CES 2019 : Asus présente deux MiniPC PB60G

Deux MiniPC assez haut de gamme intéressants chez Asus pour ce CES 2019. Les PB60G déclinés en Intel Core présentent pas mal de bons points avec un équipement complet et une très belle connectique.

Deux mini stations de travail, hyper équipées avec des processeurs Intel Core de huitième génération et des circuits graphiques Nvidia Quadro étaient présentées par Asus au CES. Les PB60G occupent un volume de 1 litre et sont annoncées dans plusieurs versions. La France a choisi deux modèles orientés pro pour son catalogue.

PB60G-Hero_1

La version Core i5 du PB60G proposera un processeur Intel core i5-8400T, une solution probablement choisie pour son TDP de 35 watts  et sa stabilité. Cadencé de 1.7 à 3.3 GHz, cette puce 6 coeurs et 6 threads embarque 9 Mo de mémoire cache. Cette puce sera accompagnée de deux barrettes de 8 Go de DDR4 évolutives sur deux slots So-DIMM. Le stockage proposé sera constitué d’un SSD M.2 SATA de 128 Go associé à un disque mécanique de 500 Go 2.5″. Le circuit graphique Intel de base sera accompagné par une solution Nvidia Quadro P620.

PB60G-3D_1

Une autre version du PB60G plus musclée embarquera un Core i7-8700T avec deux barrettes de 16 Go de DDR4, 256 Go de stockage M.2 2280 PCIE NVMe1, un emplacement 2.5″ vide et un circuit graphique Nvidia Quadro P1000. Le tout dans un design très compact de 17.5 cm de côté sur 7 cm de haut avec son extension.

2019-01-16 18_10_39-minimachines.net

Le reste de la machine proposera un Wifi5, du Bluetooth 5.0 et un réseau Ethernet Gigabit. La connectique est très complète avec en façade un port USB 3.1 Gen 1 Type-C, deux ports USB 3.1 Gen 1 et deux ports USB 3.1 Gen 2. Des prises jack audio pour casque et micro séparés sont également disponibles. 

2019-01-16 18_10_20-minimachines.net

Sur la partie arrière, on retrouve 2 ports USB 2.0, 1 port USB 3.1 Gen 2, une sortie HDMI, une sortie DisplayPort, le port RJ45, une prise d’antenne et un port antivol Kensington Lock. Un espace permet de connecter un port supplémentaire en option pour coller aux besoins précis de l’utilisateur. Port COM, VGA ou un second DisplayPort.

2019-01-16 18_33_24-minimachines.net

Les machines gèrent un module de sécurité TPM, elles peuvent se poser à plat, debout grâce à un stand et disposent d’une accroche VESA pour se fixer sur ce type de support. Elles peuvent également se connecter à des extensions particulières qui leur offriront des services supplémentaires : Un châssis pouvant accueillir plus de connecteurs pour piloter plus d’écrans, un lecteur optique ou plus de stockages sont prévus.

2019-01-16 18_34_59-minimachines.net

Les PB60G proposeront l’ensemble des services pros d’Asus. A savoir une possibilité de tourner 24H/24 et 7J/7. De résister à des températures de -40 à 60°C, de résister aux vibrations ou aux environnements humides. De fonctionner de manière silencieuse avec une option fanless, une gestion anti-intrusion mais également des fonctions avancées de contrôle des ports. La possibilité d’empêcher l’utilisateur d’utiliser les ports USB est prévue ou de rendre ceux-ci uniquement accessibles en lecture ou en écriture.

Pas encore d’idée de tarif mais au vu des caractéristiques des engins , ce sera surement réservé aux pros.

Notes :

  1. Ce qui laisse entendre que le port M.2 de l’engin peut gérer à la fois du SATA et du NVMe

Soutenez Minimachines.net !
8 commentaires sur ce sujet.
  • chp
    16 janvier 2019 - 21 h 10 min

    Bref, exactement ce que font Dell, HP et Lenovo avec leurs mini desktop(s) orientés pros et ce depuis des années et a très bons prix.

    Le plus étonnant c’est qu’Asus ne se soit intéressé a ce marché (juteux) que maintenant.

    Répondre
  • 16 janvier 2019 - 21 h 44 min

    @chp: CA fait longtemps que ce marché pro existe chez Asus, c’est juste une nouvelle ref.

    Répondre
  • 16 janvier 2019 - 22 h 23 min

    Si Asus mettait ces machines sur le marché grand public, il est dynamiserait ses ventes ainsi ce marché vacillant. Il ne manquent qu’un lecteur de carte SD à cette machine pour satisfaire à coup sûr une majorité d’utilisateur même avec une partie partie graphique moins puissante.

    Répondre
  • 17 janvier 2019 - 9 h 10 min

    On rêve tous de minidesktop, de bonne qualité, à prix accessible, qui puissent éventuellement accepter une carte GPU assez puissante (ce qui permettrait de jouer sans tomber dans les excès des PC gamers ultra haut de gamme).

    Répondre
  • Cid
    17 janvier 2019 - 12 h 21 min

    Ouah le design Lenovo c’est dingue.

    Répondre
  • 17 janvier 2019 - 14 h 41 min

    Machine très intéressante, surtout le i5 qui serait plus facile à refroidir j’imagine. Il faudrait voir les extensions : en général, les constructeurs en sortent 2 à la sortie du produit, puis 1 au bout de 6 mois – 1 an, et après plus rien. C’est la partie qui m’inspire le moins confiance.
    Ceci dit, si les extensions à la sortie plaisent aux acheteurs, y a moyen d’avoir un beau petit PC de bureau. Et puis, y a peut-être moyen de les bidouiller !

    Répondre
  • 17 janvier 2019 - 23 h 45 min

    Pourquoi mettre des Quadro dans ces machines ? Il n’y a pas plus adapté comme carte graphique avec un prix plus mesuré ?

    Répondre
  • 5 octobre 2019 - 9 h 01 min

    […] et créateurs. Trois lots sont mis en jeu : Le portable Asus ProArt StudioBook Pro 17, un Asus MiniPC PB60G et un écran Asus ProArt Display […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *