Morefine M9 : un autre MiniPC sous Intel N100

Le Morefine M9 est une nouvelle solution qui embarque, très logiquement , un processeur Alder Lake-N Intel N100

Le Morefine M9 est un produit intéressant à plus d’un titre. D’abord il permet de voir à quelle vitesse la transition vers les nouveaux processeurs Alder Lake-N est en train de s’opérer.

On a déjà vu l’annonce des Asus ExpertCenter et des MSI Cubi N ADL employant ces nouvelles puces d’Intel. Il me tardait de voir quand une marque de plus petite envergure allait s’emparer de ces puces. Le Morefine M9 nous montre une belle vitesse d’adaptation de ce marché moins puissant que des constructeurs comme MSI ou Asus.

La marque n’est pas un constructeur à proprement parler, comme beaucoup d’autres de ce gabarit, elle se contente de proposer des produits fabriqués par d’autres et de les emballer dans un châssis plus ou moins original. Ici, c’est TopTon qui joue le rôle d’assembleur de ce produit – et qui propose l’engin en vente. Mais je ne suis même pas  certain que ce soit lui le véritable fabricant. Sur ce Morefine M9, la touche d’originalité est dans le nom de la marque inscrit sur le capot. D’autres constructeurs pourront proposer un produit totalement identique avec un autre nom sur la coque. Ce qui veut dire qu’un fabriquant OEM/ODM Chinois a désormais une carte mère compatible Alder Lake-N disponible sur le marché. TopTon propose des services d’assemblage et de design pour ce type de produit, il faudrait vraisemblablement un peu plus de 500 MiniPC pour pouvoir avoir un engin aussi « original » que ce Morefine M9.

Il n’aura donc pas fallu très longtemps entre l’annonce officielle des produits et la mise à disposition de ceux-ci sur le segment. Enfin, à priori, car si le Morefine M9 est bien en vente en importation sur AliExpress, il n’est pas pour autant réellement disponible. La livraison est prévue pour dans deux mois, le 25 mars prochain. Ce qui est largement plus long que le temps de livraison classique entre la Chine et la France aujourd’hui situé largement en dessous des 30 jours en moyenne. Cela veut dire que vous pouvez vous attendre à voir débarquer de nombreuses solutions Alder Lake-N et, je l’espère, des modèles en N200 également.

Le Morefine M9 est un MiniPC très classique d’aspect. Un châssis très « NUC-Like » avec 11.3 cm de large pour 10.6 cm de profondeur et 4.2 cm d’épaisseur. Il occupe un demi litre d’espace et ne pèse que 240 grammes, ce qui permettra de l’accrocher facilement en VESA. Le processeur Intel N100 est une solution de 12e Gen Intel quadruple cœur avec 6 Mo de mémoire cache et proposant une fréquence maximale de 3.4 GHz. Son circuit graphique Intel UHD propose 24 EU pour des usages multimédia complets. Ce ne sera pas un monstre de performances à proprement parler mais une solution solide pour des usages basiques dans une enveloppe de consommation très limitée de 6 petits watts.

Il sera accompagné ici par deux slots de mémoire vive DDR4-3200 avec la possibilité de piloter jusqu’à 32 Go de mémoire vive en double canal. Je doute que monter à 32 Go ait beaucoup d’intérêt pour la majorité des profils mais il peut être agréable de passer à 16 Go facilement. Le stockage est double avec d’abord un port M.2 2280 NVMe PCIe mais également une solution M.2 2242 SATA 3.0. Pas de baie d’extension 2.5″ pour cet engin. On retrouve également un port M.2 2232 qui embarque une carte Wi-Fi6 et Bluetooth 5.2.

Le ventilateur embarqué n’aura pas fort à faire avec le processeur et ses 6 watts de TDP. Il est d’ailleurs étrange que le Morefine M9 promette un dissipateur en cuivre et un ventilateur quand il pourrait venir à bout de la chaleur dégagée par le processeur avec un dissipateur en aluminium un peu plus épais. Peut être que des variantes proposeront une solution de ce type.

La connectique est assez habituelle avec des ports classiques mais surtout une disposition pas très ergonomique sur certains postes. Par exemple, en façade, on retrouve deux USB 3.0 et un bouton d’allumage mais le port jack est basculé sur la partir arrière de l’engin, ce qui ne sera pas toujours pratique. Au dessus de ce jack, on retrouve un système d’ailettes métalliques pour refroidir le processeur. En dessous, un double port HDMI 2.0, un Ethernet Gigabit, une autre paire d’USB 3.0 et un jack d’alimentation pour un bloc externe.

Pas d’Ethernet 2.5 GbE, pas d’USB Type-C, encore moins de Thunderbolt ou un simple lecteur de cartes. Le choix d’un double HDMI au lieu d’une solution mélangée en DisplayPort est également peut être discutable Mais c’est un premier jet avec la puce Intel N100 et cela devrait vite s’améliorer dans le futur. Le modèle est livré par défaut sous Windows 10 Pro mais une simple demande lors de la commande peut permettre d’obtenir une licence de Windows 11 Pro. L’engin est annoncé comme compatible avec des distributions Linux.

A 224€ en version barebone, sans mémoire ni stockage, je ne suis pas certain de la pertinence de l’investissement pour le moment. Un modèle 16/512 Go à presque 350€ est intéressant mais je manque de recul sur la puce Intel N100. Pour moins de 330€, il est possible d’obtenir un MiniPC sous Ryzen 7 3750H avec 16 Go de mémoire vive et 500 Go de stockage qui devrait être plus performant. Le Morefine M9 a pourtant pour lui l’avantage d’un processeur à très basse consommation mais il ne l’exploite pas vraiment au maximum de son potentiel en employant une ventilation active.

Alder Lake-N : une montée en performances du low-cost

Source : AndroidPC.es

Faites découvrir le site en le partageant


Soutenez Minimachines avec un don mensuel : C'est la solution la plus souple et la plus intéressante pour moi. Vous pouvez participer via un abonnement mensuel en cliquant sur un lien ci dessous.
2,5€ par mois 5€ par mois 10€ par mois Le montant de votre choix

Gérez votre abonnement

9 commentaires sur ce sujet.
  • Alu
    25 janvier 2023 - 10 h 15 min

    https://www.cpubenchmark.net/compare/5157vs3441/Intel-N100-vs-AMD-Ryzen-7-3750H

    Un Ryzen 7 3750H défonce totalement un intel N100 et encore je pense que sur la partie GPU c’est pire.

    Le seul argument du N100 c’est la consommation qui n’aura rien à voir…

    Pour se faire un htpc sous libreelec j’hésiterai à prendre le N100 plutot que le ryzen…pour un machine plus polyvalente ou pour du gaming…aucune hésitation pour le ryzen.

    Répondre
  • 25 janvier 2023 - 10 h 53 min

    @Alu: Interessant comparo, merci !

    Répondre
  • 25 janvier 2023 - 11 h 31 min

    @Alu:
    Comme tu le souligne en fin de commentaire, ça dépend surtout de la finalité des cpu. Le N100/N200 se fait « défoncer » par le Ryzen 7 3750H, mais outre son tdp il a aussi le meilleur support de codec car plus récent (décodage hardware du AV1). Donc, pour qui veut un petit PC média discret et silencieux ds son salon c’est le choix tout indiqué.
    Après pour une minimachines polyvalente, oui tu as raison, le Ryzen remporte haut la main le match :)

    Répondre
  • 25 janvier 2023 - 12 h 10 min

    Pour mes amis/famille, qui comme moi achetent un PC tout les 10 ans, je me sens un peu obligé de recommander qqchose qui non seulement décode mais encode le AV1: d’ici 10ans, on sera tous en remote, et AV1 sera le défaut ?

    Répondre
  • 25 janvier 2023 - 12 h 40 min
  • 25 janvier 2023 - 12 h 47 min

    @sidero: Probablement à l’AVC pour certains…

    Répondre
  • Alu
    25 janvier 2023 - 15 h 35 min

    @sidero:

    Tout à fait, un autre use case pour lequel le n100 peut être un bon choix c’est un home server façon raspberry pi (serveur minecraft, pihole, lancement de scripts maisons, noeud tor, seedbox torrent…).

    C’est un bon rapport prix/perf/watt je pense.

    De plus je suis convaincu qu’on trouvera d’autres barebones moins chers dans quelques mois. :-)

    Répondre
  • PM
    25 janvier 2023 - 16 h 17 min

    Pierre, excellent ! 2023 s’annonce encore meilleure que les précédentes…

    Répondre
  • 25 janvier 2023 - 22 h 03 min
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *