ECS PB02CFMB : Une carte mère Gemini Lake de 6 cm de côté

Depuis des années, ECS nous propose des minimachines plus ou moins réussies à cause d’un châssis pas toujours très malin. En proposant cette carte mère ECS PB02CFMB, la marque pourrait règler ce problème une bonne fois pour toutes.

Le nom n’est pas sexy mais l’idée est diablement attirante, la ECS PB02CFMB est une petite carte mère de 6 cm de côté qui aurait pu trouver sa place dans un boitier de la série Liva de la marque. Des boîtiers pas toujours très réussis notamment quand prend l’envie à ECS de livrer quelque chose de fanless.

2018-06-12 11_20_06-minimachines.net

En laissant la carte mère ECS PB02CFMB libre, elle offre la possibilité d’une intégration complète au même titre qu’une Raspberry Pi mais avec à son bord un processeur Intel Gemini Lake. Plusieurs puces devraient être disponibles puisque les cartes exposées au Computex montrent des Celeron N4000 ou N4100 mais qu’il existe d’autres puces chez le fondeur avec le même format et le même TDP de 6 watts comme le Pentium “silver” N5000.

2018-06-12 11_19_55-minimachines.net

Le fonctionnement des ECS PB02CFMB est assez original avec une carte embarquant apparemment processeur, stockage eMMC et mémoire vive. C’est probablement la carte mère d’un mini-boitier de la marque. Pas de connecteurs si ce n’est une prise jack servant probablement à l’alimentation de la carte.

2018-06-12 11_19_30-minimachines.net

Une plaque en aluminium cache le verso de la carte là où se trouvent probablement les modules eMMC de l’ensemble. On remarque également la présence d’un double connecteur blanc. Ce connecteur vient se loger dans un autre d’une carte secondaire qui embarque la connectique de l’ensemble.

2018-06-12 11_25_37-minimachines.net

On y retrouve deux ports USB type-A dont un en USB 3.0, un lecteur de cartes MicroSD, une sortie Ethernet et une prise HDMI. Un module Wifi/Bluetooth est également visible avec deux prises d’antennes. De quoi monter divers types de projets assez facilement et les intégrer dans tout type de boîtiers. La carte avec le processeur est trouée au quatre coins permettant ainsi de fixer l’ensemble en enserrant la carte secondaire contre un châssis. Le dissipateur viendra ensuite coiffer le processeur par dessus l’ensemble. Avec 6 watts de TDP, il est possible d’imaginer assez facilement une solution totalement passive.

2018-06-12 11_25_46-minimachines.net

Il n’est apparemment pas prévu une commercialisation directe de la part de ECS de ce produit mais si un industriel ou un revendeur en commande une certaine quantité, elles pourront être livrées directement. Reste à espérer qu’un revendeur malin comprenne l’intérêt de ce type de carte et, mieux encore, que cela donne des idées à d’autres marques. Je me demande comment réagirait le marché si une grande marque de carte mère comme Asus, Gigabyte ou MSI annonçait une minuscule carte de ce type.

Source : Winfuture

10 commentaires sur ce sujet.
  • 12 juin 2018 - 13 h 27 min

    très beau travail… reste plus grand chose à faire aux intégrateurs…

    Répondre
  • CHP
    12 juin 2018 - 13 h 44 min

    C’est un capteur IR que l’on voit sur la dernière photo?

    Répondre
  • 12 juin 2018 - 13 h 56 min

    @CHP: non le jack d’alim.

    Répondre
  • 12 juin 2018 - 13 h 57 min

    @CHP: Ça ressemble plus à une prise jack mais je peux me tromper.

    Répondre
  • 12 juin 2018 - 20 h 08 min

    C’est du beau travail…
    il faudrait vraiment développer et approfondir
    ce type de construction superposée !

    Répondre
  • 12 juin 2018 - 22 h 28 min

    Asus a créé sa marque de minicarte la upboard. Derrière c’est aaeon.

    Répondre
  • 12 juin 2018 - 22 h 33 min

    Les constructions superposées existent depuis plus de 30 ans avec le format PC/104 utilisé dans l’industriel. Ce n’est donc pas nouveau.
    On en trouve également chez SparkFun avec les modules pour Edison (j’ai 5 niveaux chez moi).
    Le format 6×6 (comme les photos :)) a été inventé par Via. Ce format se nomme Mobile-ITX.
    Et, effectivement, il est conçu sous la forme de 2 cartes (voir l’article de Wikipedia) : une carte CPU fille au format Mobile-ITX et une carte d’entrées-sortie mère.
    Mais il n’est pas utilisé en industriel a priori où l’on s’arrête au pico-ITX.
    Mais oui, cela pourrait donner de belles constructions, compactes. Mais à quel prix ?

    db

    Répondre
  • 13 juin 2018 - 14 h 10 min

    Il ne reste “plus” qu’à développer une carte fille pour recréer une carte mère pour kit d’upgrade de minimachines…

    Répondre
  • 17 juin 2018 - 0 h 44 min

    Génial pour les écoles si le prix ne dépasse pas 99€ boîtier compact compris. On a ici une solution très compacte et discrète qui pourrait très bien s’intégrer dans les classes informatiques. Si en plus on a le bonus de la licence Windows dans le package, ça permet de maîtriser un peu mieux le budget IT pour un directeur d’école… comme ça les parents pourront participer en payant clavier et souris ;)

    Répondre
  • 17 juin 2018 - 0 h 46 min

    Cela dit je valide aussi pour un Nas maison performant ultra silencieux et planqué dans un coin de la maison… XPenology ready ? :D

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *