Asus PN63-S1 : un MiniPC évolutif sous Intel Tiger Lake-H

Les Asus PN63-S1 sont des MiniPC à surveiller parce qu’ils combinent un équipement très évolutif avec des puces Intel Tiger Lake-H qui ont été malheureusement boudées par le marché.

Ces minimachines assez classiques dans leur approche proposent des puces que l’on a pas vues dans beaucoup de solutions malgré leur sortie en janvier 2021. Les Asus PN63-S1 se déploient du Core i3 au Core i7 Tiger Lake mais  avec deux solutions particulières dans la gamme, les séries H en 35 watts de TDP

Des puces pensées par Intel pour équiper des machines mobiles pour le jeu et les portables créatifs. Plus rapides que les Tiger Lake d’origine, ils sont également plus gourmands sans pour autant monter dans des consommations trop élevées. On retrouve ici un compromis très intéressant d’un point de vue équipement puisque les engins d’Asus pourront bénéficier d’une alimentation continue et d’un système de refroidissement plus conséquent qu’une formule mobile.

Cinq puces seront donc disponibles pour ces Asus PN63-S1. Trois en Tiger Lake classiques avec des Core i3-1115G4, Core i5-1135G7 et Core i7-1165G7 qui fonctionnent dans des TDP de 12 à 25 watts. Et deux en Tiger Lake-H avec les Core i5-11300H et Core i7-11370H en 35 watts. Le premier est un quadruple coeur et octuple thread cadencé de 12 à 35 watts de 4 à 4.4 GHz avec 8 Mo de mémoire cache et un circuit Intel Xe avec 80 EU. Le Core i7-11370H est composé de la même manière mais avec 12 Mo de cache et des fréquences plus élevées qui vont de 4.3 à 4.8 GHz. Son circuit graphique Intel Xe passe à 96 EU.

Autour de ces puces, on retrouve deux slots M.2 2280 pour ajouter des SSD. Le premier acceptera des solutions NVMe PCIe Gen4 x4 et le second des NVMe PCIe Gen 3 x4. Le boitier propose également un emplacement 2.5″ SATA 3.0 pour un stockage de 7 mm. Un duo de slots SoDIMM DD4-3200 permettra d’ajouter un maximum de 64 Go de mémoire vive en double canal.

De quoi construire de petites stations de travail et de loisir assez convaincantes dans un espace assez contraint. Le boitier mesure 12 cm de large pour 13 de profondeur et 5.8 cm de hauteur. Assez étroit pour pouvoir être fixé au dos d’un écran avec une accroche VESA. L’ensemble propose une connectique plutôt complète avec, en façade avant, un port USB 3.2 Gen2 Type-C, un port USB 3.2 Gen2 Type-A, un port jack 3.5 mm combinant casque et micro. Une LED témoin d’activité et un bouton de démarrage y sont également visibles.

Sur la partie arrière, on retrouve deux ports USB 3.2 Gen2 Type-A, une sortie HDMI 1.4, un MiniDisplayPort 1.2, un port Ethernet 2,5 Gb et un port série. Un lecteur de cartes MicroSDXC est disponible sur le flanc de la machine tandis que l’autre face abrite un port Antivol Kensington Lock classique. On note un léger relief sur la partie arrière de la machine qui entoure les prises vidéo et série. Ce module configurable proposera différentes connectiques : troquer le port série pour un port VGA ou une DisplayPort supplémentaire sera possible dans des versions plus grand public. L’alimentation est assurée par un adaptateur externe en 19 volts 90 watts.

Le châssis semble être construit en plastique avec un probable système de ventilation classique. Un module sans fil proposant du Wifi6E et un Bluetooth 5 est également de la partie, probablement une solution Intel AX201 classique.

Les tarifs et la disponibilité exacte de ces Asus PN63-S1 ne sont pour le moment pas connus, l’éventail de possibilité de processeurs mais également de modèles barebones ou plus ou moins équipés font de cet engin une solution pouvant débuter à des prix assez bas et monter assez haut en terme de tarifs. J’imagine qu’avec la sortie des Alder Lake, le prix de ces processeurs a du quelque peu dévisser et que les engins ne seront pas forcément aux tarifs attendus par Intel lors de leur sortie.

Source : Asus, Liliputing et Guru3D

Faites découvrir le site en le partageant


 

Salut, c'est Pierre ! Depuis 2007 j'écris sur Internet. Je propose un site totalement indépendant et sans publicité. Pour continuer a le faire vivre j'ai besoin de mes lecteurs.  Vous pouvez participer à cette aventure très simplement. Quelques euros, le prix d'un café, tous les mois peuvent totalement changer la donne et me permettre de travailler avec une base de financement solide. Alors si vous voulez que le site perdure et fonctionne, vous pouvez participer simplement en cliquant sur les liens ci-dessous. Cela ne prend quelques instants et cela change tout pour moi.

2,5€ par mois 5€ par mois 10€ par mois Le montant de votre choix

2 commentaires sur ce sujet.
  • 11 mars 2022 - 9 h 37 min

    Pour le marché du point de vente, d’entrepôt ou de l’affichage numérique, voici son petit frère, le PL63, annoncé aussi le 1er mars.
    Par rapport au modèle grand public, il est plus compact (167 x 120 x 34 mm), très certainement avec des performances plus contraintes par le logiciel, semi-embarqué (tête entrée/sortie générique limitée, tête HDMI CEC, port consommateur USB-PD), des ports aux spécifications améliorés (HDMI 2.0, Display Port 1.4) ou nouveau (Thunderbolt 4).
    À noter sur un ou deux trimestres, Intel a mis sur le marché (presque) toutes ses gammes Alder Lake, notamment les modèles soudés à basse consommation, fabriquées sur une chaine exclusive des Tiger Lake. L’entreprise devrait manifester son intention de vider son inventaire de processeur Tiger Lake. Il serait bien garni en conséquence d’une concurrence redoutable des Ryzen 5xxx.
    Ainsi on devrait trouver de nombreux modèles chez tous les fabricants asiatiques à cause de prix d’achat devenus compétitifs pour les fabricants. L’obsolescence marketing du produit tiendra à distance les marques grand public. Certains modèles disposent d’une importante efficience énergétique (et donc autorisent des petits formats) ; ils ont aussi un équilibre fonctionnel pertinent (performance processeur, processeur graphique, bloc de décodage/encodage vidéo) pour certains usages (qualifié ici de créatif léger, PAO, CAO ou dessin 2D, derusher, visualisation de données). Cela leur octroie pour quelques mois encore un espace sur le marché.

    Répondre
  • 11 mars 2022 - 11 h 28 min
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *