Akasa Turing A50 : une solution pour du Ryzen 100% fanless

Le Akasa Turing A50 est un châssis conçu pour encaisser les watts dégagés par les cartes mères des Asus Mini PC PN50. Des boitiers qui proposent des processeurs AMD Ryzen 3 4300U, Ryzen 5 4500U ou Ryzen 7 4800U.

Avec le Akasa Turing A50, la marque s’aventure en dehors des NUC d’Intel et s’intéresse au petit monde des minimachines sous AMD Ryzen. Pour cela, la marque se base sur un engin particulier, l’Asus Mini PC PN50 ou plutôt à sa carte mère. 

Akasa Turing A50

Le Concept de ces solutions est assez simple en théorie. Akasa se concentre sur une solution spécifique et développe un châssis sur mesure qui va encaisser les watts dissipés par les composants de manière passive. Evidemment, cela suppose deux choses importantes : une production qui dure dans le temps et un produit qui ne va pas changer du jour au lendemain. Car si le constructeur déplace ne serait-ce que de quelques centimètres, un de ses composants au gré d’une mise à jour ou d’une révision de carte mère, il est fort possible que la solution d’Akasa ne puisse plus être compatible.

Akasa Turing A50

C’est pour cela que les propositions de la marque se sont toujours intéressées aux NUC d’Intel. Parce que le fondeur propose des machines stables et assure une production longue sans changer les composants de place. Le passage à une solution AMD Ryzen proposé par le Akasa Turing A50 se fait au travers d’une machine signée Asus. Un engin qui devrait avoir la même stabilité dans la durée que les NUC.

Asus PN50

L’Asus PN50 d’origine

Le concept est donc toujours le même, pas vraiment grand public mais pas forcément inaccessible pour autant. On achète l’Asus Mini PC PN50 de son choix et on le désosse pour en extraire sa carte mère1. On intègre ensuite celle-ci dans le boitier Akasa Turing A50 qui est construit pour encaisser de manière passive la chaleur émise par les différents composants.

Akasa Turing A50

L’intérêt ? Pour peu que l’on utilise que des composants passifs et non pas un stockage sur disque, la machine ainsi construite ne fera absolument aucun bruit. La solution est classique, on positionne un dissipateur sur le processeur Ryzen avec de la pâte thermique haut de gamme fournie et les caloducs qui traversent le bloc transportent la chaleur vers le châssis qui agit comme un dissipateur géant. Le Akasa Turing A50 est capable de gérer les 15 watts des puces AMD Ryzen 4000 U-Series sans soucis, affirme le fabricant. La construction en hauteur de la tour est certes plus encombrante que le PN50 de base mais sa hauteur permet de profiter d’un effet de cheminée qui profite de la convection naturelle provoquée par la tour. Comme une cheminée qui pousse l’air chaud vers le haut et aspire de l’air frais à sa base.

Akasa Turing A50

Le boitier mesure 11.35 cm de large pour 9.5 cm de profondeur et 24.79cm d’épaisseur. On est donc loin des 11.5 cm de côté et 4.9 cm d’épaisseur du PN50 d’origine mais on gagne en silence et en sérénité. La connectique est complète avec de l’USB 3.2 Gen2 Type-C et Type-A, une sortie HDMI 2.0 et la prise en charge du port Ethernet Gigabit.

L’Akasa Turing A50 est annoncé au prix public officiel de 130€.

Soutenez Minimachines, partagez le !

Notes :

  1. Pour le moment je n’ai vu aucune proposition de la part d’Asus pour vendre sa carte mère seule mais cela pourrait changer à l’avenir.

Jaune
Pas de commentaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*