Pimoroni annonce un écran eInk inkyphat en 3 couleurs

Les écrans eInk inkyphat de Pimoroni sont compatibles avec les 40 broches que l’on trouve en général sur les cartes de développement et les Raspberry Pi en particulier. Leur nouveau modèle affiche en trois couleurs avec des combinaisons blanc, noir et jaune ou blanc noir et rouge.

Parmi les points clés des écrans inkyphat, la possibilité qu’ont ceux-ci d’afficher des données même non alimentés. Si vous poussez une image sur ces écrans à encre numérique avec une carte de  développement, ils garderont cette image affichées même en les débranchant de toute source d’alimentation. C’est pour cela que certains utilisateurs choisissent cette solution pour réaliser des badges numériques.

2018-10-01 13_01_33-minimachines.net

Les nouveaux écrans Inkyphat de Pimoroni affichent donc en noir et en blanc comme les écrans à encre numérique traditionnels mais proposent en outre une troisième couleur. Du jaune ou du rouge, ce qui permet de créer des affichages plus complets et sympathiques, que ce soit pour de la décoration ou alerter l’utilisateur d’un souci technique sur un montage.

2018-10-01 13_01_54-minimachines.net

Avec une diagonale de 2.13″ pour une définition assez faible de 212 x 204 pixels, il ne faudra pour autant pas s’attendre à un affichage agréable pour tous les usages. Il est plus question de pousser des informations en avant que de proposer un écran de lecture confortable.

C’est, par exemple, un élément parfait pour afficher des données d’une station météo alimentée par un panneau solaire. La faiblesse de la consommation de l’écran permettant de ne pas tirer inutilement de ressources en affichant correctement des données lisibles même en plein soleil. Cela peut également être un panneau utile pour afficher des messages à distance comme une sorte de post-it numérique.

2018-10-01 13_01_45-minimachines.net

Avec une Raspberry Pi Zero1 et une alimentation sur batterie, on peut imaginer des tonnes de montages amusants qui vont du badge porte Tweet mis à jour en temps réel à l’affichage de données rafraîchi minute par minute.

L’écran Inkyphat de Pimoroni est proposé à 22£ par la marque, malheureusement, à peine annoncés, les deux écrans en rouge et en jaune sont déjà en rupture…

Notes :

  1. A noter, les pilotes de Pimoroni ne sont pas compatibles avec Raspbian Wheezy !
6 commentaires sur ce sujet.
  • 1 octobre 2018 - 13 h 49 min
  • 2 octobre 2018 - 0 h 50 min

    Je ne vois pas l’intérêt de coller un écran E-link sur un RPI qui consomme déjà pas mal et qui aura du mal à tenir longtemps sur batterie.
    Pour construire une station météo, il vaut mieux partir sur le produit suivant :
    https://www.waveshare.com/e-paper-esp8266-driver-board.htm
    l’ESP8266 passera la plupart du temps dans un sommeil profond (“deep sleep”) avec une consommation très réduite.
    Il suffit de le réveiller toutes les 30mn pour réactualiser les mesures qui lui prendra environ 3s avant de retourner dormir. Voir le tableau des consommmations dans les différents modes de l’ESP8266 avec le lien suivant :
    https://bbs.espressif.com/viewtopic.php?t=133

    Répondre
  • 2 octobre 2018 - 9 h 30 min

    @bazooka07 : c’est la beauté de notre monde, chacun fait ce qu’il veut. Peut être que c’est plus facile aussi d’apprendre sur une Raspberry en python que sur un ESP8266 en C++ ?

    Tu parles d’efficacité finalement, il faut tout de même tenir compte de la vocation didactique de la Rasp ?

    Et merci pour le lien vers les Waveshare, très intéressant.

    Répondre
  • 2 octobre 2018 - 15 h 21 min
  • 2 octobre 2018 - 18 h 18 min

    Effectivement, c’est gênant pour réveiller la bête.

    Sinon en fouillant un peu sur AliExpress, j’ai trouvé un chapeau (hat) pour cela :
    https://www.aliexpress.com/item/RealQvol-Raspberry-Pi-Universal-e-Paper-Driver-HAT-supports-various-Waveshare-SPI-e-Paper-raw-panels/32868346960.html
    pour la doc :
    https://www.waveshare.com/wiki/E-Paper_Driver_HAT#Documentation
    Mais cela n’a pas l’air gagné. Je crois que je vais encore rester sur les écrans OLEDs pour l’ESP8266. Cela ne consomme pas tant que cela.

    Répondre
  • 3 octobre 2018 - 9 h 49 min

    @Miporoni ;: le ESP8266 fonctionne également avec Python (enfin, Micropython : ttes les fonctions ne sont pas forcément disponibles). Donc, l’ESP est un bon complément au Raspberry, et comme l’un et l’autre sont dotés de connexion réseau, c’est également un bon moyen pour apprendre à les faire travailler ensemble ;-)

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *