Le Compal Dual Cylindrical 360 n’a pas de biellette de 12

Derrière ce titre énigmatique se cache un autre prototype de Compal. Après le DuoFlip, la marque travaille à une autre approche originale d’ultraportables hybrides avec ce Dual Cylindrical 360.

Double cylindre et 360°, voilà la solution de cette mystérieuse appellation de Dual Cylindrical 360. Compal a dans la tête un ultraportable de type Yoga, c’est à dire une solution à la charnière s’ouvrant sur 360. Cette ouverture se fait grâce à un cylindre qui permet la rotation de l’écran au dos de la partie clavier. 

[IFA2018] Lenovo Yoga C930, un 14" innovant et haut de gamme

Un Lenovo Yoga

Une solution lancée par Lenovo avec ses portables Yoga il y a quelques années et reprise par toutes les marques aujourd’hui. cela permet de bénéficier d’un portable classique, d’une fonction tablette mais également de positions intermédiaires pratiques comme le mode présentation ou le mode tente. Petit bémol pour ces engins, en mode tablette, on a souvent une solution assez épaisse en main, ce qui n’est pas toujours très agréable. Autre petit défaut de ces machines, les touches du clavier se retrouvent sous les doigts lorsqu’on les utilise en mode tablette. Elles sont évidemment désactivées mais ce n’est pas toujours très agréable à manipuler.

2019-03-22 11_59_33-minimachines.net

C’est là que le Dual Cylindrical 360 de Compal intervient. Si les machines de ce type proposent une ouverture en “cylindre” pour leur charnière principal, l’idée de Compal est d’intégrer une seconde charnière dans l’engin pour mieux gérer ce clavier. La marque propose une surface totalement vierge à l’ouverture de la machine. On ne voit pas de clavier là où il devrait y en avoir un, à la place on retrouve une surface légèrement texturée et très fine. Cela permet de créer un ultraportable de ce type qui ne mesure que 10.4 mm d’épaisseur seulement en mode tablette ou fermé.

2019-03-22 11_58_32-minimachines.net

Pour obtenir le clavier, il faut donc déployer la seconde charnière de l’engin qui basculera la partie avant basse de la machine vers l’arrière révélant à la fois le clavier, le pavé tactile et le repose poignets. L’ensemble gagne alors en épaisseur et retrouve l’usage classique d’un ordinateur portable. L’idée n’est pas idiote même si je suppose que des problématiques de solidité et de durabilité seront à prendre en compte.

Comme d’habitude avec Compal, ce Dual Cylindrical 360 est pour le moment qu’un prototype. Il faut qu’un constructeur tiers soit intéressé par le concept pour que le produit sorte réellement. Cela semble plus réaliste que le DuoFlip de la marque et présente un intérêt plus évident pour l’utilisateur classique. A voir si une marque trouve un intérêt dans cette solution.

Source : Liliputing et IFDesign

5 commentaires sur ce sujet.
  • 22 mars 2019 - 15 h 05 min

    Hello, je trouve que ce concept a beaucoup plus de sens que celui du DuoFlip. J’ai jamais vraiment aimé sentir les touches derrière l’écran en mode 360.

    Quid du cable flexible pour le touchpad (à moins que ça passe directement dans la charnière conne une antenne wifi) ?

    De plus, je suis étonné de voir ici la double charnière d’écran type Lenovo Yoga book : elle n’a pas été breveté ? Si non, pourquoi les constructeurs ne l’utilisent pas, je trouve pourtant l’idée excellente.

    Répondre
  • 22 mars 2019 - 16 h 25 min

    Bizarre comme concept… Je connaissais le principe d’une deuxième charnière au dos de l’écran pour le tourner et une fois replié, faire une tablette, sur un Sony Vaio Flip 15, ça marchait bien. J’ai du mal à voir l’intérêt de combiner la contrainte d’un deuxième point de fragilité et d’une charnière 360°.

    Répondre
  • 22 mars 2019 - 21 h 12 min

    Et pourquoi pas un flip cover en dessous du PC portable qui pourrait recouvrir le clavier en mode tablette.

    Ou

    Un clavier démontable avec batterie intégrée que l’on pourrait retirer juste avec de le convertir en mode tablette.

    Répondre
  • 23 mars 2019 - 1 h 56 min

    @Will:
    “Un clavier démontable avec batterie intégrée que l’on pourrait retirer juste avec de le convertir en mode tablette.”

    bingo ça, c’est le concept de la Surface Pro 2 avec son power keyboard. Jamais repris, et pourtant si intéressant : une batterie intégrée dans la partie clavier/touchpad. On peut alors décrocher cette partie clavier/touchpad, la retourner, puis la rattacher (c’est aimanté donc c’est très rapide), et enfin la pivoter derrière l’écran pour obtenir un mode tablette sans les touches.

    Répondre
  • 27 mars 2019 - 14 h 46 min

    Y’avait Lenovo qui avait trouvé une solution assez impressionnante avec un de ses Thinkpad Yoga, ils appelaient ça le “Lift’n’Lock”. En retournant l’écran en mode tablette, un dispositif complètement mécanique faisait rentrer les touches dans le clavier, et faisait sortir des petits ergots pour pouvoir poser l’appareil à plat sans que la table touche le “clavier rétracté”.

    C’est assez dingue à voir : https://www.youtube.com/watch?v=xhxB6pgrs5U&ab_channel=GottaBeMobile

    Ce qui m’inquiète avec le design ici, c’est que ça va faire double bourrelet quand il sera replié. Après peut-être que ça sera agréable à l’usage, qui sait.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *