Japan Display annonce des écrans tactiles plus fins

Le fabricant Japan Display annonce avoir mis à jour sa technologie Pixel Eyes d’écrans tactile avec deux nouveautés à souligner. L’apparition d’écrans plus fins et la détection d’ordre effectuées par de la peau humide. Deux éléments sans rapports mais qui annoncent des évolutions pour les machines de demain.

Sans rentrer dans la bouledcrystalogie, les annonces du fabricant d’écran se soldent systématiquement par  des répercussions sur le marché des smartphones, des tablettes et des engins tactiles. D’abord parce qu’ils sont fournisseurs de nombreux fabricants mais également parce que la concurrence a à coeur de tenter de suivre la voie tracée.

Japan Display

La seconde génération de Pixels Eyes, la plus récente technologie d’écran tactile de Japan Display promet donc d’être plus fine. La marque, en produisant des écrans de première génération  intégrant directement l’équipement tactile, avait déjà changé la donne et provoqué l’apparition de smartphones de plus en plus fins.

Avec cette nouvelle version, Japan Display poursuit donc son travail d’intégration de la gestion tactile dans la matrice de l’écran elle même. L’utilisation de nouveaux matériaux et de nouveaux capteurs permet une amélioration de la finesse du dispositif. La partie écran et tactile ne mesure plus que 0,5 mm  contre 0,8 mm auparavant. Une énorme différence par rapport aux solutions classiques qui embarquent un écran et une couche tactiles séparés qui dépassent allègrement les 1,2 ou 1,5 mm d’épaisseur. Avec une bonne dalle de verre de protection par dessus, la solution deviendra alors une composante minimale dans l’épaisseur du sandwich d’un smartphone ou d’une tablette.

Minimachines

La technologie Pixel Eyes permet en outre le support de stylets avec une pointe de 1 mm seulement, ce qui permettra un meilleur tracés via des applications compatibles.

Autre point clé, le support de la peau humide. La très grande majorité des écrans capacitifs perdent la boule pour peu que l’on vienne de se laver les mains, outre l’ennui de ne pas pouvoir consulter son appareil lorque l’on sort des toilettes, cela oblige de très nombreux professionnels à rester cantonnés à des écrans résistifs pour éviter des manipulations hasardeuses ou des engins inopérants.

Cela rend également assez dérisoires les efforts de nombreux fabricants de proposer des engins résistants à l’eau. Impossible de savoir cependant si cet écran aquaphile sera capable de fonctionner couvert de gouttes de pluie. La plupart des écrans modernes sont également désorientés par la présence de grosses gouttes d’eau sur leur surface tactile capacitive.

Autre nouveauté importante, si Pixel Eyes était limité à des diagonales de 6 pouces au maximum, la nouvelle version  pourra atteindre des écrans de 16 pouces : Ouvrant par là le marché des phablettes, tablettes et autres engins tactiles comme les hybrides et les portables.

Japan Display indique que cette technologie d’écran sera en production dès ce trimestre pour équiper des solutions plutôt haut de gamme.

7 commentaires sur ce sujet.
  • 15 février 2016 - 15 h 05 min

    Sinon le papier mouchoir ou les serviettes pour s’essuyer les mains c’est fait pour les chiens ?

    Répondre
  • 15 février 2016 - 15 h 49 min

    @Jerry Khan: Les chiens n’ont pas de mains voyons…

    Répondre
  • 15 février 2016 - 17 h 54 min

    Ah… la démocratisation des écrans avec stylet serait elle enfin en route ?

    Répondre
  • 15 février 2016 - 19 h 14 min

    “outre l’ennui de ne pas pouvoir consulter son appareil lorque l’on sort des toilettes”
    sorti du contexte ^^

    Répondre
  • 15 février 2016 - 23 h 29 min

    Utilisation d’un stylet format PSION serait pas mal… Ça parle aux anciens….

    Répondre
  • 16 février 2016 - 0 h 49 min

    La réduction de l’épaisseur de l’écran permettra d’augmenter la capacité de la batterie.

    Ha !
    Non, je déconne, évidemment.

    Répondre
  • 16 février 2016 - 10 h 17 min

    Stylet passif… curieux de voir le résultat

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *