Premier test de la Zotac ZBOX-CI660 Nano

La Zotac Zotac ZBOX-CI660 Nano est attendue au tournant par nombre d’utilisateurs. Cette minuscule machine aligne en effet trois éléments importants dans le monde des minimachines : Performance, compacité et silence.

Ce premier test de l’engin est plutôt à l’avantage de la machine. Il montre que l’engin est non seulement efficace en terme de performances mais que son gabarit étroit et son absence de toute pièce mécanique ne posent pas de problèmes mais apportent uniquement du confort.

2018-09-26 12_43_29-minimachines.net

La Zotac ZBOX-CI660 Nano mesure 20.4 cm de large pour 12.9 cm de profondeur et 6.4 cm d’épaisseur. Ce sont, en gros, les dimensions d’un dictionnaire classique. Dans cet encombrement, la marque intègre un processeur Intel Core i7-8550U et son chipset graphique UHD 620. Un duo que l’on rencontre plus fréquemment dans des portables et qui apporte de belles performances tant en terme de calcul que de rendus graphiques.

2018-09-26 12_42_44-minimachines.net

La particularité de la petite boite est de maintenir cette puce Intel à ses fréquences classiques sans avoir recours à une ventilation active. Le boitier est fanless et avec son stockage SSD, il n’embarque aucune pièce mécanique. Autrement dit, la ZBOX-CI660 Nano ne fera aucun bruit sur votre bureau.

Est-ce qu’il rendra moins de services ? Oui et non. Oui car il ne sera pas en mesure de lancer un jeu très récent en 3D. Sans chipset graphique supplémentaire, les performances de ce côté ne seront pas extraordinaires. Mais pour toutes les tâches classiques d’un ordinateur familial, la machine semble être au rendez-vous. Les tests menés par Notebookcheck sont plutôt bons même si tout n’est pas parfait.

2018-09-26 12_43_00-minimachines.net

On se rend compte assez vite que ce qui alourdit parfois la note chez des concurrents s’explique par de petits détails du quotidien. La gestion du Wifi par exemple. La machine de Zotac a beau avoir un module 802.11AC, il n’est pas sur deux bandes et ses prestations sont donc limitées face à une solution  plus évoluée. Ce n’est pas très grave, le débit est suffisant pour tous les usages mais on sent qu’une simple amélioration – et quelques dollars de plus – auraient pu permettre de proposer un système deux fois plus rapide.

Même constat pour le lecteur de cartes SDXC qui n’est pas un foudre de guerre non plus sur la Zotac ZBOX-CI660 Nano. Avec 35 Mo/s de débit contre plus de 150 pour des machines concurrentes… Le diable est souvent dans les détails.

2018-09-26 11_58_24-minimachines.net

Double port USB 3.1 Type-C en façade…

Pour le reste, le tour du propriétaire est flatteur : La connectique est, comme toujours, excellente chez le constructeur.

2018-09-26 11_58_36-minimachines.net

HDMI 2.0, DisplayPort 1.2, double port Ethernet Gigabit…

On retrouve un panel très complet de possibilités et il sera possible de profiter de cette ZBox comme on profiterait d’un PC de type tour très classique. Double affichage, connexion sur deux réseaux Ethernet, connectique rapide en USB 3.1 avec divers équipements… Le seul regret est l’absence d’un port infrarouge en façade pour piloter l’ensemble avec une télécommande. Un regret que je partage même si ce type de dispositif peut très bien fonctionner avec un clavier sans fil muni d’une zone tactile ou à la manette.

notebookcheck

Le châssis extérieur est en plastique ABS. Il est ajouré sur toutes les faces pour laisser l’air circuler dans l’engin. Accroché à celui-ci on découvre une plaque métallique elle même transpercée de trous réguliers. C’est cette plaque qui jouera le rôle de dissipateur des composants supérieurs de l’engin. Des pads thermiques assurent le contact entre la mémoire vive et le stockage au format 2.5″ SATA de la Zotac ZBOX-CI660 Nano.

notebookcheck

Suivant les versions de la machine, en barebone ou en solutions pré-équipées, vous devrez donc ouvrir l’engin et intégrer les différents composants. La manipulation semble assez simple. On retrouve deux slots SO-DIMM de DDR4, le module Wifi et l’emplacement 2.5″ capable d’accepter des solutions de 9 mm.

Pas de slot M.2 ? Pas de NVMe ? Non et cela peut se comprendre assez facilement. Intégrer un slot M.2 en SATA III n’aurait pas eu beaucoup d’intérêt et le proposer en NVMe aurait rapidement posé un problème. Les SSD à ce format ont la désagréable habitude de chauffer assez vite et assez fort. Ce qui aurait rendu la stabilité de l’ensemble assez compliquée. Zotac a probablement choisi de limiter la ZBOX-CI660 Nano à un SATA III au format 2.5″ pour s’assurer de pouvoir refroidir ce format convenablement. Poser un pad thermique sur un format standard comme un 2.5″ est également beaucoup plus facile que de venir coiffer un M.2 2280.

notebookcheck

Le reste des composants est inaccessible et la fouille s’arrête donc à ce niveau. En dessous, on imagine que Zotac a intégré le processeur Intel de l’engin autour d’un système de caloducs qui transporteront la chaleur vers les côtés du châssis. Côtés où l’on voit de massives ailettes en aluminium qui dirigeront l’air chaud, par convection, hors du châssis.

notebookcheck

Le résultat à l’usage de ce système de dissipation semble convenir à l’ensemble. La mesure ci-dessus est faite lorsque le processeur est utilisé depuis un moment à 100% de ses capacités. La température maximale mesurée est relativement basse pour une machine de ce type. Les 15 watts de TDP du processeur sont bien encaissés par le système.

2018-09-26 12_36_18-minimachines.net

Le site Notebookcheck publie une belle panoplie de résultats de benchmarks qui concluent tous à la même chose : Si l’engin n’est pas le plus rapide du marché, il donne le maximum de ce que peut assurer un Core i7-8550U sans souffrir de son refroidissement passif. En fait, la machine fonctionne aussi bien ici dans un système absolument silencieux que dans un ultrabook refroidi activement par un ventilateur. 

L’avantage de la solution est donc à rechercher d’un point de vue encombrement et confort. On aura vite fait de trouver des machines plus rapides comme les NUC Hades Canyon qui sont largement plus rapides. Mais il sera difficile de poser sur son bureau un engin aussi compact et performant qui ne fait aucun bruit en offrant autant de connectiques et de services. Le fait que la solution ne consomme qu’une dizaine de watts au repos et 51 watts en usage intensif est également à prendre en compte.

Au final, la Zotac ZBOX-CI660 Nano se révèle être une très bonne solution pour qui recherche une machine passive performante. Reste à en connaitre le tarif, aujourd’hui on ne sait toujours pas quel prix sera demandé par la marque pour cet engin.

Source : NotebookCheck

16 commentaires sur ce sujet.
  • 26 septembre 2018 - 12 h 51 min

    Une très belle machine. Depuis les premiers modèles fanless il y a 5 ans, ZOTAC n’a cessé d’écouter les retours de ses clients, et de faire évoluer la solution de refroidissement.

    J’ai souvent critiqué les ZBOX mais là franchement, bravo.

    Répondre
  • gUI
    26 septembre 2018 - 15 h 34 min

    Belle machine.

    Tiens une remarque pour Pierre : quand on me parle d’un CPU (surtout Intel), j’aime bien aller directement à la source pour avoir des infos sur les CPUs. “i7” ne veut plus dire grand chose tellement la famille est grande maintenant. Du coup je cherche sur ARK.

    Si tu pouvais donner le lien directement dans les articles ce serait top (oui, je suis un fainéant aussi :) ).

    Ici : https://ark.intel.com/products/122589/Intel-Core-i7-8550U-Processor-8M-Cache-up-to-4-00-GHz-

    Au passage on voit que c’est un beau CPU qui bastonne, nickel pour une utilisation au quotidien, même avec qques besoins de puissance ponctuels.

    Répondre
  • 26 septembre 2018 - 19 h 02 min

    Les Ci620 et 640 sont dispos chez nous, ici par exemple :
    https://shop.hardware.fr/fiche/AR201809190053.html i3 8130u (passmark 5000) 410e
    https://shop.hardware.fr/fiche/AR201809190048.html i5 8250u (passmark : 7500) 485e
    i7 8550u, passmark : 8300. Les brix sont à 550e.

    A voir le placement tarifaire du i7, mais les brix de Gigabyte sont très bruyant sur cette génération. Et les nucs je ne sais pas.

    Le i5 a l’air bien placé niveau prix. Et en fanless d’usine, y’a pas beaucoup de concurrence chez nous.

    Pour rappel, passmark de 8000, c’est un i5 2500k @4.4GHz, ou un i3 8100.

    Ca abat déjà du boulot.

    Répondre
  • 26 septembre 2018 - 19 h 26 min
  • fpp
    26 septembre 2018 - 19 h 39 min

    Je vois qu’il y a du progrès : ma première (et dernière) ZOTAC, il y a bien longtemps, était un véritable réacteur de Mirage 2000 :-)

    Répondre
  • 26 septembre 2018 - 19 h 43 min

    La ventilation est comprise dans le Lenovo ^^
    Ce ne sont pas les mêmes besoins !

    Pour l’entrée de gamme, je crois qu’au final il vaudrait mieux que les constructeurs nous sortent 3 modèles, et que les entrées de gammes ne soient que les anciennes générations sur leboncoin…

    Tu feras quoi de plus avec un athlon 200ge que tu ne feras pas avec un vieux i5u ?

    Lancer un jeu en détails bas/moyen à 30fps ?

    Pour le triple de consommation, et en ventilé ?

    Pas sur que ce soit pertinent.

    Surtout que si c’est pour du “moyen” gaming, une xbox one restera plus pertinente et moins chère…

    Et qu’un pc fanless reste un confort qui vaut bien 50e de plus que chez les ventilés. De mon point de vue.

    Pour le perf/prix/compacité, un deskmini et un i3 fera mieux pour moins cher, et plus bruyant. Quand a Amd, ils ont abandonné l’entrée de gamme, et les formats mini. Donc…

    Répondre
  • 26 septembre 2018 - 20 h 06 min

    @arpenteur:
    N’oublie pas qu’un processeur qui peut le plus,
    pourrait aussi le moins en matière de TDP !

    Pierre LECOURT a écrit que l’Artic alpine AM4 fanless déjà dispo à 15€ sur le marché,
    géres les 35 watts sans soucis !

    Et Il a aussi proposé d’adjoindre un ventilateur,
    ne se mettant en marche qu’à partir d’une température assez élevé !

    Je dis seulement que des solutions et astuces simples et peu chers existent…
    et qu’on devrait les appliquer !!!

    Répondre
  • 26 septembre 2018 - 21 h 43 min

    @J. DEBON:

    Ou même un Ryzen 7 2700U :-)

    Répondre
  • 26 septembre 2018 - 22 h 43 min

    J’ai été un peu sec, navré.

    Amd a de jolis produits, mais où les trouve-t-on ?

    Le j5005 en fanless sur mini itx, c’est 120e partout chez nos vendeurs classiques.
    Les r3 et r5u, ils sont ? Dans des pc portables à 700e.
    L’am1 et ses mini itx à 35e, ont été remplacées par des am4 à 130e.
    Alors super, on a un proco am4 à moins de 60e, mais le reste de la config…

    Pour l’alpine, je suis plus circonspect que Pierre, les tests sont très mitigés, en fonction du processeur dissipé (et les am4, avec leur large surface d’échange, ne sont pourtant pas mieux lotis que bien des cpu intel. La faute à l’Apu, qui chauffe grave).
    Sans compter qu’une fois en mini itx, fanless avec un cpu que tu mets en 25w (et qui perds 1/3 de ses perfs cpu, et la moitié en gpu), il te reste l’alim, qui va revenir chère ou encombrante.

    Bref, a + b + c, la proposition de zotac est loin d’être inintéressante, au contraire de toute leur production ventilée qui fait un bruit de dingue et est vendue chère (emporte pièce, c’est fait).

    @Pierre :
    Et shuttle, et son xs35, il ont laché le segment ? C’était quand même cool, le côté pc de bureau avec lecteur slim.

    Répondre
  • 27 septembre 2018 - 10 h 00 min

    C’est moi ou 65°c à la surface ce n’est pas “si bien” ?…

    je ne m’attendais pas à monter au dessus des 50°c à l’ext (cad dans les 75° au niveau du CPU), et pis je ne suis pas sur que mon bureau suédois va apprécier de passer au dessus des 50°c ! :D

    Répondre
  • 27 septembre 2018 - 10 h 55 min

    @Augure: C’est en Stress test et ce n’est pas la zone du CPU mais celle du stockage où la chaleur s’accumule. Le CPU est refroidi par les côtés de la bête. Les 65°C sont le point chaud le plus important au global car c’est là que s’accumule toute la chaleur mais pas le point dédié au CPU.

    Répondre
  • 27 septembre 2018 - 14 h 02 min

    Le vernis polyuréthane de ton bureau suédois résiste au café à
    80 degrés, ne t’en fait pas :)

    Répondre
  • 27 septembre 2018 - 18 h 30 min

    Bonjour,
    Cette machine peut elle rester allumer 24/24 ? Au niveau conso énergie ça à l’air intéressant, quid du matériel interne (processeur, MB, …) ?
    MErci

    Répondre
  • 28 septembre 2018 - 7 h 36 min

    @Pierre Lecourt: Les 65°C sont le point chaud le plus important au global car c’est là que s’accumule toute la chaleur mais pas le point dédié au CPU.

    OK c’est un stress test, par contre 65° commence à être dangereux: un chauffe eau c’est 60° maxi, mets les mains sous l’eau chaude que tu as laissée couler le temps de chauffer pour te faire une idée :(

    Répondre
  • 28 septembre 2018 - 9 h 20 min

    @Fofo: Ce que je veux dire c’est que le point de rupture pour la machine n’est pas atteint.

    Répondre
  • 28 septembre 2018 - 9 h 26 min

    Oui mais c’est ce que je voulais dire… même en stresse test, je trouvais cela chaud en surface !
    après chez moi elle ne devrait pas chauffer autant… et si mon meuble peu supporter une tasse de café chaude… ;)

    @xoubidur: Oui bien sur… mais même ma machine perso de 2008 est allumé h24 depuis près de 4ans et aucun problème pourtant elle est bourré de pièce méca (HD, ventillo…) mais rien !
    le petit PhenomII est toujours aussi vaillant ;)

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *