La FTC ne veut pas que Nvidia rachète ARM

Nope, la FTC ne veut pas entendre parler d’un rachat de ARM par Nvidia. Elle a peur que cette opération empêche le développement de la prochaine génération technologique.

La FTC ou Federal Trade Commission, c’est l’agence de contrôle des pratiques commerciales et du droit à la consommation. Ses pouvoirs sont très étendus et sa mission très large aux US. Elle vient de poser son véto dans la demande faite par Nvidia pour racheter ARM. Allant jusqu’à menacer d’un procès l’opération.

2019-03-19 18_18_01-minimachines.net

Des plaintes de Microsoft, Google et Qualcomm avaient poussé la FTC à diligenter une enquête dès que la demande de rachat avait été faite. Le résultat de cette enquête est très clair. La FTC a peur qu’un tel rachat conduise à la formation d’une entité qui étoufferait l’innovation des prochaines générations de puces. « Les innovations de demain dépendent de la préservation de la concurrence aujourd’hui. » Le rachat d’ARM par Nvidia semble poser problème pour la FTC qui juge qu’elle transformerait les propositions actuelles de la technologie ARM sur le marché.  C’est un coup de semonce assez fort contre le rachat. Outre les frais financiers d’un tel procès mené par la FTC, c’est un signal fort de la part de l’agence américaine qui confirme qu’elle verrait dans ce rapprochement ce que craignent la plupart des acteurs concurrents de Nvidia. Un ralentissement possible de l’innovation générale d’ARM au profit de Nvidia uniquement.

La FTC souligne également que ARM est un élément stratégique majeur pour Nvidia sur de nombreux secteurs. Sur l’automobile avec ses systèmes d’IA embarquées, sur les serveurs et le cloud computing ainsi que dans les datacenters. La mainmise de la marque sur la technologie lui donnerait sans doute un avantage concurrentiel énorme par rapport à d’autres acteurs sur ces segments.  Le simple fait que Nvidia puisse profiter d’un accès aux technologies et aux brevets d’ARM pourrait poser soucis et, surtout, la FTC pense que la tentation de faire évoluer les puces Nvidia plus rapidement que les solutions génériques Cortex et Mali d’ARM serait trop forte.

Ce sont des points dont s’est toujours défendu Nvidia qui précise depuis le début de son offre vouloir apporter son savoir faire à ARM et en faire profiter ses partenaires. Mais c’est une approche qui ne satisferait sans doute pas tout le monde puisque des acteurs comme Qualcomm ou Apple, qui ont leurs propres technologies graphiques pour ARM, se verraient alors en concurrence frontale avec celles de Nvidia. La marque a toujours indiqué vouloir conserver ARM dans des fonctionnements identiques. Garder son système de licences ouvertes. Une promesse mainte fois réitérée par son PDG qui jure ne pas vouloir amoindrir les efforts menés par la société envers qui que ce soit. 

Nvidia va continuer à travailler dans le sens de ce rachat et cherchera à démontrer que cette transaction serait bénéfique pour toute l’industrie et permettra d’améliorer la concurrence et la compétition entre les divers acteurs. Avec la promesse d’une licence Open Source accessible et la poursuite du modèle actuel d’ARM. Difficile de savoir comment ce rachat finira par tourner mais cette annonce de la FTC est une épine supplémentaire dans un pied déjà douloureux de plaintes et de détours pour Nvidia.

Source : TheVerge

Faites découvrir le site en le partageant


 

Salut, c'est Pierre ! Depuis 2007 j'écris sur Internet. Je propose un site totalement indépendant et sans publicité. Pour continuer a le faire vivre j'ai besoin de mes lecteurs.  Vous pouvez participer à cette aventure très simplement. Quelques euros, le prix d'un café, tous les mois peuvent totalement changer la donne et me permettre de travailler avec une base de financement solide. Alors si vous voulez que le site perdure et fonctionne, vous pouvez participer simplement en cliquant sur les liens ci-dessous. Cela ne prend quelques instants et cela change tout pour moi.

2,5€ par mois 5€ par mois 10€ par mois Le montant de votre choix

Gérez votre abonnement

Pas de commentaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*