Giada F210 : Une solution minimaliste sous Cherry Trail

Difficile de faire plus sobre que ce Giada F210 qui vise clairement, encore une fois, un marché pro. C’est la machine parfaite pour construire une borne de consultation low-cost pour un accès à internet dans un CDI ou une bibliothèque.

Masi c’est également une solution intéressante pour des usages familiaux, de par les éléments embarqués et le fait qu’il soit dépourvu d’éléments mécaniques. Giada y a d’ailleurs pensé en proposant cette machine en deux déclinaisons différentes.

Giada F210

Le Giada F210 est en effet proposé avec deux stockages intégrés et soudés très différents. Si le premier prix de la machine est très alléchant, l’objet ne coûte que 114$, il concerne une version embarquant 8 Go  de stockage eMMC. Un stockage qui sera évidemment très juste pour installer un système comme Windows, pourrait s’accommoder par contre d’un Linux ou d’un Android. L’idée ici est de construire soit une solution logicielle sur mesure, quelque chose pour piloter un automate ou se connecter à un autre système central voire exploiter une application unique comme un navigateur.

L’autre solution est plus classique, et plus chère, puisqu’elle coûte 136$ mais embarque un stockage plus conséquent avec 32 Go de base. De quoi monter des machines sous Windows, Linux ou toujours Android mais également de stocker des applications avec un minimum de confort. A noter que sur certains modèles, des supports M.SATA seront également présents sur la carte.

Giada F210

Car le Giada F210 a beau être petit, 11.66 cm de large pour 10.72 cm de profondeur et 3 cm d’épaisseur, il cache un bel équipement. A commencer par un processeur Intel Atom Cherry Trail de base. Sachant que Giada indique que sa plateforme est capable de prendre en charge tout type de puce jusqu’à 15 watts de TDP. Les Core i7 sont même listés sur sa fiche technique. Vantardise ou possibilité réelle de la part du fabricant, il est un peu tôt pour se faire un avis.

Giada F210

La dissipation de la chaleur est assurée par un châssis en aluminium qui se colle au processeur, une solution classique qui peut être très efficace. La mémoire vive intégrée oscillera entre 1 et 2 Go de DDR3L, ce qui limite également les possibilités d’usages logiciels.

Giada F210

Une option VESA est disponible.

Deux sorties vidéos sont disponibles avec du HDMI et du VGA, un port Ethernet Gigabit, un port audio combinant casque et micro et quatre ports USB dont un au format USB 3.0. Un module Wifi est présent mais Giada ne le détaille pas. La solution embarque en outre un port interne au format Mini-PCI Express pour intégrer une carte 3G. A noter la présence d’un port série, clairement là pour satisfaire les industriels à la recherche de ce type de machine pour piloter des DAB et autres services autonomes. Giada conserve d’ailleurs son option JAHC dans cette machine, un interrupteur interne qui permet à la machine de redémarrer automatiquement en cas de panne de courant.

Bref une machine à un prix de base peu élevé, relativement évolutive, qui pourrrait aussi bien se transformer en lecteur de salon avec les capacités de décodage du Cherry Trail mais également en mini serveur autonome et peu bruyant pour des tâches de stockage, de gestion d’impression ou de mail.

 

Un commentaire.
  • 29 octobre 2015 - 16 h 43 min

    A voir s’il tient ses promesses, mais woah… un i7 là dedans, fanless, ce serait le top !

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *