Acer TravelMate X3410 : un 14″ à vocation pro

Le Acer TravelMate X3410 est un ultraportable 14 pouces classique comme on aimerait en voir plus dans les gammes non professionnelles. Avec une vraie connectique et la possibilité d’accéder facilement à ses entrailles.

Le Acer TravelMate X3410 est décliné dans différentes configurations matérielles pour coller aux besoins de différents profils. Les modèles entrée de gamme s’appuient sur un Core i3-8130U associé à 8 Go de mémoire vive et 128 Go de SSD. Une solution intermédiaire emploie un Core i5-8250U avec toujours 8 Go de RAM et 256 Go de SSD. Enfin un modèle core i7-8550U avec 16 Go de DDR4 et 512 Go de SSD est également disponible.

2019-01-03 17_02_04-minimachines.net

Point commun de ces trois références de TravelMate X3410, tous disposent d’une trappe permettant d’accéder à la mémoire vive DDR4 et au stockage 2.5″ du SSD au format SATA. Il sera donc possible d’acheter la version Core i3 et de la faire évoluer dans la durée vers 16 Go de DDR4 et un SSD plus conséquent. Une très bonne solution qui était la base de toute l’offre informatique grand public il y a 10 ans et qui n’existe plus aujourd’hui que sur les modèles professionnels.

2019-01-03 17_01_52-minimachines.net

Autres points clés de ce TravelMate X3410, la présence d’une connectique sans concessions avec un port Ethernet Gigabit, un VGA, une sortie HDMI, trois port USB 3.0 Type-A, un port USB 3.1 type-A, un lecteur de cartes SDXC et un port jack 3.5 mm pour casque et micro. 

2019-01-03 17_01_42-minimachines.net

L’écran est un 14″ IPS affichant en 1920 x 1080 pixels inséré dans un châssis en aluminium. Le clavier est de type chiclet et rétro éclairé et surmonte un large pavé tactile. Le bouton de démarrage propose un lecteur d’empreintes digitales intégré pour piloter le Windows Hello de la licence Windows 10 Pro incluse. Le Wifi est de type 802.11ac (wifi5) et un module Bluetooth est également présent. Pas d’info sur l’autonomie de l’engin pour le moment, sa batterie est une 3 cellules en 5170 mAh mais Acer ne précise pas l’autonomie de l’ensemble.

2019-01-03 17_01_30-minimachines.net

Point “négatif” de ce TravelMate X3410 ? Son épaisseur est plus importante que celle des ultrabooks classiques avec 2.03 cm au point le plus haut. Les quelques millimètres qui séparent ce 14″ des machines grand public permettent ces petites fantaisies que sont un port Ethernet ou la possibilité de faire évoluer son PC sans retirer 2327 vis. Il mesure 32.76 cm de large pour 23,87 cm de profondeur. Son poids est de 1.6 Kg.

2019-01-03 17_01_20-minimachines.net

La machine est disponible aux US, elle est commercialisée à 864$ pour la version core i3, 954$ en Core i5 et 1200$ en Core i7. 

Source : Liliputing

6 commentaires sur ce sujet.
  • 3 janvier 2019 - 17 h 48 min

    Le prix est très pro aussi, mais le choix d’un peu plus épais avec des composants moins soudés et plus accessibles est clairement à souligner.

    Répondre
  • JB
    3 janvier 2019 - 18 h 18 min

    Design très très proche du Swift 1 2018 dont le châssis est très ressemblant. Ce modèle pro corrige les rares mais principaux défauts du Swift : RAM non soudée et vrai choix de processeurs. Le prix et la puissance n’ont cependant rien à voir, évidemment.

    Je suis curieux de voir si Acer arriverait à dissiper passivement ou à très faible bruit 15W dans un tel châssis un peu plus épais et toujours en métal. J’en rêve…

    Répondre
  • 3 janvier 2019 - 18 h 55 min

    Hello, une bonne nouvelle. Il me rappelle l’Acer TimelineX 3820TG de 2012. C’était un super portable.

    Répondre
  • 4 janvier 2019 - 10 h 42 min

    Sinon, des machines pro d’occase se trouvent. Via le bon coin en direct ou des pros comme laptopservice (on y trouve même parfois des machines neuves, faillites ou reserve d’un service IT jamais utilisée avant changement de modèle). L’UEFI hébergeant désormais la licence du windows pro OEM qui allait avec la machine, même si elle a été réinstallée en win10 home ou autre, il est souvent possible de revenir à celle d’origine (Seven ou 10 selon l’age de la machine, mais on doit pouvoir ensuite upgrader un 7 pro) avec peut-être une petite manip BIOS: Se remettre en mode EFI et non Legacy, ce qui peut avoir été un moyen pour les pros sous contrat avec microsoft de mettre du home/refurb sans voir réinstallée automatiquement la version pro d’origine. Ce qui sera le cas sur réinstall en mode EFI à partir d’une clef USB chargée avec l’ISO et l’outil de création de clef d’installation de microsoft.

    Pas grand intérêt en usage perso, sauf pour windows update: En pro on peut repousser jusqu’a 1 an les évolutions majeures. De quoi laisser les autres essuyer les plâtres récurrents de l’incompétence de Microsoft.

    Sinon Linux aura toujours un support plus abouti sur une machine un peu ancienne que du tout neuf.

    Répondre
  • 4 janvier 2019 - 14 h 22 min

    @yann:
    Le problème du pro en occaz est souvent la batterie à changer, vendue comme de l’or en barre. Ceci dit mon dernier achat asus laisse apparaitre directement les 18650 soudées quand on le démonte (ils ne se donnent même plus le mal d’emballer cela dans un packaging), ce que j’ai pris comme une excellente nouvelle, enfin une machine qui va pouvoir durer sur ce plan là.

    Répondre
  • 4 janvier 2019 - 21 h 39 min

    En ayant fait la mauvaise expérience, il est prudent de vérifier si ce PC possède réellement sous la trappe du disque dur la connectique appropriée. Et oui chez acer, si le pc embarque un SSD soudé ou non Sata, il n’y aura pas de nappe sata dans l’emplacement du HD… Economie d’echelle je suppose, mais très mauvaise publicité pour la marque.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *