One Mix 3S : Une version Core i5 en 16/512 Go en approche

One Mix devrait annoncer la semaine prochaine une version sur-musclée du One Mix 3S équipée d’un processeur Core i5-8200Y épaulé par 16 Go de mémoire vive et 512 Go de stockage PCIe NVMe. Une version proposée dans un châssis noir.

Le One Mix 3S est un netbook 8.4″ 2560 x 1600 pixels avec charnière rotative sur 360°. On connait la marque pour ses solutions passées et ses annonces récentes comme le One Mix 3 Yoga tout juste annoncé. Si ce nouveau modèle dispose lui aussi d’une charnière rotative, le constructeur focalise l’attention de ses futurs  clients sur d’autres éléments du dispositif.

2019-05-20 13_25_34-minimachines.net

Et en particulier sur son équipement très haut de gamme. L’engin mesurera 20.4 cm de large pour 12.9 cm de profondeur et 1.49 cm d’épaisseur mais il embarquera des éléments encore plus impressionnants que le modèle Yoga. 

Le processeur passera ainsi du Core m3-8100Y au Core i5-8200Y. La mémoire vive de 8 Go de DDR3L à 16Go. Et le stockage de 256 Go à 512 Go ! Des choix qui devraient pousser les tarifs de cet engin à des niveaux très élevés. La version One Mix 3 Yoga n’est déjà pas donnée à 759.99€… Mais on peut imaginer un tarif plus proche des 900€ pour ce nouveau modèle.

Il semble que One Netbook ait prêté l’oreille à ses “fans” qui réclamaient ce genre d’upgrade sur ses différents réseaux sociaux. Beaucoup se disaient frustrés par la présence de 8 Go de mémoire vive ou 256 Go “seulement”. Ils réclamaient également autre chose qu’un Core M3 sans trop expliquer pourquoi… Je ne suis pas bien sûr cependant que ceux qui ont fait ces remarques soient vraiment des acheteurs potentiels de cette version haut de gamme de l’engin.

Pour One Netbook, ce n’est pas franchement un souci, il lui suffit de changer quelques composants sur sa chaîne de production pour que les versions 3S sortent de son usine. Les processeurs utilisent la même interface et le même chipset, la mémoire vive demande juste des composants plus importants et le SSD est monté sur slot. Reste qu’il va falloir vendre des engins qui seront sans doute très chers et qui n’auront surtout pas changé d’ergonomie malgré l’évolution en performances. Ces minimachines de 8.4″ ne sont pas pensées pour remplacer des portables ou des ultraportables classiques, elles gardent leur format ultra réduit qui empêchera de travailler dans le même confort qu’avec un PC classique. Leur objectif est d’apporter une solution efficace en mobilité pour tout un tas de tâches dévolues à un ordinateur personnel mais on n’imagine personne faire de la retouche pro avec un écran de 8.4″. Pas plus qu’on ne gérera une grosse base de données, fera un montage vidéo ou de la création 3D. 

Si il sera possible d’ouvrir des images haute définition pour en modifier un élément sous Photoshop, si lancer une requête sur une base de données chez un client sera appréciable, si on pourra ouvrir un fichier de CAO pour modifier un élément ou une légende et si on pourra modifier en direct un fichier de montage vidéo… Personne de censé ne compte sur ce type d’engin pour travailler au delà de ces simples modifications. En cela, passer de 8 Go de mémoire vive à 16 Go ne bouleversera pas les usages. J’ai bien peur que One Mix ait surtout écouté des gens qui fantasmaient sur la machine sans n’avoir jamais eu l’intention de l’acheter. 

2019-05-16 12_06_28-minimachines.net

Le reste de l’engin ne change évidemment pas de ce que propose le One Mix 3 Yoga. L’écran de l’engin reste tactile, avec la prise en charge d’un stylet actif 4096 niveaux de pression. L’engin dispose d’un port USB Type-C, d’un USB 3.0 Type-A, d’une sortie MicroHDMI et d’un lecteur de cartes SDXC. Sa batterie est une 8600 mAh mais aucune indication d’autonomie n’a été donnée. En attendant un tarif précis et une date de sortie, l’engin reste à mes yeux une réponse technique difficilement justifiable. La marque aurait sans doute plus gagné à proposer une version moins chère de sa machine avec un écran 8.4″ à la définition plus raisonnable, quitte à faire sauter toute la partie “Yoga” de la proposition : Plus de tactile et de charnière à 360°. Un engin plus abordable et plus orienté sur des usages de netbook aurait sans doute trouvé un large public.

Netbook One Mix 3 Yoga Core M3-8100Y - 8/256Go + M.2

Netbook One Mix 3 Yoga Core M3-8100Y - 8/256Go + M.2

Netbook 8.4" 2560x1600 IPS - Core M3-8100Y - 8Go RAM - 256 Go SSD PCIe NVMe + emplacement M.2 2242 - Wifi5 - Bt 4.0 - QWERTY rétro éclairé - 1 x USB 3.0 - 1 x USB Type-C PD - MicroSDXC - MicroHDMI - Jack audio - 204x129x14.9 mm - 650 grammes - Windows 10

Disponible à 671.32€


Source : Liliputing

7 commentaires sur ce sujet.
  • 20 mai 2019 - 14 h 26 min

    Totalement d’accord avec ce billet. Je trouve ces nouveaux netbook (avec ceux de GPD) très intéressants et particulièrement alléchants. Cependant, plus le temps passe et plus leurs propositions sont chères et se trouvent en décalage avec les usages qu’imposent leurs formats réduits.
    Vraiment dommage que l’on ne revienne pas plus à l’essence du netbook d’il y a quelques années…

    Répondre
  • Hez
    20 mai 2019 - 20 h 47 min

    J’ai acquis un 2s il y’a quelques quelques semaines. En déplacement effectivement quelques modifications faisable, pas de grosses productions. Mais relecture, corrections, consultation
    En revanche, plus de synchro à faire entre mes deux postes de travail.
    Deux mini dock usb c sur les écrans et on se retrouve avec un vrai poste de travail.
    Compatible wireless display, je projette mes contenus sur le projo sans être scotché à mon bureau.
    Une chouette seconde ou troisième machine.
    En i5, 16/512 il doit sacrément bien fonctionner.

    Répondre
  • 20 mai 2019 - 21 h 02 min
  • 20 mai 2019 - 21 h 02 min

    Par pure réflexion commerciale que pourrait être aujourd’hui l’essence du Netbook d’il y a quelques années ?

    A l’origine le EEE PC 701 ASUS cassait le mythe du portable cher avec son petit Celeron de base et son LINUX installé dessus .

    Déclinaison d’un portable non utilisateur de MICROSOFT amenant en retour ,une déclinaison de Netbook dédié sous XP .

    Maintenant sur notre marché Européen ,les fabricants proposent des machines sous MICROSOFT principalement et le choix se différencie uniquement par des critères de fabrication de masse .

    C’est sur qu’un format de fabrication permettant par exemple de construire la même machine sous d’autres OS pourrait faire évoluer le marché actuel .

    Peut t’on raisonnablement espérer voir une même carte mère utilisable a la fois pour un portable en 8 pouces et pour un portable en 15 pouces ?

    Quand a espérer qu’un même Portable puisse facilement tourné a la fois sur WINDOWS dans un modèle et sous Chrome OS dans une autre version de ce même modèle faut pas rêver .

    Perso ,j’ai pas besoin d’un 8 pouces mais 10 voir 11 avec un bon écran de préférence tactile .
    Besoin d’avoir un truc plus gros qu’une GPD WIN mais permettant aussi de jouer dessus peut être .
    Question processeur ,la puissance d’un petit N 5000 ou équivalent suffirait certainement si secondé d’un bon GPU interne au CPU .

    C’est sur que fabriquer un petit 10 ou 11 pouces correct en ferait certainement une machine a 400/500 euros donc invendable en grande quantité .
    Aussi ,la politique des gros fabricants est justifiée voir justifiable .

    Répondre
  • 20 mai 2019 - 21 h 37 min

    Je persiste à penser que ce qui manque a ces petites machines est une webcam pour qu’elle frôle la perfection. Une surface de poche avec des usages différents de celle que on utilise sur son bureau. Pour ceux qui pense qu’un clavier AZERTY est nécessaire j’ai le Pocket PC 1 et vu la taille vous êtes obligé de regarder le clavier et on fini par prendre la main d’autant que les chiffres son en acce direct. Entraînez-vous en tapant sur une tablette à la verticale et vous comprendrez.

    Répondre
  • 21 mai 2019 - 8 h 26 min

    Moi, je trouve cette proposition intéressante. Il ne faut pas voir que l’on ait les mêmes usages en poste fixe (station d’accueil, ou même, désormais, un seul écran peut jouer ce rôle avec l’usb-c et certains, à l’instar du Philips 272B7QUPBEB intègrent recharge du portable, flux d’affichage, hub USB 3.1, Ethernet, au sein d’un seul cable) qu’en mobilité.

    Simplement, le même appareil pourra jouer ces deux usages. En poste fixe, je trouve une machine relativement correcte (pour du développement d’appli Saas, par exp, je peux tout à fait utiliser un workflow classique). En mobilité, je peux tout à fait lancer un Sublime Text pour modifier un document ou un HackMD pour la prise de notes (et dans le train, mes voisins habituels se contentent souvent d’un travail sommaire, de relectures, etc. pour lequel ce type d’outil conviendrait autant). Arrivé en réunion, je peux connecter le projecteur et procéder au travail habituel. Rentré chez moi, je retrouve ma machine de travail en la posant sur le bureau et le connectant à sa station

    Le tout, avec une machine bien plus réduite, plus mobile qu’un portable traditionnel. Bien sûr, il ne faut pas comprendre qu’on aura les mêmes usages en mobilité qu’avec un poste de travail “normal”. Tout dépend du travail de chacun !

    En tout cas, il m’intéresse, mais absolument en pack avec le stylet.

    Répondre
  • 21 mai 2019 - 8 h 55 min

    Ce qui manque à ces machines, selon moi, et qui faisait la grande force des notebooks à l’époque, c’est leur prix.
    À 600-700€ et plus, je ne suis définitivement pas prêt à acquérir ce genre de machine.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *