Onda Xiaoma 11 ou quand les Chinois copient… les Chinois

Onda, fabriquant de tablettes et autres portables hybrides depuis des années vient de baptiser sa dernière création le Onda Xiaoma 11 Tablet PC. Clin d’oeil appuyé ou manœuvre “habile” pour laisser penser à la construction d’une machine par un “autre” fabricant Chinois ? Ce marché particulier est habitué à ce genre de pratique mais d’habitude ils s’échinent a copier d’autres marques que les leurs.

D’habitude, il s’agit de créer des PC ressemblant aux productions d’Apple, ou avec des noms comme Mr NUC ou Inctel voir Foshiba ou De11… On a bien croisé du Cenovo également, qui est effectivement Chinois mais également le N°1 mondial du PC. Et plein d’autres noms de marques qui cherchent à tirer vers eux la couverture de fabricants internationalement reconnus. Mais ce Onda Xiaoma 11 Tablet PC est le premier que je vois qui s’intéresse à cette marque particulière de machines qu’est Xiaomi.

Onda Xiaoma 11

L’engin est apparu chez Gearbest qui le liste pour le moment sans le mettre en précommande. Il ne propose pas de prix direct mais on peut deviner un tarif de 315€ en faisant défiler la page du site.

Onda Xiaoma 11

Un tarif pas inintéressant d’autant qu’il est probablement posé à titre d’illustration pour ce Onda Xiaoma 11 Tablet P. l’objet est une tablette de 11.6″ qui affiche en 1920 x 1080 pixels via une dalle employant une technologie IPS. Les entrailles de l’engin révèlent un processeur Intel Celeron N3450 associé à 4 go de mémoire vive DDR3L et 64 Go de stockage via une solution eMMC non détaillée. La solution propose également un lecteur de cartes MicroSDXC pour étendre quelque peu ce stockage. Le tout fonctionne sous Windows 10 Home.

Onda Xiaoma 11

Le reste de la configuration est classique avec un Wifi de type 802.11ac sur deux bandes, du bluetooth 4.0, une camera de 2 Mégapixels en façade de la tablette et une connectique plutôt complète pour ce type d’engin. Une sortie MicroHDMI, un Micro USB 3.0, une prise d’alimentation séparée et un port jack audio 3.5 mm stéréo. La partie clavier propose, quant à elle, deux prises USB plein format, une de chaque côté de l’appareil.

Onda Xiaoma 11

Une paire d’enceinte est intégrée et la Onda Xiaoma 11 Tablet PC peut se positionner sur un dock clavier optionnel qui lui ajoutera une fonction portable classique. La partie tablette mesure 8.9 mm d’épaisseur, est composée d’aluminium usiné et ne pèse que 770 grammes.

Onda Xiaoma 11

Avec un clavier chiclet, un pavé tactile classique et une charnière rotative, on retrouve alors un ultraportable standard qui offrira donc des fonctions hybrides intéressantes. Le fait que pour les 315€ demandés, on ne puisse pas avoir droit au clavier est cependant légèrement inquiétant pour le tarif global de l’engin.

Onda Xiaoma 11

L’autonomie annoncée est de 7 heures de travail, la solution embarque une batterie 3.8V en 7500 mAh dans la partie tablette et rien, semble t-il dans le dock clavier. Un bon chiffre qu’il faudra tempérer via un test puisque les autonomies annoncées par de nombreux constructeurs sont souvent un peu plus décevantes dans la réalité. La connexion entre les deux éléments semble se faire via un PogoPlug classique.

Onda Xiaoma 11

les images sont plutôt flatteuses sur le site de Onda mais il faut bien garder à l’esprit que ce sont des rendus 3D.

5 commentaires sur ce sujet.
  • 13 décembre 2016 - 9 h 19 min

    Pas trop mal, mais ça sera encore un portable qui ne sera pas vendu officiellement ici.

    Sinon, xiaomi signifie petit grain de riz, xiaoma signifie petit cheval

    Répondre
  • 13 décembre 2016 - 10 h 19 min

    C’est carrément une copie conforme de la mythique Teclast Tbook 10 !
    Qui d’ailleurs possède une batterie en plus dans le clavier…

    Répondre
  • 13 décembre 2016 - 14 h 15 min

    Merci les enfants, de pouvoir faire baisser ainsi les prix! :-) :-/ :-/

    Jusqu’où iront-ils ?

    Répondre
  • 15 décembre 2016 - 16 h 34 min

    “D’habitude, il s’agit de créer des PC ressemblant aux productions d’Apple, ou avec des noms comme Mr NUC ou Inctel voir Foshiba ou De11… On a bien croisé du Cenovo également, qui est effectivement Chinois mais également le N°1 mondial du PC”.

    Trop forts ces chinois, ils ont même réussi a faire un clone de MiniMachines qu’ils ont baptisé Lilliputing (.com)… Rien ne les arrête ! :-)

    Répondre
  • 23 janvier 2017 - 13 h 40 min

    […] vers de nouveaux acteurs dont fait partie Xiaomi. La marque a déjà lancé il ya quelques mois le Xiaoma 11 et réplique avec ce nouveau modèle.  On retrouve d’ailleurs plusieurs éléments dans […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *