Japan Display annonce un écran qui se déploie comme un livre

Japan Display ne fabrique pas de produits, ils développent des solutions pour des tiers et assurent ensuite éventuellement la fabrication de ceux-ci. Alors, quand la marque annonce une nouvelle technologie, ce n’est pas forcément suivi d’effet à court comme à long terme. Cette proposition d’écran qui se déploie comme un livre est donc à suivre avec précaution.

Le marché actuel des smartphones et des tablettes doit se renouveler. Les ventes commencent à atteindre un certain plateau et leur croissance ralentit. La solution passera peut être par plus de fonctions, plus de performances et probablement aussi par des affichages innovants.

Minimachines

C’est en tout cas le credo de Japan Display qui présente un système d’écran qui se déploie comme un livre. Un moyen de proposer un affichage de grande, voire de très grande diagonale dans un encombrement beaucoup plus mesuré. Avec des écrans actuellement de 5,5 pouces, on doublerait l’affichage en conservant un format poche.

Si Japan Display indique travailler actuellement avec un fabricant Chinois qui souhaite rester anonyme autour de cette technologie, rien ne nous dit que nous pourrions retrouver rapidement un engin l’exploitant. Plusieurs autres fabricants dont Samsung sont au travail pour proposer des solutions d’écrans pouvant se déployer. Soit avec des technologies d’affichage souple, soit avec ce type de solution proposant une charnière centrale.

Dans tous les cas, il n’y a pas de solution à un problème majeur que pose cette solution : Celui de son autonomie. Un tel affichage sera un gouffre énergétique pour la machine d’autant que pour l’intégrer de manière efficace dans un smartphone il faudrait probablement inclure un troisième écran. On imagine mal déployer un double écran de 4 ou 5 pouces pour voir qui appelle puis le replier contre son oreille pour téléphoner. La batterie nécessaire pour apporter une autonomie suffisante à ce type d’affichage serait probablement imposante et ne pourrait pourtant pas rivaliser avec les autres offres concurrentes en terme d’autonomie.

L’idée d’écran livre est intéressante techniquement, reste à savoir si elle est viable à déployer aujourd’hui.

Source : Nikkei via Liliputing

11 commentaires sur ce sujet.
  • 22 novembre 2016 - 13 h 13 min

    « Avec des écrans actuellement de 5,5 pouces, on doublerait l’affichage pour faire tenir 11 pouces dans notre poche. »
    *tousse tousse*
    Il faudrait un écran qui se plie en 4 pour double la diagonale. En pliant en 2, on la multiplie par racine de deux 😉

    Répondre
  • 22 novembre 2016 - 13 h 35 min

    Moi je rêve d’un tel format avec des écrans e-Link pour des liseuses…
    Vu l’autonomie actuelle de ces dernières, je pense que ce serait possible avec au moins 15 jours d’autonomie. Et c’est un format qui me ferait vraiment adopter la liseuse en mimant le livre papier au plus près…

    Répondre
  • 22 novembre 2016 - 14 h 27 min

    @BaffTech: Idem pour moi, j’ai tout de suite fait le parallèle avec un livre en e-ink.
    Je reste d’ailleurs étonné que le e-ink ne se développe pas plus, et à quand les grandes diagonales e-ink > 12″ ?

    Répondre
  • 22 novembre 2016 - 14 h 36 min

    Je vois plutôt cette technologie pour une tablette que l’on referme en la pliant en deux et bien sur pour les liseus oùon se rapprochera alors d’un vrai livre.

    Mais pas pour les téléphones mobiles dont la course à la puissance et à la taille d’écran commence à être contre productif (autonomie faible, réparation difficile, surchauffe, encombrant, ne pouvant plus se manipuler à une main)

    Répondre
  • 22 novembre 2016 - 14 h 50 min

    Je ne comprends pas trop l’usage: il va falloir déplier son tel. pour l’utiliser ? Absolument pas pratique !!!
    J’ai la memem remarque sur les ecrans flexibles.
    Ou alors, il faut des ecrans double-face.

    Répondre
  • 22 novembre 2016 - 15 h 14 min

    Ben dans WestWorld ils ont des tablettes 7 pouces (je pense) qui de déplient en 3 volets, ben je troue ça vraiment fun !

    Répondre
  • Cid
    22 novembre 2016 - 16 h 03 min

    Sur smartphone non, sur PC ou tablette oui. Maintenant, ce ne sont que deux ecrans cote à cote…
    Lenovo avec un Yoga triptyque ?
    un netbook à clavier virtuel dans le second ecran du bas, mais pour quel usage ?

    Répondre
  • to
    22 novembre 2016 - 18 h 05 min

    Nous on veut l’adresse du fabricant des tablettes de westworld, 3 panneaux depliables en mode 1 ou 2 ou 3 fois l”ecran de base. et sans la grosse barre noire ignoble au milieu. bref, beau et fonctionnel ;)

    Répondre
  • 23 novembre 2016 - 12 h 04 min

    @to : oui oui oui ;)

    Répondre
  • 23 novembre 2016 - 15 h 21 min

    Hé bien moi, je verrais bien un smartphone composé de l’équivalent de 2 smartphones d’aujourd’hui (en plus fins), superposés écran contre écran, avec une charnière (comme sur l’illustration de l’article) et une fois refermé, d’un côté une face alu et de l’autre un 3ième écran e_Ink.
    Donc, pour appeler, on le laisse fermé et on utilise l’écran e-Ink externe MAIS quand on veut de la couleur, on ouvre et on a les 2 écrans de 5 pouces qui forment un grand écran carré de 8 pouces de diagonale.
    Le tout serait plus épais/lourd qu’un portable, mais probablement pas d’un facteur deux, si on s’y prend bien.

    Bon, OK, ce serait pour un marché de niche…

    Répondre
  • 24 mai 2017 - 11 h 34 min

    […] en règle générale et qui défriche tous azimuts : De l’écran de montre réflectif à l’écran-livre en passant par des solutions Ultra Haute Définition ou des solutions tactiles plus fines, la […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *