Logitech G Cloud : les précommandes sont ouvertes (aux US)

La console de jeu dans les nuages Logitech G Cloud a donc été officialisée hier au prix de 349.99$. Hors Taxes.

349.99$, hors taxes, c’est le tarif officiel de la console de jeu dans les nuages Logitech G Cloud. Un prix sabré d’office par le constructeur qui la propose en précommande à 299.99$ pour le moment avec une livraison à la mi octobre. Uniquement disponible aux US, elle n’a pas encore donné de date de commercialisation en Europe.

On connait la quasi totalité des détails de cette Logitech G Cloud qui fonctionne sous Android 11. Elle est équipée d’un SoC Snapdragon 720G de Qualcomm. La marque n’a pas jugé utile de communiquer sur la mémoire vive embarquée mais le stockage de base grimpe à 64 Go. Une capacité qu’on pourra faire évoluer avec un lecteur de cartes MicroSDXC compatible avec des solutions de 1 To. 

Le SoC est une solution milieu de gamme, une puce composée de deux cœurs ARM Cortex-A76 dont la fréquence peut monter à 2.3 GHz et associés à six cœurs Cortex-A55 à 1.8 GHz. Le tout est épaulé par un circuit graphique Adreno 718.

Autrement dit, le SoC choisi n’est pas la fine fleur de l’offre actuelle en terme de performances mais… cela semble assez logique au vu de la destination de l’engin. A vrai dire, si Android 11 est installé et si la présence des services Google permettra de piloter des jeux en local, la véritable destination est liée à un usage dans les nuages. La capacité de stockage, comme la vitesse réelle de la puce sont donc secondaires.

L’écran est un 7 pouces en 1920 x 1200 pixels avec un rafraichissement de 60 Hz et une dalle IPS avec 450 nits de luminosité. Un choix qui devrait permettre une utilisation dans une pièce lumineuse mais pas forcément en extérieur. Autour de l’écran, une véritable interface de jeu avec deux mini joysticks analogiques, une croix directionnelle et des boutons. Sur le haut de l’engin les traditionnelles gâchettes. Quelques boutons supplémentaires permettront une navigation classique dans Android 11.

A l’intérieur de la Logitech G Cloud, on retrouve une paire d’enceintes stéréo, un micro, un gyroscope 6 axes et même un capteur d’ambiance lumineuse. La connectique comprend un port jack audio, un port USB Type-C en plus du lecteur de cartes précédemment cité. La console mesure 25.7 cm de large pour 11.7 cm de haut et 3.3 cm d’épaisseur au niveau de ses poignées. Elle est considérablement moins épaisse en son centre. 

Sa batterie est une 6000 mAh avec une recharge rapide permettant de la regonfler à bloc en 2.5 heures. Le poids de l’engin est assez élevé, avec 463 grammes elle se retrouve plus lourde qu’une Switch de Nintendo. La puce Wi-Fi5 embarquée est un peu datée par rapport aux offres actuelles qui profitent désormais quasi systématiquement du Wi-Fi6  mais la solution propose tout de même un Bluetooth 5.1.

Ce qui ne va pas dans la Logitech G Cloud

La liste des points négatifs au sujet de cette console est malheureusement assez longue, trop longue. Et cela commence évidemment par son tarif. Logitech s’en est semble t-il ému pour ses précommandes en sabrant son prix d’office d’une promotion. A 349.99$ HT, c’est tout simplement une mauvaise affaire à mon avis. A 299.99$ HT, c’est un caprice difficile à se pardonner. Rapportés en euros, on peut s’attendre à du 399€ prix public TTC et donc du 349€ TTC avec une éventuelle promo. 

C’est juste… trop cher. Difficile de justifier ce tarif par rapport à l’usage de la console. Surtout si on considère qu’il ne s’agit que du premier investissement à faire. Pour vraiment profiter de la console, il faudra forcément investir au moins dans une carte de stockage supplémentaire et, pour que la dimension « Cloud » ait du sens, s’offrir un abonnement. Cela sale forcément la facture et rend l’objet vraiment très onéreux à moyen terme.

Logitech se retrouve également face à un second casse tête. Si je comprends parfaitement l’absence de 4G ou de 5G pour une console de ce type parce que  ces réseaux ne permettent que très rarement du streaming de jeu via un service comme Stadia, XBox Cloud Gaming ou GeForce Now. Mais cela enlève toute une dimension de services à l’engin et coupe une grosse partie de son intérêt sous Android. Pour les jeux natifs de ce système non plus, il ne sera pas possible de profiter d’une connexion réseau 4G ou 5G. Et on ne pourra tout simplement pas jouer loin d’un point d’accès Wifi à un jeu classique du monde d’Android. Comme on ne pourra pas se servir de la console pour lire un film ou surfer dans ces conditions. Le recours à un smartphone pour partager un réseau est alors obligatoire et ressemble à une méchante béquille pour cette solution « premium ».

Je n’ai aucune idée pour le moment de la praticité de la formule, de son ergonomie pour le jeu mais cela me parait cher payé face à des solutions plus classiques comme l’usage d’une manette Bluetooth avec un smartphone classique, celui que tout le monde a dans sa poche. L’intérêt du Cloud Gaming c’est bien que la qualité du jeu soit plus une question de débit que de puissance du SoC embarqué. Un smartphone avec un SoC un peu ancien, pour peu qu’il puisse communiquer rapidement et décoder les flux nécessaires, saura très bien devenir le support d’une solution de ce type. Associé à une manette de console ou un accessoire comme un GameSir, il rendra le même service.

Et il en rendra peut être d’autres, de plus concrets. Par exemple, la Logitech G Cloud ne propose pas de support vidéo DisplayPort sur sa prise USB Type-C. Autrement dit, il sera impossible de poser la console sur un dock et de la recharger tout en jouant sur un écran ou un téléviseur. Ce que le moindre smartphone milieu de gamme propose aujourd’hui.

Difficile pour moi de comprendre la logique de Logitech, il y avait tellement moyen de faire mieux et de faire moins cher. Le prix est ici juste un facteur aggravant. En soi, même en rendant la console plus accessible, je ne vois pas vraiment son public. C’est comme si la marque vendait un prototype non abouti très rapidement et planchait déjà sur une V2 de la minimachine.

Seulement voilà, il y a toute l’expérience passée autour des projets Android de ce type de société. La possibilité d’avoir un engin qui ne soit suivi en terme de mise à jour et de sécurité qu’en service minimum est grande. Et au moment où une V2, plus aboutie, sorte, il est possible que celle-là soit déjà abandonnée par la marque. Plus simplement, le filon est bon, il n’y a qu’à trouver la formule. Il est fort possible qu’un gros concurrent de Logitech sorte un engin plus abouti sur le marché d’ici peu. HP, Lenovo, Acer, Asus et d’autres ont plus d’expérience que Logitech dans la création de produits de ce type et si la société Suisse a une longueur d’avance sur la question des périphériques de jeu, ce retard est plus facile à rattraper en s’associant avec un fabricant de manettes ou un partenaire comme Microsoft.

 

Console de toilettes

Au final, le truc le plus impressionnant sur cette console c’est sa vidéo de présentation proposée plus haut. Une vidéo qui est, ma foi, excellente. Elle ne ment pas sur l’usage de la machine, montre une personne en train de jouer dans son salon ou chez elle mais qui se balade dans divers mondes dans un flux rythmé et drôle. 

Et sous ce décor amusant, elle montre la réalité de ses usages. La Logitech G Cloud est ici associée à des images assez claires. Des chaussons, une couette et une chasse d’eau. L’image qui illustre ce billet montre la console posée sur une série de revues, sur une petite table basse, à côté d’un canapé avec une couverture bien chaude. C’est là bien le symbole de ses usages, une console pantouflarde qui ne permettra pas grand chose d’autre que de jouer en Wifi à des jeux Android pénibles ou d’accéder à de supers titres dans les nuages en payant sa dîme. 

C’est maigre, surtout si on compare son tarif à celui d’une machine comme le Steam Deck de Valve. Si la console est bien annoncée à 349.99€ HT en France et proposée autour des 399€ TTC, on est très proche du prix du Deck proposé à 419€ en version 64 Go également. Mais la console de Valve est plus évolutive, tant logiciellement que matériellement, et offre de plus grandes possibilités de jeux et d’usages. Ne serait-ce que parce que c’est un PC et qu’on peu modifier ses composants, changer son système d’exploitation, indépendamment des mises à jour et du bon vouloir de la marque.

A mon sens, Logitech s’est engouffré dans une brèche ouverte par Tencent qui est son partenaire pour la création de cette minimachine. L’éditeur de jeu Chinois n’arrivera pas a vendre la Logitech G Cloud à ce tarif localement mais sait très bien qu’il peut se rattraper avec ses offres de Cloud Gaming maison et des systèmes de paiement proposés par ses jeux. Il saura donc subventionner autant qu’il pourra l’objet pour qu’il permette d’accéder à des services rémunérateurs sur le long terme. En vendant la console en masse, peu chère, il gagnera plus d’argent dans la durée qu’en la proposant à un prix élevé.

Ailleurs, Logitech est seul pour commercialiser cet engin et la tâche risque d’être rude.

Logitech G Cloud : la console dans les nuages

Faites découvrir le site en le partageant


Soutenez Minimachines avec un don mensuel : C'est la solution la plus souple et la plus intéressante pour moi. Vous pouvez participer via un abonnement mensuel en cliquant sur un lien ci dessous.
2,5€ par mois 5€ par mois 10€ par mois Le montant de votre choix

Gérez votre abonnement

19 commentaires sur ce sujet.
  • 22 septembre 2022 - 11 h 29 min

    Super article merci pierre.
    J’ai fait le calcul hier rapidement : gamesirx2 pro + xiaomi 9s = 70+100 euros
    Donc pour 170 euros on a un smartphone 6.55″ dédié qui fait pareil que cette console, il ne lui manque que la diagonale de 7″ 16/9 pour être équivalente, car même le smartphone est compatible avec la charge passthough de la manette.

    Et en effet si vraiment on veut une meilleure machine alors le steamdeck s’impose, pour 100 euros de plus on a une véritable machine portable.

    Répondre
  • 22 septembre 2022 - 11 h 51 min

    Trop cher pour ce que c’est je trouve.
    Comme dit juste au-dessus une manette + smartphone est mieux (hormis le format un peu long sans doute) et peut être remplacé et faire bien plus ……..

    Répondre
  • Alf
    22 septembre 2022 - 13 h 11 min

    Tarif très décevant au vu de la fiche technique quand on compare avec ce que certains téléphones arrivent à faire tenir dans la gamme des 200-300€.

    Ce gadget me semble pas non plus inutile comparé à un téléphone ou au Steam Deck.

    Niveau batterie, si les 12 heures de cloud annoncées par Logitech sont véridiques, c’est imbattable côté Steam Deck, et peu de téléphones pourront atteindre cet objectif.
    Et dans le cas du téléphone, il ne faut pas oublier que c’est autant de batterie en moins pour utiliser les autres fonctions du téléphone, donc c’est risqué pour des journées bien chargées sans accès à une prise.

    L’autre avantage, c’est l’écran. 60Hz et LCD ça ne fait pas rêver comparer aux téléphones haut de gamme en OLED 120Hz, mais 7″ c’est nettement mieux pour jouer que 5.5″ (un 6.5″ actuel, ça ne fait que 5.5″ sur du contenu 16:9… et on vas même pas parler des émulateurs de vielles consoles en 4:3).

    Face au Steam Deck, même taille, même technologie (IPS), mais les 1080p contre 800p permettront d’avoir plus de détails sur les jeux du cloud.

    Répondre
  • Cid
    22 septembre 2022 - 13 h 17 min

    Elle est jolie.

    Comme dit plus haut c’est juste une tablette avec des joysticks collés. Comme tous ses concurrents en fait.
    Mais faut bien voir qu’ils essayent de vendre du matériel avec une marge pour faire rentrer des fonds. Car en fait le vrai concurrent c’est la TV de salon avec Android dedans. Le Cloud Gaming a pour lui que le matériel disparait.
    Faudrait voir sur quoi ça tourne ce Cloud Gaming ? Genre un EEEPC701 avec une clé wifi plus performante ? Bien curieux quand même :)

    Répondre
  • 22 septembre 2022 - 13 h 45 min

    Bonjour à tous, sujet sensible chez moi et je ne suis pas d’accord avec tout ce qui est écrit, ni commenté.

    Je reconnais qu’ils n’ont fait que la moitié du trajet, pourquoi pas de sim data, pourquoi par de OLED, pourquoi pas de SD888, qui aurait permis de jouer en natif à GENSHIN IMPACT, dans le cas où le réseau est absent là où l’on se trouve, pourquoi pas une couleur moins criarde, en tout cas le noir aurait été plus classe mais question de goût j’en conviens. Le risque c’est de rebuter les acheteurs potentiels alors que le concept est super, en tout cas, moi, j’ai très envie de ce genre de machine, qui apporte le côté portable à un environnement console de salon, le rapprochant de l’usage d’une Switch.

    Le tarif est trop cher, la pilule serait sans doute mieux passée si à minima, tous les arguments précités étaient inclus dans la machine (SD888, OLED, 5G …).

    Par contre, comparer encore une fois ce genre de console avec un combo téléphone + manette est ridicule. J’ai moi-même ce genre de dispositif, on n’est à des années lumière d’une console dédiée comme une Switch à laquelle on ajoute un étui confortable avec poignées (SKULL AND CO). Ton annulaire et ton auriculaire se retrouvent dans le vide, à ne rien serrer, donc côté ergonomie, c’est moyen et fatiguant à la longue.

    Le signal du cloud arrive en 16/9 sur un écran 21/9, donc pour l’affichage de 6,55 pouces dédié, on repassera. Tu vas surtout te retrouver avec de belles bandes noires sur le côté avec un affichage anémique.

    Quand au Steamdeck, ok c’est une véritable machine polyvalente, un véritable ordinateur, lourd, trop grand, mal dessiné, trop bruyant, en 720p … Ils ont eu le mérite de jeter un pavé dans la mare, et c’est sans doute grâce à eux que le mouvement est lancé, mais payer cher une beta payante qu’on attend pendant six mois à partir de la commande, bof bof.

    J’espère que ce genre de concept va donner envie à d’autres constructeurs, et comme souvent Pierre ton analyse est fine, LOGITECH vient peut être de se casser les dents, et ASUS et consorts ne se gêneront pas pour faire mieux et pas forcément plus cher.

    Pardon pour cette expression de vieux, mais quand on fait quelque chose de mal, il faut le faire bien ! LOGITECH n’aurait pas du faire la moitié du chemin, elle (la société) aurait du tracer SA route.

    Répondre
  • 22 septembre 2022 - 13 h 55 min

    @Kevin VINCENT: Ouai en gros tu es plutôt d’accord quoi : Trop cher et pas assez abouti.

    Et surtout surtout oui, je pense que d’autres sont au travail pour sortir des trucs bien plus aboutis… Plus proche d’un Steam Deck dans la philosophie materielle que de cette solution.

    Répondre
  • 22 septembre 2022 - 13 h 57 min

    Cid:

    non malheureusement un EEEPC701 et n’importe quel pc sans chipset graphique prenant en charge le décodage matériel h245/h265 ne peut faire tourner gamestream, stadia ou steam link

    Répondre
  • 22 septembre 2022 - 13 h 58 min
  • 22 septembre 2022 - 14 h 10 min

    Pour moi, les Steamdeck/like sont des machines bien plus abouties que ce genre de device.
    Un joueur en mode mobile a aujourd’hui bien d’autres alternatives pour jouer dans le Cloud avec son téléphone ou sa tablette, qui ne nécéssitent pas de devoir réinvestir dans du matos.
    Je n’ai jamais été convaincu du cloud gaming pour ce genre de machines, qui doivent répondre à la question « comment jouer en mode nomade ». Et nomade signifie ne signifie pas uniquement se déplacer d’une pièce à une autre, mais très souvent veut dire « dans les transports »… Et aujourd’hui, la technologie ne permet pas d’avoir des signaux stables en voiture ou dans les trains en 4G ou 5G, et pas assez puissants avec les WIFI fournis (trains/avion). Et c’est là où les solutions du type Steamdeck sont bien plus adaptées.

    Répondre
  • 22 septembre 2022 - 14 h 49 min

    Je rajoute que si on peut brancher son téléphone à sa TV (genre Samsung Dex), c’est suffisant :

    https://www.youtube.com/watch?v=HthX6qcTLeo

    Bon on ne parle plus vraiment de jouer en nomade là on est d’accord …

    Répondre
  • 22 septembre 2022 - 15 h 07 min

    le prix/20

    Répondre
  • 22 septembre 2022 - 16 h 13 min

    C’est sur qu’il faut du Culot ou de l’Idiotie pour proposer une machine « castrée » a ce prix .
    Cette console a un coté un peu Bâtarde ,grande résolution d’écran mais un petit Snapdragon ,pour 400 euros chez nous c’est hors d’intèret face un un bon petit smartphone et sa manette dédiée qui en 6 pouces offrira plus de puissance et très certainement un écran OLED .

    La place pour une console branchée CLOUD et jeux sur Cartes micro SD existe ,une grosse clientèle de joueurs de jeux rétros d’anciennes consoles .
    J’ai possédé une JXD de la taille d’une Grosse PSP de SONY ,bonne petite console ANDROID castrée par un petit processeur Amlogic .
    La meme console JXD avec un bon Ecran OLED et un processeur ARM en ferait une Nouvelle PS-VITA .

    Face a une ANBERNIC WIN 600 ou une STEAM DECK ,cette console n’a pas vraiment une place .
    Je pense qu’un constructeur pourrai se pencher sur la Nostalgie et offrir une Bonne Machine ANDROID ou LINUX a moins de 300 euros .

    ANBERNIC a de Bonnes Machines mais pas sous ANDROID (je parle de machine avec un processeur générique identique a ce que l’on trouve dans les Smartphones) .
    SONY ,ne semble pas avoir compris qu’il y a un marché a prendre et ne sort pas de console portable après s’être planté avec la PS-VITA (pas la console mais sa politique de vente) .
    MICROSOFT ne semble pas avoir besoin de sortir une portable tout en encourageant ces consoles Windows pouvant jouer les jeux de son STORE de vente .

    Répondre
  • 22 septembre 2022 - 16 h 20 min

    javais pas maté la pub…mais en fait c’est pour les gens qui ont une villa? bon deja les etudiants parisiens tu oublie

    Répondre
  • PY
    22 septembre 2022 - 16 h 21 min

    @Kevin VINCENT:

    Tu réponds un peu toi même à ta question concernant le prix.
    Si Logitech avait un écran OLED, un emplacement SIM, cela aurait encore couté plus cher.

    Je vais défendre un peu le Steam Deck pour en avoir un, ce n’est pas comparable au modèle de Logitech. Il est ergonomique et j’ai pu jouer plusieurs heures sans être gêné ou avoir de douleurs aux mains malgré son poids plus élevé qu’une Switch. Au niveau du bruit, c’est raisonnable mais je crois que ça peut varier en fonction de la marque du ventilo.Pour l’écran 800p, c’est un bon compromis vu la taille de celui ci et la puissance de la carte graphique de la machine.

    @Pierre, très bon article. Les craintes de ton dernier article sont confirmés et Logitech semble n’avoir pas fait les bons choix…

    Répondre
  • AAA
    22 septembre 2022 - 19 h 38 min

    La Odin est nettement plus intéressante en plus d’être moins chère

    La puissance du SoC est peut-être pas importante pour le nuage mais elle l’est davantage pour l’émulation

    Répondre
  • 22 septembre 2022 - 23 h 39 min

    Je suis clairement la cible de ce type de produit (usage à portée de Wi-Fi seulement) … mais pas à ce tarif !

    Je pense que je vais tenter l’aventure GameSir X2 Pro dont Pierre a parlé hier. J’ai testé la démo de Ghostrunner » via GeForce Now sur mon smartphone de presque 7″ et je n’avais pas de bandes noires à l’écran. Je ne sais pas si c’est vrai pour tous les titres, mais dans tous les cas ça ne justifie pas les plus de 200€ de différence avec l’achat d’un contrôleur externe qu’on pourra garder longtemps.

    Enjoy !

    Répondre
  • 23 septembre 2022 - 0 h 06 min

    Pareil que les autres, la douche froide ce prix…

    Répondre
  • 23 septembre 2022 - 9 h 46 min

    utilisateur très satisfait de GeForce Now, j’étais enthousiaste à l’idée de ce produit mais comme beaucoup, je trouve le tarif délirant pour l’usage.
    Deux fois trop cher à mon avis pour être précis. J’espère qu’une chinoiserie à 149€ sera bientôt disponible pour faire la même chose. Ça me paraît atteignable.

    Répondre
  • 23 septembre 2022 - 17 h 32 min

    Idéal pour jouer à des jeux sur émulateur?

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *