Samsung confirme le Galaxy Book S sous Intel Lakefield

Le Galaxy Book S de Samsung vient d’apparaître dans une nouvelle version sous processeur Intel Lakefield chez le constructeur. Un jumeau de l’actuelle machine lancée sous SoC ARM Snapdragon de Qualcomm.

Ce Galaxy Book S Intel n’a pas de prix ni de date de sortie, il est apparu subitement sur le site canadien de Samsung. Ce n’est, à vrai dire, pas une surprise puisque Intel avait vendu la mèche lors de la présentation de ses solutions Lakefield. Mais cela ne fait que confirmer le faible appétit du marché pour les version ARM des solutions Windows.


Galaxy Book S
Le Galaxy Book S est sorti sous Snapdragon 8cx en début d’année après un petit retard à l’allumage puisqu’il était prévu pour Septembre. La machine n’a pas eu droit à une énorme distribution et n’a, par exemple, pas atteint la France. Lorsque cette nouvelle d’une commercialisation outre atlantique est arrivée jusqu’à mes oreilles, j’ai interrogé plusieurs contacts chez les revendeurs français comme dans la grande distribution. La réponse à ma question a alors été unanime. Que Samsung le propose ou non en France, de toutes façons, personne  ne voulait le stocker et le vendre.

Galaxy Book S

Le chat n’est plus seulement échaudé par les désastreuses aventures précédentes de Windows sous ARM, il souffre le martyr et panse encore des brûlures graves. Les revendeurs ne veulent plus entendre parler de ces solutions “avant tout décevantes” des constructeurs m’a dit un de ces acteurs. Le problème étant que dans la VPC, le taux de retour de ces machines est catastrophique. Tellement que cela en fait un une ligne de pertes dans le bilan des ventes au lieu d’être une ligne de bénéfices.

Bref, le Galaxy Book S Qualcomm est sorti en Amérique du Nord. Où il n’a pas connu grande gloire commerciale apparemment malgré des tests vantant ses deux principales qualités : Une autonomie de chameau et une connectivité 4G. 

Galaxy Book S

Et voilà donc que le Galaxy Book S Intel apparaît sur le site de Samsung. On le découvre équipé d’une puce Intel Lakefield Corei5-L16G7, une solution très particulière construite avec la technologie Foveros du fondeur. Cette solution associe quatre cœurs Intel Atom Tremont et un cinquième coeur Sunny Cove de même architecture que les Ice Lake de dixième génération.
Loin d’être bancale, cette idée de mixer les puces est en réalité très proche de ce que propose ARM avec ses solutions big.LITTLE. On utilise les “petits” coeurs peu gourmands pour les tâches légères, en solo ou en groupe et en variant fortement leurs fréquences. Le “gros” coeur n’est, quant à lui, activé que pour les tâches les plus lourdes pour éviter de plomber l’autonomie de l’engin. En cas de demande très forte, les cinq coeurs peuvent être mis à contribution en même temps. C’est donc une technologie intéressante pour un engin ultramobile comme ce Galaxy Book S. Il ne proposera peut être pas la même autonomie que son grand frère en Qualcomm mais pourra lancer tous les programmes Windows rapidement et sans émulation. Une différence notable qui rendra la machine beaucoup plus efficaces pour les programmes les plus complexes.

Samsung

Le jeu des pas beaucoup d’erreurs

Les éléments communs aux deux engins sont nombreux. On retrouve le même écran de 13.3″ en FullHD tactile avec une dalle IPS. 8 Go de mémoire vive DDR4 et 256 Go de stockage de type eUFS. Des composants équivalents à la machine sous Snapdragon. On retrouve un Wifi6 et du Bluetooth 5.0, le modèle ARM est en Wifi5 et Bluetooth 5.2 avec en prime, donc, un modem 4G LTE.

Galaxy Book SGalaxy Book S

Pour le reste, c’est équivalent, même connectique minimaliste avec 2 ports USB 3.1 Type-C, un lecteur de cartes MicroSDXC et  un jack audio 3.5 mm combo. La même batterie 42 Wh, la même webcam 1 mégapixel accompagnée d’un micro et de 4 hauts parleurs 1.21 Watts signés AKG compatibles Dolby Audio. Le clavier chiclet rétro éclairé est identique également. Les deux engins font la même taille avec 30.52 cm de large et 20.32 cm de profondeur pour 1.18 cm d’épaisseur. La version Intel est plus légère de 10 grammes à 0.95 Kg, probablement à cause de l’absence de solution 4G embarquée. On ne connait pas le prix ni l’autonomie du nouveau modèle, la version Snapdragon est, quant à elle, proposée à 1000$ aux US.

Source : NotebookCheck

Soutenez Minimachines, partagez le !


Violet
6 commentaires sur ce sujet.
  • 22 mai 2020 - 15 h 24 min

    Très beau portable ,dans une enveloppe de prix pas trop farfelue
    Le format est chouette

    Répondre
  • 22 mai 2020 - 16 h 16 min

    Pour ceux qui aime les USB type-c only, c’est clair qu’il a l’air très léger. Je lui préfère quand même le design du Dell XPS, mais c’est subjectif.

    Répondre
  • 22 mai 2020 - 18 h 30 min

    Ok, là on commence à causer. J’espère pouvoir l’essayer un jour cette petite bécane, elle a piqué ma curiosité !

    Répondre
  • 23 mai 2020 - 22 h 34 min

    Si j’ai bien compris, les futurs Intel Atom semblent prometteurs, mais laisse visiblement tomber leur principal avantage : Le prix!
    Je suis le seul à qui ça choque, un PC sous Atom vendu au moins 1000€?

    Répondre
  • 24 mai 2020 - 1 h 17 min

    @Annoshim: Pourquoi ? Parce que “Atom” n’est pas assez bien ? Parce qu’il ne rentre pas dans la case “Core” ? Si les perfs et les services sont au rendez-vous ? La belle affaire que son nom soit Atom ou Core ?

    Entre un Celeron N4100 à 1.1 Ghz et un Core i3-2125 à 3.3 GHz, le Celeron est devant en performances pures.

    Si demain la solution Foveros t’apporte un Sunny cove performant, 4 coeurs Tremont moins gourmand et un Circuit Intel Gen11 avec de bonnes perfs dans une enveloppe énergétique te permettant de tenir 15-16 heures. A performances égales :
    C’est super si ça s’appelle un Core ix Foveros ?
    C’est nul si ça s’appelle un Atom Foveros ?

    Je vois pas le problèmes. A moins d’être un fêlé du marketing, le nom n’influe pas les performances dégagées par la puce. Intel et les constructeurs tiers ont déjà fait une fois la bêtise avec les Core m3 de première génération : Des ultraportables hors de prix pour des performances moisies. Est-ce qu’ils vont le répéter ? Pour le moment on a aucune idée du tarif demandé par Intel ni par Samsung.

    si les performances sont mauvaises et si le prix est élevé, ça ne se vendra pas. Le fait que ce soit un Atom ou un Core n’entre pas en ligne de compte. Un mauvais Core trop cher a aussi peu de chances qu’un mauvais Atom trop cher :)

    Par contre si l’Atom est bon, autonome et capables en terme de solution graphique avec une faible conso… Ben il vaudra surement son prix.

    Répondre
  • 25 mai 2020 - 15 h 35 min

    […] cost” mais viseront plutôt des machines alternatives jouant entre performances et autonomie. On a ainsi pu voir récemment le Samsung Galaxy Book S “Intel” s’annoncer sur ce […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *