IT Partners 2019 : Lenovo Ideapad D330

Un petit tour sur le stand de Lenovo pour apercevoir l’Ideapad D330, un engin 10.1″ tactile qui ressemble à un netbook à la sauce 2019. Enfin, 2019. Sur le papier, l’engin est très intéressant. Dans la pratique, il lui manque justement un petit peu de modernité.

Le Lenovo Ideapad D330 c’est une réponse de la marque aux solutions hybrides comme le Transformer Book d’Asus. Un engin tactile de 10.1 pouces à écran détachable mais qui le bon goût de ne pas être livré avec une puce trop entrée de gamme mais des solutions Intel Gemini Lake. 

Lenovo Ideapad D330

Sur le papier donc, on a une solution qui se défend largement face à la concurrence : Un écran IPS tactile qui peut atteindre le FullHD. Des puces Intel Celeron N4000 ou Pentium “silver” N5000, jusqu’à 8 Go de mémoire vive DDR4 et un stockage, malheureusement uniquement en eMMC, pouvant atteindre 128 Go. De quoi tirer de bonnes performances globales et une expérience qui correspond effectivement à celle d’un netbook remis au goût du jour.

Lenovo Ideapad D330

Sauf qu’il ne s’agit pas d’un netbook et on le comprend au premier coup d’oeil. L’Ideapad D330 est une tablette qui se loge dans un dock clavier. Et cela suppose donc une ergonomie adaptée. A savoir, de larges bordures d’écran pour pouvoir la saisir confortablement. Et évidemment, cela choque quelque peu après les machines ultraportables que nous venons de voir.

Lenovo Ideapad D330

L’écran semble donc quelque peu noyé dans le châssis, ce qui est somme toute logique au vu de l’engin. Evidemment, on aurait pu s’attendre à des bordures un poil plus fines, histoire d’aérer le tout, mais l’Ideapad D330 est avant tout une solution lowcost et cela passe par ce genre de concessions.

Lenovo Ideapad D330

Remarquez, le clavier en profite au maximum avec un déploiement quasiment sur toute la largeur disponible. La machine mesure de 24.89 cm de large et on retrouve finalement un clavier confortable avec des touches lisibles et agréables. Il n’y a pas de rétro éclairage mais l’ensemble devrait rester très clair à la lecture. Les touches fléchées sont correctes, la touche entrée est un poil courte et la touche majuscule gauche partage son espace avec une autre… Mais cela reste un clavier agréable à utiliser avec une course confortable et un format pratique. Le pavé tactile est gigantesque pour l’espace disponible.

Lenovo Ideapad D330

La connectique est plutôt complète sur l’ensemble : Un port USB Type-C avec Power Delivery permet de charger l’engin, deux ports USB Type-A sont également disponible sur le dock. Malheureusement tous deux en USB 2.0. Deux ports jack audio stéréo  sont également présents sur chaque côté de l’écran. pratique pour regarder un film à deux dans le train avec deux casques sur les oreilles. 

Lenovo Ideapad D330

C’est un mouvement intéressant de la part de la marque puisque le port casque de gauche était avant l’alimentation jack de la machine. En passant à une solution alimentée par USB Type-C sur son nouveau modèle, Lenovo a préféré conserver cet espace pour rajouter cette option de second port stéréo, ce qui est plutôt malin. On aurait toutefois préféré de l’USB 3.0 et peut être un lecteur de cartes MicroSDXC qui ne soit pas optionnel… 

Lenovo Ideapad D330

Cette gamme de produit gagnerait beaucoup à devenir plus simple. Un engin de même gabarit, débarrassé de cette fonction tablette, gagnerait beaucoup au change. Le châssis bas pourrait être plus épais pour gagner en connectivité tandis que la partie haute pourrait devenir plus fine et occuper au mieux l’espace disponible. On pourrait ainsi retrouver un écran de plus grande diagonale dans un dispositif de même encombrement. Peut être un 11.6″, par exemple. L’autonomie pourrait également y gagner avec une batterie plus performante. 

Imaginez le même engin en 11.6″ avec ce type de clavier et une connectique complète et vous aurez un vrai netbook de 2019.

4 commentaires sur ce sujet.
  • 18 mars 2019 - 13 h 32 min

    Rohhh LENOVO.. Ils doivent en avoir, un stock de bordures larges à écouler… c’est pas possible 🙄

    Répondre
  • 18 mars 2019 - 17 h 03 min

    C’est bête d’avoir mis des bords tellement large autour de l’écran car le clavier lui est très optimisé.

    Sinon je le trouve banal ce PC.
    Je lui préfère un Swift 1 qui est plus réussi et complet.

    Répondre
  • 18 mars 2019 - 18 h 26 min

    Oui, je le trouve aussi ternis par cette envie de forcer le client à prendre un hybride sous 12″ sinon rien. Si on est un client qui veut un ordinateur hybride, alors ce PC est assez intéressant, l’USB 2.0 devient relatif puisque c’est juste “pour dépanner” et les bordures épaisses font office de palm rejection naturelles, devenant finalement utiles.

    Mais il est clair qu’il doit exister une (forte) demande de netbook dans ce gabarit. Et là, USB 3.0 et bordures fines, “et c’est gagné” comme dirait Julien.

    Répondre
  • Xav
    19 mars 2019 - 14 h 51 min

    On annoncait le thinkpad 10 tablet (n4100, usb c avec charge, stylus incorporé et batterie un peu plus petite) et la lenovo tablet (celle ci)… Finalement je trouve plus la thinkpad tablet sur le site de lenovo. La thinkpad est devenu lenovo tablet et la lenovo tablet est devenu ideapad. Ils avaient des plaintes sur la garantie limité type consumer et l’absence de trackpad pas du tout thinkpad.

    Notebookcheck les avait eu en test au lancement. Ils ont adapté les noms maintenant. Le plus important est que c’est les seules fhd et 16/10 <13'. Dans le detail, la ideapad tablet aurait 4Go ram dual channel et non la lenovo tablet 4Go RAM, sans doute à cause de l'option 8Go RAM. Le cuivre du dissipateur thermique a aussi une autre forme.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *