Faux avis : Amazon ne rigole plus du tout (MAJ)

Après la disparition d’Aukey, de MPow et de Tacklife des rayons en mai, c’est au tour de la marque de chargeurs et batteries RAVPower de subir les foudres d’Amazon. L’ensemble de ses produits ont disparu.

Mise à jour : La marque de solutions Audio TaoTronics a également subi les foudres d’Amazon et a totalement disparu du catalogue du marchand. Encore une fois, il s’agit d’une excellente marque avec de très bons produits, qui disparait à cause de pratiques déloyales vis à vis des autres acteurs vendant sur la plate forme. 

Coup de semonce ? Effet d’esbrouffe ? Ceux qui pensaient que la réaction d’Amazon le mois dernier était surtout un effet d’annonce en sont pour leurs frais. Les sociétés recourant aux faux avis positifs sont devenus persona non grata sur le site du commerçant US. Pour preuve, c’est au tour de RAVPower de voir son catalogue disparaitre de ses pages.

Même pratique, même punition, RAVPower glissait des petites cartes dans ses colis, demandant au client final un avis positif sur ses produits en échange d’une carte cadeau au montant qui pouvait être parfois assez élevé. La journaliste Nicole Nguyen du Wall Street Journal a reçu une de ces cartes et en a profité pour tester la pratique. Rédigeant un faux avis positif pour chargeur rapide RAVPower sur Amazon. Elle a ensuite publié son histoire sur le site web US du journal, expliquant au passage tout le processus. 

On retrouve la même méthode que pour la première vague de bannissement. Après rédaction du faux avis, on envoie les informations à l’adresse demandée sur la carte et on reçoit un code permettant de récupérer une carte cadeau d’une valeur pouvant être assez élevée. Le produit RAVPower en question pouvait certainement se passer de cette pratique puisqu’il avait déjà 9800 avis et 5 étoiles au moment où la journaliste passait sa commande.

Le résultat ne s’est pas fait attendre, après la publication de son histoire, Amazon a sanctionné RAVPower de la même manière qu’elle a sanctionné Aukey en mai dernier. La disparition pure et simple de la totalité du catalogue du marchand. Comme la première fois, certains produits subsistent sur les pages du marchand, ceux vendus par des sociétés tierces qui n’ont pas à subir les conséquences de ces mauvaises pratiques. 

RAVPower

Mais toute la construction de la marque, sa bonne image, son marketing, le travail d’optimisation dans les moteurs de recherche de leurs pages, les milliers de questions clients auxquelles les équipes de RAVPower ont répondu et surtout les fameux milliers d’avis payés forts chers ont tous disparu. Une trésor inestimable qu’il sera difficile, voir impossible, de reconstruire.

Pour RAVPower c’est un coup dur, comme cela l’a été il y a un mois pour Aukey ou Tacklife en France. Ces marques n’ont, à ce jour, pas refait surface sur Amazon ni ailleurs. On retrouve ici le fameux mythe d’Icare et de ses ailes qui, s’approchant trop près du soleil, fini par les perdre et mourir. On a du mal a comprendre pourquoi RAVPower a pu continuer à proposer ces petites cartes demandant de faux avais après la mésaventure de marques comme Aukey ou Mpow qui ont fait grand bruit outre Atlantique. Peut être est-ce dû à une pratique trop généralisée pour rapatrier de vieux stocks d’Amazon vers un entrepôt pour enlever les cartes encore présentes ? La marque espérant passer entre les gouttes avec ses vieux stocks. Pari perdu donc pour RAVPower et règle établie par Amazon.

Qui se fera prendre la main dans le sac à tricher de la sorte se fera sanctionner. Une assurance pour les acheteurs de la plateforme de ne pas être trompé par de faux avis. 

Amazon

Comment se démarquer aujourd’hui sur Amazon ?

Reste ce gros problème que rencontrent ces “petites”1 marques sur Amazon. Comment se faire connaitre sur une plateforme qui pullule désormais de produits plus ou moins identiques ? Si il y a quelques années des sociétés comme Aukey ou RAVPower ont pu commencer à s’implanter et à se faire connaitre, c’était avant que la plateforme de vente se mette à simplifier au maximum ses démarches, permettant à n’importe qui d’importer une palette de produits dans ses stocks et à les écouler sur ses pages. Certaines batteries n’ont tout simplement aucune marque, le vendeur se contenant de lister une série de produits de fabricants différents.

Une recherche avec les mots clé “Batterie USB” sur le site nous donne idée de la difficulté rencontrée aujourd’hui pour émerger sur les pages d’Amazon. Cette simple recherche fait apparaitre des centaines de références dont la grande majorité sont proposées par des marques inconnues voir pas de marque du tout. La grande majorité de ces solutions ont pourtant des milliers d’avis et souvent de très bonnes notes. Difficile de comprendre comment une marque au nom imprononçable peut récolter presque 5000 évaluations positives avec un produit sans aucun point fort particulier.

Bien entendu, il reste une méthode pour “briller” sur Amazon. La solution classique qui consiste à passer à la caisse pour apparaitre dans les zones sponsorisées du marchand. Un  jeu qui en vaut peut être la chandelle pour lancer un produit mais un jeu couteux par rapport à l’impression des petites cartes qui demandent au client final de rédiger un avis positif. Surtout que le prix de ce remboursement est absorbé par la marge faite sur le prix de vente.

RAVPower

On pourrait se dire qu’au lieu de rembourser 35$ sur un chargeur mural rapide, RAVPower pourrait simplement baisser le prix de son chargeur ? Cela aurait plus d’impact ? Oui et non, d’abord parce que cela ne permettrait pas à la société de se démarquer du reste des autres chargeurs du marché. Ensuite, parce que le client final ne cherche pas forcément le meilleur prix mais plutôt une bonne affaire. Proposer son produit à 35$ de moins classe celui-ci dans la catégorie de l’entrée de gamme et non pas dans celle d’un bon produit remisé. Les marques qui veulent se construire une réputation préfèrent largement proposer des prix plus élevés et des remises ou des codes promo2 que de disparaitre dans les profondeurs des listings des produits noname qui ne se battent que sur le tarif.

Quelle alternative alors ? C’est la grande question du moment. Certaines marques vont rebondir comme elles peuvent en transformant tout simplement leurs produits X en produits Y et recommencer leur travail de reconnaissance du mieux qu’elles pourront. Certaines qui ne se sont pas fait prendre avec la méthode de la petite carte cadeau vont développer de nouvelles pratiques de fraude aux faux avis en inventant des méthodes plus discrètes.

Certaines autres vont tout simplement abandonner Amazon. Chez AliExpress on se frotte les mains. Le géant du ecommerce Chinois construit brique par brique un empire en Europe et devient de plus en plus grand public. Ses entrepôts et sa logistique ne sont pas au niveau d’Amazon, son image n’est pas du tout celle du commerçant US mais petit à petit, le nom de domaine qui s’échangeait entre spécialistes il y a quelques années, est devenu beaucoup plus courant.

Amazon ne peut pas offrir plus de visibilité à certaines marques qu’a d’autres, cela irait à l’encontre de son business model, mais cela va également finir par être un handicap. Le seul moyen pour un produit noname ou une marque internationale d’apparaitre dans les premièrs résultats du site est bel et bien de passer, d’une manière ou d’une autre, à la caisse. 

Notes :

  1. Difficile de comparer Aukey ou RAVPower avec Logitech ou Belkin par exemple.
  2. C’est pour cela en général que les marques m’envoient des codes promo ou me signalent leurs remises, afin que je les relaient dans les bons plans et sur Mistermatos.

Rivière
25 commentaires sur ce sujet.
  • 17 juin 2021 - 13 h 59 min

    C’est complètement stupide de la part des vendeurs Amazon
    Ce sont d’excellentes marques et i se font bannir pour du zèle, je me demande si ça marchais vraiment cette incitation à la 5 étoiles

    Répondre
  • 17 juin 2021 - 14 h 34 min

    @Haruhi, les conditions de vente sur le site d’Amazon sont claires, bien normal d’être sanctionné si on ne les respecte pas.

    C’est clairement de la concurrence déloyale : Comme Amazon met en avant les produits ayant une meilleure note, cela revient à ce que le vendeur paie pour une mise en avant.
    Or en France, la mention écrite sur les mises en avant sponsorisées est obligatoire (obligation légale). Du coup, si Amazon ne fait rien, Amazon cautionne et se met en porte à faux avec le code du commerce. C’est donc tout à fait normal qu’Amazon supprime les produits mis en avant de manière frauduleuse et sanctionne le vendeur qui ne respecte pas les CGU.

    Répondre
  • Tof
    17 juin 2021 - 17 h 10 min

    La logistique d’Aliexpress n’est pas encore au niveau d’Amazon, mais ça avance vite.

    Exemple: depuis l’installation d’un hub logistique d’Ali à l’aéroport de Liège, pas mal de produits sont proposé à la Belgique en livraison 10 jours,.. et dans la réalité c’est plutôt 5 à 7 jours (selon la poste locale). Le “combined shipping” est également utilisé, les mini-enveloppes jaunes sont réunies dans ce hub dans une enveloppe plastifiée grise pour une distribution plus facile par la poste. Ça dépote pas mal, à vrai dire, et ça risque d’être assez redoutable à terme.

    Répondre
  • C64
    17 juin 2021 - 17 h 46 min

    Sur la majorité des produits sur Amazon il y a de faux commentaires mis en avant. je classe systématiquement les commentaires par date (les + récents en 1er) et la moyenne est généralement plus basse qur sur les commentaires mis en avant

    Répondre
  • 17 juin 2021 - 18 h 12 min

    Étrange de ne bannir que 3 vendeurs, même plutôt gros.
    J’ai joué à ce jeu des “faux commentaires” (on achète un produit, on est remboursé PayPal contre le commentaire 5 étoiles) sur des produits vendus par plein de vendeurs différents…
    Si le bannissement se fait manuellement, spa gagné pour MamaZon.

    Répondre
  • 17 juin 2021 - 18 h 46 min

    […] ACTU Faux avis : Amazon ne rigole plus du tout […]

  • 17 juin 2021 - 19 h 00 min

    @Gilles: Comment procéder autrement ? A la louche ? Sans preuves ? Au pif ? Le fait de sanctionner lourdement va surement faire réfléchir les grosses marques. Les petites n’en auront de toutes façons rien a faire. Elles pourront revenir avec un nouveau nom 5′ après leur bannissement.

    Répondre
  • 17 juin 2021 - 21 h 33 min

    Amazon se donne une bonne image mais continue à vendre des centaines de modèles de clés usb contrefaites sans jamais intervenir.

    Répondre
  • 17 juin 2021 - 22 h 25 min

    Je persiste à penser que c’est finalement toujours un coup d’épée dans l’eau de la part d’amazon, qui prend le problème à minima.

    Pour trois marques bannies ici, combien de dizaines, que dis-je, de centaines d’autres ont eu les mêmes pratiques ? Je dirais que pratiquement tout ce qui vient de chine est gorgé d’avis chinois (*), simplement, beaucoup d’autres ont été plus raisonnables et ont jusque qqs dizaines d’avis positifs et sont sans doute passer par des canaux plus discrets (groupes privés de testeurs plutôt que d’envoyer des cartes au petit bonheur la chance, …).

    * : on les repère facilement, tous ces produits ont les fameuses 4 caractéristiques avec des bullets points bizarres, puis quelques dizaines d’avis 5* qui ont généralement la particularité 1) d’être quasi surtout un “open the box” / un texte assez long et 2) d’avoir 10-15 photos (les vrais avis ont rarement ces caractéristiques). Et des avis comme ceux là, il y en a pléthore. Mais vraiment. Et je doute que çà change (amazon n’ira pas bcp plus loin que qqs cas en haut de l’iceberg, et les plus petites marques risquent de continuer à l’identique).

    Répondre
  • 18 juin 2021 - 0 h 07 min

    @django: C’est le problème des places de marché, tu ne peux pas faire grand chose si ce n’est changer de business model. Les grosses marques craignent la sévérité d’Amazon, les autres s’en fichent. C’est la différence entre le vendeur de fringue qui possède un magasin dans la ville et celui qui ne passe qu’une fois sur chaque marché. Le premier se fera attraper si il vend des produits de mauvaise facture, le second aura disparu quelques heures après la fin du marché.

    Je ne crois pas que qui que ce soit puisse faire grand chose contre ces petits acteurs.

    Répondre
  • 18 juin 2021 - 0 h 59 min

    Ce n’est pas un manque à gagner pour Amazon de perdre de si gros acteurs ?
    Amazon est bien gentil de faire la police pour les consommateurs et assurer une concurrence loyale
    (personnellement je lis toujours les pires com en premier, les bons ont peu d’importance)

    Répondre
  • 18 juin 2021 - 7 h 50 min

    @HeadacheinParis:

    Concurrence et déloyale quand on parle d’amazon ça me fait bien rire.

    Répondre
  • 18 juin 2021 - 9 h 30 min

    @Haruhi:

    C’est Amazon qui a besoin des vendeurs ou bien l’inverse ?

    Répondre
  • Sam
    18 juin 2021 - 11 h 00 min

    Dommage j’ai une batterie Aukey qui est de bonne qualité.
    Amazon devrait plutôt faire la chasse aux boutiques Marketplace fantômes avec 0 éval qui vendent du rêve à pas cher ….

    Répondre
  • 18 juin 2021 - 18 h 22 min

    Dans le doute il faut trier les commentaires par date, si on voit essentiellement des gueuleries dans les commentaires récents c’est souvent que la pseudo marque s’était contentée d’acheter les premiers clients

    Répondre
  • 18 juin 2021 - 23 h 00 min

    @HeadacheinParis: “Du coup, si Amazon ne fait rien, Amazon cautionne et se met en porte à faux avec le code du commerce.”

    Pas vraiment. Ce n’est pas Amazon qui est sponsorisé pour la mise en avant du produit. Donc la mise en avant n’est pas sponsorisée à son niveau.

    C’est juste que ses algorithmes de classement n’ont plus beaucoup de valeur s’il ne correspondent plus au “bouche à oreille”.

    Personnellement, je ne leur trouvais pas tellement d’intérêt vu qu’ils enferment le client sur la poignée de produits que tout le monde achète. Si je me souviens bien, vers 2015 90% des ventes de livres d’Amazon concernaient 10% de son catalogue.

    Répondre
  • 19 juin 2021 - 19 h 27 min

    Je dis souvent du mal d’Amazon, mais je sais aussi reconnaitre la qualité de l’enseigne. M’étant aperçu que je n’avais pas reçu un article commandé en… janvier, j’ai contacté le service client et malgré l’expiration de tous les recours j’ai été remboursé.

    Répondre
  • 20 juin 2021 - 12 h 14 min

    Ça me tue ces excellentes marques qui meurt
    Car Amazon aurait pu mettre un message d’information au dessus des produits vendus. Mais non ils ont choisi de littéralement tuer les marques en question (car c’est comme brûler leurs boutiques)
    D’un côté bravo Amazon mais de l’autre… Faut pas jouer avec le feu

    Répondre
  • 20 juin 2021 - 12 h 15 min

    les marques citées ne semblent guère soucieuse de revenir chez amazon, et aukey est devenu introuvable ailleurs de même que Blitzwolff à une époque était très répandue, UGreen semble prendre le relais…c’est pas les mêmes marques/usines/fabricants finalement qui se cachent là dessous ??

    Répondre
  • 20 juin 2021 - 19 h 22 min

    Oui, c’est triste de voir ce genre de comportements.
    Mais c’est comme partout.
    Pour ma part, je suis tombé dessus par hasard :
    – J’ai commandé un pack de cartouches qui me semblait intéressant,
    – J’ai reçu un produit qui m’a bien satisfait pour des cartouches noname, du coup j’ai mis 5 étoiles pour mon expérience globale avec le vendeur.
    – 1 Semaine après j’ai reçu une carte cadeau Amazon, de ce vendeur, de la valeur des cartouches que j’avais achetées,
    – Je reçois maintenant environ 1 email par trimestre pour me dire d’acheter un produit bien défini, laisser un bonne note, et obtenir le remboursement intégral du produit ainsi qu’un bon cadeau Amazon supplémentaire…

    Répondre
  • 21 juin 2021 - 11 h 42 min

    Je vois un énorme problème avec la disparition de ces marques : il n’y a plus de SAV …
    J’ai des outils Tacklife, en panne depuis décembre, en théorie c’est un échange, mais il n’y a plus de stock en Europe, puisque AMZ ne les distribue plus.
    depuis la fin de garantie est passée, et Tacklife US qui a repris la main ne veut rien faire …
    et AMZ me répond : voyez avec le vendeur, qui a été viré de la plateforme et n’a donc plus de stock permettant les échanges.

    j’ai la même chose avec des claviers dont les touches s’effacent, les vendeurs n’existent plus sur AMZ, donc pas de garantie possible … pourtant, officiellement il y a la garantie market place qui devrait jouer.

    PS : d’ailleurs si quelqu’un connait un clavier bureautique, de qualité, avec rétroéclairage dont les touches ne s’effacent pas après 6 mois, je suis intéressé, je vais aller mettre un sujet dans le forum.

    Répondre
  • 22 juin 2021 - 10 h 09 min

    Mais les “grandes” marques sont également concernées par cette fraude. Les 50 premiers avis d’un clavier haut de gamme Logitech sorti il y a 2 ou 3 ans étaient tous des 5 étoiles, avec des commentaires de plus de 10 lignes, et tous avec photos …

    Répondre
  • 22 juin 2021 - 13 h 58 min

    Le problème vient surtout du fait que c’est un market place, et qu’Amazon est à la fois propriétaire est vendeur.
    Il se donne le beau rôle, mais ça les dérange moins de mettre une marque/vendeur en toplist contre rémunération.

    Répondre
  • 22 juin 2021 - 15 h 01 min

    @Mezz:
    Sans compter les “Merdes by Amazon”, aka Amazon Basics dont le jeu sur la marque et les prix , la copie de propriété intellectuelle sont troublants

    Répondre
  • 8 juillet 2021 - 22 h 23 min

    […] Faux avis : Amazon ne rigole plus du tout (MAJ) […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *