Asus Zenbook 17 Fold OLED : un caprice à 3999€

Que dire du Asus Zenbook 17 Fold OLED que la marque vient de présenter officiellement ? Qu’il est étonnant, novateur ou bien fort cher et peu utile ?

Jolie machine que cet Asus Zenbook 17 Fold OLED, un effet Whaouh à vous décoller les rétines. Imaginez un écran qui se déplie pour atteindre 17″ de diagonale ou proposer deux fois 12.5″. Un écran dur lequel on peut poser un clavier Bluetooth pour retrouver un ultraportable léger, un écran OLED et bien épaulé enfin pour des performances avantageuses.

Cette machine a été présentée en Janvier par Asus, lors du CES. L’objectif pour la marque est de montrer ses capacités d’innovation et sa maitrise dans la fabrication de cet objet éminemment complexe. Elle y réussit parfaitement et je reste admiratif devant les talents de la marque pour monter ce type de solution. L’idée est, sur le papier, assez magique. On prend ici un format 12.5″ que l’on va pouvoir balade facilement et transformer à l’envie en format 17″ complet et performant.

Reste que cela pose quelques petits problèmes d’usage. En mode tablette, rien à redire, le format 17.3″ sera grand et agréable à défaut d’être le plus pratique. On imagine  assez mal l’utilisation à bout de bras pendant une longue session d’une tablette de cette diagonale. Mais coincé au fond d’un bon fauteuil, la dalle OLED en 2560 x 1920 pixels d’Asus offrira un regard tout neuf sur de nombreux médias. La lecture de documents sera particulièrement agréable avec une dalle calibrée en couleurs avec colorimétrie 100% DCI-P3, un ration 4:3, 500 nits de luminosité et un rafraichissement à 60 Hz. L’écran saura réagir à la présence d’un stylet tactile mais ne prendra pas en charge la pression de celui-ci.

En pliant légèrement l’écran, l’Asus Zenbook 17 Fold OLED proposera une sorte de format « livre » avec 2 diagonales de 12.5″ qui permettront de disposer deux pages l’une à côté de l’autre. C’est, là aussi, un format intéressant et agréable pour la lecture de documents. Cette idée de reprendre le format livre ou de pouvoir afficher deux pages confortablement l’une à côté de l’autre est presque un fantasme d’utilisateur qu’on retrouve dans pas mal de science-fiction.

Reste qu’il s’agit ici d’usages assez spécifiques, loin des besoins au quotidien d’un PC classique. Et c’est justement sur ces postes classiques que la machine d’Asus est en retrait. En format plié, sans son clavier Bluetooth, l’engin propose un clavier tactile dont on sait qu’il ne sera pas efficace. Le recours au clavier est donc indispensable et il faut donc penser en permanence à le trimballer et le recharger. C’est ce clavier qui permet de conserver la charnière de la dalle ouverte à son minimum et évite son écrasement, le sandwich doit être complet pour éviter d’abimer l’écran.

En mode 17.3″ avec une petite béquille à l’arrière de l’écran, on retrouve un ordinateur portable très confortable mais un clavier en deçà des habitudes de ce type de dalle : pas de pavé numérique et une disposition assez étroite qui ne séduira pas tout le monde. Cela peut se compenser, bien entendu, mais cela veut dire plus d’accessoires encore. Ce qui nuit au principe de portabilité proposé.

L’Asus Zenbook 17 Fold OLED mesure 37.9 x 28.8 cm de côté quand il est déployé en 17.3″. Son épaisseur est de 13 mm seulement. Une fois replié, il ne mesure plus que 28.8 x 18.9 cm de côté mais monte à 3.4 cm d’épaisseur. Il faut additionner ici deux fois les 13 mm de la tablette elle même mais aussi celle du clavier Bluetooth en son centre. Le poids global de l’engin est de 1.5 Kg sans le clavier, 1.8 Kg avec. Son équipement interne est évidemment assez haut de gamme avec des processeurs Intel pouvant atteindre le Core i7-1250U, jusqu’à 16 Go de mémoire vive et 1 To de stockage SSD PCIe NVMe. Sa connectique est chiche avec deux ports Thunderbolt 4 mais elle s’explique évidemment par son format particulier. La batterie interne est une 75 Wh qui se chargera en 64 Watts. A la norme Intel EVO, on peut donc s’attendre à une dizaine d’heures d’autonomie réelle.

On retrouve des éléments assez haut de gamme sur les postes restant : webcam 5 MP avec fonction Infrarouge et reconnaissance faciale, quatre haut-parleurs pour un son puissant et spatialisé, du Wi-Fi6 et du Bluetooth 5.0.

Vient le nœud du problème. Si l’objet est séduisant, si son format est novateur, il est également extrêmement cher. Comptez 3999€ pour le modèle entrée de gamme. C’est à dire pas en Core i7, probablement en 8 Go de mémoire vive et équipé d’un SSD plus petit. C’est cher, c’est même extrêmement cher d’un point de vue performances. On paye l’écran OLED et la fonction pliable qui n’ont finalement que peu d’intérêt dans un usage généraliste. Le Core i7-1250U est, en soi, pas la puce Alder Lake la plus puissante du marché, ce deux coeurs P et 8 coeurs E a été choisi pour son enveloppe thermique qui reste sage avec 9 Watts annoncés. 

J’imagine qu’Asus n’en vendra pas, ou peu, peut être à des gens assez riches pour accepter ce mauvais ratio performances/prix gommé par son effet pliant très séduisant. Mais pour toute personne cherchant un appareil capable de proposer un certain niveau de vitesse et de confort l’investissement est franchement médiocre. Asus propose d’autres portables, bien plus rapides, bien moins chers, bien moins fragiles, qu’on pourra combiner avec un éventuel écran secondaire en USB – que la marque distribue également – pour de meilleures performances, un meilleur affichage et un meilleur prix.

Alors certes, il reste l’effet « Whaouh » et je suppose que c’est le seul but de la marque avec cette machine. Proposer un engin qui fera parler d’Asus à défaut d’en vendre beaucoup. Cela fera venir du monde en rayon et poussera des articles et des tests… Mais je ne vois pas vraiment qui aurait un intérêt à investir dans ce type de machine pour le moment.

Faites découvrir le site en le partageant


Soutenez Minimachines avec un don mensuel : C'est la solution la plus souple et la plus intéressante pour moi. Vous pouvez participer via un abonnement mensuel en cliquant sur un lien ci dessous.
2,5€ par mois 5€ par mois 10€ par mois Le montant de votre choix

Gérez votre abonnement

17 commentaires sur ce sujet.
  • 1 septembre 2022 - 11 h 51 min

    J’attends les moniteurs pliables

    A l’heure du télétravail, de la mobilité, du bureau « partout », si l’on sort du cadre bureautique et que l’on s’adresse aux créateurs (dont moi), donc aux graphistes, retoucheurs, monteurs, webdesigner, VfX et post production, motion design et tutti quanti, des écrans de 27 à 32″ sont bien plus adaptés à After Effects, Premiere et Final Cut Pro que les actuels moniteurs portables de 15 pouces

    Sans aller jusqu’a 32″ pliable, qui resterait instransportable même plié en deux, un bon 24″ 4K, avec un pied sympa (pliable lui aussi), et qui une fois plié en deux rentre dans le sac à dos du travailleur nomade, franchement j’achète de suite

    Comme d’habitude j’exprime toujours des besoins des années avant que les produits n’arrivent

    Déja en 1999 j’avais mon PDA dans un main, mon téléphone portable dans l’autre, et je ne comprenais pas pourquoi personne n’a l’idée de proposer un produit qui mixe les deux. Il m’aura fallu 5 longues années d’attente (c’est long) avant que les premiers smartphones PocketPC n’arrivent (Qtek S100) et 3 années de plus pour que l’iPhone débarque et marque le LA de ce qu’est un vrai smarphone

    ça fait 4 ans que j’attends des lunettes AR digne de ce nom, et 3 ans que je rêve d’un moniteur pliable

    La vie est une école de la patiente

    Répondre
  • Alf
    1 septembre 2022 - 14 h 01 min

    Il y a quelques semaines, j’ai vu des pubs apparaître sur les coins de certains sites pour annoncer le sortie de cet engin le 31 Août.

    Par curiosité, j’avais cliqué pour voir un peu de détail, et l’idée d’une tablette 17″ qui se replie pour prendre moins de place ou de transformer en PC portable plus traditionnel me semblait assez attirante.

    Je me doutais que ça allait être un peu cher, mais j’étais quand même pas prêt pour l’annonce à 4000€ !

    Dans le même genre d’appareil, Lenovo a aussi un truc dans les cartons. Légèrement plus petit avec 16″ de diagonale dépliée, mais nettement moins cher par contre, avec une annonce à $2500.

    Le concept est sympa, mais il vas falloir que les prix baissent beaucoup pour que ça interesse le grand public.

    Répondre
  • 1 septembre 2022 - 14 h 11 min

    @AlxV: « j’exprime toujours des besoins des années avant que les produits n’arrivent »
    Ou alors … tu a les mêmes idées que beaucoup d’autres, mais entre une idée et un produit fini il y a une montagne de contraintes, dont techniques (mais pas que) qui demandent du temps et la dispo des technos adéquates avant de voir le jour. Contraintes que tu sembles ignorer.

    Répondre
  • 1 septembre 2022 - 14 h 56 min

    Sur les photos en apesanteur je trouve ça joli.
    Mais quand j’attrape une tablette ou une liseuse 10″ je trouve ça trop lourd.
    Alors 17″…

    Donc j’attends un magnifique écran qui se déroule et pèse le poids d’une BD, soit 400g ?
    Et sûrement pas un casque de réalité virtuelle, mes yeux sont déjà fatigués.

    Répondre
  • 1 septembre 2022 - 17 h 16 min

    Moi l’effet « Wouah », c’est pouvoir retrouver Minimachines !
    Son auteur, ses articles, ses lecteurs : bonne rentrée à tous

    Répondre
  • 1 septembre 2022 - 17 h 32 min

    Question idée en avance

    moi je ne pense pas écran
    ce que je voudais c’est une projection aerienne (plus de poids, plus de câbles, plus de support)
    et le pilotage façon Leap Motion (https://www.youtube.com/watch?v=oZ_53T2jBGg)

    Une paire de lunettes polarisantes et hop dans les transport chez soi, au bureau

    Répondre
  • 1 septembre 2022 - 17 h 51 min

    AH! Bon retour Pierre! Ca fait plaisir!! j’espere que les vacances ont été bonnes!!

    Je suis quand même sceptique sur le fait que les écrans pliables ont toujours après quelques mois une grosse marque de pliure au centre. CF la vidéo d’il y quelques jours de Linus Tech Tips où il compare son samsung fold 3 au nouveau, le fold 4. La marque est certes moins prononcée qu’avec le fold 1 ou 2, mais semble toujours innévitable en l’état actuel de la technologie… Hors sur une machine à 4000 Brouzoufs s’adressant possiblement à des créateurs ou des gros consomateur de contenus, possiblement pour raison pro, j’ai peur que ça ruine un peu la chose assez vite, pour finir en ejeunk rapidement.
    Je suis peut être mauvaise langue, mais vu qu’asus a prévu que le clavier servent « de sandwich » épaissisant pour éviter d’abimer l’écran comme tu le dis dans un paragraphe, j’ai bien peur que mes craintes ne soient justifiées.

    Répondre
  • 1 septembre 2022 - 21 h 28 min

    Asus n’a plus rien dans ses cartons d’utile…

    Répondre
  • 1 septembre 2022 - 21 h 35 min

    Hello Pierre, welcome back. J’espère que tu as pu profiter de tes vacances. Quel plaisir de te retrouver !

    Répondre
  • 2 septembre 2022 - 0 h 59 min

    Je ne crois plus en la démocratisation de l’OLED sur PC, pas sur portable en tout cas, le meilleur compromis serait de généraliser les dalles VA qui quand elles sont réussies sont les seules qui permettent la colorimétrie d’une dalle IPS, la réactivité du TN et la profondeur d’image dans les tons sombres/noirs (si si je vous assure que aujourd’hui c’est possible) équivalente aux plasmas.

    Répondre
  • 2 septembre 2022 - 1 h 00 min

    @Le Breton: Pour le fameux « si si », ce n’est pas condescendant c’est juste que j’ai eu l’occasion de faire la comparaison de mes yeux.

    Répondre
  • 2 septembre 2022 - 11 h 23 min
  • 2 septembre 2022 - 13 h 33 min

    @Grrr: C’est eux qui ont communiqué sur le « a partir de »… Ce qui sous entendait une version plus cheap.

    Répondre
  • 2 septembre 2022 - 14 h 15 min

    @Pierre : j’espère que tes vacances ont été bonnes !

    Sinon, magnifique Proof Of Concept / Prototype que quasi-personne n’achètera mais qui qui positionne la demande , fait rêver, … et amènera des ventes quand la techno sera plus abordable

    Répondre
  • 3 septembre 2022 - 9 h 28 min

    @Neurobioboy: Je suis en effet plus convaincu par la solution que l’on trouve sur les Samsung Z Flip (qui semble identique à celle prévue quand Microsoft croyait encore à sa gamme Duo). Cela me semble plus durable.

    Répondre
  • 4 septembre 2022 - 20 h 02 min

    je ne sais pas si c’est fondamentalement utile … mais le produit est tellement sexy ! Si j’avais 4000 € de trop, j’achèterais !

    Répondre
  • 7 septembre 2022 - 15 h 59 min

    @nouknouk:

    « Ou alors … tu a les mêmes idées que beaucoup d’autres »

    Je n’ai jamais dit que j’étais seul sur terre à avoir des besoins bien avant que les produits arrivent…

    « mais entre une idée et un produit fini il y a une montagne de contraintes, dont techniques (mais pas que) qui demandent du temps et la dispo des technos adéquates avant de voir le jour. Contraintes que tu sembles ignorer. »

    Merci pour la leçon, j’adore avoir des professeurs. Des gens pas très sexy, pas très funky, mais qui aiment tellement expliquer aux autres comment ça marche, comment faut faire.
    Le plus drôle c’est quand on t’explique alors que tu sais déja.

    Si tu lisais régulièrement Minimachines, tu saurais que les constructeurs informatiques sont frileux comme pas possible. A part Apple, et encore ces derniers temps ils sont très « sages » par rapport aux décennies passées. Ceci explique bien mieux pourquoi certains produits ne sortent pas, plutot que « c’est aps techniquement possible »

    Si tu prends ce laptop Asus, la partie moniteur est déja toute prête, donc techniquement, le taf est fait… par exemple.

    Pour recoller à l’article, ou à mon premier commentaire, les premiers moniteurs pliables sont prévus pour début 2023

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *