Beelink Mini S : un MiniPC entrée de gamme sous Celeron N5095

Le Beelink Mini S est le dernier né des MiniPC de la gamme. il s’adresse avant tout aux utilisateurs ayant des besoins basiques.

Avec un Celeron N5095 « Jasper Lake », le Beelink Mini S est une solution entrée de gamme qui ressemble fort au Beelink U59 lancé en fin d’année dernière. Les processeurs sont similaires et dans les deux cas la marque a ajouté 8 Go de mémoire vive DDR4-2400 et un stockage allant de 128 Go à 256 Go.

 

Quelle différence entre ces modèles ? Il y en a peu en réalité. Le Beelink U59 propose un port USB Type-C en plus. Ce qui permet de piloter trois affichages puisque cette prise se conjugue avec les deux sorties HDMI de l’appareil. Le U59 embarque également de la mémoire sur deux slots SoDIMM ce qui permet de gérer du double canal. Enfin, la solution de dissipation du U59 est semble t-il beaucoup plus évoluée avec des caloducs et une base de cuivre plus grande que ce qui est employé ici.

Mais en dehors de cela il n’existe pas de vraie différence entre les engins. Pourquoi sortir un Beelink Mini S quasi identique quelques mois après le U59 ? Je n’en sais rien si ce n’est que le modèle de 2021 n’a pas eu beaucoup d’écho ni de disponibilités à son lancement. Peut être que  ce « reboot » a pour but de retenter l’aventure avec comme objectif un prix encore plus mini ? De mon côté je préfère largement le U59 qui me semble mieux construit et capable de travailler en générant moins de bruit.

Le Beelink Mini S mesure 15.5 cm de large pour 10.2 cm de profondeur et 4.1 cm d’épaisseur. Son châssis est tout entier en ABS avec juste un logo inscrit sur le dessus et des ouïes de ventilation sur le côté. La minimachine pèse 322 grammes et peut se fixer en VESA derrière un écran facilement.

On retrouve en tout cas tout ce qu’il faut pour faire de cette solution un bon PC d’appoint. Un poste suffisamment bien équipé pour tous les usages classiques d’un MiniPC avec des composants assez puissant pour piloter correctement des applications bureautique, multimédia et web sans soucis. Le Celeron N5095 n’est pas un monstre de puissance mais un processeur suffisamment rapide pour des tâches très variées.

Avec 4 cœurs en monothread, une fréquence de 2 GHz de base et 2.9 GHz au maximum accompagnés de 4 Mo de cache et d’un circuit graphique Intel UHD avec 16 EU, c’est une puce aux ressources insoupçonnées. on a tendance a penser que Celeron ne rime pas avec tâches complexes mais il est pourtant possible de faire des choses assez abouties avec ce type de puce : de la retouche photo ou des travaux de programmation par exemple. Avec des performances de calcul environ deux fois supérieures à un Celeron N4100 Gemini Lake pour une dépense d’énergie de 15 watts, ce sera un excellent produit de salon ou un PC familial tout à fait compétent pour un petit prix.

L’engin propose une connectique complète avec 4 ports USB 3.0 Type-A, les deux sorties HDMI 2.0, un port Ethernet Gigabit et un jack audio combo. Assez de connectique pour piloter deux écrans donc, afficher en UltraHD des contenus et des vidéos. Se connecter efficacement au réseau avec en plus un module Wifi5 et Bluetooth 4.0. Un port Kensington lock est également visible sur la partie arrière, au dessus du jack d’alimentation 12V de la machine.

La mémoire vive est donc montée sur un seul slot SoDIMM en Monocanal, ce qui est moins grave sur ce type de puce que sur des solutions plus musclées, mais permet moins de souplesse d’évolution. Le stockage est confié à un port M.2 2280 au format SATA 3.0 suffisant pour ce type de minimachine. Une baie d’extension au même format est disponible en interne.

Le Beelink Mini S se positionne assez bas d’un point de vue tarif : le ticket d’entrée sera de 229$ pour un modèle 8/128 Go, soit 10$ de moins que le prix officiel du U59 que l’on trouve à 222€ en ligne. Une version 8/256 Go est annoncée à 249$. A noter que Beelink propose un U59 en 16/512 Go à 309$ prix public – et à 268€ en promo en ce moment – ce qui nous donne une idée du tarif du Mini S dans ce type de configuration.

Faites découvrir le site en le partageant


Soutenez Minimachines avec un don mensuel : C'est la solution la plus souple et la plus intéressante pour moi. Vous pouvez participer via un abonnement mensuel en cliquant sur un lien ci dessous.
2,5€ par mois 5€ par mois 10€ par mois Le montant de votre choix

Gérez votre abonnement

4 commentaires sur ce sujet.
  • 13 mai 2022 - 11 h 29 min

    Cemeron ? Nouveau processus Intem ?

    Répondre
  • 13 mai 2022 - 11 h 38 min

    Vous voulez dire un intel céleri?

    Répondre
  • 13 mai 2022 - 23 h 19 min

    @Trounoir: Oui, la prochaine génération végan power !o)

    Sinon, une petite machine qui semble bien sympa pour la majorité des usages.

    Répondre
  • 15 septembre 2022 - 9 h 35 min

    Bonjour Pierre
    J’ai l’impression qu’il y en a un qui s’est fait plaisir pour la description de sa vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=4Qy6LyA_-cg (à moins qu’il y ait un partenariat entre vous)

    Et j’en profite pour te faire coucou et te remercier pour tout ce que tu fais depuis blogeee (je fais partie de ceux qui ont imprimé le 701 en maquette papier grâce à toi en attendant de pouvoir le commander)

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *