De la batterie externe comme nouvelle religion

Vous en avez sans doute croisé cette année, une grosse batterie externe est apparue dans votre paysage web

Enormes, des batteries externes de très grandes capacités sont désormais disponibles dans toutes les boutiques. Des modèles proposant 600, 1000, 1200 ou même 2000 Watts prévues pour vous  accompagner en extérieur et vous permettre de… ben de… enfin vous voyez quoi. De faire des trucs électriques.

Cette mode de la batterie externe ne vous a pas échappé, j’ai d’ailleurs partagé quelques bons plans autour d’elles sur MisterMatos sans vraiment bien comprendre le public visé. Cela ne m’intriguait pas vraiment d’ailleurs, souvent je publie des bons plans de trucs qui m’intéressent pas le moins du monde mais que des lecteurs me demandent. 

Mais tout de même, quelle chose étrange que ce marché de la batterie externe ? Je ne vois pas quel est l’usage réel de ces objets. J’ai posé la question à droite et à gauche et tout le monde avait des réponses un peu fumeuses. « C’est pour le camping » ou « C’est pour bricoler ». Mais cela ne m’a jamais vraiment satisfait. Autant je vois très bien à quoi peu servir une petite batterie USB, autant pour un modèle de cette taille j’ai beaucoup plus de mal à considérer son profil d’usage réel.

Cela m’est resté en tête. Je n’ai pas trop cherché à comprendre le truc jusqu’au moment où j’ai vu la déferlante arriver. Des tonnes de « tests » et de vidéos concernant ces batteries ont commencé à sourdre en ligne. Des trucs assez étranges. Comme si le testeur cherchait tout le temps à se convaincre lui même du potentiel formidable de ces objets. Là, j’ai commencé à creuser un peu, pour comprendre. Et j’ai compris assez vite.

L’Etat du Texas, particulièrement touché par des coupures d’électricité en plein hiver 2021

La prophétie du succès de la batterie externe

Il y a eu un moment précis. Entre la pandémie de COVID, où les gens se sont mis à tourner en rond dans leur confinement, et les problèmes électriques qu’ont connu certains états aux US, où le marché de la batterie externe a commencé à frétiller. Le premier modèle que j’ai reçu d’un de ces engins date de bien avant. C’était Gearbest qui me l’avait envoyé en 2019. J’en ai jamais parlé parce que je ne savais même pas quoi en dire et parce que le produit est arrivé cassé devant ma porte. Je l’ai donnée. Et depuis ce premier contact, une batterie externe dont j’ai oublié la marque d’ailleurs, je n’avais pas eu trop d’échos de ce genre de produit.

Aaaaah la vie en Van…

Mais après ce qu’on pourrait appeller « L’évènement pandémique » et « L’incident du Texas », j’ai pu sentir un véritable décollage de l’intérêt autour de ces produits. Du moins en terme de production. Des dizaines de nouveaux modèles sont apparus. De nouvelles marques, des tonnes de variations du même circuit de base enfermé dans une coque différente. On retrouvait dans ces engins de plusieurs kilos ce que l’on avait connu avec les batteries USB de poche il y a quelques années. Un véritable déferlement.

La dernière vidéo de Zendure, une marque qui joue sur les deux tableaux

Cette mise en branle de toute l’industrie est partie d’un constat simple et de projections douteuses. Après les coupures massives de courant au Texas il semblerait que des marques US se soient convaincues qu’il y avait un potentiel de business très fort dans ce type d’appareils. Je les appellerais Les premiers prophètes. Ils étaient convaincus qu’en cas de coupure massive, les gens se rabattraient sur ce genre de produit pour lancer un chauffage, une climatisation ou continuer à faire tourner leur frigo1.

Devant un catalogue de batteries en tous genres disponibles, ces marques se sont empressées de se lancer dans la production de nouveaux modèles. Peu chères à l’achat, facilement modifiables avec une coque originale, elles présentaient alors une bonne possibilité de générer de grosses plus values. Des containers sont donc rapidement partis de Chine, plein à raz bord de ces « nouvelles » solutions.

Je… non… rien.

Les apôtres du Lithium Ion

Face a ces commandes en masse, les usines qui fabriquaient ces batteries semblent avoir réagi de manière assez classique. Ils ont fait la tournée des marques Chinoises en leur montrant leurs chiffres. La multiplication des ventes et des containers étant des arguments majeurs pour de nombreux acteurs de ce marché, d’autres marques ont senti le vent des profits gonfler leurs voiles d’espoir. Et, très vite, des modèles Chinois ont été mis en production. Copie conforme des modèles US précités mais avec un autre look.

Tout cela est alors apparu en ligne. Les marques ont mis en place des sites, démarché les revendeurs et tout le matériel est arrivé sur les startings blocks, prêt à être revendu. 

Minimachines-09-2022

Evangélisation massive

Face à cette énorme concurrence sur ce marché renaissant, certains de ceux qui avaient investi dans ce business ont pris peur. Ils ont décidé de réagir en augmentant la communication autour de leurs produits. L’idée la plus simple étant de proposer en test ces batteries externes à des vidéastes ayant une raison de les employer. Et la déferlante a commencé. Des dizaines, voir des centaines de vidéos sont apparues sur Youtube pour tester ces nouveaux modèles. 

Des vidéos « Van life » avec des jolis paysages et des utilisateurs ravis de pouvoir charger leur smartphone sans utiliser leur batterie de camionnette. Ou enfin capables de bricoler en mobilité. Des bouilloires branchées en 220 volts sur une de ces batteries cachée dans un tiroir. Des usages qui se comprennent très bien, surtout combinés avec un panneau solaire – optionnel mais fortement recommandé – qui permet de recharger un peu sa solution « Off Grid » c’est à dire loin de toute prise de courant.

Des scénarios d’usage très crédibles

D’autres vidéos montrant des utilisateurs avec des profils différents sont apparus. Certains utilisant la batterie pour recharger leur microcar électrique et prolonger leur voyage. D’autres bricolant avec des outils filaires branchés sur un de ces modèles en extérieur. D’autres comme « roue de secours » en cas de panne de courant. Les batteries permettant de jouer un rôle d’onduleur pour alimenter un frigo pendant quelques heures… 

Et les chaines Youtube qui testaient un de ces engins pour une marque X se sont rapidement faits contacter par les marques Y et Z pour effectuer des tests de leurs nouveaux modèles. Certains vidéastes se sont mis à faire un test de batterie externe par semaine…

Avec cette apparition aussi soudaine que massive de vidéos, des petits malins se sont dit qu’il y avait là quelque chose à suivre. Voir une entreprise à monter. Autant de marques ne se lancent pas sur un tel segment et n’offrent pas en test des objets à 500, 1000 ou 2000€ sans avoir une idée derrière la tête.

D’autres marques sont donc nées, ont contacté les mêmes usines qui fabriquaient pour les premières, et ont commandé à leur tout un premier lot de batteries à leurs couleurs. Evidemment, elles ont voulu se faire connaitre et ont envoyé en test leurs propres modèles aux différentes communautés en ligne… Puis sont apparus les publi-reportages essayant de convaincre tout le monde que glisser un truc aussi massif qu’une batterie de ce type et des panneaux solaires mobiles dans sa camionnette, c’était le bon plan des vacances.

Mon idée du pique nique…

Le faux prophète

Sauf que voilà, il manque un truc dans l’équation. Le public. Si tout est parti de l’intuition de certains que, pour faire face à des coupures de courant massives, la batterie externe pourrait être une bonne solution. Si pendant la pandémie une ambiance « van life » faisait rêver les gens enfermés entre 4 murs, cela n’est en réalité qu’un fantasme. Les personnes susceptibles d’être intéressées par ce type de produit ne sont finalement pas nombreuses.

L’offre électro portative 18V de Bosch

Qui va aller bricoler dehors avec une de ces batteries externes alors que des outils électro portatifs existent déjà, avec d’excellente batteries au demeurant ? Quel pro va empiler les modules de ce type les uns sur les autres dans son camion pour retrouver des outils filaires sur son chantier ? Ou recharger d’autres batteries avec ? Alors qu’une batterie secondaire pour son outil sera bien moins onéreuse ? La puissance de ces modèles n’est de toutes façons pas suffisante pour satisfaire toutes les tâches d’un professionnel du bâtiment et le recours ponctuel à la location d’un groupe électrogène sera beaucoup plus économique et efficace.

Voilà à quoi ressemble une vraie batterie « Van Life »

Qui va partir pour un séjour en « Van Life » pour de vrai. Tout plaquer pour aller habiter pendant un an dans un Transit bricolé à grands coups de contreplaqué ? Je ne dis pas que j’aimerais pas me faire un tour d’Europe en camionnette hein, mais sérieusement, combien de gens ont réellement cette possibilité ? Et qui ferait confiance à une solution Lithium Ion dans ce cas ?

Beaucoup de gens trouvent qu’employer un utilitaire bricolé est une solution sympa pour les vacances mais rares sont ceux qui s’éloigneront suffisamment de la civilisation et de ses prises de courant pour avoir réellement l’utilité d’une de ces batteries ? Le nombre de clients potentiels représenté par ce mode de vie correspond, à peu près, au doigt mouillé, au nombre de gens qui font des vidéos Van Life sur Youtube et qui ont eu une batterie externe gratuite. J’exagère à peine. Pour la majorité des gens que je connais, l’idée du camping vraiment sauvage les séduit mais personne ne trouve vraiment l’occasion de pratiquer réellement ce mode de vie en France ou en Europe.

Des scénarios d’usage digne d’Hollywood

Alors je ne dis pas que ces produits sont mauvais et je pense qu’ils ont même leurs usages. Par exemple, je me suis déjà servi d’une batterie de ce type pour alimenter des fers à souder en extérieur. Et je pense que mes amis Montpellierains, qui ont une super caravane vintage, pourraient y trouver leur compte. Parce qu’ils font du camping vraiment sauvage ou alors sans prendre de branchement électrique. Leur usage serait minimaliste mais peut être utile. Pour charger un smartphone, un GPS de vélo ou se faire une petite ambiance lumineuse dans la caravane quand il y a trop de moustiques. Mais, eux comme moi, n’auront jamais envie d’investir 300, 400€ ou plus dans un de ces engins. Sans compter la centaine d’euros supplémentaire pour avoir un panneau solaire  amovible basique pour que ça ait du sens. 

Ce qui mène à un constat assez amusant. Il y a énormément d’offres, énormément de produits mais finalement… pas de clients. Tout ce petit monde s’est emballé sur un concept sans réfléchir aux débouchés réels de ce marché. 

Aujourd’hui, c’est la bérézina. Les revendeurs commencent à voir ces batteries comme un problème. Ces engins sont lourds, encombrants et difficiles à stocker comme à expédier. Les batteries de haute capacité nécessitent un traitement spécifique dans leur expédition et certains transporteurs demandent même des frais supplémentaires au delà d’une capacité donnée. Les étagères des entrepôts sont pleines à craquer et, si j’en crois les confidences de certains revendeurs, les produits ont bien du mal à partir. 

Dernier épisode en date ? L’augmentation de l’affiliation sur certains de ces produits. On est passé des 3 à 6% de commission habituels à des 15% ces derniers temps. Et cela en plus de promotions variées à destination du public. Preuve s’il en est d’un souci entre l’offre et la demande, les tarifs des produits qui se vendent bien n’ont que très rarement cette tendance à baisser. Au vu de ces largesses commerciales, je prédis une nouvelle salve de « tests » de ces batteries. Les testeurs qui ont gardé les leurs vont être tentés par ces 15% d’affiliation et faire des vidéos « bilan » six mois ou un an après leur premier test.

Puis viendra une baisse massive de leurs tarifs. Il va en effet apparaitre assez rapidement plus rentable de s’en débarrasser à tout prix, quitte à perdre de l’argent, que de continuer à les stocker pendant encore un an. En espérant que les vacances d’été 2023 soient le moment propice pour remettre en avant ces produits.

Faites découvrir le site en le partageant

Notes :

  1. En réalité les gens se sont massivement tournés vers des groupes électrogènes dès que cela a été possible.

Soutenez Minimachines avec un don mensuel : C'est la solution la plus souple et la plus intéressante pour moi. Vous pouvez participer via un abonnement mensuel en cliquant sur un lien ci dessous.
2,5€ par mois 5€ par mois 10€ par mois Le montant de votre choix

Gérez votre abonnement

51 commentaires sur ce sujet.

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*