Biostar J4125NHU : une carte mère sous Celeron J4125 100% fanless

La Biostar J4125NHU est une nouvelle carte mère au format Mini-ITX équipée d’un processeur Gemini Lake Celeron J4125 et fonctionnant de manière totalement passive.

La marque nous a habitués depuis longtemps à des cartes mères Mini-ITX passives, cette nouvelle Biostar J4125NHU reprend donc le flambeau d’une longue lignée de solutions du même genre.

Equipée d’un Celeron J4125, un processeur Gemini Lake Refresh de la seconde vague que l’on connait bien puisqu’il équipe une palanquée de MiniPC depuis 2020. Une puce aux performances très correctes autant en terme de calcul qu’en affichage avec de belles capacités de décodage vidéo, un peu de 3D et de bons résultats pour les usages les plus courants. La Biostar J4125NHU pourra aussi bien devenir une machine de travail classique qu’un PC spécialisé à usage domotique, serveur, NAS ou comme tête de pont d’un système audio évolué. 

Le gros point positif de cette offre vient de son format passif. Le dissipateur posé sur le processeur est, semble t-il, suffisant pour encaisser ses 10 watts de TDP et donc fonctionner sans bruit. Autour de lui, on retrouve toute la panoplie habituelle d’une carte mère à ce format et, forcément, plus d’évolutivité qu’un MiniPC. 

Deux slots de mémoire vive DDR4 sont ainsi disponibles avec un maximum de mémoire vive indiqué de.. 8 Go. Il s’agit là encore d’une vision très diplomatique de la puce. Elle correspond aux annonces d’Intel sur le maximum de mémoire supportée par le processeur. Un maximum qui peut être dépassé en pratique puisque des engins sous Celeron J4125 fonctionnent sans soucis avec 16 Go de mémoire vive… Je soupçonne encore une fois Intel de faire de cette limitation fantoche un argument pour créditer ses puces Pentium et Core de possibilités « supplémentaires ». Le stockage sera confié à deux ports SATA IIII et un port M.2 2280 compatible NVMe PCIe et SATA III.

La connectique est assez complète avec un port réseau Gigabit Ethernet RTL8111H, deux ports USB 3.1 Gen1 et six ports USB 2.0, un port PS/2 pour souris et clavier, une sortie HDMI, un VGA et trois ports jacks 3.5 mm. Différents brochages sont listés sur la carte : Audio, USB, ports série etc. Evidemment, un slot PCIe 2.0 x16 est présent pour ajouter une carte fille de son choix.

Rien d’extravagant ici donc mais la Biostar J4125NHU peut être une bonne solution pour ceux à la recherche d’une solution pour construire une machine spécialisée ou recycler un boitier compatible afin de créer un petit poste basique et silencieux. En comptant sur un peu de mémoire vive, un SSD SATA entrée de gamme et sur la carte mère, ce genre de machine ne devrait pas couter bien cher.

Source : Biostar via Fanlesstech

Faites découvrir le site en le partageant


 

Salut, c'est Pierre ! Depuis 2007 j'écris sur Internet. Je propose un site totalement indépendant et sans publicité. Pour continuer a le faire vivre j'ai besoin de mes lecteurs.  Vous pouvez participer à cette aventure très simplement. Quelques euros, le prix d'un café, tous les mois peuvent totalement changer la donne et me permettre de travailler avec une base de financement solide. Alors si vous voulez que le site perdure et fonctionne, vous pouvez participer simplement en cliquant sur les liens ci-dessous. Cela ne prend quelques instants et cela change tout pour moi.

2,5€ par mois 5€ par mois 10€ par mois Le montant de votre choix

11 commentaires sur ce sujet.
  • 24 janvier 2022 - 13 h 19 min

    Pas mal cette petite carte, ça remplacera bien les cartes en J3455 équivalentes qui étaient déjà largement assez puissantes pour faire de bons NAS, mais manquaient de port PCIe..

    Là il y a deux choses qui me plaisent :
    – un vrai PCIe 16x (pour une carte RJ45 multiGIG)
    – un slot M.2 PCIe pour rajouter des ports SATA avec ce genre de produit :
    https://www.digikey.fr/fr/products/detail/seeed-technology-co.,-ltd/103990543/13536270

    Répondre
  • 24 janvier 2022 - 13 h 40 min

    Ce qu’il y a de bien avec ce genre de carte, par rapport à une minimachine, c’est que si tu n’es pas satisfait du système de refroidissement passif, c’est facile de le remplacer par un dissipateur plus gros.

    Répondre
  • 24 janvier 2022 - 18 h 52 min

    Pour en faire une bonne base audio ou vidéo il ne manque pas une sortie optique? et surtout j’aurais aujourd’hui du mal à me passer de l’usb-c alimentation, adaptateur vga/hdmi/displayport/usb/rj 2.5G … ? usb 3-2-2-2-0

    Répondre
  • 24 janvier 2022 - 19 h 13 min

    @bbreton: En fait les chipsets son sont pas géniaux sur ces cartes. Du coup l’emploi d’une carte son un peu évoluée ou d’un DAC semble être obligatoire sur ce type de carte.

    Répondre
  • 24 janvier 2022 - 22 h 24 min
  • 24 janvier 2022 - 23 h 08 min
  • 24 janvier 2022 - 23 h 58 min

    En gros, rien de neuf comparé à l’Asrock J4105-ITX passive que j’ai du acheter il y a deux ans … et qui n’était déjà pas toute neuve.

    Répondre
  • 25 janvier 2022 - 0 h 10 min
  • 25 janvier 2022 - 15 h 58 min

    @gilles: Malheureusement la transcription du communiqué de presse recopié de site en site ment, les gens qui font des news ne vérifient pas plus et se tourneront contre le vendeur si jamais la chose s’évente:
    -il y a un port 16x PCIe 2.0, mais il est câblé en PCIe 2.0 x2 au maximum ici et probablement en x1: il n’y a pas de commutateur PCIe (une puce qui multiplexe le PCIe) sur les photos de la carte mère et le processeur supporte au maximum 6 lignes PCIe 2.0 (Ethernet=PCIe x1, M.2_2=PCIe x2, M.2_1=PCIe x1.Port PCIe x16=PCIe x2) et un nombre limité d’allocation (hors il y a 2x USB 3 et 2x SATA-3 sur la carte).
    -le port M.2 à clé M est lui en PCIe x2, parfait pour les cartes SATA JMS585 … si c’est des disques rotatifs en métal… ou en NVMe (à voir si le démarrage dessus est autorisé par le gestionnaire UEFI).

    Lisez le manuel sur le de Biostar, vous verrez ambiguïté avec laquelle la chose est présentée: on y parle page 4 et 9 de « Expansion slot size » et de « Theoretical maximum bandwidth using two slots ».
    Bref intentionnel ou maladroit, c’est du marketing classique et trompeur pour de l’électronique. Ce port ne peut cependant pas être câblé en 16x même s’il en acceptera les cartes.

    Répondre
  • 26 janvier 2022 - 11 h 03 min

    Pour un usage NAS, je n’y crois pas trop. Il faut au minimum 4 ports SATA pour être sérieux. On peux ajouter une carte contrôleur. On a le choix entre une carte grand public (bon marché, mais j’ai des doutes sur la fiabilité), ou une carte SAS, qui consomme 10-15W en veille et aura besoin ici d’un ventilateur (même si elle semble passive, elle est prévue pour un usage dans des serveurs, qui ont de base un bon flux d’air). On réduit donc à néant l’intérêt de la carte mère (conso, bruit)…
    Ca n’existe pas, un équivalent, même en MicroATX, mais avec 4 à 8 ports SATA ?

    Répondre
  • 27 janvier 2022 - 10 h 57 min

    @Yannick: Comme avancé par nouknouk et Pierre, ici pour 4 ports avec:
    -2 ports intégrés dans le concentrateur de contrôleurs de la plateforme (?!? PCH), lui-même inclus dans un système intégré sur une puce (SoC ).
    -2 ports sur un ASMedia ASM1061, composant dont une licence d’implémentation est employée par AMD pour ses jeux de puces depuis 4 générations.

    Après la fiabilité ça me semble souvent mal compris:
    – la puce, ASM1061, a été mise en oeuvre des centaines de milliers de fois, soit beaucoup plus que n’importe quelle puce LSI haut de gamme. Donc la puce pas fiable ou le SATA mal implémenté dessus, je lui donne peu de crédit.
    – environnement de la puce, les condensateurs, résistors, convertisseurs de tension. Ok je veux bien y croire mais le problème est alors le prix de vente or c’est aussi l’avantage ici recherché…
    – le micrologiciel de la puce. Je pense que c’est la le principal problème: obsolète dès le départ, ou jamais mis à jour pour circonvenir un problème avec un nouveau disque pas assez strict avec la norme; là ça dépend du sérieux constructeur et c’est souvent un effet indirect de la marge faite sur le produit; pour l’acheteur dur de savoir…
    – le logiciel. Les pilotes pour Linux ou Windows sont standardisés autour de la norme AHCI depuis dix ans donc il n’y a pas, il n’y a plus de problème.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *