IT Partners 2019 : Asus MiniPC PB60

Autre minimachine exposée à l’IT Partners, l’Asus PB60. Un MiniPC évolutif assez intéressant déployé ici dans des versions Core Intel mais pouvant également être produit en Celeron. Point commun de toutes ces puces, l’emploi de séries T d’Intel pour mieux maîtriser leur consommation.

Les Asus PB60 sont des engins originaux. Ils sont déployés en un bloc de base contenant la carte mère et les composants nécessaires à un usage classique. Et ils peuvent être assemblés à des boîtiers supplémentaires, que l’on clipse sur l’engin, pour rajouter des fonctionnalités.

Asus MiniPC PB60

On pourra ainsi choisir de rajouter une solution de type carte graphique Nvidia Quadro et profiter d’un affichage sur de multiples moniteurs. Mais il sera également possible de rajouter un lecteur optique branché via un bête câble USB 3.0 en pont sur l’arrière de la machine. L’idée est de proposer une MiniPC adaptable de coller à tout type d’usages.

Les versions Core sont les plus susceptibles de profiter de la solution graphique externe de type Quadro. Il faut en effet un certain niveau de performances pour alimenter la carte. Asus propose des Intel Core i7-8700T, i5-8400T et i3-8100T, des puces performantes qui profiteront au mieux de la partie graphique externe. La mémoire vive est montée sur deux slots DDR4 2400 MHz pour un maximum de 32 Go. Le stockage est, quant à lui, confié à deux solutions complémentaires : Un slot M.2 NVMe PCIe x4 associé à un emplacement SATA 3 2.5″ classique. Le tout est intégré dans une solution de 17.5 cm de large comme de profondeur et 3.42 cm de haut. En façade, on découvre pas mal de connectique avec un port USB 3.1 Gen 1 Type-C, deux ports USB 3.1 Gen 1 et deux autres ports USB 3.1 Gen 2. Des jacks audio 3.5 mm stéréo sont également disponibles. Le premier combine entrée micro et sortie casque tandis que le second est juste une entrée micro.

La version Celeron profite du même châssis mais aura évidemment plus de mal à piloter un circuit graphique du type Quadro. Il s’agit d’un Celeron Gold G5400T, une puce très compétente mais en dessous du minimum requis par les capacités de la puce Nvidia.

Asus MiniPC PB60

A l’arrière de l’engin, on retrouve une connectique très complète avec une prise d’antenne externe (et une seconde que l’on pourra déboucher), deux ports USB 2.0, un port USB 3.1 Gen 2 , un port Ethernet Gigabit, une sortie HDMI, un DisplayPort et une entrée d’alimentation. On remarque également la présence d’un port antivol Kensington Lock et une sortie vidéo supplémentaire dans un étrange rectangle un peu a part du reste de la machine. Il s’agit d’une option configurable qu’Asus pourra proposer en DisplayPort comme ici mais également en VGA ou en port série suivant les besoins de ses clients industriels. En dessous, on distingue les sorties vidéo de l’extension Nvidia Quadro avec quatre Mini DisplayPort supplémentaires. 

Asus MiniPC PB60

Sous le PB60, deux emplacements de pas de vis pour fixer l’engin en VESA sont présents.

Asus MiniPC PB60

L’accroche entre les deux parties se fait ici via un dispositif directement intégré au châssis. Le petit loquet ouvre le système et permet de libérer la partie inférieure.

Asus MiniPC PB60

Celle ci, ventilée, est libérée et peut éventuellement être modifiée ou remplacée. Il est également intéressant d’imaginer un usage où la partie graphique avancée pourrait changer de poste suivant les usages et les moments.

Asus MiniPC PB60

La connexion entre les deux se fait via ce petit  connecteur qui vient s’enficher dans la machine à rajouter.

L’idée est bonne et la réalisation semble très aboutie. Reste que le tarif n’est pas anodin. Vendu en barebone, l’engin est déjà difficilement accessible. Une version nue, sans mémoire, ni stockage, ni système en Core i3-8100T PB60-B3070MC est proposée à plus de 500€

En version pré équipée Core i7-8700T avec 16 Go de DDR4 et 256 Go de stockage SSD SATA 2.5″ mais sans extension graphique secondaire, il se négocie à plus de 1000€

3 commentaires sur ce sujet.
  • 15 mars 2019 - 18 h 20 min

    je jure que je savais rien de cela avant de faire mon commentaire sur l’autre mini-PC :-)… dommage pour le prix exorbitant :-(…

    Répondre
  • 15 mars 2019 - 22 h 42 min

    Avec une extension avec GPU gaming on pourrait en faire un petit PC gamer sympathique.

    Ou avec une extension orienté stockage en faire un NAS.

    Les possibilités sont entre les mains d’Asus.

    Répondre
  • 15 mars 2019 - 22 h 46 min

    Par contre ce qui me dérange comme toujours avec ce type d’extension c’est que les fabriquants optent pour des ports propriétaires qui ferme la porte aux autres fabriquants qui pourraient proposer un produit/extension compatible.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *