Le nouveau MiniBook sous Celeron J4125 de Chuwi dispo à 331.31€

Chuwi vient de lancer une nouvelle version de son MiniBook, un engin de 8 pouces dans la grande tradition des netbooks mais qui propose un processeur Celeron J4125 bien plus moderne.

Le premier MiniBook de Chuwi a été lancé en 2019 sur une base de processeur Celeron N4100. Une solution lancée avec 4 Go de mémoire vive et de 64 à 128 Go de stockage eMMC intégrée dans un châssis de netbook 8″ avec une charnière repliable à 360° pour un usage en format tablette ou en format netbook.

En 2022, la marque relance le concept avec un nouvel équipement puisque la puce bascule sur une solution Celeron J4125, un processeur au TDP de 10 watts qui propose quatre cœurs cadencés de 2 à 2.7 GHz avec un circuit graphique Intel UHD 600. L’ensemble est désormais secondé par 6 Go de mémoire vive LPDDR4 et un stockage de base de 128 Go en eMMC 5.1. Un ensemble de composants soudés à la carte mère et donc absolument pas évolutif pour l’utilisateur. Le nouveau Minibook propose cependant un lecteur de cartes MicroSDXC et surtout un emplacement M.2 2242 pour ajouter un stockage SATA supplémentaire.

Pour le reste, on retrouve un écran de 8″ en 1920 par 1200 pixels tactile de type IPS entouré d’encore assez grosses bordures latérales. La dalle capacitive exigeant une prise en main nécessitant peut être encore ces écarts de bordures. Le Chuwi Minibook mesure 20.1 cm de large pour 12.86 cm de profondeur et 19.3 mm d’épaisseur. Il pèse 660 grammes.

La connectique ne bouge pas des anciens modèles : un USB Type-C non détaillé, deux USB Type-A, le premier en USB 3.0 et le second en USB 2.0. Un MiniHDMI pour sortir le signal sur grand écran et un port jack audio 3.5 mm. Une webcam 2 mégapixels est présente en plus d’un micro pour la vidéo conférence. On retrouve également un module Wifi 5 et un Bluetooth 4.2 ainsi que des enceintes stéréo 0.8 watts. L’alimentation de la batterie 26.6 Wh se fait via la prise USB Type-C.

Le clavier est un QWERTY classique avec rétro éclairage. Des concessions ont été faites sur certaines touches niveau taille mais il reste assez optimisé pour un engin de ce calibre. On retrouve un pointeur optique à la place du pavé tactile ce qui permet de gagner beaucoup de place et de déployer les touches sur 6 rangées au lieu de 5. Les boutons de clic sont présents sous une barre espace coupée en deux. Un clavier qui demandera une certaine acclimatation mais qui doit probablement permettre de piloter de nombreux usages sans trop de soucis. On remarque également un lecteur d’empreintes intégré au bouton de démarrage en haut à droite du clavier. 

Banggood propose la version 6/128 Go à 336.20€ + 4.20€ de port mais vous pourrez l’obtenir à 331.31€ tout compris en utilisant le code BG53cc4f en suivant ce lien. Le prix prend en charge notre TVA et le ChuwiBook est en stock dans l’entrepôt de Hong-Kong du vendeur.

Faites découvrir le site en le partageant


Soutenez Minimachines avec un don mensuel : C'est la solution la plus souple et la plus intéressante pour moi. Vous pouvez participer via un abonnement mensuel en cliquant sur un lien ci dessous.
2,5€ par mois 5€ par mois 10€ par mois Le montant de votre choix

Gérez votre abonnement

19 commentaires sur ce sujet.
  • 11 mars 2022 - 18 h 50 min

    Pour ceux qui se demande si on survit avec un QWERTY. Oui. J’ai depuis 4 ans un QWERTY japonais sur les 2 macs (Intel et M1, j’ai vécu à Tokyo c’est bcp moins chez là bas), on s’y fait. C’est pas l’éclate non plus, mais on apprend vite le layout QWERTY quand on tape en anglais et à ne plus regarder et utiliser l’azerty en français. Vu que y a un rétro éclairage la solution des stickers est à oublier. Et vu la taille de l’écran vous allez pas écrire un roman dessus non plus.

    Répondre
  • 11 mars 2022 - 19 h 59 min

    Sympathique machine. elle aurait été encore plus intéressante avec une puce Jasper Lake d’un tdp de 6w. pour une machine de 8′, le poids est un poil excessif de trouve pour une utilisation tablette prolongé (une Surface Go de 10,5′ pèse 522g à titre de comparaison).
    Le prix est bien placé je trouve sachant que la mode est de vendre les hybrid détachable en kit (clavier à acheter à part).
    Pour les plus geek d’entre nous, quid de la compatibilité avec Linux? Je pense surtout au pointeur optique…

    Répondre
  • 11 mars 2022 - 20 h 08 min

    Il est superbe, je l’adore, mais quand même, 8Go ça n’aurait sûrement pas beaucoup augmenté la note vu le prix de la DDR4 :/. 6, c’est vraiment bâtard – il fait du dual-channel sur 4Go puis ensuite y’a 2 tout seuls ? Ou alors ils ont réussi à faire des barrettes de 3Go (je ne vois pas trop comment… ).
    Mais il me fait bien envie.

    Répondre
  • 11 mars 2022 - 21 h 30 min

    @Neurobioboy:

    Le qwerty n’est pas un si gros pb. Ce qui m’interroge le plus (au delà du fait qu’un RJ45 me manquerait encore régulièrement), c’est le pointeur optique.

    Ma seule expérience du truc, c’est un Nokia E72. Ça faisait le job sur un débilophone d’il y a 12 ans (et que j’ai gardé très longtemps, avant de passer à un Xcover4 régulièrement balancé contre les murs tellement mes gros doigts préfèrent un clavier physique à ce tactile pour doigts de minet) mais sur un laptop j’ai un peu de mal à concevoir l’affaire.

    Répondre
  • 11 mars 2022 - 21 h 36 min

    Très sympathique et le prix s’adoucie bien par rapport aux GPD et autres (effet steam deck ?). On peut installer Linux sur cette machines ? Je sais que certaines tablettes x86 ont des UEFI 32 bits avec des OS 64 bits ce qui complique (mais n’empêche pas) l’installation de Linux mais il faut déjà que le BIOS soit débloqué.

    De toute façon 4 Go c’est vraiment trop limité pour Windows les acheteurs de la surface go le savent bien.

    Répondre
  • 11 mars 2022 - 22 h 01 min

    @gary: pour les tablettes x86, sous bay trail,c’est eufi 32bit mais a partir des cherry trail, eufi 64bit, donc, pas de soucis et donc, pas besoin d’ajouter bootia32 et grub32 dans le fichier boot de l’iso ;)

    Répondre
  • 11 mars 2022 - 22 h 12 min

    @yann: Pour en avoir eut testé un sur un vieux thinkpad, je comprends pourquoi c’est si clivant. Je comprends qu’on adore, mais c’est vraiment pas mon délire. Maintenant ça ou rien, je prends ça et je pense pouvoir m’y faire surtout avec un écran tactile.

    Répondre
  • 12 mars 2022 - 3 h 55 min

    Je suis tenté par l’engin.
    Vous croyez que je pourrais l’utiliser avec Linux ?

    Répondre
  • 12 mars 2022 - 5 h 26 min

    @Frank: Bonjour je te conseille de prendre le gpd p2 max nouvelle generation en n6000 moi j’ai l’ancienne gen en cpu n3965y :)

    Répondre
  • bob
    12 mars 2022 - 5 h 33 min

    Oué, c’était la question que je me posais. Ce genre de truc fonctionne correctement sous Linux ?

    Répondre
  • Tof
    12 mars 2022 - 10 h 42 min

    Pour ceux qui se demandent pour linux, j’ai 2 chuwi gemibook et pro sous j4125, tout marche super. Ça devrait être pareil. En desktop full et light mate fait le boulot. Mais sway avec wayland est bcp plus performant + aucun tearing. Kde ou gnome c’est déjà en demander bcp au proc, ça reste faiblard. J’aurais aimé une version en n5100 6W perso. On est sur du vraiment minuscule, passif et 6w auraient bien aidé l’autonomie.

    Répondre
  • Deb
    12 mars 2022 - 13 h 37 min

    Deux petites questions qui ne me semblent pas avoir été précisées.
    1) J’ai eu un minibook de la génération précédente que je n’ai gardé que quelques semaines car il était trop bruyant à mon goût. Cette version est elle passive ? Si ce n’est pas le cas quelqu’un a t-il des infos sur le bruit du ventilateur ?
    2) Y a t-il un stylet compatible ?
    Merci à ceux qui auraient des éléments.

    Répondre
  • 12 mars 2022 - 15 h 26 min

    @Tof:
    Non, c’est pas évident que « ça marche pareil ».
    J’ai une Chuwi Ubook x, elle fonctionne pas out of the box sous ubuntu et ses dérivées (Mint, PopOS, ElementaryOS…), ni sous Manjaro. Par contre elle fonctionne bien sous Debian et Fedora. En cause, les drivers Intel UHD 600… En bidouillant (install de mesa-utils + downgrade du kernel)on règle le pb. Je ne parle même pas de l’accéléromètre qu’il faut recalibrer pour que la rotation de l’écran soit correct. Bref, rien d’insurmontable, mais pas à la portée du néophyte qu veut un linux qui fonctionne out of the box…

    Répondre
  • bob
    12 mars 2022 - 15 h 55 min

    Perso je ne et cherche pas un Linux qui fonctionne out of the box, je cherche surtout à respecter le Plus Jamais Windows.
    A ce titre, il est concevable de faire des efforts pour ne pas se faire ***** par Microsoft.

    Edit de Pierre : Merci d’éviter les gros mots inutiles. Ce site est lu par des très jeunes également.

    Répondre
  • 12 mars 2022 - 16 h 14 min

    @gary: 4 Go sous les dernières versions de windows 10 (et sans doute 11 qui consomme autant) ça passe encore pour du multitâche léger maintenant est-ce c’est encore une bonne chose de vendre des machines 4 Go en 2022 qui plus est sans slot supplémentaire de disponible ? Je ne pense pas même si ça se fait encore.

    Répondre
  • Tof
    12 mars 2022 - 19 h 17 min

    @sidero, oui, boon je suis admin unix donc pas grand chose ne me fait peur. Mais ils suffit d’un recherche google pour trouver que tout fonctionnait sur le précédent minibook n4100 sous debian, à part le lecteur d’empreintes dont on se cogne royalement. Donc à priori, ça doit aller. Mais bon comme dit perso si c’est pas passif ça m’intéresse pas trop (ceci dit sir mes gemibook j’ai pu débrancher les ventilos après avoir mis une bonne pâte thermique, 70°C max, mais là c’est tout petit pas dit que ça dissipe autant)

    Répondre
  • 13 mars 2022 - 10 h 01 min

    Machine qui m’aurait intéressé si la mémoire n’avait pas été aussi limité.

    Pour moi avec un Os aussi gourmand que Windows c’est minimum 8Go, c’est déjà galère avec 8Go alors en dessous on oubli, c’est poubelle.

    Dommage

    Répondre
  • 13 mars 2022 - 19 h 59 min

    En azerty je l’aurais commandé de suite, le format est idéal et le design très réussi.

    Répondre
  • PM
    16 mars 2022 - 14 h 56 min

    Comme Dadoo !
    Mes ASUS 1015B commencent à être un peu limite (4Go Lubuntu 64b en USB3). Et la possibilité de ne pas trop toucher à l’EMMC, en raison de la présence du 2242, et d’un HDMI ça attire. Mais taper (en français) sur du Qwerty, « ça l’fait pas » (expérience de vie en pays anglophone) si on passe en français accentué, c’est !!!.
    Et devoir compléter un clavier USB, pas top ! Vais suivre les infos que Pierre ne manquera pas de nous fournir; et je l’en remercie par avance.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *