La carte Orange Pi 3 sous Allwinner H6 est annoncée à partir de 29.9$

Et une de plus, la société Shenzhen Xunlong Software lance officiellement la Orange Pi 3, une série de cartes née à la suite du succès des Raspberry Pi et qui poursuit son chemin en proposant une alternative originale.

La nouvelle carte de développement Orange Pi 3 sera déclinée en plusieurs formats, si l’entrée de gamme coûtera effectivement bien 29.9$ pièce, d’autres modèles seront présentés pour quelques dollars de plus. Tous seront basés sur le même matériel embarqué.

2019-01-22 22_56_43-minimachines.net

On retrouvera donc une base commune architecturée autour d’un SoC AllWinner H6 V200. Une solution assez classique construite avec quatre coeurs Cortex A-53 cadencés à 1.8 GHz et un chipset graphique Mali-T720 MP2. On retrouvera sur la Orange Pi 3 des composants de base assez complets avec 26 broches de développement, un Ethernet Gigabit, un Wifi51 et un support pour antenne extérieure, du Bluetooth 5.0, quatre ports USB 3.0, un port USB 2.0 et une alimentation via MicroUSB. On retrouvera également un port jack audio 3.5mm avec fonction AV, un capteur infrarouge,  HDMI 2.0a qui autorisera un affichage en ultraHD avec un rafraîchissement rapide et un connecteur PCIe pour  ajouter un stockage. Ce dernier connecteur semble, pour le moment, en cours de développement et plein de bugs variés.

2019-01-22 22_59_01-minimachines.net

Au premier plan le port PCIe…

La version à 29.9$ proposera une solution accompagnée de 1 Go de mémoire vive DDR3L et un lecteur de cartes MicroSD pour le stockage. Cela représentera l’entrée de gamme.

Pour 34.9$, la Orange Pi 3 vous offrira deux options différentes. La première est un passage à 2 Go de DDR3L et là encore un stockage uniquement basé sur une carte MicroSD. La seconde, pour le même tarif, restera en 1 Go de mémoire mais offrira un petit stockage eMMC de 8 Go en plus du lecteur de  cartes.

Enfin, pour 39.9$, vous aurez droit à la combinaison de tous les éléments, à savoir une Orange Pi 3 avec 2 Go de mémoire vive, 8 Go de stockage et, évidemment, un lecteur de cartes MicroSD pour étendre ce premier stockage. Toutes sont en vente sur AliExpress.

2019-01-22 22_58_43-minimachines.net

La Orange Pi 3 est censé fonctionner sous Ubuntu et Debian ainsi que sous Android 7.0. Pour le moment, aucune image fonctionnelle ne semble réellement disponible au téléchargement, un état qui ne devrait pas durer très longtemps avec une libération que je suppose rapide d’au moins une image Android. La carte Orange Pi 3 est en effet très semblable à d’autres productions de la marque qui utilisent le même SoC. Et Armbian propose également des solutions pour Ubuntu et Debian pour les  soc H6.

La carte mesure 9 cm sur 6.4 cm et dispose de tout ce qu’il faut pour se transformer aussi bien en solution multimédia complète avec sortie HDMi, contrôle infrarouge, réseaux et prise en charge USB 3.0 qui valideraient tout à fait un usage du allWinner H6 pour décoder du H.265 en UltraHD à 60 images par seconde. Ou en véritable carte mère pour de multiples projets.

Source : CNX-Software

Notes :

  1. Via un module Ampak AP6256
22 commentaires sur ce sujet.
  • 23 janvier 2019 - 10 h 10 min

    A mon sens le potentiel de ces carte et le frein principal de ce model est le port pcie

    Répondre
  • 23 janvier 2019 - 10 h 10 min

    Les spécificités deviennent de plus en plus intéressantes pour faire de bonnes petites machines a tout faire, avec une relative performance.
    Pas mal pour une intégration dans un petit lapdock…

    Répondre
  • 23 janvier 2019 - 10 h 10 min

    Je présume que même sous Android cette petite carte n’aura pas les drm qui vont bien ?
    En tout cas intéressant pour faire un serveur nas 😊

    Répondre
  • 23 janvier 2019 - 10 h 37 min

    Le pci express de c’est carte servent a quoi a par mettre des ssd m2 ?

    aussi qu’elle taille doit on prendre si c’est on choisi de mettre un ssd m2 ?

    Merci pour les réponse

    Répondre
  • 23 janvier 2019 - 11 h 36 min

    @leclerc: Apparemment ce n’est pas un connecteur m2 mais mini pcie. Le connecteur mini pcie (1x?) peut sans doutes accueillir une carte avec plusieurs sata, enfin j’espère, ajouter des gpio, une 2080ti (lol)… un peu tout ce qui se branche en pcie

    Répondre
  • 23 janvier 2019 - 12 h 04 min

    J’aimerai savoir si on peut mettre des cameras dessus pour faire du eye tracking (suivi du regard)? Sinon quelle camera pour détecter des codes barres?

    Répondre
  • 23 janvier 2019 - 12 h 11 min
  • 23 janvier 2019 - 13 h 55 min

    @manuti:
    oui oui c’est du manque de PCIE opérationnel sur ce SOC que je parle
    c’est bien dommage
    pour le moment la seule solution viable reste les NanoPi M4 en RK3399

    Répondre
  • 23 janvier 2019 - 15 h 08 min
  • 23 janvier 2019 - 15 h 11 min

    Où en est-on avec les pilotes de carte graphique pour Ubuntu ? Pilotes privés en licence libre ou pas ? Ou d’autres pilotes libres performants ?

    Répondre
  • 23 janvier 2019 - 15 h 19 min

    mini-PCIe (mPCIe) 2.0 x1 slot d’apres tomhardware

    Répondre
  • 23 janvier 2019 - 15 h 22 min
  • 23 janvier 2019 - 15 h 24 min

    PCIE

    • Supports RC mode
    • Supports x1 Gen2(5.0Gbps) lane
    • Complies with PCI Express Base 2.0 Specification

    sur leur site donc on peut mettrez un ssd mais la taille va dépasser je pense car en pci je vois pas de mini format en ssd

    je vais look

    Répondre
  • 23 janvier 2019 - 15 h 29 min

    @Pierre
    Tu parles bien sous Android pour le “qui valideraient tout à fait un usage du allWinner H6 pour décoder du H.265 en UltraHD à 60 images par seconde”. Sur ce wiki : http://linux-sunxi.org/Cedrus apparement les gars de Bootlin n’avaient pas intégré le H6? Ou oui.

    Putain entre les différents SBC sous Allwinner, Amlogic ou Rockchip et tous les projets pour du décodage hardware sous linux sans passer par les drivers Android, c’est un bordel pour s’y retrouver.

    Je serai bien preneur d’un article résumant les avancées dans le décodage HW des SBC intégré au Kernel. :)

    Répondre
  • 23 janvier 2019 - 15 h 34 min
  • 23 janvier 2019 - 16 h 21 min
  • 23 janvier 2019 - 22 h 11 min

    Pour faire un NAS, j’utilise un banana-pi M2-BERRY avec port SATA et Gigabit. Il marche très bien avec Armbian Ubuntu 18.04. Par contre, contrairement aux allégations du fabricant SINOVOIP, il faut faire une croix sur les ports I2C (pas de petit afficheur Oled ou 16×2 caractères) et I2S (pour carte audio)

    J’ai aussi un Rock64 avec boitier SATA-USB3 mais tous les modèles ne conviennent pas. J’utilise un BlueEndLess dispo chez AliExpress. Support du port I2C avec Python. Les gens de Volumio bossent apparemment aussi de leur côté pour supporter les cartes audio. Cette carte est très rapide. J’espère que le support va s’améliorer. On peut booter directement sur le disque dur via USB3.

    Dommage que le support PCIe sur l’Orange Pi 3 soit bancal car la carte fait envie. Si c’était le cas, je prendrai la carte avec 8Go de EMMC pour booter sans microSD

    Répondre
  • 24 janvier 2019 - 13 h 44 min

    Pour faire un Nas j’utilise Xpenology…

    Répondre
  • 24 janvier 2019 - 19 h 21 min

    @Madwill: nikel mais du coup c’est du msata alors qu’on pourriat avoir du ssd pci qui est beaucoup plus rapide non ?

    Répondre
  • 24 janvier 2019 - 19 h 22 min

    @Madwill: nikel mais du coup c’est du msata alors qu’on pourrait avoir du ssd pci qui est beaucoup plus rapide non ?

    Répondre
  • 29 janvier 2019 - 11 h 16 min
  • 5 mars 2019 - 13 h 56 min
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *