AMD Ryzen 5 3600 Zen 2 : 6 coeurs, 12 threads, 65 watts et 199$

L’architecture Zen 2 d’AMD est annoncée, une nouvelle génération de processeurs très performants. Des puces comme le Ryzen 5 3600 développant 65 watts de TDP qui pourrait tout à fait intégrer une nouvelle gamme de MiniPC.

C’est au Computex 2019 qu’AMD annonce sa nouvelle gamme de puces Ryzen avec pas moins de cinq modèles grand public qui profiteront de cette architecture Zen 2. Étalées de 199 à 499$, ces solutions se déploient dans des consommations énergétiques assez élevées puisque démarrant à partir de 65 watts de TDP pour culminer à 105 watts. Des processeurs difficiles, mais pas impossibles, à refroidir dans de petits boîtiers. A condition que le marché s’y intéresse d’un peu plus près.

Ryzen 5 3600

Intel, avec ses NUC Hades Canyon sous Kaby Lake-G Core i7-8809G, propose des solutions compactes qui encaissent 100 watts de TDP dans un boitier impressionnant de compacité : 22.1 cm de large, 14.2 cm de profondeur et 3.9 cm d’épaisseur. Cette solution est non seulement compacte mais elle a le bon goût d’être redoutablement discrète en terme de ventilation.

Aujourd’hui, AMD annonce des processeurs Zen 2 qui devrait être commercialisés début Juillet dans des enveloppes thermiques très semblables pour les plus performants. De 65 à 105 Watts de TDP. Il faut rester prudent avec ces satanés watts, ils ressemblent un peu à des statistiques. On peut leur faire dire ce que l’on veut. Ainsi un processeur 105 watts peut en réalité dépasser largement ce chiffre ponctuellement. Pas facile, à moins de limiter volontairement les performances des processeurs de les cantonner à un nombre de watt qui ne soit pas juste un témoin moyen de son activité.

Ryzen 5 3600

On pourrait cependant espérer que de ce type de puces, il apparaisse des solutions compactes et non pas uniquement des formats de tours classiques. Un des seul acteurs a y croire pour le moment semble être ASRock avec sa solution Mini-STX Deskmini A300 qui propose des AMD Ryzen. Il serait temps que le reste du marché lui emboîte le pas. Cela suppose pour les constructeurs de sortir des ingénieurs du bureau “design marketing des LEDs RGB” pour les faire entrer dans le bureau “Design thermique”. Chose qui ne semble pas être à la mode en ce moment mais qui serait, à mons avis, très utile pour retrouver des ventes un peu plus glorieuses sur le marché du PC de bureau.

Ryzen 5 3600

Début juillet, AMD livrera donc ses premiers Ryzen de troisième génération, gravés en 7 nanomètres. Des processeurs alléchant sur le papier avec une promesse de performances monstre.

On commence par l’AMD Ryzen 5 3600. L’entrée de gamme composé de 6 coeurs et de 12 threads. Une fréquence d’horloge de base de 3.6 GHz et pouvant monter à 4.2 Ghz en Boost. Une mémoire cache de 35 Mo au total (3Mo de cache L2, 32Mo de cache L3) et surtout un TDP de 65 watts pour 199$. Cette puce est une candidate parfaite pour une intégration dans un MiniPC classique ou une solution évolutive type Mini-STX.

Suit l’AMD Ryzen 5 3600X qui reprend le même nombre de coeurs et de threads mais à une vitesse plus élevée puisque la fréquence de base grimpe à 3.8 Ghz pour un mode Boot à 4.4 GHz. Le prix grimpe également avec un tarif annoncé de 249$. Le TDP prend aussi un peu d’ampleur avec 30 watts supplémentaires, passant de 65 à 95 watts.

L’AMD Ryzen 7 3700X passe à 8 coeurs et 16 threads dans des fréquences allant de 3.6 à 4.4 GHz. Il passe à 36Mo de cache pour 65 Watts de TDP et une facture de 329$.

Le Ryzen 7 3800X reprend un nombre de coeurs et de threads identiques avec une hausse de sa vitesse à 3.9 GHz de base et 4.5 GHz en Boost. Toujours 36 Mo de cache mais un TDP qui s’envole à 105 Watts pour 399$

L’AMD Ryzen 7 3900X enfin passe à 12 coeurs et 24 threads. Les fréquences oscillent de 3.8 GHz de base à 4.6 GHz en Booste. Le cache explose à 70 Mo (12 X 0.5 Mo de L2 + 2 X 32 Mo de L3 )et le prix  à 499$. Son TDP est lui aussi de 105 watts.

Ryzen 5 3600

Toutes ces puces pourraient avoir une place dans des solutions de petit gabarit bien refroidies même si évidemment les modèles 65 watts seraient les plus faciles à dissiper. Evidemment, cela demande de se creuser un peu la tête pour optimiser tout cela. Chose que sait faire le marché pro avec des engins souvent bien refroidis. Il ne manque juste qu’un peu de bonne volonté aux fabricants pour proposer une solution grand public au niveau.

Ryzen 5 3600

AMD propose ici des processeurs très efficaces avec de très belles possibilités. Les processeurs eux même par exemple, proposent 24 lignes PCIe 4.0 et, associés aux chipsets AMD X570 qui en proposent 16, porteront le total global à 40.

Ryzen 5 3600

Le gain global des puces en terme de calcul n’est pas massif, AMD annonce 15% de hausse en instruction par cycle d’horloge par rapport à la génération précédente. Ce n’est pas monstrueux mais c’est toujours bon à prendre.

Il faudra suivre de près ces processeurs, on sait jamais, peut être qu’un constructeur plus malin que les autre décidera de les intégrer dans des solutions originales… et compactes. Un engin sous Ryzen 5 3600 intelligemment ventilé pourrait trouver un public très large dans un format pas trop encombrant. C’est la puce qui a eu le moins de visibilité pendant la  conférence d’AMD au Computex, bizarrement c’est celle qui m’apparaît être la plus pertinente pour un usage familial au sein d’une minimachine. Mais c’est certainement la moins rentable de toutes.

Soutenez Minimachines, partagez le !


Violet
12 commentaires sur ce sujet.
  • 27 mai 2019 - 17 h 15 min

    Salut,
    Comme toi je regrette la faiblesse de l’offre de mini-machines AMD mais j’ai peur que cette nouvelle génération ne soit pas (encore?) la bonne.
    TDP élevé + GPU + nouveau chipset avec une enveloppe thermique de 15W, ça commence à faire bcp

    J’ai vu des carte-mères avec ventilos pour le chipset, quelle horreur :-(

    Répondre
  • 27 mai 2019 - 17 h 23 min

    @Sene: La majorité se contente d’un dissipateur. Oui, je pense que le format Mini-STX est le seul viable pour le moment. Mais ça va dans la bonne voie.

    Répondre
  • 27 mai 2019 - 17 h 29 min

    Pierre, le 3900X est un Ryzen 9 et non un Ryzen 7 !

    Répondre
  • Al
    27 mai 2019 - 19 h 00 min

    Bonjour Pierre, merci pour toutes ces infos ! Avec tous ces Mini-Pc/Composants, il faudrait un tableau/catalogue de récap sur le blog pour s’y retrouver un jour :D.

    Répondre
  • 27 mai 2019 - 19 h 51 min

    J’avoue toujours être séduit par les papiers de chez AMD .
    Il disposent toujours des meilleurs processeurs et de la meilleure gamme en THÉORIE .

    SAUF que si je regarde INTEL en face avec ses USINES ,je découvre que ce grand fabriquant ne propose pas la LUNE mais du concret .

    Fabriqué du 7 nanomètre ,cela veut dire une maîtrise industrielle aussi ,si INTEL peut pas se la payer ,je doute que chez AMD on le puisse et les rares USINES capable d’investir pour fabriquer des processeurs 7 nanomètres doivent déjà avoir un super plan de travail .

    Au retard des processeurs INTEL en entrée de GAMME donc moins sophistiqués ,je pense qu’il s’agit juste d’une communication publicitaire .

    Répondre
  • 27 mai 2019 - 19 h 59 min

    et bien si les soucis de spectre, meltdown et compagnie sont réglés sur cette gen comme c’était prévu;
    perso je prends en mini itx (voir micro atx).
    à voir les cartes mères et le nombre de ports sata

    ça remplacera ma tour minitx intel avec 6 ports sata et un proc 65 watts également

    Répondre
  • 27 mai 2019 - 20 h 20 min

    Et on fait quoi avec autant de coeurs , de thread ? en sachant que moi je tourne avec une asus e35 m1 m pro ( un processeur e-350 avec radeon 6310 et un tdp de 18 W) ( je ne joue pas aux jeux vidéos ( m’intéresse pas )) mais regarde sur netflix , amazon prime , youtube , molotov tv .
    J’ai juste deux coeurs qui tournent à 1.65 ghz pour regarder des vidéos en full hd ou faire de la bureautique et accessoirement des montages photos .

    Répondre
  • 27 mai 2019 - 20 h 22 min

    @glub:

    Je rajoute que tourne sous windows 10 X64 v.1903 ( il est très léger puisque je tourne avec antivirus ( qui lui aussi est léger )) .

    Répondre
  • 27 mai 2019 - 22 h 37 min

    ptitpaj

    C’est TSMC qui fabrique les puces pour AMD (c’est aussi eux entre autre qui travaillent pour Nvidia). Amd qui au départ était en contrat exclusif chez global foundries et a du payer une petite fortune pour arreter cette exclusivité et pouvoir utiliser TSMC. D’où l’emballage de performance par rapport à avant.

    Intel a ses propres usines et a donc comme défi de créer de nouvelles architectures processeurs et de mettre au point derrière les processus industriels pour les réaliser, le défi est donc bien plus important, mais les retombées bien meilleures si jamais il y arrivent (ce qui n’est pas le cas pour l’instant suite à leur soucis sur le 10nm.

    De toute façon qu’on préfère Intel ou AMD, tout le monde est gagnant d’un retour à une concurrence plus saine. Ce n’est pas pour rien qu’Intel s’est réveillé sur le nombre de cœur et l’hyperthreading sur cette génération de processeurs, et que sur la prochaine leur chipset graphique vont enfin être vraiment remis au gout du jour mais bien grâce à une concurrence qui était absente pendant dix ans.

    Répondre
  • 27 mai 2019 - 23 h 54 min
  • 28 mai 2019 - 13 h 04 min

    “On pourrait cependant espérer que ce type de puces, il apparaisse des solutions compactes”

    Ça n’est pas français…

    Répondre
  • 29 mai 2019 - 10 h 56 min

    le 3700x (celui à 329$) me plait bien pour vider mon cooler master 110 Elite de son core i3.
    j’attends de voir l’offre en cartes mères mini itx.
    couplé à 2*16 G0 et un SSD corsair MP510 1T0, ça devrait faire une très belle machine

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *