil G40 (ou G50) et des imprimantes laser A4, A3 et A3 couleur (de la récup chez des clients de l’époque) les Goupil provenant d’une mairie, le PS2 des encombrants Lillois :)

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *