Samsung Galaxy Book 2 : Un hybride Windows sous Snapdragon 850

La Galaxy Book 2 de Samsung est une tablette hybride de 12 pouces fonctionnant sous Windows 10 S grâce à un SoC Qualcomm Snapdragon 850. Une très belle machine qui vient à la suite d’un premier modèle sorti l’année dernière sous… Intel Core i5.

Un changement technologique important qui passe l’engin d’un Windows 10 Home de base à un Windows 10 S que l’on pourra migrer ensuite sous Windows 10 Home. Le passage d’une puce Intel x86 à un soC ARM Snapdragon 850 posant le souci d’une émulation des programmes x86 traditionnels mais apportant son petit lot de bénéfices : Modem 4G intégré, faible consommation et donc grande autonomie.

2018-10-19 12_31_37-minimachines.net

Disponible début Novembre aux US, la tablette Samsung Galaxy Book 2 est une très belle solution hybride. Son écran 12 pouces propose un affichage 2160  x 1440 pixels grâce à une dalle sAMOLED. L’image sera probablement magnifique grâce à ce type de technologie  que Samsung maîtrise parfaitement bien. Evidemment tactile, l’écran est également compatible avec un stylet actif S Pen de la marque. Livré par défaut avec la tablette, il permettra de prendre des notes ou de dessiner directement sur la tablette avec prise en charge de 4000 niveaux de pression. La couverture-clavier fait également partie du lot de base fourni par Samsung. Il permettra de transformer la tablette en ultraportable 12 pouces grâce à la béquille qui est située au dos de la Galaxy Book 2. 

A l’intérieur de cet engin donc, outre le Qualcomm SnapDragon 850, on retrouve 4 Go de mémoire vive et 128 Go de stockage non détaillé. Des éléments qui correspondent aujourd’hui à l’entrée de gamme des ultraportables classiques mais intégrés dans un format très compact. Le modem est un Snapdragon X20 LTE, ce qui offrira à la tablette la possibilité de se connecter facilement en 4G. Une connexion Wifi5 MIMO (802.11AC) est également de la partie ainsi qu’un module Bluetooth non détaillé.

2018-10-19 12_30_51-minimachines.net

La Samsung Galaxy Book 2 embarque la foule de capteurs habituellement réservée aux smartphones : Accéléromètre, gyroscope, capteur de lumière et capteur géomagnétique afin de proposer les services complets d’une tablette : Pilotage d’un jeu en déplaçant l’écran, réglage du rétro éclairage suivant la lumière ambiante. Un capteur d’empreintes digitales est également prévu pour profiter des fonctions de Windows Hello afin de vous authentifier plus rapidement.

Une paire d’enceintes stéréo compatibles Dolby Atmos est intégrée à la machine, signées par AKG, ells devraient apporter de l’immersion en usage ludique ou multimédia. La connectique, enfin, comprend un port jack 3.5 mm stéréo, deux ports USB Type-C permettant de recharger la batterie intégrée, un lecteur de cartes SIM et un lecteur de cartes MicroSDXC. Deux webcams sont également en place avec une 8 mégapixels au dos et une 5 mégapixels en frontal.

2018-10-19 12_32_13-minimachines.net

Dans un encombrement réduit : 28.75 cm de large pour 20 cm de profondeur et 7.6 mm d’épaisseur. C’est peu, fort peu et même si l’ajout du clavier qui sert également de protection à l’engin augmentera l’épaisseur globale, cela reste une solution vraiment ultraportable. Le fait que la tablette pèse 793 grammes est également un point très positif pour envisager son usage au quotidien.

Jusqu’à 20 heures d’autonomie… quand on reste dans les clous

Est-ce que ce faible encombrement se traduit par une faible autonomie ? Samsung annonce jusqu’à 20 heures d’usage en continu pour la machine. Là où cela se complique, c’est dans quelles conditions cette autonomie est tenue… Les 20 heures annoncées ne fonctionnent qu’en utilisation basique de la machine, un résultat probablement mesuré comme d’habitude en laissant l’engin afficher une vidéo 720P en boucle… Toute utilisation de la Galaxy Book 2 pour d’autres usages baissera sensiblement cette autonomie. Ce résultat de 20 heures est également obtenu uniquement sous Windows 10 S. C’est à dire le Windows livré avec la machine et qui condamne l’engin à un usage exclusif des applications issues du store de Microsoft. Un usage qui ne correspond donc pas à tout type d’émulation x86 puisque Windows 10 S en est incapable. Si vous décidez de passer votre machine sous Windows 10 Home, ce qui est permis par le système et totalement gratuit désormais, vous pourrez lancer des applications x86 classiques en 32 bits… Mais il s’agira donc d’une émulation x86 et là les 20 heures d’autonomie annoncées ne sont plus du tout promises.

2018-10-19 12_31_53-minimachines.net

Le Snapdragon 850 est annoncé comme 30% plus performant sous Windows 10 que son prédécesseur le Snapdragon 835. Prédécesseur qui offre aujourd’hui les performances globales en émulation x86 d’un Celeron chez Intel. Une solution viable donc mais si on la positionne en face du tarif demandé par Samsung pour cette Galaxy Book 2 : Elle n’a plus aucun sens.

Comptez 999.99$ pour obtenir cet engin sous Snapdragon 850 avec 4 Go de mémoire vive et 128 Go de stockage. A ce tarif, vous ne pourrez pas lancer d’application 64 bits et aurez à priori les performances d’un Intel Pentium J5005 Gemini Lake. Il est difficile de comprendre comment le marché a pu en arriver là. Non pas que le matériel soit mauvais, collez un système indépendant des applications de Windows et vous aurez une machine probablement très compétente. Un Linux par exemple aurait fait des merveilles sur cet engin. Mais je suppose qu’un acheteur de système sous Windows 10 voudra pouvoir lancer des applications passées et présentes. Quand on achète un engin sous Windows, on veut pouvoir l’utiliser pour tous les usages promis par Windows : Logiciels, jeux et navigateur de son choix. C’est non seulement illusoire sur cet appareil mais même en trouvant des applications compatibles, elles n’auront pas la réactivité attendue d’un engin à 1000$ et probablement autant d’euros. A moins de vouloir uniquement l’utiliser pour surfer et lancer une suite bureautique, je ne vois pas quel profil pourrait vraiment profiter de cet engin.

24 commentaires sur ce sujet.
  • 19 octobre 2018 - 13 h 05 min

    si t’achètes cette tablette hybride tu tue ce qui reste encore de vivant :p (j’aurai bien dit ours polaires mais un pote me demanderai des royalties x))

    Répondre
  • 19 octobre 2018 - 13 h 21 min

    Merci à Samsung, pour ce Galaxy Book 2,
    sans queue, ni tête !!!
    Encore un produit mort né…

    Samsung, votre responsable produit, Vous l’avez trouvé où ?
    Car Vous allez décevoir vos “quelques” clients qui vont l’acheter,
    et en principe, on sort un produit pour avoir du succès, faire des bénéfices !
    Non ?!

    Et pour 1000 Euros, on est en droit d’attendre un minimum
    de 8 Go de RAM et 256 Go de SSD…

    Répondre
  • 19 octobre 2018 - 13 h 46 min

    @J. DEBON: Je partage totalement ton avis… Moi qui cherche une vrais solution mobilité en 10…11”… et bien on a que des délires incompréhensible…
    – un yoga Book C930. Avec seulement 4GB quand on sait le peu d’impact que c’est de monter a 8GB en terme de design mais que c’est le jour et la nuit en terme de multi tache, surtout pour un matériel a 1500€
    – ce galaxy book 2 – no comment
    – des surface Pro ou Go, non réparable et vendu en piece détaché pour pas que l’on voit le véritable prix…
    – …

    Franchement on prend le consommateur pour un mouton, j’ai l’impression que l’on fait des demi-produits pour obligé les consommateurs a acheté plusieur produits…

    ces tristes

    Répondre
  • 19 octobre 2018 - 14 h 17 min

    @Atlan31 : en voilà une, une vraie solution mobilité 11″ : Acer 720p.
    Ce chromebook de 11″ a un écran tactile, un OS d’une stabilité irréprochable, et des performances bluffantes !

    Ce modèle est un peu ancien, mais les nouveaux Chromebooks sont à tester…

    Pour les utilisateurs qui passent presque tout leur temps sur internet, il n’en faut pas plus.
    Surtout pas pour une solution “mobilité”

    Répondre
  • 19 octobre 2018 - 14 h 49 min

    Histoire de faire un peu l’avocat du diable, je pourrai trouver un intérêt à cette machine en entreprise…
    Intérêt limité certes, parce qu’une fait mieux pour à peu près le même prix, mais pour des VIP qui veulent une solution de mobilité classieuse, qui veulent essentiellement du mail et utilisent majoritairement des applis “webbisées”.
    J’imagine que Windows S peut facilement s’intégrer dans une offre de gestion de poste (ou de mobilité) et est facilement administrable, donc c’est plutôt bon pour les DSI.

    Pour une utilisation strictement professionnelle limitée à Office, mail et applis web, non administré par l’utilisateur, c’est plutôt pas si mal.

    Répondre
  • 19 octobre 2018 - 14 h 50 min

    @McBerd:
    –> *Intérêt limité certes, parce qu’une Surface fait mieux pour à peu près le même prix*

    :-( Voilà ce que c’est de ne pas se relire…

    Répondre
  • 19 octobre 2018 - 15 h 10 min

    ça sent l’obligation contractuelle de sortir un produit en échange d’un prix sur autre chose.

    Répondre
  • 19 octobre 2018 - 15 h 46 min

    C’est bien dommage, il aurait suffit que ce produit soit sous ChromeOS (et perde ainsi environ 200€ sur son prix final), et il aurait sûrement été bien meilleur (et surtout bien plus adapté à son matériel).

    Enfin bref. Ne vous inquiétez pas, ce n’est qu’une mauvaise passe. D’ici 1 an ou deux (le temps que les produits rencontrent un échec commercial cuisant, et que les constructeurs comprennent une bonne fois pour toute que c’était une idée stupide), il n’y paraîtra plus.

    Répondre
  • 19 octobre 2018 - 16 h 11 min

    Lol sur le prix.

    Répondre
  • 19 octobre 2018 - 16 h 44 min

    je trouve un poil dommage que les fabricants ne pense qu’a des produits sous Windows .

    Ce type de produit serait Parfait sous un Android et EXCELLENT sous Chrome OS .

    Il y a une place pour un bon produit a 500 euros qui combinerait de manière intelligente la Tablette et le Netbook .

    Je pense qu’il existe un petit problème entre l’attente des clients et les concepteurs de produits .

    A voir le succès des produits de chez GPD ,je pense que certaines entreprises ne disposent pas de bons commerciaux capable de comprendre ou anticiper la demande du client .

    Certes tous ne sont pas au niveaux d’un Microsoft ou d’un Apple apte a se redresser sur un produit donné mort par certains .

    Répondre
  • 20 octobre 2018 - 18 h 53 min

    J’ai la v1, elle est top mais clairement cette version v2 est dénuée de sens sous windows …

    Répondre
  • 20 octobre 2018 - 19 h 16 min

    @Jeff57: en fait une vrai solution serai un portage systématique des applications sur toutes les plates-formes. Pourquoi certaine applications ou jeux ne sont disponibles que sur Windows. D’autant plus que généralement ces jeux existe aussi sur console donc un portage de plus… Serai envisageable. A une certaine époque les développeurs de jeux sortait comme argument que le public Linux et Windows était minoritaire… Mais Android est une vrai alternative à Windows maintenant en terme de nombre d’utilisateurs. Alors à quand un portage de blender, Gimp, mass effect starcraft, Autocad, et de vrais solution de développement logiciel sous Android… Et la ce genre de produit avec Android en lieu et place de Windows deviens un vrai pc killer… :-) à la place de porter on nous sort de l’émulation :-(.

    Répondre
  • 20 octobre 2018 - 19 h 59 min

    @Atlan 31: Le problème de la compatibilité multi plates-formes ce sont les coûts de développement,
    car pendant que Tu fais cela, Tu ne fais pas autre chose, donc une très grande perte de temps,
    mais surtout d’argent !!!

    C’est le paramètre financier, qui fait tourner le Monde…
    donc l’écosystème Windows x86 peut se suffire à lui-même !
    Il ne sert à rien de faire plus, pour gagner moins…
    Non ?!

    Serais-Tu prêt toi-même à perdre beaucoup d’argent,
    même pour une bonne cause ?!
    Encore faudrait-il que Tu en ai les moyens…

    Pierre LECOURT, fait surtout le site Minimachines par passion,
    mais combien sont comme lui ?!
    Et il faut savoir qu’en tant que bons Français,
    nos dons sont souvent minimalistes, quand on en fait…
    Mis c’est pareil, pour les logiciels libres,
    heureusement que les développeurs ne comptent pas sur nous
    pour vivre, ils ne pourraient pas !!!

    Répondre
  • 20 octobre 2018 - 20 h 01 min

    je suis super content d’avoir acheté la version 1 avec son processeur normal même si :
    – l’autonomie n’est pas au top,
    – il est impossible d’acheter un clavier supplémentaire (ce qui est débile)

    Répondre
  • 21 octobre 2018 - 9 h 35 min

    @Atlan31:
    GPD Pocket sous Linux Mint…10/12h d’autonomie.
    Moitié moins cher, plus petit,tts les applis disponibles…

    Répondre
  • 21 octobre 2018 - 10 h 12 min

    @J. DEBON: j’pense que tu sais pas de quoi tu parles là, regarde justement du coté OpenSources, la plupart des softs sont compilables pour Mips ARM ou x86, pareil pour les jeux console et pc, ils optimisent pour la plateforme la moins puissant puis compilent pour les autres ça passe crême, bon après lacommuauté de joueurs pc attendent un peu plus qu’un simple portage c’est pour ça que des titres comme gta mettent bien plus de temps à sortir sous windows, bref le temps necessaire c’est du vent ça coute peanuts quand le soft est pensé à la base pour tourner sur plusieurs architectures, ça se voit très bien quand on regarde le contenu des jeux consoles gen PS3 xbox360, après y a directx et M$ qui met la pression mais vulcain va casser ça une bonne fois pour toutes

    M$ est en train de perdre son monopôle et il le sent, on verra ce que donnera leurs outils sous linux mais je doute que ça continue à tenir la route très longtemps

    d’un autre coté GNU/Linux se dégrade grandement en qualité ces derniers temps et ça commence à gueuler dans les chaumières, je me demande où RedHat veux en venir mais ça sent pas bon (eux travaillent pas pour la gloire)

    Répondre
  • 21 octobre 2018 - 10 h 41 min

    @J. DEBON:
    Étant moi même developpeur logiciel multi plate-forme, je nuancerai tes propos. Je suis d’accord que ce n’est pas dans le sens de l’industrie actuelle, qui veux nous faire acheter un max de chose. Mais si des le départ tu penses ton développement multi plate-forme, le surcous peux être réduit et devenir à terme rentable :-). C’est juste une question d’outil adapté et de stratégie… Je parle en connaissance de cause…

    Répondre
  • 21 octobre 2018 - 13 h 40 min

    @H2L29:
    Que la plupart des softs soient compilables,
    c’est une chose et un bon début…
    Mais la grande majorité des gens ne veulent surtout pas se prendre la tête,
    et avoir à réfléchir à la compatibilité ou non compatibilité possible,
    donc on prend le Standard Microsoft Windows x86…

    Et je doutes qu’un nouveau standard de fait,
    soi en mesure de s’imposer devant Microsoft avant 10 ans,
    ce qui nous fait une éternité en informatique !

    @Atlan 31 :
    Je ne parlais pas spécialement de faisabilité,
    mais de la réalité de l’industrie informatique actuelle…
    et je doutes que les mentalités vont évoluer rapidement à tous les niveaux !
    Donc je reste sur ma position pépère avec Windows Microsoft x86,
    le choix de la facilité et de la simplicité,
    j’appuie sur le bouton ON, ça marche
    et je suis content…
    Que demander de plus ?!

    Je suis prêt à réinventer et changer le Monde,
    mais pas sur des paramètres que j’estime secondaires…
    Je conçois des innovations, des inventions qui sont conçus
    pour renouveler les bases primaires à tous les niveaux…

    Je ne reconçois la roue, que si c’est absolument nécessaire,
    et Oui, je l’ai reconçu, mais je sais pourquoi…

    Par exemple en informatique, AMD et Intel pourraient fabriquer
    des processeurs x86 en 7nm avec un TDP de 2 watts,
    ayant un CPU Mark supérieur à 2000, donc très correct !
    Ce qui permettrait d’implanter des x86 performants dans les smartphones
    et donc d’avoir une compatibilité avec Windows x86 parfaite…

    Je verrai même bien un SOC CPU x86 et ARM,
    et ainsi assimiler le Meilleur des 2 monde !
    L’important, c’est de pouvoir simplifier la Vie des gens au maximum,
    pour un coût raisonnable, et les gens seront contents…

    Répondre
  • 22 octobre 2018 - 0 h 46 min

    Bon la dernière machine qui m’a semblé ici d’un excellent ratio qualité/prix/compacité c’est le

    TECLAST F5 : UN 11.6″CONVERTIBLE SOUS CELERON N4100 8/128 GO

    https://www.minimachines.net/actu/teclast-f5-67631

    Noté 4,7/5 pour du 8 Go / 128 Go avec une trappe SSD vendu 330 € sur Gearbest.

    Dans les notes quelqu’un dit même qu’on peut utiliser un stylus actif.

    Cela me fait plus rêver que ce Samsung Galaxy Book 2 qui vaut 3 fois plus cher pour en offrir nettement moins – ou presque – à part son autonomie supérieure!

    Répondre
  • 22 octobre 2018 - 14 h 01 min

    @J. DEBON: ” Je ne parlais pas spécialement de faisabilité,
    mais de la réalité de l’industrie informatique actuelle…
    et je doutes que les mentalités vont évoluer rapidement à tous les niveaux !
    Donc je reste sur ma position pépère avec Windows Microsoft x86,
    le choix de la facilité et de la simplicité,
    j’appuie sur le bouton ON, ça marche
    et je suis content…
    Que demander de plus ?!”

    tu parles de la réalité de l’industrie informatique du point de vue d’un utilisateur final… un peu biaisé le discours non?

    pour ma part je suis pas dev, mais un joueur et je m’intéresse beaucoup à ‘comment ça marche’ donc quand je vois toute la pile nécessaire pour faire tourner un jeu, que celle ci est pensée multi plateforme dès le départ, avant même la conception du jeu lui même (vulkan, unity3d…) que les sdk des différentes consoles sont pensés pour que le taf des devs se limite à quelques scripts de compatibilités propre à la plateforme, comprendre que le jeu est le dernier bastion où M$ mène encore la danse, le surcoût au final n’est juste que pour l’équipe QA pour s’assurer que le produit final fonctionne comme attendu sur toutes les plateformes :) il ne reste plus grand chose à windows, même M$ a senti que le vent a tourné et cherche à investir dans le cloud et les outils serveur, aujourd’hui avec Mono, MsSQL … il deviens de plus en plus facile de faire tourner des produits à l’origine pensés pour windows sous gnu/linux

    @Atlan 31: j’pense que Android est plus un système de consommation que de production, j’vois plus de chance de voir ces outils tourner sous ChromeOS, surtout avec l’ouverture au chroot et la possibilité de lancer des softs linux, surtout que ça demanderai beaucoup de travail de porter ça sous android à base de java alors que ça en demande aucun de chrooter un gnu/linux sous chromeOS et avec ça tu y fait tourner tout ce que tu veux ^^

    Répondre
  • 22 octobre 2018 - 14 h 17 min

    bref moi quand je vois ce genre de produit arriver sur les étals j’me dit qu’il y a un paquet de marketeux qui faudrait envoyer à la douche ou au bûcher et qu’ils devraient ne surtout pas toucher à la R&D, comment un projet comme celui ci peut arriver en prod? c’est ouf quand même de voir dans un bon produit matériel tant de mauvaises idées logicielles, ‘fin c’est dans le même état d’esprit que windows 10 et l’uefi, quelques gros dinosaures prêts à tout qui tentent de s’imposer dans un monde où ils devraient avoir disparus

    Répondre
  • 22 octobre 2018 - 15 h 10 min

    @H2L29:
    Biaisé, je penses pas car je conçois toujours quelque chose,
    en fonction de l’utilisateur final, car en définitive,
    d’où vient la réussite ou l’échec d’un produit ?!

    Mais c’est aussi bien qu’il y ai des gens comme Toi,
    qui mettent les mains dans le cambouis,
    mais ils ne sont qu’une toute petite minorité de passionné !

    Les gros dinosaures sont plutôt des Tyrannosaure rex,
    assez carnivore avec plus petit qu’eux,
    dont le seul objectif est de survivre à tous prix…

    Répondre
  • 23 octobre 2018 - 12 h 53 min

    […] que le Qualcomm 850 est annoncé au sein des premières machines sous Windows 10, le Weibu H 133W-MY est annoncé sous un SoC Snapdragon 835 qui n’a pourtant pas vraiment […]

  • 24 octobre 2018 - 20 h 54 min

    @J. DEBON: on est d’accord, dans un monde idéal… aujourd’hui la réussite ou l’échec à court terme c’est le poids de la comm mise dans le produit, il me semble que pierre en a parlé récemment, sur un nouveau produit facebook, j’crois pas que les assistants vocaux en tout genre se vendent comme des petits pains parce que ce sont de bons produits, mais surtout parce qu’il y a un gros coup de comm dessus, c’est un bon exemple

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *