Synaptics ClearForce, le clic droit tactile pour tout le monde ?

Avec ClearForce, Synaptics veut proposer une nouvelle dimension d’interaction aux écrans tactiles. Le fournisseur de solutions tactiles veut intégrer sa solution dans smartphones et tablettes et proposer ainsi de plus grandes interactions pour les systèmes tactiles.

Le tactile, il faut bien le dire, est l’interface la plus simpliste qui soit. C’est à la fois une qualité mais également un gros défaut car si l’évidence de la manipulation  au toucher se fait intuitivement, elle manque considérablement de profondeur et pousse l’utilisateur à un usage réactif au lieu d’être raisonné.

Minimachines.net

On voit, on clique, on pousse, on zoome ou on tire, les interfaces tactiles n’apportent pas une dimension de manipulation très poussée à l’utilisateur, loin de ce qu’offre une simple souris ou la combinaison clavier et souris d’un ordinateur classique.

Le fait que l’interface tactile ne puisse pas faire de différence entre un clic de sélection et un clic d’exécution est par exemple un vrai casse tête pour adapter l’interface aux systèmes classiques. La seule solution est d’utiliser des artifices logiciels et d’empiler des mécanismes d’interface. Des solutions fonctionnelles mais peu productives qui rajoutent des manipulations pour effectuer des opérations simples et évidentes à la souris.

Cela pourrait changer très bientôt avec l’apparition d’une nouvelle méthode de détection tactile prenant en compte non seulement la position de vos doigts sur l’écran mais également la force de la pression exercée. Une dimension en profondeur qui propose une ergonomie nouvelle aux écrans tactiles puisqu’elle pourra simuler un clic droit ou toute autre opération consistant non pas à sélectionner un objet à l’écran mais interagir avec grâce à un sous menu ou une action subordonnée.

Cette fonction baptisée ClearForce par Synaptics permettant de nombreuses manipulations, on peut s’attendre à divers développements logiciels, le constructeur en liste quelques uns :

  • Variation de la vitesse de défilement
  • Zoom et déplacement dans une image
  • Pré-affichage et selection
  • Joystick virtuel
  • Augmentation de la sécurité au déverrouillage en mélangeant position et force d’appui
  • Emulation de clic droit
  • Dessin avec prise en charge de la pression
  • Fonction majuscule d’un simple appui plus fort sur une lettres

Déjà présentée par Apple avec l’iPhone 6S, cette technologie est donc aujourd’hui en production chez Synaptics qui livrera les capteurs nécessaires à son implantation aux constructeurs souhaitant les intégrer dans leurs appareils. Bien entendu, Synaptics ne fabricant que les capteurs et livrant simplement les pilotes, il faudra attendre les développements de la part de Google et des constructeurs / éditeurs pour voir fleurir des interfaces exploitant ce ClearForce. Plusieurs problématiques pouvant alors entrer en scène, la plus critique étant de voir apparaître une prise en charge totalement non codifiée de cette nouvelle ergonomie. Si chaque éditeur exploite ClearTouch à sa sauce, il y aura probablement une totale incohérence de manipulation suivant les applications.

Minimachines.net

Il faut donc espérer qu’Apple et Google montrent la voie à suivre et que les éditeurs fassent transpirer les développements effectués sous iOS vers Android ou suivent les préconisation d’usage de Google pour ne pas se retrouver avec un innommable bordel d’interfaces à l’avenir.

Autre nouveauté intégrée dans le capteur Synaptics 3700, le Edge Gesture qui permet de prendre en compte un contact ou un double contact sur le côté d’un écran. Dernier détail, ce nouveau capteur sait prendre en charge les stylets actifs et passifs et peut même détecter la présence d’un doigt à 25 mm de l’écran pour des manipulations sans contact.

Autant de fonctionnalités qui rendront plus complexes les usages mais apporteront de la profondeur à l’ergonomie des engins purement tactiles.

8 commentaires sur ce sujet.
  • 14 octobre 2015 - 9 h 49 min

    j’adore la video de Synaptic … du vrai video montage (on voit que le contenu de la tablette ne suit pas les mico-mouvements de celle-ci). Le gars qui tient la tablette doit arrêter le cafe. :-)
    Mais bon a leur décharge, il n’existe pas encore d’OS capable de gérer cette technologie.

    Répondre
  • 14 octobre 2015 - 9 h 50 min

    Mouai, là comme ça j’ai encore du mal à faire la différence avec clic court/clic long. Le fait de devoir presser l’écran me semble même moins intuitif et pratique qu’un clic long.

    Répondre
  • 14 octobre 2015 - 10 h 56 min

    @romain: Ben heu si: OSX, iOS et WatchOS gèrent cela.
    Mais bon Ils ne pouvaient pas faire une démo sur un iPhone6s, ca l’aurait pas fait !

    Répondre
  • 14 octobre 2015 - 11 h 25 min

    J’adore ce que fait synaptics depuis mon Samsung NC10, par contre appuyer fortement pour prendre une photo il n’y a pas mieux pour avoir un cliché flou…

    Répondre
  • 14 octobre 2015 - 13 h 29 min

    (Mode râleur) Mouais… Tout cela va rendre le tactile encore moins intuitif. Au début on nous promettait des interactions naturelles mais ça va devenir presque aussi abstrait qu’une ligne de commande… avec un peu de chance on aura des “conventions” (comme le clic-droit) mais rien d'”intuitif”.
    Au moins avec la mode des grands écrans, on pourra garder la notice affichée en permanence dans un coin :)

    Répondre
  • 15 octobre 2015 - 1 h 30 min

    @aka_mgr: Assez d’accord avec Aka:
    1- bon, dé-sanctifions, c’est juste une 4eme type de clic (apres simple, double, long)
    2- les interfaces mobiles sont deja à la fois absurdes (surtout depuis que les machins cliquables ne sont plus des boutons, il faut cliquer sur les décoration maintenant), et “indécouvrables” (Ah bon on peut scroller ? à, ce coup-ci c’est vers la bas, pas vers la droite ?)
    3- c’est marrant que ca vienne d’Apple avec leur souris a un bouton, a l’époque. Un bouton sur la souris ou on les voit, 4 sur l’ecran ou on les voit pas, cherchez l’erreur.

    Bref euh… c’est pas ca qui va résoudre le probleme.

    Répondre
  • 15 octobre 2015 - 3 h 36 min

    @aka_mgr: @obarthelemy:
    Je ne sais pas si c’est une bonne chose cette nouvelle dimension du tactile, mais le discours sur l’intuitivité ou non n’a pas beaucoup de sens.

    Aucune interaction n’est intuitive. Elle est nécessairement issue d’un processus d’apprentissage plus ou moins long. Le langage par exemple, est l’un des modes d’interaction le plus compliqué et devenant même impossible à acquérir après un certain age. Pourtant on l’utilise naturellement tout les jours.

    La souris qui parait si naturelle à utiliser, est très difficile à faire apprendre à une personne qui n’a jamais utilisé d’ordinateur de sa vie, par exemple à cause de la dissociation (qui n’existe plus en tactile).

    Bref il faudra toujours apprendre. L’important je pense, est plus dans la progressivité de l’apprentissage et la capacité d’un système grand public à être accessible au plus grand nombre, c’est-à-dire à la personne ne voulant pas investir de temps dans l’apprentissage, comme au “power user” prêt à connaitre toutes les ficelles du système pour en tirer le meilleur.

    Dans le cas du 3Dtouch / Touch Force / ou je ne sais quel nom marketing, on ne retire rien à ce qui existe ; on rajoute une nouvelle possibilité…

    Répondre
  • 17 octobre 2015 - 17 h 51 min
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *