De la batterie externe comme nouvelle religion

Vous en avez sans doute croisé cette année, une grosse batterie externe est apparue dans votre paysage web

Enormes, des batteries externes de très grandes capacités sont désormais disponibles dans toutes les boutiques. Des modèles proposant 600, 1000, 1200 ou même 2000 Watts prévues pour vous  accompagner en extérieur et vous permettre de… ben de… enfin vous voyez quoi. De faire des trucs électriques.

Cette mode de la batterie externe ne vous a pas échappé, j’ai d’ailleurs partagé quelques bons plans autour d’elles sur MisterMatos sans vraiment bien comprendre le public visé. Cela ne m’intriguait pas vraiment d’ailleurs, souvent je publie des bons plans de trucs qui m’intéressent pas le moins du monde mais que des lecteurs me demandent. 

Mais tout de même, quelle chose étrange que ce marché de la batterie externe ? Je ne vois pas quel est l’usage réel de ces objets. J’ai posé la question à droite et à gauche et tout le monde avait des réponses un peu fumeuses. « C’est pour le camping » ou « C’est pour bricoler ». Mais cela ne m’a jamais vraiment satisfait. Autant je vois très bien à quoi peu servir une petite batterie USB, autant pour un modèle de cette taille j’ai beaucoup plus de mal à considérer son profil d’usage réel.

Cela m’est resté en tête. Je n’ai pas trop cherché à comprendre le truc jusqu’au moment où j’ai vu la déferlante arriver. Des tonnes de « tests » et de vidéos concernant ces batteries ont commencé à sourdre en ligne. Des trucs assez étranges. Comme si le testeur cherchait tout le temps à se convaincre lui même du potentiel formidable de ces objets. Là, j’ai commencé à creuser un peu, pour comprendre. Et j’ai compris assez vite.

L’Etat du Texas, particulièrement touché par des coupures d’électricité en plein hiver 2021

La prophétie du succès de la batterie externe

Il y a eu un moment précis. Entre la pandémie de COVID, où les gens se sont mis à tourner en rond dans leur confinement, et les problèmes électriques qu’ont connu certains états aux US, où le marché de la batterie externe a commencé à frétiller. Le premier modèle que j’ai reçu d’un de ces engins date de bien avant. C’était Gearbest qui me l’avait envoyé en 2019. J’en ai jamais parlé parce que je ne savais même pas quoi en dire et parce que le produit est arrivé cassé devant ma porte. Je l’ai donnée. Et depuis ce premier contact, une batterie externe dont j’ai oublié la marque d’ailleurs, je n’avais pas eu trop d’échos de ce genre de produit.

Aaaaah la vie en Van…

Mais après ce qu’on pourrait appeller « L’évènement pandémique » et « L’incident du Texas », j’ai pu sentir un véritable décollage de l’intérêt autour de ces produits. Du moins en terme de production. Des dizaines de nouveaux modèles sont apparus. De nouvelles marques, des tonnes de variations du même circuit de base enfermé dans une coque différente. On retrouvait dans ces engins de plusieurs kilos ce que l’on avait connu avec les batteries USB de poche il y a quelques années. Un véritable déferlement.

La dernière vidéo de Zendure, une marque qui joue sur les deux tableaux

Cette mise en branle de toute l’industrie est partie d’un constat simple et de projections douteuses. Après les coupures massives de courant au Texas il semblerait que des marques US se soient convaincues qu’il y avait un potentiel de business très fort dans ce type d’appareils. Je les appellerais Les premiers prophètes. Ils étaient convaincus qu’en cas de coupure massive, les gens se rabattraient sur ce genre de produit pour lancer un chauffage, une climatisation ou continuer à faire tourner leur frigo1.

Devant un catalogue de batteries en tous genres disponibles, ces marques se sont empressées de se lancer dans la production de nouveaux modèles. Peu chères à l’achat, facilement modifiables avec une coque originale, elles présentaient alors une bonne possibilité de générer de grosses plus values. Des containers sont donc rapidement partis de Chine, plein à raz bord de ces « nouvelles » solutions.

Je… non… rien.

Les apôtres du Lithium Ion

Face a ces commandes en masse, les usines qui fabriquaient ces batteries semblent avoir réagi de manière assez classique. Ils ont fait la tournée des marques Chinoises en leur montrant leurs chiffres. La multiplication des ventes et des containers étant des arguments majeurs pour de nombreux acteurs de ce marché, d’autres marques ont senti le vent des profits gonfler leurs voiles d’espoir. Et, très vite, des modèles Chinois ont été mis en production. Copie conforme des modèles US précités mais avec un autre look.

Tout cela est alors apparu en ligne. Les marques ont mis en place des sites, démarché les revendeurs et tout le matériel est arrivé sur les startings blocks, prêt à être revendu. 

Minimachines-09-2022

Evangélisation massive

Face à cette énorme concurrence sur ce marché renaissant, certains de ceux qui avaient investi dans ce business ont pris peur. Ils ont décidé de réagir en augmentant la communication autour de leurs produits. L’idée la plus simple étant de proposer en test ces batteries externes à des vidéastes ayant une raison de les employer. Et la déferlante a commencé. Des dizaines, voir des centaines de vidéos sont apparues sur Youtube pour tester ces nouveaux modèles. 

Des vidéos « Van life » avec des jolis paysages et des utilisateurs ravis de pouvoir charger leur smartphone sans utiliser leur batterie de camionnette. Ou enfin capables de bricoler en mobilité. Des bouilloires branchées en 220 volts sur une de ces batteries cachée dans un tiroir. Des usages qui se comprennent très bien, surtout combinés avec un panneau solaire – optionnel mais fortement recommandé – qui permet de recharger un peu sa solution « Off Grid » c’est à dire loin de toute prise de courant.

Des scénarios d’usage très crédibles

D’autres vidéos montrant des utilisateurs avec des profils différents sont apparus. Certains utilisant la batterie pour recharger leur microcar électrique et prolonger leur voyage. D’autres bricolant avec des outils filaires branchés sur un de ces modèles en extérieur. D’autres comme « roue de secours » en cas de panne de courant. Les batteries permettant de jouer un rôle d’onduleur pour alimenter un frigo pendant quelques heures… 

Et les chaines Youtube qui testaient un de ces engins pour une marque X se sont rapidement faits contacter par les marques Y et Z pour effectuer des tests de leurs nouveaux modèles. Certains vidéastes se sont mis à faire un test de batterie externe par semaine…

Avec cette apparition aussi soudaine que massive de vidéos, des petits malins se sont dit qu’il y avait là quelque chose à suivre. Voir une entreprise à monter. Autant de marques ne se lancent pas sur un tel segment et n’offrent pas en test des objets à 500, 1000 ou 2000€ sans avoir une idée derrière la tête.

D’autres marques sont donc nées, ont contacté les mêmes usines qui fabriquaient pour les premières, et ont commandé à leur tout un premier lot de batteries à leurs couleurs. Evidemment, elles ont voulu se faire connaitre et ont envoyé en test leurs propres modèles aux différentes communautés en ligne… Puis sont apparus les publi-reportages essayant de convaincre tout le monde que glisser un truc aussi massif qu’une batterie de ce type et des panneaux solaires mobiles dans sa camionnette, c’était le bon plan des vacances.

Mon idée du pique nique…

Le faux prophète

Sauf que voilà, il manque un truc dans l’équation. Le public. Si tout est parti de l’intuition de certains que, pour faire face à des coupures de courant massives, la batterie externe pourrait être une bonne solution. Si pendant la pandémie une ambiance « van life » faisait rêver les gens enfermés entre 4 murs, cela n’est en réalité qu’un fantasme. Les personnes susceptibles d’être intéressées par ce type de produit ne sont finalement pas nombreuses.

L’offre électro portative 18V de Bosch

Qui va aller bricoler dehors avec une de ces batteries externes alors que des outils électro portatifs existent déjà, avec d’excellente batteries au demeurant ? Quel pro va empiler les modules de ce type les uns sur les autres dans son camion pour retrouver des outils filaires sur son chantier ? Ou recharger d’autres batteries avec ? Alors qu’une batterie secondaire pour son outil sera bien moins onéreuse ? La puissance de ces modèles n’est de toutes façons pas suffisante pour satisfaire toutes les tâches d’un professionnel du bâtiment et le recours ponctuel à la location d’un groupe électrogène sera beaucoup plus économique et efficace.

Voilà à quoi ressemble une vraie batterie « Van Life »

Qui va partir pour un séjour en « Van Life » pour de vrai. Tout plaquer pour aller habiter pendant un an dans un Transit bricolé à grands coups de contreplaqué ? Je ne dis pas que j’aimerais pas me faire un tour d’Europe en camionnette hein, mais sérieusement, combien de gens ont réellement cette possibilité ? Et qui ferait confiance à une solution Lithium Ion dans ce cas ?

Beaucoup de gens trouvent qu’employer un utilitaire bricolé est une solution sympa pour les vacances mais rares sont ceux qui s’éloigneront suffisamment de la civilisation et de ses prises de courant pour avoir réellement l’utilité d’une de ces batteries ? Le nombre de clients potentiels représenté par ce mode de vie correspond, à peu près, au doigt mouillé, au nombre de gens qui font des vidéos Van Life sur Youtube et qui ont eu une batterie externe gratuite. J’exagère à peine. Pour la majorité des gens que je connais, l’idée du camping vraiment sauvage les séduit mais personne ne trouve vraiment l’occasion de pratiquer réellement ce mode de vie en France ou en Europe.

Des scénarios d’usage digne d’Hollywood

Alors je ne dis pas que ces produits sont mauvais et je pense qu’ils ont même leurs usages. Par exemple, je me suis déjà servi d’une batterie de ce type pour alimenter des fers à souder en extérieur. Et je pense que mes amis Montpellierains, qui ont une super caravane vintage, pourraient y trouver leur compte. Parce qu’ils font du camping vraiment sauvage ou alors sans prendre de branchement électrique. Leur usage serait minimaliste mais peut être utile. Pour charger un smartphone, un GPS de vélo ou se faire une petite ambiance lumineuse dans la caravane quand il y a trop de moustiques. Mais, eux comme moi, n’auront jamais envie d’investir 300, 400€ ou plus dans un de ces engins. Sans compter la centaine d’euros supplémentaire pour avoir un panneau solaire  amovible basique pour que ça ait du sens. 

Ce qui mène à un constat assez amusant. Il y a énormément d’offres, énormément de produits mais finalement… pas de clients. Tout ce petit monde s’est emballé sur un concept sans réfléchir aux débouchés réels de ce marché. 

Aujourd’hui, c’est la bérézina. Les revendeurs commencent à voir ces batteries comme un problème. Ces engins sont lourds, encombrants et difficiles à stocker comme à expédier. Les batteries de haute capacité nécessitent un traitement spécifique dans leur expédition et certains transporteurs demandent même des frais supplémentaires au delà d’une capacité donnée. Les étagères des entrepôts sont pleines à craquer et, si j’en crois les confidences de certains revendeurs, les produits ont bien du mal à partir. 

Dernier épisode en date ? L’augmentation de l’affiliation sur certains de ces produits. On est passé des 3 à 6% de commission habituels à des 15% ces derniers temps. Et cela en plus de promotions variées à destination du public. Preuve s’il en est d’un souci entre l’offre et la demande, les tarifs des produits qui se vendent bien n’ont que très rarement cette tendance à baisser. Au vu de ces largesses commerciales, je prédis une nouvelle salve de « tests » de ces batteries. Les testeurs qui ont gardé les leurs vont être tentés par ces 15% d’affiliation et faire des vidéos « bilan » six mois ou un an après leur premier test.

Puis viendra une baisse massive de leurs tarifs. Il va en effet apparaitre assez rapidement plus rentable de s’en débarrasser à tout prix, quitte à perdre de l’argent, que de continuer à les stocker pendant encore un an. En espérant que les vacances d’été 2023 soient le moment propice pour remettre en avant ces produits.

Faites découvrir le site en le partageant

Notes :

  1. En réalité les gens se sont massivement tournés vers des groupes électrogènes dès que cela a été possible.

Soutenez Minimachines avec un don mensuel : C'est la solution la plus souple et la plus intéressante pour moi. Vous pouvez participer via un abonnement mensuel en cliquant sur un lien ci dessous.
2,5€ par mois 5€ par mois 10€ par mois Le montant de votre choix

Gérez votre abonnement

49 commentaires sur ce sujet.
  • 14 septembre 2022 - 17 h 15 min

    Même constat, j’ai vu le produit, je me suis dit « pas mal ce truc » mais au final c’est surtout le « pas de besoin » qui l’emporte. Trop faible pour alimenter quelque chose de consommateur, un âne mort à trimbaler si tu te ballade avec, bref, je ne suis pas le public visé.

    Peut être qu’avec les futures coupures de courant planifiées je changerai d’avis, mais pour le moment, c’est en effet trop peu ou pas assez pour m’être utile.

    Répondre
  • 14 septembre 2022 - 17 h 31 min

    La où j’y vois un interet, c’est si le photovoltaïque te donne de l’électricité gratuite pour au moins recharger tous les soirs la quantité astronomique de devices a batteries que nous possédons désormais : smartphone, tablette, console portable, montre, oreillettes, casque, manette, piles rechargeables etc …

    La lumière du soleil remplit ta batterie la journée, tu recharges tous tes appareils gratuitement la soir. Bien sûr, encore faut t-il que le rapport entre argent dépensé pour l’équipement / argent gagné par les recharges  » gratuites  » soit intéressant.

    Mais dans ce cas, autant voir plus grand et s’équiper de panneaux photovoltaïques qui rechargent une grosse batterie pour toute la maison.

    J’ai vu le dispositif Soleil pour tous récemment, j’ai bien aimé l’idée de panneaux photovoltaïques qui s’installent au sol et pas forcément sur le toit, et qu’il suffit de rebrancher sur n’importe quelle prise de la maison pour réinjecter immédiatement l’électricité produite par les panneaux. Et avec option batterie pour stocker l’électricité produite bien sûr.

    Répondre
  • 14 septembre 2022 - 17 h 34 min

    « Les personnes susceptibles d’être intéressées par ce type de produit ne sont finalement pas nombreuses. »

    Ces batteries sont bienvenues lorsque l’on a une maison(nette) en pleine campagne ou au fin fond d’une foret et que le raccordement EDF revient à un prix délirant (en plus de celui du contrat). D’ailleurs une fois le raccordement EDF fait ce n’est pas la fin de l’aventure: pour l’avoir vécu si la consommation mensuelle n’est pas suffisante alors EDF ajoute en plus du prix contrat un surcoût pour compenser l’entretien de la ligne. On se retrouve alors dans une situation où économiser de l’énergie ne se retrouve pas sur la facture finale Oo wtf…

    Auparavant lorsque on avait un site non relié le vrai souci était l’éclairage (les bougies ne sont qu’une solution d’appoint/secours): une ampoule de x watts bouffait… x watts ! La solution long terme impliquait alors l’acquisition d’un petit générateur de camping (qui a lui aussi son coût et entretien). Mais avec la généralisation des leds qui ne consomment rien il est désormais possible de régler efficacement le problème avec une simple batterie. Pas difficile de l’emporter pour le weekend et de la ramener à la maison pour la recharger.

    Mais effectivement c’est un micro marché. En tout cas en Europe.
    Et oui moi aussi j’ai été surpris par les prix de ces batteries. Oui elles embarquent de l’électronique pour pouvoir brancher un peu tout dessus mais quand même ca douille dur.

    ps: sur youtube rares sont ceux qui parlent de l’incompatibilité de ces batteries avec les épisodes de grand froid ^^’

    Répondre
  • 14 septembre 2022 - 17 h 36 min

    Mes parents sont camping-caristes et jamais raccordés. Ils ont un panneau solaire qui maintien la charge de la batterie de la cellule, si jamais il y a un manque de soleil ça tombe en deçà d’une certaine puissance un générateur électrique à gaz prend le relais et si jamais il venait à manquer de gaz il est possible de mettre en marche le moteur pour que l’alternateur fasse son office.

    Répondre
  • 14 septembre 2022 - 17 h 43 min

    Certains revendeurs d’ici doivent donc, au contraire d’EDF, nous souhaiter un hiver froid et les coupures quasi certaines: Il manquera en pareil cas 15% de capacité de production, à rapprocher d’un énorme consommateur comme la SNCF qui pompe entre 1 et 2% de cette production pour se faire une idée de l’effort à faire!

    L’effet Texas va-t’il soutenir les ventes?!! Pas certain: Pour un tel usage limité en temps et puissance (sauver le contenu d’un frigo+congélo, pouvoir chauffer au moins un truc au micro-ondes si la bouteille de gaz du barboc d’été est par malheur vide…) totalement imprévisible, j’aurais pour ma part tendance à aller vers un petit groupe électrogène et avoir toujours un peu de carburant en stock qui en cas d’hiver sans souci ira dans la tronçonneuse/tondeuse au printemps… ou la voiture, qui pourra à l’inverse servir de stock si l’affaire dure.

    Une batterie, si le besoin réel arrive dans 5 ans ou qu’on ne l’a pas de préchargée avant une coupure par nature imprévisible, elle ne servira à rien. Un groupe stocké correctement, il démarrera toujours.

    J’étais je l’avoue un peu surpris par cette vague de grosses batteries quand j’ai pour ma part recherché un remplaçant au modèle tampon que j’avais déjà (recyclé pour un switch secondaire) pour ma box+PI gérant la baraque et qui depuis mon passage fibre posait un pb d’autonmoie et, s’il tombait, d’appel de courant avec l’ONT en plus. Une recherche ne m’amenait pas majoritairement vers les petits produits que je ciblais!

    Je pense qu’il y a sur ces produits réalistes un peu plus de tension: Le modèle que j’ai acheté (avec 2 sorties 12V indépendantes ne posant plus de pb pour Box+ONT, 5V USB pour le PI et un 9V que je n’utilise pas ; capable de fournir globalement 65W max), tout comme ses petits frères, sont depuis indisponibles.

    Tous n’est pas perdu donc: Manifestement les gens se préparent et certains ne seront peut-être pas réalistes et/ou lecteurs de Minimachines…

    Répondre
  • 14 septembre 2022 - 17 h 53 min

    Je précise au passage que je télétravaille pas mal: Si le laptop tiendra sur sa batterie un moment (l’écran externe en moins mais on s’en passe), sans internet trop souvent j’aurais quand même un gros problème!
    Comme de l’autre côté (NRA) il y a des alims secourues (voir ils ne seront pas coupés), il suffit chez soi d’avoir une batterie tampon devant sa box.
    Un véritable onduleur ferait aussi le job, mais sauf à avoir un modèle plus vraiment discret il ne tiendra pas aussi longtemps (l’ancien tenait 3h) avec les pertes de conversion de la partie onduleur ici inutile pour un besoin d’alimentation continue.

    Répondre
  • Jo
    14 septembre 2022 - 18 h 37 min

    J’hésite à m’en procurer une.
    Il s’agit d’aller travailler sur mon laptop dans la nature toute la journée.

    Répondre
  • 14 septembre 2022 - 19 h 10 min

    @Tibac:

    > Peut être qu’avec les futures coupures de courant planifiées je changerai d’avis

    Un groupe électrogène fera très bien l’affaire :)

    Répondre
  • X07
    14 septembre 2022 - 19 h 28 min

    @Tibac: Les coupures de courant planifiées ne dépasseront pas plus de deux heures…

    Répondre
  • 14 septembre 2022 - 19 h 45 min

    Oui se sont de mauvais produit pour 2 raisons.

    – du tout en 1 : tout tombe en panne

    – le prix au wh absolument indécent.

    Pour vous donner 1 exemple, en moyenne se sont des batteries avec 200-300-400-500wh de puissance disponible.

    En moyenne c’est 100€ les 100wh

    Pour info un powerbank de 30000mah soit 100wh c’est 30€. Dans c’est produit le plus chère c’est la batterie. Vous avez 70% du prix en plus par rapport au powerbank sur une batterie lifepo4 tout intégré.

    Je vous conseil de récupérer vos batterie de voiture plomb, gel, agm. Et de faire un montage.
    Sur des batteries de voiture vous récupérez 50-60% du reste de la batterie, ça vous fait gratos 20ah-35ah (soit 240-420wh). De plus ses batteries aiment être chargé tout la journée avec un régulateur solaire ça peut même les récupérer un peu.

    Investissements :

    Panneaux solaire 300-400watts obligatoire dans les 2 cas. 80-100€

    1 regulateur solaire généralement donné avec le panneau, ça coute 6-20€

    Quelques fils électriques, pince

    En gros pour 100€ vous avez de quoi faire 1 montage de base plus performant que la batterie lifepo4 et qui ne vous coutera rien si la batterie pète.

    Répondre
  • 14 septembre 2022 - 19 h 51 min

    J’ai oublié le transformateur 12v

    Indispensable un pur sinus

    300watt ce qui correspond à bien plus que tout ces produits soit disant 1000-2000watt. Sur aliexpress avec prise universelle ça coute 35-40€

    Perso je recharge powerbank, trottinette et velo.

    L’hiver plutôt vélo car la recharge solaire est plus lente qu’une utilisation journalière, donc économie de batterie avec le velo.

    Répondre
  • 14 septembre 2022 - 20 h 08 min

    Tu vois qu’il y a des clients ! Moi j’ai une 480W depuis des années et je m’en sers pour rendre sans fil ma tondeuse et mon aspirateur, mais aussi pour électrifier de petits concerts dans des environnements sans électricité ou on refuse les groupes électrogènes (plages, paillotes), mais aussi alimenter le suivi automatique des matériels d’astronomie.
    Elle commence à être fatiguées, si tu as des liens discount je prends. Merci.

    Répondre
  • Luc
    14 septembre 2022 - 20 h 28 min

    Merci Pierre pour ce point de vue dont je partage l’essentiel du propos. J’ai moi aussi bien du mal à envisager des cas d’usage concrets qui me feraient acheter un tel produit.

    J’aurais toutefois bien aimé que l’aspect impact environnemental désastreux de ces bidules soit abordé : des masses de plastique qui emballent des cellules plus ou moins fiables (quelle est leur durée de vie ?), contrôlées/chargées par une électronique parfois douteuse le tout venu de Chine pour un usage vraiment ultra ciblé.

    Il me semble aussi important de souligner que ces solutions « off grid » existent depuis longtemps (dans les voiliers, refuges, bergeries…), peut être plus compliquées à mettre en place mais à coup sûr éprouvées et durables (je connais quelques voiliers équipés depuis +ou- 20 ans de panneaux solaires, du régulateur de charge qui va bien, du parc de 2/3/4 batteries au plomb et tout cela tourne toujours parfaitement bien et ce pendant 2 ou 3 mois de voyage loin d’une quelconque prise de courant).

    Répondre
  • 14 septembre 2022 - 21 h 17 min

    Excellent article qui tombe à pic car je me posais justement la question d’un tel achat pour palier les éventuelles coupures de courant plus ou moins longues et répétées qu’on nous promet pour cet hiver (et les prochains). Mon but est de raccorder cette batterie au TGBT lors de coupures de courant et de ne laisser que les circuits éclairage, volets électriques et portail électrique, et éventuellement réfrigérateur selon la capacité de la batterie. J’ai déjà connu plusieurs coupures prolongées au petit matin, et j’avoue que le petit déjeuné avec les enfants dans la pénombre ce n’est pas des plus agréable.
    Bref, palier les coupures temporaire du réseau, c’est bien le seul intérêt que je vois à ce type d’appareil.

    Répondre
  • 14 septembre 2022 - 23 h 36 min

    Dans le cadre du lancement d’une activité artisanale, j’ai demandé un devis pour une utilitaire Peugeot à motorisation électrique, avec grosse batterie (75 kWh) en espérant pourvoir alimenter l’outillage via une prise 16 A /3,6 kW. Ce n’est pas prévu sur les utilitaires Stellantis, alors le commercial m’a proposé soit un groupe électrogène, soit une batterie « portable », enfin transportable avec chariot, à un tarif encore plus indécent que celui de l’utilitaire !
    Pour info, les véhicules électriques Kia/Hyundai peuvent avoir l’option d’une prise 16A/3,6 kW, tout comme les VE MG (10A / 2,2 kW)

    Personnellement, je n’ai pas l’intérêt de ce type de solution de batterie portable / transportable.
    et si c’est pour du dépannage en cas de coupure de courant, il y a un an, une batterie stationnaire 5 KWh c’était maxi 2000€, avec un onduleur et quelques panneaux solaires sur un toit ou sur un support au sol, vous aviez une vraie solution durable et fonctionnelle.
    Avec des batteries de récupération (mais ça risque de devenir compliqué à se procurer : mon ferrailleur m’a indiqué qu’il avait reçu un courrier de la Préfecture avec la liste de ce qu’il était possible de revendre suite au démontage d’un véhicule, et la batterie n’y était pas ! ) c’est encore moins coûteux.

    Répondre
  • 15 septembre 2022 - 7 h 35 min

    Euh des milliers de gens habitent dans des vans aujourd’hui aux USA, la faute à des prix de logement délirants (le loyer moyen aux USA est 500$ au dessus du salaire minimum) et du travail difficile à trouver, nécessitant de se déplacer.

    Des gens pas fortunés, utilisant ce qu’ils peuvent pour survivre entre deux petits boulots

    Voir l’excellent Nomadland avec Frances McDormand

    Donc oui y’a vraisemblablement un marché de masse pour ce genre d’appareil

    Répondre
  • 15 septembre 2022 - 8 h 06 min

    Attendons que ça baisse bien alors! Ensuite, je trouve ça pas mal pour consommer ce que produit son panneau solaire uniquement et comprendre que ce n’est pas infini.

    Répondre
  • Lou
    15 septembre 2022 - 8 h 18 min

    Je pourrais être client de ce genre de solution. Artisan, j’utilise beaucoup d’electroportatif sur batterie 18v, mais il y a quelques outils que je ne possède qu’en filaire (scie sous table, grosse défonceuse, aspirateur) et les alimenter avec un groupe électrogène n’est pas forcément possible. Un groupe c’est lourd (donc difficile à monter dans les étages d’un immeuble), très bruyant, nécessite d’être dans une pièce très ventilée. Si on pousse la réflexion un peu plus loin, le prix du litre de gasoil/essence tend à tester élevé, le groupe de mon ancienne boîte consommait 15 litres sur 10 heures, ce qui représente tout de même entre 22 et 30€ par jour.
    Une grosse batterie type Ecoflow ou même Festool ne durera certes pas la journée de travail d’un artisan (encore que), mais peut être rechargée sur panneaux solaires et c’est d’ailleurs mon projet : acheter 4-5 panneaux de 400 Wc, un régulateur de charge MPPT, un onduleur et en avant.
    L’élément qui me freine, outre le prix, est l’impact écologique de cette solution : produit qui vient de l’autre bout de la planète, fort consommateur de ressources minières, difficile à recycler, difficile à trouver d’occasion en bon état.

    Répondre
  • 15 septembre 2022 - 8 h 50 min

    j’avais compris aussi que ce déferlement venait de plusieurs marques qui avaient les mêmes produits en même temps sur le marché et se battaient pour se distinguer.

    Du coup j’ai visionné quelque vidéo de test, et outre le prix du kwh hallucinant, je doutais de l’usage réel.
    J’utilise rarement du 240v hors de chez moi. Une powerbank suffit en général pour nos gadget électronique. SI je veux chauffer de l’eau en randonnée, un réchaud à alcool pèse 20 grammes et fait le taff. Et les appareils ayant besoin de jus en hors grille ont déjà leurs équivalent sur batterie (electrificateur de cloture ou autre)

    J’ai eu besoin d’une meuleuse sur site sans elec il y a 10 ans, l’électroportatif était plus limité, un générateur à pas cher à fait le taff. 10 ans après il fonctionne encore en cas de besoin ponctuel, pas sur qu’une telle batterie pourrait en faire de même.

    Répondre
  • 15 septembre 2022 - 9 h 25 min
  • 15 septembre 2022 - 10 h 36 min

    @pinkappke: Si tu as des liens pour ces différents équipements et des tutos vers des montages, je suis très intéressé !
    Merci.

    Répondre
  • K1
    15 septembre 2022 - 10 h 38 min

    @Tibac: Quand bien même nous subirions des coupures de courant… 2 heures ? Allez 4h max ? De manière planifiée en plus donc le temps de recharger la switch ou le smartphone…
    Qui ne tien pas sans recharger pendant 4h ? Mis à part pour le frigo ou le congel’ qui ne peuvent pas être alimentés par ces bouses, je ne comprends pas. Enfin si. Le capitalisme crée le besoin et c’est flagrant ici.

    Répondre
  • 15 septembre 2022 - 11 h 25 min

    alors oui ca peut etre utile en cas d’urgence mais faut voir la praticité du truc : le truc pese le poids d’un enfant il va falloir choisir
    apres ces entreprises devraient faire du pied au gouvernement pour faire des coupures electriques et booster leur marché
    peut etre que cet hiver sans electricité va donner raison à ses prophetes ?

    Répondre
  • 15 septembre 2022 - 11 h 33 min

    Très bon article qui arrive à nous faire prendre du recul !! J’aime bien la phrase « Comme si le testeur cherchait tout le temps à se convaincre lui même du potentiel formidable de ces objets ». Tellement vrai (et pour plein d’autres sujets aussi).
    Bien sûr ce genre de produit peut être très utile dans quelques cas de figure.
    Mais c’est tellement typique de notre société consumériste de créer un besoin et susciter le désir…

    Répondre
  • 15 septembre 2022 - 11 h 54 min

    Merci Pierre pour cette mise en perspective. ce printemps j’ai réfléchi à un tel investissement, notamment pour mes vacances itinérantes en roulotte hippomobile. après analyse j’ai décidé qu’une seconde petite batterie externe serait un achat plus adapté. Le soir je recharge les batteries et les téléphones (sollicités pour la fonction GPS) au camping qui nous accueille et ça suffit amplement. le frigo est un tri-mix (gaz, 12 et 220) et le chargeur sont les deux seuls équipements qui nécessitent du 220, j’ai basé l’éclairage autour de la norme USB.

    j’imagine qu’avec un véhicule à moteur pour recharger pendant les déplacements les batteries externe et les smartphones, on doit pouvoir se passer du branchement électrique le soir. pour l’instant je n’ai pas oser mettre une dynamo pour recharger pendant qu’on roule, pas sur que ma jument apprécie l’effort supplémentaire à fournir ;-)

    Répondre
  • 15 septembre 2022 - 13 h 04 min

    Pierre, une autre cible de cet équipement est les astronomes amateurs.
    C’est très utile pour alimenter toute une nuit : une monture équatoriale motorisée, les ventilos du tube, les résistances chauffantes, les caméras (d’acquisition et de guidage) dont une refroidie par un bloc Peltier, la roue à filtre, le focuser électronique, le mini-PC ou le raspberry pi qui pilote le tout, le routeur wifi et éventuellement un PC …le tout au milieu de nul part.
    On utilise souvent des blocs d’alimentation bricolés avec des batteries de voitures (2 en série souvent)…mais ça pèse un âne mort. Et ce sont des batteries au plomb…donc il faut penser à les charger régulièrement. Et parfois on ne sort pas durant des mois car la météo est trop mauvaise ou faute de temps. Les nouvelles batteries LiFePO4 sont bcp plus légères et sont d’un entretien plus simple…mais sont chères….

    Répondre
  • 15 septembre 2022 - 14 h 10 min

    @sylvain

    Un petit panneau solaire souple derrière le par brise ou sur le toit de la voiture connecté à l’allume cigare devrait suffire, mieux que d’allumer le moteur (ne pas prendre un gros panneau sans régulateur).

    @lionel je n’ai pas de connaissance, ni de lien.

    Répondre
  • 15 septembre 2022 - 15 h 53 min

    @pinkappke: Je pensais que tu utilisais un tel système vu que tu indiquais des fourchettes de prix et que tu citais Aliexpress.
    Si c’est bien le cas, je suis intéressé par les références que tu utilises et un petit schéma du montage (mes connaissances en électricité sont plutôt mauvaises, que cela soit matériel ou technique).

    D’avance merci.

    Répondre
  • 15 septembre 2022 - 16 h 24 min
  • 15 septembre 2022 - 16 h 58 min

    Très bon article sur une tendance forte du moment.
    J’ai une (petite) batterie (Suaoki G150) avec laquelle je charge tous les périphériques USB en la rechargeant ensuite au solaire. Je dois dire que celle me procure de la satisfaction :)
    J’ai pensé aussi la coupler avec une PI pour créer un système complètement hors réseau (vidéo surveillance , actionner une pompe à distance etc…) mais, inconvenient, il faut alors allumer la batterie manuellement.
    Pour une cabane dans les bois (j’ai ça en tête depuis longtemps) cela pourrait revêtir beaucoup d’intérêt :)

    Répondre
  • 15 septembre 2022 - 19 h 02 min

    Hello à tous, hello Pierre, il me semble t’avoir demandé ton avis sur une de ces batteries. Perso, je trouve pour certaines d’entre-elles, un coté pratique et écologique, notamment les plus faibles avec panneaux solaires pour les petits équipements type smartphone et pc portables tablettes etc.
    Le vrai atout d’un tel produit, même si ça semblerait peu commun, c’est offrir une batterie + panneau solaire à un foyer modeste. Les temps sont durs pour certains.
    Sinon, comme dit dans l’article, les tarifs sont prohibitifs, j’imagine qu’il puisse y avoir une marge importante. Après, avec la hausse du bouclier tarifaire de 4 à 15%, plus la guerre en Ukraine dont le but est de faire passer un hiver rude à certains pays de l’OTAN avec rationalisation risque hypothétiquement de faire augmenter les ventes de ces batteries.

    Répondre
  • to
    15 septembre 2022 - 19 h 05 min

    Ok, est-ce que vous avez une recommandation pour une de ces batteries pour alimenter un pc + écran pendant quelques heures parce que le groupe électrogène en appart, ça va pas être possible ?

    Répondre
  • 15 septembre 2022 - 23 h 48 min

    Tu bases ton argumentation sur des batteries de type Li-ion, et en + de type ecoflow (ultra chères et pas réparables).
    Ce qui intéresse particulièrement les nomades ce sont les batteries lifepo4, offrant largement + d’autonomie et de sécurité (elles n’explosent pas). Et si tu te penche sur le sujet tu verras qu’elles sont régulièrement en rupture de stock chez nous (mais pas en Chine évidemment).
    Les batteries Li-ion en 12 n’intéressent pas grand monde, elles sont très chères et ont beaucoup de contraintes à l’utilisation contrairement aux lfepo4 (chères aussi mais beaucoup + pérennes donc le prix ramené à l’année est dérisoire).
    Et effectivement de + en + de monde s’équipe en solaire en prévision de ce qui arrive (le petit jeu organisé par nos élites et qui les fait bien marrer) le texas ) à côté sera une partie de pétanque.

    Répondre
  • 16 septembre 2022 - 1 h 37 min

    @Kevin VINCENT: Oui, pourquoi pas mais la rentabilité sera très longue a trouver, l’amortissement d’une batterie à ce prix avec un panneau solaire en prime sera assez difficile. Surtout si la batterie est composée, comme sont composées dont on parle ici. Avec des éléments au nombre de cycle assez faible. Comme tu le dis, autant voir grand.

    @R2D2: Pourquoi pas mais cela reste encore une fois un micro marché. Et un investissement assez lourd par rapport aux bonnes vieilles recettes déjà en place. Mais bon, je comprend, pour du off grid de ce type c’est séduisant. Sauf en hiver mais je sais pas si on va vraiment dans ce genre de maison par grand froid…

    @wanou: J’imagine que cela charge une batterie qui n’a rien a voir avec ce type de cellule.

    @yann: En cas de vrai problème de coupure sévère la recette « tradi » semble bien plus stable : Groupe + Jerricans – Plaque à gaz et bouteille – Frigo à Gaz – Poêle à bois. Ca sera toujours plus efficace qu’une batterie de ce type, même une grosse, qui n’assurera qu’une toute petite partie du service.

    @Jo: Pour cet usage, pourquoi pas.

    @pinkappke: Oui le prix explique en partie l’engouement des fabricants. Je pense que la marge anticipée était colossale.

    @Da Doo: Je ne dis pas qu’il n’y a pas de client, les produits existent depuis longtemps et j’en ai même reçu en 2019. Il y a manifestement un marché. Le soucis c’est de croire que ce marché c’est monsieur et madame tout le monde et de dimensionner son business pour arroser la terre entière de ces produits. Tu avoueras que leur usage est tout de même très ciblé, pas grand public.

    @Luc: Je n’ai pas assez de données pour traiter ce sujet. J’ai essayé mais je n’ai pas trouvé d’info assez fiable pour en tirer des conclusions. Il est clair qu’extraire des métaux rares, déplacer et stocker ces batteries à un impact considérable. Surtout dans les quantités citées ici. Si c’est pour au final les recycler ce sera encore plus catastrophique. Mais je préfère m’abstenir d’analyse si je n’ai pas d’info fiable. Ca fera peut être l’objet d’un futur billet ?

    @rqdb: Sinon il y a le duo Bougie et lampes USB sur batterie de smartphone. Ca marche assez bien. J’ai acheté des modèles pour camping et ça fonctionne vraiment pas mal : https://s.click.aliexpress.com/e/_DDHxJ1d

    @Emmanuel: Pour un pro cela n’a aucun sens à mon avis oui. Je ne savais pas pour les batteries de voiture !

    @Voljega: Je ne crois pas que les milliers de gens – qui vivent dans des vans depuis des années – aient attendu ce genre de batterie pour avoir du courant. Ils ont fait ce que les camping caristes et autres baroudeurs font depuis des dizaines d’années : ils ont mis 2 ou 3K$ dans un vrai système de batterie solide, ne craignant pas les basses températures et rechargeables aussi bien en roulant qu’avec un panneau ou une prise de courant. Ce « nouveau » genre de batterie, avec un prix d’achat énorme et une capacité limitée, est bien moins utile pour eux que des solutions plus costaud qui existent depuis des années (et qui ont déjà un énorme marché efficace partout dans le monde). On vend des solutions clé en main étudiées pour ce genre de véhicule depuis des lustres avec une concurrence intéressante et de bons tarifs.

    Je doute donc qu’ils achètent ce genre de bidule pour faire tourner leur micro onde ou un frigo. Ils ont des frigos de camping car ou à Gaz. Des batteries lourdes et encombrantes dans un faux plancher, de l’éclairage 12V partout et surtout ils ont une grosse bouteille de gaz pour leur eau chaude et leur cuisine. C’est bien plus souple et bien moins cher à l’achat comme à l’usage.

    @agilbull: Plus proche d’un prix réel, pourquoi pas. Pour avoir essayé un duo de batteries de ce type avec un petit panneau 120W, c’est efficace. Pas glorieux, mais ça marche pour certains usages.

    @Lou: On ne parle pas de la même chose. Il existe des solutions « pro » mobiles avec des panneaux solaires efficaces et des batteries associées à une circuiterie au top. Pas forcément hors de prix, qui peut s’installer sur une camionnette d’artisan. Dans ce cas cela peut être très valable au vu des éléments évoqués. Mais ce n’est pas la même chose que ces batteries Li-Ion basiques de ce billet. Un tout autre monde.

    @hellsing: Oui, un réchaud de camping et une bouteille de gaz permettent de faire la popote pour 10 jours de rando sans soucis. Et pour un poids sans commune mesure avec une batterie. Et puis pour la recharge, il suffit de s’arrêter 5 minutes dans une épicerie pour faire le plein avec une nouvelle cartouche. Non pas de rester 8 heures à côté d’une prise dans un hall de gare…

    @pilef: :D

    @K1: Un frigo bien isolé peut conserver des aliments dans de bonnes condition pendant 6 heures sans courant. On conseille en général de trier la nourriture si la coupure dépasse 6 heures. Un congélateur à moitié plein tiens 24 heures sans courant. 48 heures si il est totalement rempli.

    @sylvain: C’est un point clé que tu soulignes ! En France et quasiment partout en Europe, le camping « sauvage » est fortement limité voir totalement interdit. Alors pourquoi pas partir dans un périple et dormir sur des aires autorisées mais sans confort, des parkings ou des ruelles.. Mais on est loin des images de coupure totale de la civilisation évoquées dans la pub pour ces batteries. Le voyage dans le grand canyon en Van ou la traversée de l’Inde dans un combi VW… cela reste du fantasme pour 99.99% des gens. La réalité c’est qu’on se gare en ville ou au camping, pas loin d’une prise de courant, et qu’on peut facilement recharger ses appareils. Une grosse batterie peut être confortable mais cela ne colle pas vraiment avec les moments de coupure hors camping.

    Si la batterie ne peut pas assurer sa tâche plus de 4 ou 6 heures en usage 220/240V alors elle n’a pas sa place dans un voyage. Trop encombrante et trop lourde. Autant tout dimensionner pour s’en passer avec un système 12V/allume cigare + les éléments classiques au gaz. Si on veut vraiment avoir du courant efficace, il faut passer par une infrastructure un peu moins bricolée. Des installations prop. Ou réserver sa place de camping et trimballer sa grande rallonge :)

    @mat&meth: Oui, probablement. Je ne dis pas que ces engins ne sont pas utiles hein, je dis que des opportunistes y ont vu un moyen de gagner facilement de l’argent en inventant des scénarios d’usages un peu tirés par les cheveux. Et en les reportant à toute la population. Mais il y a probablement plein de scénarios réels et d’utilité à ces machines. Pour de la pèche, du bivouac, de l’astro… Ou comme je l’écris pour faire de la soudure de composants en plein air dans le cadre d’une activité externe.

    Je ne remet pas en cause les usages ni les acheteurs, je m’amuse juste du fait que des industriels se soient jetés dans cette aventure en essayant de persuader – et de se persuader eux même – que l’on partirait pique niquer avec une batterie de 20 Kilos pour utiliser son PC dans la nature. Je ne pense pas que l’idée que l’on se fait de la sortie en famille, quand on décide se vider la tête en extérieur, ensemble, ce soit d’emmener son ordinateur, sa batterie et 2 panneaux solaires avec sa salade de riz et ses chips. Mais si cela peut faire plaisir à quelqu’un, grand bien lui fasse. Je ne vais pas juger ses envies. Je ne vois jhuste pas comment on peut espérer un business là dedans.

    @Bertrand: C’est un fantasme presque collectif. J’avoue que l’idée de construire une cabane pour mes gosses pour qu’ils puissent y jouer ou dormir me tarabuste. Et si je peux leur apporter un petit confort d’éclairage et de musique alors…

    @prog-amateur: Je ne sais pas si c’est une vraie solution pour un foyer modeste. Surtout cela ne concerne pas vraiment les plus modestes qui ont en général très peu d’exposition solaire. Mettre un panneau à sa fenêtre n’est pas des plus conseillé. Le plus efficace c’est peut être de changer le radiateur électrique « grille pain » classique pour un truc à inertie. Les retombées financières seront plus fortes.

    @to: Il y en a régulièrement dans les bons plans…

    @Alvin: Je base mon argumentation sur… les produits qui sont apparus depuis 2021 ! Je ne dis pas que les usages sont mauvais, je dis que les produits apparus que les industriels espèrent faire adopter à toute la population, sont hors sol.

    Tu es en train de me dire qu’une batterie de qualité peut être utile. Oui, je ne dis pas le contraire. J’explique juste que M et Mme Michu n’ont que faire d’une de ces batterie dans la très très grande majorité des cas. Qu’elle soit de telle ou telle technologie ne change rien. Ils ne vont pas s’improviser campeur en Van du jour au lendemain pour justifier leur achat.

    Les bonnes batteries se vendent ? Je ne suis pas surpris. Les bons produits se vendent bien en général. Mais voila si je suis ton raisonnement et que je le transpose à autre chose, c’est un peu plus simple a analyser. Mettons le Kayak, ou non, mieux, le parapente, cela devrait t’éclairer.

    Imagine que demain 50 marques lancent des parapentes. Des kits de parapente complets avec plein de noms différents mais qui se ressemblent tous. Et ils envoient des parapentes à plein de gens sur Youtube pour qu’ils les testent. Ils payent des publi-reportages dans les principaux média et font un pressing tel que tu as forcément entendu parler de parapente dans la journée si tu surfes… Est-ce que tu crois que cela veux dire que tout le monde va faire du parapente ? Est-ce que critiquer le fait de pousser M et Mme Michu au parapente parce que les parapentes sont désormais dispo partout veuille dire que les marques traditionnelles de parapentes sont mauvaises ? Non.

    Le fait qu’il y ait d’autres technologies de batteries et qu’elles soient régulièrement en rupture ne gomme pas le fait que des industriels cherchent depuis peu a fourguer à des gens des engins dont ils n’ont pas l’usage. Enfin pas plus que des parapentes chez le français moyen. Je n’attaque pas les usages qu’ont les gens de ce type de batterie, chacun fait ce qu’il veut. Je m’étonne de l’effort de projection des ces objets vers le grand public qui n’a aucune raison de s’y intéresser parce qu’il ne solutionne en réalité aucun de leur vrai soucis. Si c’est le cas, si 0.1% des gens est intéressé par ces batteries alors c’est parfait ces industriels sont sauvés.

    Sauf qu’en pratique ce n’est pas le cas. Elles prennent la poussière et la meilleure période pour les vendre est passée sans que les stocks soient descendus ce qui provoque un petit vent de panique chez certains fabricants/revendeurs. Preuve que les 0.1% d’acheteurs ne sont pas là.

    Alors il y a peut être 0.01% d’acheteurs ? Peut être. Mais justement ils semblent s’intéresser, comme tu dis, à d’autres produits. Parce qu’ils en ont un véritable usage. Et qui dit véritable usage, dit expertise, recherche, partage avant achat. Je ne mettrais pas un euro dans un parapente « noname » du jour au lendemain pour le tester de but en blanc sur une colline. Et je suppose que les acheteurs de batteries de qualité se renseignent un maximum avant de s’offrir leur produit qui doit couter pas mal de sous. C’est d’ailleurs probablement parce qu’ils se renseignent et que les autres leurs donnent des références précises que celles-ci sont en rupture…

    Il ne faut pas croire que je critique ici les nomades ou les utilisateurs de ces engins, mais plutôt cette manière de faire du business complètement Hors Sol qui consiste a construire un besoin de A à Z sans prendre le temps d’analyser si il correspond vraiment à quelque chose. Et, pire encore, à ceux qui vont copier cette mode partie de nulle part juste parce qu’ils espèrent que l’autre à raison.

    C’est la fameuse histoire de l’indien qui voit un bûcheron couper du bois.

    @Tous : Pardon pour mes réponses tardives mais ma fibre est tombée…

    Répondre
  • 16 septembre 2022 - 6 h 44 min

    -Pour ce qui est d’une utilisation domestique avec panneaux solaires, il me semble que l’utilisation des batteries plombs dites « solaires » est bien plus pertinent, en terme de prix et de durabilité (nombre de cycles même si il faut faire l’entretien avec l’eau déminéralise).
    -Pour les pro, ça peut être utile, on peut se retrouver sans courant sur certains chantier et tard dans la nuit…ou le groupe elec est totalement proscrit et certaines machines bouffent du jus plus que d’autres et on a vite fait de d’avoir vidé les dix petites batteries 18v 5ah, ce qui, au passage, est énorme.
    J’ai un adaptateur secteur « direct » pour mes machines 18v (Bosch), je ne l’utilise que quand je suis devant l’établi, histoire de ménager mes batteries.
    Je peux être amené a utilisé une défonceuse (2000w sur 30min environ) dans des logements collectifs « vacants », donc, pas de courant et les voisins ne sont pas toujours enclins a prêter une prise, alors oui, ça peut aider mais a voir le retour sur investissement….
    -Pour le road trip en van, je souscrit aux propos de Pierre, et puis le plus gros problème n’est pas électrique mais sanitaire 😅

    Répondre
  • 16 septembre 2022 - 9 h 12 min

    @Pierre Lecourt:

    Bonjour Pierre,
    Je suis parfaitement d’accord avec ton analyse basée sur une bien meilleure connaissance de ce type de produit, du « marché » des appareils électroniques grand public et de cette industrie. Je te rejoins également concernant la conception d’un pic nique ou du camping en famille. Personnellement, je pars avec des amis entre 1 et 2 semaines en montagne tous les ans et si je garde mon smartphone avec moi dans le sac à dos, c’est pour des raisons de sécurité…et il reste éteint tout le trajet. Je vais juste devoir sacrifier un peu à l’autel du dieu lithium prochainement car je viens d’acquérir une montre de sport et la batterie ne tiendra jamais 2 semaines avec GPS allumé pour enregistrer les traces…
    Mon message était juste pour donner mon expérience (ou mes besoins) d’astronome amateur sur ce type de produit et te donner un exemple sans doute moins connu de l’utilisation de ce type de batterie.

    Merci encore pour la qualité de ton travail, c’est toujours un plaisir de te lire.

    Répondre
  • 16 septembre 2022 - 11 h 04 min

    @mat&meth: Oui, j’en ai profité pour faire comprendre la différence critique qui a eu lieu ici.

    Qu’un particulier achète une de ces batterie pour répondre à un de ses besoin, ma foi, je ne vois rien a y redire.

    Mais qu’un industriel se lance dans l’opération sans avoir fait une étude de marché autre que son doigt mouillé, c’est une autre histoire. On a ici un niveau d’analyse de certains industriels qui est d’une navrante faiblesse.

    Répondre
  • 16 septembre 2022 - 17 h 01 min

    @Pierre Lecourt: Merci à toi d’avoir pris le temps de nous répondre

    Répondre
  • to
    16 septembre 2022 - 18 h 05 min

    @Pierre Lecourt: J’ai vu oui et ça m’a intrigué, ma question était plutôt dans le sens : quelqu’un ici a-t-il un retour d’expérience ou de test approfondi sur ces « batteries » pour faire tourner un pc+écran pdt quelques heures (fiabilité – combien d’heures – etc ?) ; bref une recommandation (et pas un lien d’achat)

    Répondre
  • Cid
    16 septembre 2022 - 18 h 32 min

    Je crois même avoir vu en kiosque « Batterie Externe magazine » :)

    En vrai, je suis intéressé que pour l’alimentation d’une glaciaire en été. Un peu genre vanlife mais dans ma petite voiture (décapotable donc pas de panneau solaire en roulant !). Ca éviterait de payer 20 balles par nuit pour être dans un camping aux douches dégueu et plein de gamins qui hurlent, juste pour recharger son matos.

    Enfin moins souvent, parce que faut bien la recharger cette batterie !

    Répondre
  • Cid
    16 septembre 2022 - 18 h 36 min

    (Sinon j’attends les soldes annoncées :D )

    Répondre
  • 18 septembre 2022 - 8 h 13 min

    bonjour, article intéressant.

    la capacité d’une batterie s’exprime en Wh (et non en W, qui mesure la puissance, une autre dimension).

    a+

    cdlt

    Répondre
  • 18 septembre 2022 - 9 h 42 min

    Pour ma part j’y vois un usage tout à fait citadin : avoir du 220V dans le garage de mon immeuble, où habitent mes motos. Comme beaucoup de monde, je n’ai pas accès à une prise électrique dans mon garage, et si on trouve toujours une solution pour la lumière, il y a deux cas de figure où cela manque cruellement : pour le bricolage électrique (fer à souder, décapeur thermique, pistolet à colle) et aussi en hiver pour recharger une batterie de moto faiblarde sans devoir la démonter. Actuellement j’ai une caisse à outil façon chariot dédiée à ça : une batterie 12V de (grosse) voiture récupérée à la casse occupe l’étage inférieur, et l’étage supérieur est occupé par un onduleur pur sinus, un panneau d’accessoires 12V (allume cigare, usb, voltmètre), et un chargeur secteur avec connectique SAE que j’utilise soit pour recharger la batterie du chariot quand il est dans mon appart, soit pour recharger une moto (elles sont équipées d’un connecteur SAE aussi) en laissant le chariot dans le garage pour la nuit. Une solution Lithium me semble intéressante déjà pour sa portabilité (meilleure que le chariot de 30kg dans les escaliers), et aussi parce que leur batterie est prévue pour la décharge profonde, ce qui n’est pas le cas de ma batterie de récup actuelle.
    J’hésite encore parce que j’ai du mal à imaginer la durabilité de ces équipements, et aussi à cause de leur prix… Une solution intermédiaire sera peut-être de remplacer ma batterie plomb par une LiFePO4 de qualité, achetée individuellement auprès d’un fournisseur reconnu.

    Répondre
  • 18 septembre 2022 - 12 h 50 min

    Mouaip. Je vis à la campagne, et je vis des coupures de courant plusieurs fois par an (chutes de branches sur les lignes, très souvent, par grand vent). En moyenne, plus de jus pendant 2 à 3h. Le pire ça a été jusqu’à 3 jours.
    Dès le début, on a acheté un petit groupe électrogène à 99€ dans un BricoTruc, capable de fournir jusqu’à 1Kw pointe, ce qui permet d’alimenter surtout les frigos/congélos et d’avoir des chargeurs de téléphone sur la multiprise (ben ouais, quand t’es dans le noir pendant des heures, tout le monde a tendance à dériver sur le téléphone.

    Avec l’avénement des LEDS, effectivement l’éclairage ne consomme plus rien : donc, j’ai mis un switch sur mon arrivée EDF pour backuper mon installation sur la prise secours reliée au groupe électrogène. Je coupe tout ce qui consomme, et je laisse l’essentiel : les frigos et l’éclairage, mais aussi la box internet, les chargeurs usb et même la tv. En fait, on vit même très bien l’attente, il faut juste surveiller quand le courant EDF revient.

    Dernière subtilité : les derniers modèles de voiture électrique font du V2L, bref elles peuvent fournir 3Kw pointe et en modérant sa conso à un moyenne de 1kw/h, on peut tenir en fait 2-3 jours.

    L’intérêt de ces batteries, outre l’effet waouh au premier coup d’oeil, devient alors très limité.

    Répondre
  • Luc
    18 septembre 2022 - 13 h 52 min

    @Pierre Lecourt: merci pour avoir répondu le 16 septembre de manière détaillée à chacun des intervenants.

    Alors oui ok,
    * on peut avoir des cas d’usage concrets de ce type de système (notamment parmi les minimachinistes ;-) mais comme tu le soulignes, ce sont dans l’ensemble des acheteurs avertis et informés
    * il y a un côté pratique, portable, « ready to go » qui est appréciable par rapport à une option plus traditionnelle (batteries+chargeur+onduleur+éventuellement régulateur et panneaux PV)
    * c’est peut être moins cher, même aux tarifs actuels, qu’une solution traditionnelle

    Du coup la perspective d’un destockage massif pour dégraisser des stocks qui ne s’écoulent pas me fait frémir:
    * Des tas de gens vont céder aux méga promos et au marketing effréné qui y est associé sans vraiment avoir réfléchi à la réelle utilité de la chose
    * Dans l’éventail des produits, il y en aura forcément qui seront vérolés (batteries, électronique, … ) et qui vont au mieux tomber en panne rapidement (autres scénarios: prendre feu, électrocution)
    * Tout cela pour un coût dérisoire au regard de l’impact environnemental

    C’est un peu déprimant finalement…

    Répondre
  • Luc
    18 septembre 2022 - 13 h 54 min

    @tous: merci d’avoir partagé vos expériences

    Répondre
  • 18 septembre 2022 - 19 h 29 min

    Moi je m’ en sert en montagne dans une maison sans électricité pour avoir se la lumière et alimenté mon pc portable pour regardé la tv le soir, rechargé les smartphone aussi, sinon j’ étais obligé de descendre chez ma tante tous les 2 jours rechargé le pc et les smartphones c’ est couplé a un gros panneau solaire et une mini éolienne

    Répondre
  • 20 septembre 2022 - 3 h 54 min

    @Luc: Je partage énormément ton avis, comme avec les batteries externes pour smartphones dont la qualité était plus qu’aléatoire même en sortant de la même usine (Souvent sans aucun QC pour ainsi dire 😅)

    Répondre
  • jj
    21 septembre 2022 - 13 h 09 min

    Je partage l’avis de @cid.
    Mes besoins sont exactement les mêmes, alimenter la glacière électrique dans le véhicule (kangoo) pour la nuit et quand on ne roule pas. L’investissement est trop lourd pour l’usage. Pour le moment on se débrouille très bien avec le bricolage des frères Poulain (réutiliser les batteries de l’électroportatif)pour charger les petits appareils électroniques et des pains de glaces pour la glacière…
    Vu le prix de la batterie externe, un mini frigo gaz sera, je pense, un meilleur investissement.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *