Après Materiel.net, LDLC veut s’offrir Top-Achat

Tout juste après avoir digéré Materiel.net, l’appétit ogresque de LDLC n’est pas rassasié. La société de VPC veut maintenant s’offrir Top-Achat, l’autre spécialiste du montage de PC sur mesures et revendeur de matériel info.

Dans un communiqué de presse assez court, LDLC indique son entrée en négociation avec Rue du Commerce pour racheter le fond de commerce de Top-Achat. Une volonté de croissance par acquisition qui se poursuit et qui concentre encore un peu plus l’offre PC en France.

LDLC LOGO

L’info circule en sous marin depuis quelques temps, elle est désormais officielle, LDLC veut compléter son offre en rachetant Top-Achat, un acteur du paysage de la VPC informatique Français. Les négociations officielles débutent donc pour intégrer le VPCiste à l’offre actuelle de LDLC.

Offre qui devient énorme puisque l’air de rien, en plus de son activité propre de VPC et de magasins Franchisés, LDLC c’est également la boutique Hardware.fr, ainsi que Materiel.net et une galaxie d’autres sites et services allant de la vente de produits animaliers jusqu’à une activité de grossiste. Un petit monstre français qui devient de plus en plus important et qui va, suite à cette nouvelle acquisition, régner en maître sur certains paysages de la micro informatique en France.

2019-10-11 16_28_45-minimachines.net

Les configurations sur mesures, spécialité de Top Achat, vont atterrir également chez LDLC. La marque a su garder l’esprit particulier des solutions proposées par  Materiel.net mais va trouver avec Top Achat un puissant outil de configuration de PC pièce par pièce. Cet outil, connu et reconnu par de nombreux utilisateurs en France, est un vrai trésor qui attire beaucoup de visiteur. Ce “Configomatic” a participé pour beaucoup au succès de Top Achat sur les réseaux sociaux.

2019-10-11 15_52_00-minimachines.net

Car les réseaux sociaux, c’est l’autre secret de Top-Achat. La petite équipe est parvenue à briller sur ce levier de croissance et de visibilité. Mieux que de nombreux concurrents sur Twitter ou Instagram par exemple. La marque est devant des comptes comme celui de LDLC, Carrefour, Fnac ou Darty sur ces réseaux. Elle a joué à fond la carte de la proximité avec ses clients et en a fait un atout. Le design de son site met clairement en avant cette communauté. La Beta de son prochain site ne fait pas de mystère sur cette imbrication forte entre ses clients et son fonctionnement sur les réseaux sociaux. 

LDLC espère aboutir à une acquisition en Mars 2020, les éléments légaux à soumettre au personnel et aux autorité de contrôle ayant évidemment leur impact sur le calendrier. Laurent de la Clergerie, tenu par un devoir de réserve du fait des négociations exclusives en cours, ne peut pas s’exprimer de manière complète mais indique vouloir simplement “saisir les opportunités qui se présentent”.

Et c’est effectivement une belle opportunité. Les enjeux sont importants pour LDLC car avec ce rachat, c’est la quasi totalité du paysage français des spécialistes PC qui tombent dans son escarcelle. Si le rachat est finalisé, acheter un ordinateur sur mesure en France en VPC sera difficile sans passer par l’enseigne. Le positionnement des trois entités se complète assez bien avec des visions différentes d’un même outil.

LDLC reste une valeur sûre pour de nombreux utilisateurs professionnels comme particuliers. La marque propose des offres calibrées pour un public particulier avec des garanties et un SAV connus  et reconnus pour leur excellence. Le rachat de Materiel.net n’a pas gommé ses spécificités particulières. Le site vise toujours un marché très grand public avec des offres calibrées aussi bien pour les joueurs que pour des usages familiaux.

2019-10-11 16_30_09-minimachines.net

 
Top Achat a pris un virage économique et spécialiste Gaming. Deux marchés à forte traction qui ont permis à la marque de bien tirer son épingle du jeu. Profitant de la force du groupe Carrefour et adossé à RueDuCommerce, Top-Achat a réussi à surfer sur la mode du PC haut de gamme destiné aux joueurs tout en continuant à proposer des prix agressifs face à ses concurrents. On peut espérer que LDLC conserve cette recette à terme comme l’enseigne a su le faire pour Materiel.net. Ces trois enseignes vendent le même matériel mais avec une optique et des fonctionnements différents. Il sera intéressant de voir comment elles évolueront donc dans le temps.

C’est un énorme avantage à terme pour LDLC qui va pouvoir encore rentabiliser son circuit logistique si ce rachat se conclut. La marque pourra peser de tout son poids dans les négociations avec les marques de matériel PC. Vendre une carte graphique ou une carte mère en France aura de grande chances de passer par l’une de ces enseignes. Le volume d’achat jouera également en faveur du groupe qui pourra négocier de meilleurs tarifs et les positionner ensuite suivant les spécificités de chaque site.

topachat-la-drogue

C’est en tout cas la poursuite d’une belle aventure pour l’immortel Top-Achat… La marque, lancée en 1999 est passée par tous les rachats. D’entreprise solo, elle a été reprise par Clust, Alapage, RueDuCommerce lui même racheté par Altarea avant d’être enfin repris par Carrefour… Un fonctionnement en poisson pilote qui a toujours permis à ses équipes de fonctionner de manière alternative, en tentant des expériences originales sur le web Français… Et en faisant grossir assez fortement son Chiffre d’Affaire au passage.

A titre d’information : Top-Achat est un partenaire de Minimachines. Le site a permis de financer plusieurs investissements matériels  en sa qualité de sponsor. J’ai également été salarié de LDLC pendant quelques années avant de me lancer à 100% dans l’aventure Blogeee.net.


Soutenez Minimachines.net !
27 commentaires sur ce sujet.
  • 11 octobre 2019 - 17 h 43 min

    Un achat intéressant c’est sur .
    Il faut pas se leurrer ,un groupe de grosse taille est plus capable d’acheter plus et moins cher .
    Si chaque partie du groupe garde son identité en plus ce peut etre bien .

    La solution aussi pour disposer enfin d’alternative a des PC GAMER déjà construit par les grandes marques et la facilité a disposer enfin de matériel presque sur mesure a des prix normaux .

    Peut etre aussi l’occasion d’avoir un PC plus sur mesure ,perso si certains PC de Matériel.Net me plaisent, je trouve qu’il n’y a pas cette modularité de jouer sur plus de mémoire et une carte graphique autre par exemple .

    Répondre
  • 11 octobre 2019 - 17 h 56 min

    Super mauvaise nouvelle.
    j’étais un bon client matériel.net. Le service y est toujours exceptionnel mais les prix sont devenus trop élevés. Si topachat y passe aussi, j’ai bien peur de ne plus avoir trop de choix niveau sites marchands et prix…

    Répondre
  • 11 octobre 2019 - 18 h 09 min

    J’aimerais bien que LDLC achète Amazon, ça au moins ce serait un projet ambitieux

    Répondre
  • 11 octobre 2019 - 18 h 21 min

    En fait c’est une fake news, LDLC a racheté Prisunic :)

    Répondre
  • 11 octobre 2019 - 20 h 08 min

    J’aime bien LDLC. Ceci dit, j’ai 2 choses qui me taraudent :

    1. je ne sais pas si LDLC veut ressembler à Top-Achat ou si ils vent faire ressembler Top-Achat à LDLC. Je dis ça car Materiel. net a été uniformisé en interface LDLC.

    2. moins de concurrence. Pour moi, moins de concurrence = aucune raison de baisser les prix.

    Alors l’avantage à LDLC est-il en accord avec celui du client ?

    Répondre
  • 11 octobre 2019 - 22 h 25 min

    L’article aurait été assez intéressant si il n’y avait pas un conflit d’interêt évident:

    un ancien salarié de ldlc qui parle en bien de ldlc……

    quand à savoir si ldlc deviendra un acteur majeur avec les prix prohibitifs qu’ils pratiquent….
    Je ne suis pas aussi optimiste que vous !

    Répondre
  • 11 octobre 2019 - 22 h 41 min

    tiens c’est étrange mon commentaire a disparu…….alors on ne supporte pas la critique?
    je disais qu’il y a un conflit d’interêt évident car vous parlez en bien de ldlc tout en étant ancien salarié. ldlc…..
    vu les prix prohibitifs qu’ils pratiquent : je ne suis pas certains qu’ils deviennent incontournables dans leur domaine!

    Répondre
  • 11 octobre 2019 - 23 h 28 min

    A voir ce que LDLC compte faire de toutes leurs acquisitions.
    Si c’est pour augmenter le nombre de produits commandés pour faire baisser les prix qui répercute sur leurs sites et non en marge plus élevée. C’est bon pour nous consommateurs
    Mais si c’est pour transformer leurs acquisitions en sites similaires au site mère et avoir une position de quasi monopole afin d’imposer leurs tarifs. C’est une très mauvaise nouvelle pour nous CONsommateurs.

    Répondre
  • 11 octobre 2019 - 23 h 40 min

    Je croyais me souvenir que c’est topachat qui avait racheté clust ??

    Répondre
  • 11 octobre 2019 - 23 h 42 min

    Tiens je croyais que c’était topachat qui avait racheté clust…

    Répondre
  • 11 octobre 2019 - 23 h 45 min

    Oui Phil, c’est un complot contre toi… ;)

    Répondre
  • 11 octobre 2019 - 23 h 56 min

    @phil: Lol, je ne vois pas en quoi il y a un conflit d’intérêt. Je le signale juste. LDLC ne me rémunère plus depuis 2008… Plus de 10 ans donc. Où est le conflit d’intérêt sinon dans votre imagination ?

    Définition du conflit d’intérêt : “Un conflit d’intérêts apparaît ainsi chez une personne physique ayant à accomplir une fonction d’intérêt général et dont les intérêts personnels sont en concurrence avec la mission qui lui est confiée par son administration ou son entreprise”

    N’étant pas rémunéré par LDLC ni de près ni de loin, et cela depuis plus de 10 ans, je ne vois pas comment je pourrais me trouver en porte-à-faux. A moins de considérer qu’une personne travaillant un jour chez Airbus ne puisse pas parler 10 ans après avoir démissionné de la boite en disant que leur nouveau long courrier est intéressant sans être taxé de conflit d’intérêt.

    -> Où est-ce que je parle “en bien” de LDLC ? Citez moi un passage ?
    Si il s’agit de “LDLC reste une valeur sûre pour de nombreux utilisateurs professionnels comme particuliers. La marque propose des offres calibrées pour un public particulier avec des garanties et un SAV connus et reconnus pour leur excellence.” alors primo cela n’a aucun rapport avec le sujet de ce billet et surtout ce n’est que l’écho clair et continu de ce que quasiment tout le monde dis et écrit sur le site : LDLC a un SAV et une politique commerciale en béton. Cela se sent quand on parle à ses clients ou quand on surfe sur les forums en France.

    Je ne parle pas “en bien” de LDLC. Je dit simplement ce qui pourrait être, selon moi, la stratégie de la boite. En gros c’est qu’est-ce que je ferais de Top-Achat si il tombait dans mon escarcelle et qu j’avais la puissance de feu de LDLC.

    Ensuite, vous parlez de prix, je parle de service. Il y a souvent un rapport assez éloigné entre les deux.

    Encore une fois, je ne parle pas en bien de LDLC : je détaille juste ce qui pourrait être le futur de cette acquisition selon moi. Le résultat de ce qui va être fait, je ne le connais pas. Il n’est même pas sûr que le rachat soit validé.

    Quand à votre disparition de commentaire… sans commentaires :D

    Répondre
  • 12 octobre 2019 - 0 h 01 min

    @eeegr: C’était une fusion entre les deux entités. Ensuite France Telecom a racheté le tout via Alapage.

    Répondre
  • 12 octobre 2019 - 6 h 57 min

    Moins de concurrence = prix en hausse
    Donc très très mauvaise nouvelle ce rachat…..
    Va falloir tout commander sur les sites chinois pour avoir de bons prix!

    Répondre
  • 12 octobre 2019 - 7 h 38 min

    La concentration peut avoir les avantages cités (l’inflation des tarifs de livraison de LDLC m’avaient fait laisser tomber plusieurs paniers il y a quelques années, surtout qu’ils n’apparaissaient qu’a la fin, je dois le dire) mais c’est surtout valable quand il reste de la concurrence.
    Car si cela ne sert qu’a augmenter les marges, le secteur de l’assemblage y est particulièrement sensible et TopAchat me parait exposé: Au lieu de payer la marge sur un ensemble, on la paye sur chaque élément ce qui en général fait déjà mal. Surtout cumulé aux frais de livraisons éventuels multiples si on ne trouve pas tout les éléments au même endroit (idée d’optimisation pour lier les commandes sur les 3 boutiques en une livraison unique, au passage, si la logistique est mutualisée).

    Répondre
  • 12 octobre 2019 - 9 h 08 min

    Ce que tu dis est vrai si toi Pierre tu étais à la tête de cette société. Mais ne nous leurrons pas ils vont profiter de leur position de leader pour monter les prix et les marges. C’est sûr à 100%. Donc c’est une nouvelle peut-être bonne pour les employés mais pas pour les clients.

    Répondre
  • 12 octobre 2019 - 12 h 02 min

    La discussion sur le conflit d’intérêt est certes hors sujets mais elle reste importante.

    Je ne valide pas le commentaire en mode conspi de phil sans pour autant complètement balayer l’idée du “conflit d’intérêts”.
    Pour ma part, je vois plutôt un danger d’erreur ultime d’attribution. C’est a dire le fait que l’on appartienne à un groupe (ou que l’on ai appartenu au groupe) fait que l’on juge plus favorablement ce groupe. Cela dit, il pourrait aussi être parti en très mauvais termes et juger défavorablement. En tout cas, les fait d’avoir été en lien avec LDLC affecte sûrement son jugement, même inconsciemment. Le plus important c’est que l’on ai cette information.

    Le fait que Pierre précise qu’il a travaillé pour LDLC est donc honorable et c’est ce genre de transparence qui, a mes yeux, rends ses analyses pertinentes.

    Donc plutôt que de dénoncer le pseudo conflit d’intérêt, je loue la transparence.

    Sur le sujet en lui même, il me semble que le danger vient plutôt d’Amazon qui tue le commerce en ligne. Qu’il y ai un regroupement doit permettre de renforcer l’offre concurrente. C’est dans ce sens plutôt une bonne nouvelle.

    Les prix bas ne sont pas sans conséquences. Si une boite n’est pas à même de dégager suffisamment de marge, elle meurt. Qu’il y ai un autre modèle que le matraquage des fournisseurs et des employés c’est plutôt rassurant.

    Répondre
  • 12 octobre 2019 - 13 h 11 min

    Le fait que Pierre précise qu’il ait été salarié de LDLC permet au lecteur de prendre du recul sur l’article et de décider ou non s’il doit émettre une réserve personnelle sur son contenu. Idem pour la précision sur le partenariat avec Top Achat.
    Donc plutôt que de chercher une conspiration, il faudrait mieux louer ici la transparence.
    Les articles de Pierre reflètent forcément ses opinions, quelque soit l’objectivité qu’il pense avoir (et qui semble quand même très largement la règle sur ce site). C’est simplement humain.
    My 2 cents.

    Répondre
  • 12 octobre 2019 - 14 h 33 min

    @Pierre Lecourt:

    Lol, je ne vois pas en quoi il y a un conflit d’intérêt. Je le signale juste. LDLC ne me rémunère plus depuis 2008… Plus de 10 ans donc. Où est le conflit d’intérêt sinon dans votre imagination
    vous faites une éloge de cette fusion!! après vous n’allez pas cracher dans la soupe puisque top achat est un de vos partenaires privilégiés…..donc le conflit d’interêt est bien là! et aussi dans votre article:”LDLC reste une valeur sûre pour de nombreux utilisateurs professionnels comme particuliers. La marque propose des offres calibrées pour un public particulier avec des garanties et un SAV connus et reconnus pour leur excellence. Le rachat de Materiel.net n’a pas gommé ses spécificités particulières. Le site vise toujours un marché très grand public avec des offres calibrées aussi bien pour les joueurs que pour des usages familiaux.”Ce n’est pas un article mais c’est un publireportage!
    J’aime bien vos articles en genéral mais là c’est pas bon du tout!
    Je ne suis pas d’accord avec votre article mais apparemment vous ne supportez pas la critique: bravo pour une journaliste

    Répondre
  • 12 octobre 2019 - 15 h 42 min

    @Dadoo: “C’est sur à 100%” : Ben je suis pas devin donc je vais pas m’avancer autant. Ce que je sais c’est que si tu es boulanger dans une ville avec la spécialité du choux à la crème et qu’il y a un concurrent qui a la spécialité de l’éclair au chocolat et qu’un jour tu as l’opportunité de racheter le spécialiste de l’éclair au chocolat… Ben tu vas pas lui faire faire du choux à la crème. C’est ce qu’il s’est passé avec LDLC / Materiel.net.

    Maintenant si tu as la possibilité d’acheter la boulangerie du centre commercial qui se spécialise dans les gâteaux sur-mesures, les pièces montées et la viennoiserie accessible (en tout cas moins chère que la tienne) ben tu peux aussi le faire. Ce dernier c’est Top-Achat.

    Mais si tu colles tes choux et tes éclairs dans la galerie du centre commercial tu ne gagneras pas autant d’argent que quand tu vendais tes viennoiseries moins cher et tes pièces montées. Est-ce que tu irais chez le boulanger du coin si il doublait ses tarifs de viennoiserie en gardant la même enseigne sous pretexte qu’il s’est fait racheter par Fauchon ?

    LDLC et Top-Achat ont deux clientèles spécifiques a qui on s’adresse spécifiquement. Les clients qui vont chez LDLC ne vont pas chez Top-Achat et les clients de Top-Achat ne vont pas chez LDLC. Les deux entités ont des positionnement différents.

    Si demain LDLC transforme Top-Achat en vitrine avec ses tarifs et ses process, la marque perdra des ventes et LDLC perdra du CA potentiel. Ce serait totalement imbécile. Top-Achat est resté lui même avec son humour, son marketing, ses équipes, ses engagements depuis toujours. Même après le rachat de RueDuCommerce par Carrefour. Pourquoi ? Parce que avec cette méthode, le CA progresse et la marque rayonne. Si demain LDLC transforme Top-Achat en LDLC-Achat et bien ils perdront de l’argent et leur investissement. Ce n’est financièrement pas logique.

    Ce que je crois c’est que LDLC a lancé Hardware Shop pour contrer Top-Achat avec des prix plus bas et une équipe plus réduite. Ça n’a pas fonctionné ou du moins ça ne fonctionne pas assez vite. Alors ils s’offrent Top-Achat parce qu’ils ont l’opportunité de le faire. En reprenant la même stratégie.

    @TeeEff: Le conflit d’intérêt est un peu ridicule. Surtout avec ces ordres de grandeur. En gros cela veut dire que personne ne peut émettre un avis sur l’école parce qu’il y a été élève ? Qu’une personne ayant touché des indemnités chômage ne peut plus parler de l’état ? Qu’un ancien salarié dans une branche aura forcément un jugement faussé sur celle-ci ?
    Il y a plus d’une décennie je suis parti de chez LDLC après y avoir mené une très belle mission parce que je ne me reconnaissais plus dans celle qui m’était confiée. Je me suis lancé dans le blogging sur un secteur proche. C’est plus une chance qu’autre chose car cela m’a ouvert des portes différentes de celles réservées à la presse habituellement.

    @Blotza: Je ne cherche pas a être objectif, je suis 100% subjectif. C’est un blog et je ne suis pas journaliste. Ce qui et inscrit ici ne reflète que mon avis perso et cela depuis le premier billet sur Blogeee. C’est aussi pour cela qu’il n’y a pas de pub ni de billets sponso ici.

    @phil: Je ne fais pas un éloge, je dis ce qui pourrait en être fait. Là où la société pourrait aller. Cela peut très bien aller nulle part et donner quelque chose de ridicule si la direction prévoit de faire un truc pas très malin, je n’en sait rien.

    Extrait :”Et c’est effectivement une belle opportunité. Les enjeux sont importants pour LDLC car avec ce rachat, c’est la quasi totalité du paysage français des spécialistes PC qui tombent dans son escarcelle. Si le rachat est finalisé, acheter un ordinateur sur mesure en France en VPC sera difficile sans passer par l’enseigne. Le positionnement des trois entités se complète assez bien avec des visions différentes d’un même outil.”

    Ce n’est pas un éloge, c’est une description hypothétique du potentiel de l’offre. Est-ce que je dis que c’est bien ou mal ? Non. Je dis que cela transforme LDLC en un truc encore plus important.

    Extrait “On peut espérer que LDLC conserve cette recette à terme comme l’enseigne a su le faire pour Materiel.net. Ces trois enseignes vendent le même matériel mais avec une optique et des fonctionnements différents. Il sera intéressant de voir comment elles évolueront donc dans le temps.”

    Je ne dis pas que ça va être formidable, j’explique que ce sera a observer dans la durée. Et j’espère – espérer est un verbe intéressant – que LDLC laisse à Top-Achat son indépendance.

    Extrait : “C’est un énorme avantage à terme pour LDLC qui va pouvoir encore rentabiliser son circuit logistique si ce rachat se conclut.”

    Simple logique = Plus on a de canaux de distribution, mieux on rentabilise son circuit logistique. LDLC ne sous loue pas sa logistique, c’est son bien propre, sa rentabilisation est donc importante.

    “La marque pourra peser de tout son poids dans les négociations avec les marques de matériel PC. Vendre une carte graphique ou une carte mère en France aura de grande chances de passer par l’une de ces enseignes. Le volume d’achat jouera également en faveur du groupe qui pourra négocier de meilleurs tarifs et les positionner ensuite suivant les spécificités de chaque site.”

    Simple logique = En étant à la tête de trois des plus gros assembleurs de PC en France, LDLC devient un acteur encore plus important. Si il demande un tarif à telle marque, il y a des chances qu’avec son volume, il l’obtienne. Encore une fois je ne dis pas que c’est bien ou mal, c’est juste une conséquence logique de cette acquisition.

    Top Achat est un sponsor. Si vous ne savez pas la différence entre partenaire et sponsor, va falloir réviser.

    “Un sponsor est une entreprise qui soutient une personne, un organisme ou une action d’intérêt général (culture, santé, social, etc.), non pas dans un but philanthropique comme pour le mécénat, mais à des fins commerciales.”
    En gros, je leur ai promis qu’en échange d’une ristourne ils auraient de la visibilité sur les activités liées au materiel acheté avec leur ristourne.

    “Le publireportage est une méthode de promotion commerciale qui vise la publication, dans la presse écrite, à la télévision, sur internet ou tout autre média, d’une information, prônant l’usage d’une marque ou d’un produit vendu par la personne ou l’organisme qui finance cette information.”
    Est-ce le cas ici ? Non il n’y a pas et il n’y a jamais eu de publi-reportage sur ce blog.

    Top-Achat m’a fait des remises sur du materiel acheté par le blog pour équiper le labo en vidéo : Caméscope et materiel de montage. La marque ne m’en a pas fait cadeau mais a fait un tarif pour le blog. Vous avez vu des pubs Top-Achat sur le blog ? Des promos particulièrement mise en avant ? Non, simplement le logo est apparu dans certaines vidéos comme celles des trottinettes électriques… La belle affaire ! Croyez vous que pour économiser 15% sur une facture de 2000€ je vais faire un accroc dans mon éthique perso alors qu’on me propose des sommes énormes pour vanter des logiciels, des matériels ou autres offres VPN à longueur d’année et que je m’y refuse ?

    Comment ça je ne supporte pas la critique ? Vous avez le droit d’exprimer votre avis, souffrez que je vous réponde. Quels choix j’ai selon vous ?
    Si je vous répond alors je ne supporte pas la critique ? Mais si je ne répond pas alors cela veut dire que je suis d’accord avec vous ? C’est un peu facile non ?

    Enfin, je ne suis pas journaliste. Je suis bloggueur. Je n’ai pas de carte de presse. Je suis indépendant et 100% subjectif. Après il faut savoir lire et faire la différence entre une analyse du potentiel d’une annonce et ce que vous projetez vous même dans mon billet.

    Répondre
  • 13 octobre 2019 - 8 h 53 min

    @Pierre:
    “Ce que je sais c’est que si tu es boulanger dans une ville avec la spécialité du choux à la crème et qu’il y a un concurrent qui a la spécialité de l’éclair au chocolat et qu’un jour tu as l’opportunité de racheter le spécialiste de l’éclair au chocolat… Ben tu vas pas lui faire faire du choux à la crème. C’est ce qu’il s’est passé avec LDLC / Materiel.net.”

    LDLC et Materiel.net c’était quand même assez proche. Presque chaque fois que j’ai eu un truc à acheter dans le domaine info/video/son/mobile ces 15 dernières années, leurs sites ont été autant que je me souvienne consultés et l’offre comparée: La différence pouvait se faire sur le prix (livraison incluse), sachant que niveau retour/SAV les deux étaient a priori fiables, ou une référence précise dispo chez l’un et pas chez l’autre.

    Mes derniers achats n’ont par contre été que sur les éléments que je ne trouvais pas ailleurs ou bien en promo, car c’était plus rentable malgré les frais de port disjoints de faire venir le SSD ou les barettes de ram direct de Crucial par exemple: Il ne faut pas se voiler la face, le rapport Q/P a pris un coup.

    Pour moi ces deux là étaient en concurrence on ne peut plus frontale sur le marché français. Que l’un bouffe l’autre y a mis un terme.

    TopAchat j’en sais rien, jamais été client chez eux. J’en ai l’image d’une com en ligne un peu agressive et lourde je dois dire et j’ai tendance à fuir sans même regarder plus loin ceux qui ont ainsi besoin de capter le client ainsi.

    Cette histoire de boutiques me parait aussi consommer du cash de manière peu utile (surface faible, agencée de manière aérée et donc peu de produits ; si c’est pour consulter le site avec le tenancier je peux faire de chez moi, on n’est pas avec le catalogue limité d’un Apple et ce concept ala store pomme n’a aucun sens) ce qui se paye sur les produits: Je ne m’en suis servi que de point de livraison car j’en ai une à 2km de chez moi. C’est tout. Ils ne sont pas rentrés non plus dans le dépannage par exemple (la boutique de la galerie commerciale du Carrefour à 500m continue de visiblement bien en vivre) qui aurait pu drainer des achats de composants/logiciels ou nouveau matos si économiquement irréparable… tout en occupant le tenancier qui a l’air de s’emmerder ferme.

    Je ne vois pas cela positivement pour ma part. J’espère me tromper.

    Répondre
  • 13 octobre 2019 - 10 h 59 min

    Bref LDLC rachète TopAchat, c’est quand même ça l’important non ?

    Répondre
  • JF
    14 octobre 2019 - 0 h 13 min

    Oui !

    Il me semble que Materiel Net a perdu de son intérêt apres la fusion. Je ne parle pas de la fusion en elle meme qui a généré, du moins en ce qui me concerne, de gros soucis logistique avec des retards de de livraisons et des commandes “en reliquat”. Depuis le site est quasiment un LDLC Bis.

    Concentration rime rarement avec baisse des prix.

    Qui va rester en petit independant ? Cybertek ???

    A+

    Répondre
  • 14 octobre 2019 - 16 h 14 min

    même ressenti que mon VDD

    Répondre
  • 16 octobre 2019 - 11 h 55 min

    LDLC n’est plus compétitif sur ses tarifs depuis quelques années déjà.
    A chaque fois que je fais un achat en informatique je fais désormais ce constat.
    Que s’est-il passé ?

    Répondre
  • 17 octobre 2019 - 9 h 36 min

    “topachat-la-drogue” :D

    Répondre
  • 19 octobre 2019 - 15 h 32 min

    @Dudu: @prog-amateur: +1 avec vous (et d’autre ensuite).
    – J’étais client mat.net notamment pour leurs boitiers, HDD etc etc;
    après le rachat, la claque sur les prix !!!
    du coup, j’ai déserté.
    – trop de concentration fait que les prix montent et ce n’est pas bon pour le consommateur du tout !
    (même en jouant sur tous les site, avec la livraison, ça coince souvent).

    Du coup, pour mes achats, je reste
    – Rue Mongallet si je peux (de bonnes boutiques restent)
    – le comparateur Rue Mongallet est toujours là d’ailleurs (après une absence qui lui a fait beaucoup de mal d’ailleurs).
    – Macway (beaucoup de promo sur les disques durs par exemple. newsletter obligatoire. de plus, bon cashback et retrait en boutique sans soucis. SAV très bon en boutique également).
    -Amazon (et oui, pour de la ram, un CM ou un SSD type samsung, en jouant sur les différents amazon Europe également, on a souvent des prix canons.
    Je parle même pas de produits qu’on ne trouve plus nul par à part chez eux comme la dreambox d’aerocool qui est juste une tuerie pour du bench personnalisé ou pas se prendre la tête et mettre un pc pile poil dans un meuble ikea quel que soit le meuble et la config (d’ailleurs, c’est un billet top achat qui me l’avait fait découvrir, mais plus aucun français ne le distribue alors que j’en ai acheté des caisses).
    – Les sites de marques directement qui font de bonnes promos dans certains cas (crucial est vraiment top pour ça aussi bien sur les ssd que la ram)
    – Le commerçant près de chez vous (ce qui éliminera les frais de ports. si le prix est bon, ça peut le faire)

    Mais pour le consommateur, les différents rachats LDLC laissent un goût amer (en tous cas, pour moi, c’est clair).
    et on connais bien les coups de gueule – certes justifiés – de Mr LDLC sur la TVA, amazon et sa-“ses” boites.

    On verra, mais c’est dommage (et le discours “on est plus cher mais c’est parce que” est bien rodé maintenant).

    Mais bon, qui vivra verra donc wait and see.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *