[IFA2018] Huawei Kirin 980, un SoC multi coeurs Cortex-A76

Huawei a profité de l’IFA 2018 pour annoncer son nouveau Kirin 980 à destination des smartphones, tablettes et autres engins haut de gamme. Cette puce se veut très novatrice avec un paquet de nouveautés à bord. Elle est également gravée en 7 nanomètres.

Le Huawei Kirin 980 est un SoC intéressant car il défriche pas mal de nouvelles voies qui devraient se développer dans le futur. A commencer par sa finesse de gravure annoncée en 7 nanomètres.

2018-09-03 11_43_47-minimachines.net

L’annonce d’un Kirin 980 en 7 nano coïncide avec les annonces de TSMC, son graveur, d’accéder à cette finesse. Pour Huawei, c’est l’occasion d’avancer des chiffres impressionnants : 20% de performances en plus et 40% d’efficacité énergétique face aux précédentes solutions de la marque.

Le Kirin 980 ressemble à un petit champion brisant tous les records : C’est le premier SoC au monde à employer les nouveaux Cortex-A76 d’ARM, le premier à afficher une compatibilité LTE Cat 21, le premier à prendre en charge la mémoire LPDDR4X 2133 MHz et le premier à employer deux NPU1, des coeurs dédiés aux calculs nécessaires aux IA déconnectées.

2018-09-03 11_46_45-minimachines.net

On retrouve donc quatre coeurs ARM Cortex-A76. Deux cadencés à 2.76 GHz et deux autres cadencés à 1.92 GHz. Ces coeurs prendront en charge les calculs les plus gourmands et s’activeront suivant les besoins en ressources rencontrés par le système dans le traditionnel schéma big.LITTLE d’ARM. Quatre autres coeurs ARM Cortex-A55 les épauleront dans cette tâche à une fréquence de 1.8 GHz.

La partie graphique est un Mali-G76 MP10 annoncé par ARM en même temps que les Cortex-A76. Des puces nouvelle génération qui sauropnt mener naturellement des tâches complexes comme la décompression vidéo en “8K” à 60 images seconde. Pas qu’on soit très pressés vu le contenu actuellement disponible à ce format mais… Qui peut le plus peut également décompresser de la “4K” sans broncher.

2018-09-03 11_48_19-minimachines.net

Les deux coeurs “NPU” serviront à piloter des IA en local, c’est à dire à effectuer des calculs nécessaires aux API dédiées comme Neural Network d’Android ou OpenVX. L’idée est de favoriser le “machine learning” en local sans passer par un calcul dans les nuages. En ligne de mire, la reconnaissance faciale de vos photos pour les trier localement par dossiers, aider les assistants personnels et permettre à toutes les applications partant sur ces standards de profiter de ces capacités : Un logiciel de retouche photo qui va détecter et gommer les imperfections standard d’une pile de photos : Yeux rouges, aberrations chromatiques etc. Huawei annonce que la conjonction de deux NPU est plus que bénéfique, le duo est 102% plus rapide que le NPU qui équipe en solo le Kirin 970 d’après la marque. La Kirin 980 pourra faire le tri dans 4500 images en une seule minute.

Huawei met également l’accent sur la connectivité avec la présence d’un modem 4G LTE Cat 21 qui devrait permettre de gros débits sur les réseaux compatibles de façon à faire de ce Kirin 980 un couteau Suisse suffisamment intéressant pour que des concurrent fabricants s’intéressent également à cette puce. L’annonce est faite assez tôt mais l’idée est de marquer les esprits. Si la puce ne sortira vraisemblablement pas avant l’année prochaine, c’est une des seules armes possibles pour Huawei qui ne bénéficie pas de la force de frappe de Samsung ni des énormes partenariats de Qualcomm qui dispose d’une armada de marques faisant la publicité de ses Snapdragon à sa place.

Ce Kirin 980 signe encore une fois les très gros efforts d’ingénierie de la marque. Et c’est un élément important de l’équation. Le Kirin 980 est un SoC développé par un acteur du marché, Huawei. Un SoC qui se positionne sur le papier à hauteur de nombreux de ses concurrents comme Qualcomm ou Samsung. L’effort fourni pour proposer une alternative qui sera à terme plus économique est un pari sur le futur. Huawei est un grand acteur international mais ne rayonne pas autant qu’un Samsung ou un Qualcomm sur le terrain.

2018-09-03 11_49_30-minimachines.net

Le Kirin 980 est un bon moyen pour toucher le grand public avec un florilège de nouveautés. Le but du jeu est de donner envie à des utilisateurs de tester ce SoC, de pousser les fabricants à choisir du Kirin plutôt que du Mediatek ou du Qualcomm. Il y a un secteur à couvrir entre les puces abordables de Mediatek et le haut du panier contrôlé par Qualcomm. C’est probablement cela que veut essayer de couvrir le Kirin 980 de gloire avec ces annonces de premier de la classe..

 

Notes :

  1. Neural Processing Units.
7 commentaires sur ce sujet.
  • 3 septembre 2018 - 15 h 22 min

    Il y a déjà eu du kirin sur autre chose que du huawei?

    Répondre
  • 3 septembre 2018 - 17 h 11 min

    Bluetooth 5.0 ? Galileo ?

    Répondre
  • 3 septembre 2018 - 17 h 31 min
  • 3 septembre 2018 - 18 h 22 min

    Bon courage pour réussir à concurrencer Qualcomm qui ne propose pas que du HDG.

    MTK encore vu qu’ils ont perdu beaucoup de clients avec leurs dernières générations raté qu’ils sont entrain de refaire en mieux.

    Mais bon ça va être encore un soc qui sera que sur du Huawei.
    Avec leur réputation sur la surveillance des données et leur problème avec certains pays dont les EU, je ne pense pas qu’une autre marque va faire de partenariat avec eux.

    Répondre
  • 3 septembre 2018 - 19 h 31 min

    Le traditionnel schéma big.LITTLE d’ARM n’a-il pas été remplacé par DynamIQ ?
    Au sein d’un cluster il est possible de mélanger jusqu’à huit coeurs de types différents, chaque coeur disposant de son propre cache L1 et de son propre cache L2.
    Le Huawei Mate 20 devrait être commercialisé en novembre 2018 en disposant d’un Kirin 980.

    Répondre
  • 3 septembre 2018 - 22 h 07 min

    @Boubli: oui, Honor :)
    C’est la marque “low-cost” de Huawei.

    @Will: google continu à choper les positions même en l’ayant déconnecté, récupère des données bancaires et bien d’autres choses.

    Répondre
  • 4 septembre 2018 - 17 h 26 min

    @Skynet:
    Je me méfie car étonnement les P20 et P20pro sont sur la liste mais ne sont pas compatible galileo !

    Soit disant suite à une erreur de communication ils ont vendu le Kirin 970 étant compatible alors qu’en réalité il ne l’est pas.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *