Beelink N50, un MiniPC sous Pentium N5000 bien équipé

Le Beelink N50 poursuit le travail de la marque qui propose depuis des années des engins ultracompacts enfermés dans un minuscule châssis en aluminium. Cet engin sous processeur Intel Gemini Lake Pentium N5000 propose 8 Go de mémoire vive et un SSD M.2 évolutif.

L’arrivée des puces Intel Gemini Lake a été une vraie bonne nouvelle pour les miniPC. Après une longue période où ils étaient coincés sous des processeurs Intel Atom, après des Apollo Lake qui ont bien augmenté le niveau général de performances de ces engins, l’architecture Goldmont Plus des Gemini Lake a été une vraie bouffée d’air frais pour ce type de machines.

 

Malheureusement, beaucoup de ces engins sont restés dans le moule direct des anciennes machines. Mémoire limitée, emploi d’un stockage de type eMMC… Même pour des solutions assez performantes niveau processeur. Et puis, ces derniers temps, de nouveaux MiniPC sont arrivés avec un bien meilleur équipement. Le Beelink N50 est de ceux là.

2018-09-17 14_20_08-minimachines.net

Livré sous Intel Pentium N5000, une solution quadruple coeurs cadencée de 1.1 à 2.7 GHz avec 4 Mo de cache et un circuit graphique  Intel HD 605 pour 6 petits watts de TDP, ce nouveau MiniPC est un des mieux équipés du marché actuel. Avec 8 Go de mémoire vive DDR4 à l’achat et un SSD de 128 Go monté en format M.2 2242 évolutif, il devrait proposer un niveau de performances tout à fait suffisant pour une machine familiale multimédia moderne.

2018-09-17 14_18_58-minimachines.net

Le fait de proposer cela dans un châssis de 11.90 cm de côté et 2.45 cm d’épaisseur est vraiment une bonne nouvelle même si le Beelink N50 ne semble malheureusement pas fanless. 

2018-09-17 14_19_27-minimachines.net

Sa connectique est très complète malgré sa petite taille : On retrouve pas moins de deux sorties HDMI pour piloter un engin en double écran, une prise Ethernet Gigabit, un module Wifi 802.11AC sur deux canaux, du Bluetooth 4.0, une prise casque et micro au format jack 3.5 mm, un lecteur de cartes SDXC1 et quatre ports USB 3.0. Le bouton de démarrage est situé au dos du Beelink N50.

L’engin est livré avec une accroche VESA minimaliste pour se positionner derrière un écran ou sur n’importe quel support. Un Windows 10 semble intégré mais il n’est pas sur qu’il soit certifié. Proposé à presque 290€ prix public, ce n’est évidemment pas le moins cher de ces engins mais au gré habituel des promotions, il sera sans doute possible de profiter de meilleurs tarifs.

MiniPC Beelink N50 - Pentium N5000 8/128Go sur M.2

MiniPC Beelink N50 - Pentium N5000 8/128Go sur M.2

MiniPC - Pentium N5000 - 8 Go DDR4 - 128 Go M.2 2242 évolutif - Wifi AC - Bt 4.0 - Ethernet Goigabit - 4 x USB 3.0 - 2 x HDMI - jack audio - SDXC - 11.90 x 11.90 x 2.45 cm/

Disponible à 210.81€


Ce type de machine est, sur le papier, capable de mener à bien toutes les tâches dites “familiales” d’un PC classique : Bureautique, surf, développement et retouche photo classique, lecture de films en local ou en streaming jusqu’en UltraHD, petits jeux peu gourmands et autres éléments qui ne demandent pas de gros calculs intenses ou de la 3D. Le tout dans un confort très plaisant avec 8 Go de mémoire vive, puisqu’il sera vraiment possible de profiter d’un vrai multitâche sur plusieurs écrans sans voir  de ralentissements débarquer rapidement. Cela avec le gros avantage de ne consommer que quelques watts pour tourner tout en étant d’une compacité à tout épreuve. Il doit même être possible de modifier assez facilement ce type d’engin pour le débarrasser de toute ventilation en lui ajoutant un dissipateur plus imposant.

Notes :

  1. Maximum indiqué de 64 Go
17 commentaires sur ce sujet.
  • cp
    17 septembre 2018 - 14 h 54 min

    Avec 8 Mo de mémoire vive DDR4
    => 8 Go

    Répondre
  • 17 septembre 2018 - 15 h 02 min

    Je le trouve un peu cher,
    quand on le compare au portable avec de l’AMD Ryzen,
    commençant au environs de 400 Euros !

    Le N5000 a un benchmark de 2423,
    je dirai conçu pour faire du Fanless !
    Autrement, autant passer à AMD Athlon™ PRO 200GE
    pas cher 55 usd et plus de 2 fois plus performant…

    Répondre
  • 17 septembre 2018 - 16 h 02 min

    Du coup vos mieux le Gemini x55 en j5005 ou beelink n50 en n5000 ? A part la tdp j’ai vraiment l’impression que c’est kif kif ….

    Répondre
  • 17 septembre 2018 - 16 h 18 min

    C’est toujours le i3 du pauvre ce N5000 ?

    Répondre
  • 17 septembre 2018 - 18 h 21 min

    Comment un processeur 64 bits peut être limité à 8 Go de mémoire ?

    Répondre
  • cp
    17 septembre 2018 - 20 h 40 min
  • 17 septembre 2018 - 21 h 27 min

    6W de TDP et ils arrivent encore à mettre un ventilo ? Bizarre
    Il est assez plat tout de même je pense que les grilles servent plus de dissipation pour de la chaleur en trop : chipset, ssd…

    Effectivement pas tres puissant , je viens de tester un J3455 génération n-1 et TDP de 10W fanless conclusion pas Très rapide pour de la bureautique pourtant 8go dual chanel ddr3-1333

    Donc si bureautique et un peu plus , mieux vaut se tourner vers du AMD200GE ou intel G46xx

    Ou alors les miniPC fanless i5 ou i7 HYSTOU
    Dont les retours utilisateurs sont bon:
    https://www.minimachines.net/actu/hytsou-67762

    Répondre
  • 17 septembre 2018 - 22 h 01 min

    J’ai l’esprit trdu, mais le nom “Goldmont” me gène… :/
    Ça me rappelle une injure de primaire.

    Donner des noms inédits et mondiaux n’est pas un travail facile.

    Répondre
  • 17 septembre 2018 - 23 h 45 min

    @MacGivre: C’est, comme d’habitude avec Intel, un nom de région.

    Répondre
  • 18 septembre 2018 - 10 h 56 min

    j’ai ce processeur avec 8go en une seule barrette, cm asrock, ssd … hyper réactif et stable sous une distro ubuntu-like lts 18.04 : firefox, texstudio, thunderbird, audacious et libreoffice aussi réactif que sur les ryzen et intel du boulot. Lecture de films sans problème dessus également.
    Mon ennui est le fait que je l’ai acheté au départ pour installer yunohost dessus qui tourne en toile de fond en permanence, mais comme ce projet s’accroche à la debian stable kernel 4.9 o.O, impossible de faire fonctionner correctement ce proco et chips associés !!

    Bilan pour moi : très bonne config que ce Gemini lake N5000

    Répondre
  • 19 septembre 2018 - 21 h 37 min

    @Lair fabien: Je dirais le gemini X55 pour une raison : l’emplacement pour mettre un disque 2.5″ complémentaire !
    Et accessoirement, le J5005 a un peu plus de jus qu’un pentium 5000 (pas gran’chose hein) mais consomme un poil plus aussi.
    https://ark.intel.com/fr/compare/128990,128984

    Et pour répondre à Bzels : j’ai pris 2 gemini X55 donc avec un J5005, et franchement, pour bureautique, internet, et même un peu de coding (avec un IDE comme sur un vrai pc, si si, et pas en mode console et compilation hein), ca fonctionne très bien. Je suis surpris que le J3455 soit si différent en terme de comportement.

    En fait, le ressenti utilisateur est équivalent à mon autre PC sur pentium G4600T qui est pourtant sur le papier bien plus performant (et plus gourmand 35w vs 10w).

    Répondre
  • 19 septembre 2018 - 21 h 38 min

    Et comme J. Debon, je le trouve un peu cher ! J’ai payé mes beelink gemini X55 202 € !

    Répondre
  • 19 septembre 2018 - 21 h 39 min

    @Geppeto35 : pourquoi ne pas installer les services que tu veux héberger toi même sans être spécifiquement attaché à ce “yunohost” ?

    Répondre
  • 20 septembre 2018 - 9 h 19 min

    @Nicolas Lewandowski:
    Finalement après quelques reboot il est plus réactif, mais min bon vieux nuc intel i3-4xxxU reste plus performant …. je vais recycler ce J3455 en NAS secondaire, j’ai des vieux disques qui l’attend.

    Répondre
  • 21 septembre 2018 - 18 h 23 min
  • 17 novembre 2018 - 12 h 51 min

    J’hésite entre un minipc de ce genre ou un NAS. L’usage que j’en aurais serait de type “mini-serveur”. Principalement comme serveur Plex (besoin d’un peu de puissance pour transcoder, passmark de + de 2000 recommandé), accessoirement comme partage de fichiers et serveur d’impression.

    Le Beelink me semblerait bien faire l’affaire pour un coût largement moindre à un NAS à puissance égale. La conso est basse dans les deux options, très bien.

    Le seul point qui m’inquiéterait un peu concerne la durabilité en restant allumé 24h/24. Un NAS, c’est conçu pour. Un minipc, pas vraiment.

    Pierre, tu crois que ça pourrait effectivement être un problème ?

    Par ailleurs, tous les chipsets ethernet offrent le Wake on Line aujourd’hui?

    Répondre
  • 17 novembre 2018 - 12 h 54 min

    @Pierre Lecourt: si je te notifie j’ai plus de chances que tu me repondes :-)

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *