Toshiba dynaEdge Mobile Mini PC : Une solution Skylake pour les pros

Le Toshiba dynaEdge Mobile Mini PC ressemble plus à une grosse télécommande qu’à un PC. Pourtant, ce petit boitier de 16.51 cm de long pour 8.38 cm de large et 2 cm d’épaisseur embarque bien tout ce qu’il faut pour faire tourner un windows 10 Pro embarqué.

Le Toshiba dynaEdge Mobile Mini PC DE-100 a un nom autant à rallonge qu’il est compact. Ce MiniPC vise clairement un marché pro assez  particulier en agglomérant des outils performants dans une enveloppe des plus concentrées du marché.

2017-08-29 19_48_24-minimachines.net

A l’intérieur, on trouve un processeur Intel Skylake core M, jusqu’à 16 Go de mémoire vive DDR3L et une “grande variété” de stockages SSD. La petite boite propose également une batterie pour fonctionner lorsqu’il est débranché. Un module wifi de type 802.11AC est intégré ainsi qu’un Bluetooth 4.2. La connectique est limitée avec un port USB Type-C 3.1, un USB 3.0 classique, un lecteur de cartes MicroSDXC. Pas de sortie vidéo ? Non, pas par défaut, il faudra recourir à l’adaptateur livré avec l’engin qui permet de convertir son USB type-C en une série de ports utiles : USB, HDMI et Ethernet.

Sur le dessus de l’appareil, un scanner d’empreintes permet d’authentifier l’utilisateur et peut éviter un accès non désiré au Bios. Couplé à une solution TPM 2.0, il protège l’engin des manipulations malveillantes.

2017-08-29 19_49_07-minimachines.net

L’engin est bien protégé par Toshiba qui garantit sa coque comme ultra résistante : Le Toshiba dynaEdge Mobile Mini PC est prévu pour fonctionner dans des températures extrêmes, resiste aux chocs et aux vibrations, à l’humidité, à l’altitude, aux chutes et même aux radiations solaires.

Le Toshiba dynaEdge Mobile Mini PC vise un marché pro et industriel : Automates, distributeurs, affichage vidéo et salles de conférences. Si l’engin est livré avec un clavier et une souris sans fil, il dispose également d’une interface autonome en surface pour un usage rapide et simple. On l’imagine parfaite pour lancer une application, une série de vidéos ou effectuer des tâches basiques.

Un drôle d’engin donc mais pas à la portée de toutes les bourses, comptez sur une base de 640$ pour l’engin dans sa version la plus primitive.

2 commentaires sur ce sujet.
  • 30 août 2017 - 15 h 06 min

    Bonjour Pierre, bon retour de vacances,
    Connait-on l’autonomie de ce boitier?
    Possible de le mettre dans nos NC10 ou autre? Si oui existe t il des adapateurs usb ou usb-c vers:
    – la prise proprietaire de l’ecran LCD
    – la prise proprietaire du clavier

    Répondre
  • 31 août 2017 - 10 h 49 min

    J’ai un peu de mal à voir un usage pro/indus avec si peu de connectique sur la machine.
    Pour faire un automate ou une borne d’affichage, j’aurais plutôt tendance à privilégier une machine qui puisse communiquer directement avec l’extérieur, sans un accessoire qui risque de se débrancher/tomber en panne.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *