Sir Clive Sinclair nous a quittés

Sir Clive Sinclair, à qui on doit les micro ordinateurs personnels du même nom, est décédé à l’âge de 81 ans. C’est un modèle à suivre.

Sir Clive Sinclair, l’homme qui a permis à des centaines de milliers de gens d’acquérir leur premier ordinateur personnel, est mort. L’histoire de cet homme est assez particulière, il fait partie des pionniers et des visionnaires qui ont eu l’idée, le génie et l’envie de rendre l’informatique plus accessible.

Sir Clive Sinclair

Sir Clive Sinclair s’est fait connaitre avec la première calculatrice portable qu’il lance en 1972. Mai la véritable explosion de son nom se fait en 1980 avec la sortie du ZX80. Un Micro ordinateur assez frustre mais vendu assemblé à 99£ en magasin. A des années lumières des concurrents de l’époque proposés bien plus chers et qu’il fallait parfois encore assembler à la main. Le ZX80 a surtout été distribué en Angleterre mais il a été rapidement suivi par les ZX81 et ZX Spectrum qui ont su arriver en France et rayonner dans toute l’Europe. Les ZX ont été les premiers ordinateurs produits en masse, dépassant le million d’unités vendues.

Sir Clive Sinclair

Moins apprécié que les Amstrad CPC chez nous, il a tout de même réussi à créer de petits groupes de fans et donné à beaucoup d’utilisateurs leur premier accès à l’informatique. Beaucoup de témoignages que j’ai pu lire de la part de grands noms de l’informatique Britannique, que ce soit en terme de matériel ou de programmation, racontent leur parcours dans cet univers débutant avec un ZX. Tous rendant un vibrant hommage à Sir Clive Sinclair pour sa contribution et sa vision d’une vraie informatique personnelle.

Sir Clive Sinclair

Le Sinclair C5

L’homme a toujours été assez visionnaire et, même dans ses échecs, on peut reconnaitre une certaine anticipation de l’avenir. Ainsi, en 1985, il sort le Sinclair C5, un véhicule électrique à pédale, sous la forme d’un tricycle caréné, qui n’aura jamais rencontré le succès. L’idée est bonne et le boom du vélo électrique aujourd’hui en est la preuve, mais la technologie d’alors, notamment en terme de batteries et de miniaturisation de moteurs performants, ne permet pas de réaliser son idée de manière aussi pertinente qu’il le souhaite.

Qu’a cela ne tienne, en 1992 il lance le Sinclair Zike, une solution à mi chemin entre le vélo et la trottinette électrique qui ne rencontre, là aussi, pas de grand succès. L’engin ressemble là encore à ce qui circule aujourd’hui de plus en plus dans nos villes… mais sans la technologie nécessaire pour être assez efficace.

Sir Clive Sinclair

Son dernier succès est le Sea Scooter, une idée de propulseur sous marin très James Bondienne qui a été rachetée par Yamaha. Ce type de véhicule est toujours produit aujourd’hui. Jusqu’à sa mort et malgré un combat toujours difficile contre un cancer qui a fini par le terrasser, l’homme a toujours continué à inventer de nouvelles choses. Un éternel curieux, un touche à tout passionné et qui a su conserver cette flamme intacte toute sa vie.

Sir Clive Sinclair fait partie de ces pionniers qui pouvaient, seuls, bouleverser le paysage industriel de leur époque. Le bonhomme n’avait pas un gros bagage scolaire en poche ni une immense fortune. Il quitte l’école tôt et s’intéresse à une informatique qui a encore tout à inventer. Comme d’autres à l’époque, il peut, seul dans un garage, développer des idées et atteindre son but. Cette époque est aujourd’hui révolue et il semble impossible de pouvoir rivaliser avec les milliers d’ingénieurs des grandes structures établies en informatique.

Il reste toutefois possible de travailler à la frange, de ne pas s’opposer frontalement à ces groupes pour proposer autre chose. C’est ce qu’ont fait des équipes comme celles d’Arduino ou Raspberry Pi par exemple, avec à chaque fois cette volonté de proposer une solution vraiment abordable.

C’est peut être cela l’héritage le plus important de Sir Clive Sinclair : l’idée de se réveiller le matin avec envie d’inventer quelque chose de nouveau. A la marge des concurrents, et de le rendre accessible à tous.


Rivière
23 commentaires sur ce sujet.
  • 17 septembre 2021 - 13 h 54 min

    Merci pour cet article !

    Pratiquant d’activités subaquatiques, je ne savais pas que nous lui devions aussi ces propulseurs

    Répondre
  • 17 septembre 2021 - 14 h 01 min

    Excellent article culturel.

    Répondre
  • 17 septembre 2021 - 14 h 11 min

    « …est décédé à l’âge de 81 ans. C’est un modèle à suivre. »

    Personnellement, j’espère tenir plus longtemps.

    (Blague douteuse à part. Merci, Pierre, pour cette parenthèse culturelle fort intéressante)

    Répondre
  • 17 septembre 2021 - 15 h 05 min

    Respect. Je pense que certains d’entre nous ont mis le doigt dans l’informatique et le numérique grâce à Clive Sinclair.

    Mon premier ordinateur a été un ZX81. Qui se souvient de sa mémoire vive de 1 kilo-octet extensible à 16 ko (le luxe !), le son strident du magnétophone utilisé comme moyen de stockage et des graphismes en noir et blanc à gros pixels ?

    On mesure tout le chemin parcouru en très peu de temps :-)

    Répondre
  • 17 septembre 2021 - 15 h 13 min
  • 17 septembre 2021 - 15 h 40 min

    ZX81 aussi ! Et un peu de programmation en basic vite remplacé par l’assembleur ! C’était la grande époque d’Hebdogiciel et des kilomètres de code hexa à saisir !! Bonne école de patience !

    Répondre
  • 17 septembre 2021 - 15 h 44 min

    Hello, merci pour cet rétrospective très intéressante nous faisant parcourir les grands projets de cet homme.

    Répondre
  • 17 septembre 2021 - 15 h 49 min

    @Philippe:

    C’était autre chose que la vague (marketing ?) du low code/no code ! :-)

    Répondre
  • 17 septembre 2021 - 16 h 30 min

    Ahhh, le Spectrum et son clavier gomme! Ensuite corrigé par la version + que ce grand monsieur de l’informatique personnelle balbutiante tiens dans les mains sur la photo de tête.

    Raspberry et Micro:bit poursuivent cet héritage anglais de démocratisation informatique et matérielle l’époque… avec ARM en moteur, issu de l’Acorn de la même époque!

    Répondre
  • 17 septembre 2021 - 16 h 34 min

    @calvin: Oui, le Sinclair QL était une très bonne machine,
    malheureusement « planté » par le manque de fiabilité de son micro-drive !

    La cartouche Micro-drive contenait entre 85 et 100 KiB sur 5 mètre de bande magnétique
    de 1,9 mm de largeur formant une boucle sans fin.
    Cette bande défile à 76 cm/s, soit environ 8 secondes
    pour l’ensemble de la bande.

    Ce fût un grand inventeur…
    Dommage que beaucoup de ces projets ne soient pas
    allé jusqu’au bout !!!

    Répondre
  • 17 septembre 2021 - 18 h 51 min

    Une figure majeure de notre enfance nous quitte, dommage qu’on ne l’ai pas plus appréciée de son vivant. Merci pour cette triste nouvelle qui me touche bien plus que celle de Steeve.

    Répondre
  • Dan
    17 septembre 2021 - 19 h 44 min

    A l’époque un collègue avait acheté un ZX81 et l’avait ramené au bureau pour nous faire une démo, woow je me souviens de l’ambiance en salle machine du 370 :)

    L’inventeur du célèbre ZX81 s’est tiré à 81 ans… c’est joli je trouve…

    Répondre
  • 17 septembre 2021 - 19 h 50 min

    Ah quel vide. Je n’ai jamais possédé de Sinclair mais j’ai toujours reconnu son génie. Ça laisse un vide, et ça me rappelle mon âge. Triste.

    Répondre
  • Xo7
    17 septembre 2021 - 22 h 44 min

    @Philippe: Avec les copains on a appris le basic avant même de pouvoir toucher la bête, car elle se faisait rare, moi je n’ai pas pu avoir un ZX81 car celà pouvait casser le poste de télévision ! On rigole maintenant mais pas à l’époque ou le téléviseur familial coutait une blinde et on avait pas l’habitude de connecter des trucs et des bidules entre eux. c’était le temps d’avant, un temps ou les magnétoscopes n’existaient pas encore. Sinclair a créé une nouvelle communauté ou tout paraissait possible… à l’octet près !! @Dadoo: Moi aussi.

    Répondre
  • 18 septembre 2021 - 4 h 25 min

    snif ^^
    j’étais plutôt amstrad, et avant trs80, toute ma jeunesse de découverte de l’informatique, dompter la bette et lui faire faire ce qu’on voulait qu’elle fasse…
    tout comme Alan Michael Sugar, David Potter, et qq autres, ils ont participé à la ‘vulgarisation’ de l’informatique.

    @ Philippe…hebdogiciel, que de souvenirs ^^

    Répondre
  • 18 septembre 2021 - 9 h 19 min

    Merci Pierre
    Que de souvenirs où il fallait choisir son camp familial devant le poste Tv d’un côté Casimir de l’autre le clavier un peu frustre du zx81 et ses lignes de code qui nous faisaient passer pour des debiles lorsque nous étions émerveillés d’avoir réussi à déplacer un cercle à l’écran
    Thank you Sir Clive

    Répondre
  • cjm
    18 septembre 2021 - 9 h 44 min

    Mon premier micro-ordinateur (après la TI57 LCD svp) : le ZX81, avec l’extension de mémoire à 16k0… !
    Je me souviens encore des bruits stridents du magnéto pour les sauvegardes. Merci M SINCLAIR et merci à Pierre pour ces bons souvenirs

    Répondre
  • 18 septembre 2021 - 12 h 52 min

    Le premier « jeux 3D » qui m’a marqué

    Le fameux T-rex sur ZX81… Mes enfants se marrent :-)

    https://youtu.be/tGf4jdRbCuk

    Répondre
  • 18 septembre 2021 - 19 h 37 min

    RIP Sir Clive Sinclair
    Le ZX Spectrum a été mon premier ordinateur personnel que j’ai connu en 1987 qui m’a tout simplement bouleversé! Je rêvais aux yeux ouverts des lignes de code en BASIC.
    Aujourd’hui son heritage continue avec le ZX Spectrum NEXT dont j’en suis un heureux possesseur:
    https://youtu.be/oHBwWmNzVWM

    Répondre
  • 18 septembre 2021 - 22 h 42 min

    @Piratu: J’avais jamais vu l’engin en action :) ! Merci !

    Répondre
  • JTM
    19 septembre 2021 - 11 h 35 min

    Rip Sir Sinclair,
    J’ai débuté sur un ZX81 avec extension 16K, puis j’ai acheté un ZX Spectrum +2.
    J’en ai tapé les lignes de basic sur ces 2 machines…

    Répondre
  • 20 septembre 2021 - 14 h 57 min

    Beaucoup ont rêvés devant ces petites machines, j’ai encore 2 QL en état de marche modifiés avec une interface carte SD qui fait l’émulation des micro-drive, de temps en temps je refais un peu d’Assembleur avec histoire de rigoler.
    Merci à ces pionniers qui nous ont ouvert les portes de l’informatique personnelle.

    Répondre
  • 28 septembre 2021 - 15 h 48 min

    @titi95830:
    Cela ne me rajeunit pas…ZX81 acheté environ 1000frs (de mémoire) en 1981. J’étais étudiant à Paris, le samedi j’allais à la boutique officielle (un appartement vers Opéra) voir les démos et rencontrer les geeks de l’époque!
    J’avais acheté 2 jeux, un simulateur de vol et un labyrinthe… sur cassette! Puis après la Ram 16k, les premiers programmes en Basic…

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *